Alternance entre un président chauve et un chevelu en Russie

Proposé par
le
dans

En Russie, depuis 1917, un président chauve succède à un président chevelu et réciproquement. Cet enchainement est si parfait et improbable qu'une partie de la population y voit une nécessité pour être élu. Une croyance populaire veut que le président qui briserait la chaîne soit un mauvais dirigeant.


Tous les commentaires (128)

a écrit : Donc si demain je te propose de choisir entre louis 14 et louis 16 dans un système ou le président est intouchable ... tu me dira qu'on est en démocratie parce qu'on a eu le choix?? >< rend toi compte qu'une démocratie non représentative n'est pas une VRAI démocratie ... c'est juste pour donner l'impression au peuple qu'il a le choix comme ça que ce soit la gauche ou la droite, le pays avance dans le même sens ... celui qui avantage les politiques !!! Afficher tout Seulement tu n'auras jamais le choix que entre ces deux là!
Ensuite ouvre les yeux, tu crois que c'est les politiques qui dirigents seuls le pays?! Non les banques, l'Europe, l'ONU, les patrons, les sphères d'influence, les ONG, ils sont nombreux à guider le pays, ce n'est pas un seul homme qui le façonne!
Et le Président est intouchable pour seulement 5 ans! (et encore pas totalement)
Enfin dans ce cas, la démocratie n'existe pas selon toi. Tu es dangereux quand tu dis ça. Va donc vivre en Iran, et tu verras la différence entre les choix qu'on te donne là bas et ceux que tu as ici. (je sais de quoi je parle avec l'Iran j'y ai des origines)
Alors au lieu de jouer les petits anarchistes offusqués, regarde autour de toi et sois heureux!

a écrit : La fraude peut tout aussi bien venir du gouvernement, c'est à dire par celui qui a installé le système de vote électronique. L'intérêt majeure du système de vote actuel est que chaque citoyen peut assister au dépouillement pour s'assurer du bon déroulement de l'élection. Alors que pour un vote electonique certainement pas, sans compter que ça reviendrait pour chaque électeur à déposer son bulletin dans une urne totalement opaque. C'est évident. Et pour ta gouverne, toi qui prétend que je n'y connais rien, je suis développeur web. Afficher tout Je suis d'accord avec toi ! Sisi ! C'est moi qui ai mis ton pouce vert ! :D
C'est pour cela que je précisais que le gouvernement devait le vouloir en étant capable d'assurer l'anonymat et la sécurité.

Mais en soi, le système en Suisse fonctionne par la poste. Or ce ne serait pas une première que de voir un gouvernement plonger le nez dans le courrier de ses citoyens. Et puis, avec l'adresse d'expédition, bonjour l'anonymat ! Pourtant, le gouvernement et le peuple le veulent, donc le système marche. Et ils vivent en paix.

Et pour le coup d'être développeur web, ok, soit. J'ai aucun moyen de vérifier de toute façon. Je pourrais aussi bien te dire être Ronald Rivest, inventeur du RSA... Mais si tu avais dis tout ce que tu m'as sorti là dans ton tout premier commentaire en laissant tomber le sarcasme, on aurait évité un petit dialogue inutile... :D

a écrit : Étant moi même d'origine russe, même si je suis très loin d'apprécier Poutine, j'en ai marre des critiques faciles sur la Russie d'aujourd'hui. Quand on connaît l'histoire de ce pays, qui n'est une "démocratie" que depuis 20 ans, ça va peut être en choquer certains mais Poutine c'est déjà un progrès par rapport à elstine qui était déjà un progrès par rapport à Gorbatchev qui était un énorme progrès par rapport à Brejnev etc... Le problème c'est que de nos jours on demande, que ce soit à la Russie ou aux pays arabes ayant récemment chassé leurs tyrans, à des régimes historiquement autoritaires de devenir du jour au lendemain des démocraties exemplaires, alors que nous meme on a mis plus de 100 ans (et encore je compte pas Vichy "nul et non avenu") à le devenir. Pas du tout pour défendre un État russe encore très perfectible, mais je pense qu'il faut laisser du temps au temps et surtout se souvenir de notre propre histoire avant de juger celle des autres. Mir Afficher tout D'autant plus que la "democratie" russe n'a rien a envier aux systèmes en place.
La démocratie est une utopie
En partant de cette conclusion je ne saurais dire quel système est le meilleur ou même le moins pire.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Dans le cadre des élections c'est difficilement applicable ... tu te voie allez dire a hollande bon on a voter le vote blanc comme suffrage exprimer et c'est rétroactif ... tu veut bien dégager qu'on passe au 3eme tour?? ^^
Tu entend quoi par loi pénale douce?? Je remet pas en cause ce que tu dit,
je m'y intéresse sincèrement !! C'est pour avoir une idée de jusqu'où on peut l'utiliser ce principe de rétro actif ?? Afficher tout
Il s'agit de l'hypothèse dans laquelle une loi pénale (prévoyant un degré de peine, ou des modalités de sanctions, etc etc) serait amendée au profit d'une autre "plus douce", qui implique donc une moindre sévérité. Le principe de la rétroactivité de la loi pénale plus douce implique donc qu'une personne ayant été jugée, ou même par suite condamnée, sous l'égide de l'ancienne loi, puisse voir sa situation juridique modifiée à la faveur de la nouvelle loi (ce qui n'est pas le cas dans les autre domaines législatif). Ainsi, une personne X condamnée à 20 ans de prison pourra être libérée avant cette échéance si la nouvelle loi diminue la peine de base. Je sais pas si j'ai été très claire mais je l'espère !

a écrit : N'étant pas nous mêmes en démocratie on serait bien mal placés de vous demander de l'être... Bien dit! J'en veux pour preuve l'arrêt prochainement de l'émission "ce soir ou jamais" à la demande de nos dirigeants qui savent mieux que nous ce que nous devons penser... la démocratie française est une dictature déguisée

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Le cout est minime comparé au budget de la France. Renseigne-toi, Internet regorge de ces informations...
Effectivement, cela couterait de l'argent public... Mais en même temps, si l'on réduisait les privilèges des élus, leur apprenait la modestie et le respect du pouvoir et de ses institutions, on sauv
erait 15 fois le cout de 4 référendums par an. Et la plupart de ces choses seraient une conséquence du pouvoir au peuple. Afficher tout
Tout a fait d'accord. Il suffit de comparer le salaire d' Angela Merkel et de François Hollande!

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : "En juin, la Russie a promulgué une loi jugée discriminatoire par les défenseurs des droits de l’Homme. Le texte punit la propagande homosexuelle devant des mineurs. Les contrevenants risquent une amende allant jusqu’à 100.000 roubles, soit 2.300 euros, et jusqu’à 15 jours de détention." Comment peux tu parler de progrès pour Poutine quand on voit qu'il est capable de promulguer de telles lois? Afficher tout Et le viol qu'a subi la constitution française la semaine derniere? ( enterrement public de la liberté d'expression) c'est poutine peut être?

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Apparemment ils n'ont pas attendus de briser la chaîne pour avoir un mauvais président .. Malgré tout ce que l'on peut reprocher à Joseph Staline je le remercie d'avoir mit fin au règne de l'Allemagne nazie qui a quand même causer la perte de prêt de 45 millions de civils et 16 millions de militaires.
L'union soviétique et ses bonnets rouge ont grandement contribué à la victoire contre se fou d'Hitler.

Moi je dis merci monsieur. Et je le répète en aucun cas je ne cautionne certains de ses actes.

a écrit : Non si il refuse de reconnaître le vote blanc c'est parce que que en France il faut la majorité absolue au second tour pour être élue, hors ni hollande ni Sarkozy n'aurait eu 50% au élections précédente avec le vote blanc pris en compte!!!! A mes yeux aucuns des 2 n'est légitime en temps que président !!!
Le problème c'est que on ne nous permet pas de dire non au 10/15 du premier tour ... c'est l'un de ceux la on a pas le choix ... c'est pas ce que j'appelle une démocratie!! En démocratie si personne ne convient a plus de 50% de la population, on renvoit les 10 chez eux et on attend que d'autres ce présente!!
Car si demain on me demandait de choisir entre 2 dictateur ... je ne pourrais pas dire NON je devrai choisir l'un des 2!! (Et pareil si on me demandait de choisir par mis 10 ou 100 mauvais!! Le principe du choix c'est qu'il ne doit pas être imposé, la on nous offre un faux choix!!)

Après si tu pense qu'il est plus intéressant d'avoir une personne non légitime au pouvoir c'est ton droit ... moi je préfère attendre celui qui convient vraiment au peuple!!

Au final j'ai l'impression qu'on me propose les fils du roi et que je puisse pas choisir quelqu'un d'autre ...
Afficher tout
Comme toi je pense que le système est loin d'être parfait mais la démocratie "à grande échelle" est dur à garantir pleinement, elle rencontre trop rapidement ses limites. Pour en revenir au vote blanc, c'est compliqué quand il y deux candidats, mais je pense que ça serait encore plus compliqué si on le prenait en compte, les jeux d'alliances politiques pour arriver à un consensus seraient encore plus forts pour finir à des élections pas plus representatives, des dissolutions de ces mêmes alliances qui rendrait alors les élus illégitimes. L'histoire de France nous le prouve bien quand au XIXe siècle le gouvernement changeait toutes les 36h au gré des alliances politiques. De plus attendre un nouveau vote pour qu'un seul se démarque, mais en attendant qui est en place ? Celui qui l'était avant le vote ? Mais si celui ci ne s'était pas représenté ou si il est minoritaire lors de ce vote. Le fait de ne pas prendre en compte les votes blancs permet de dégager une tendance à défaut d'une majorité et permet d'avancer (en bien ou en mal) et d'éviter l'immobilisme politique.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Malgré tout ce que l'on peut reprocher à Joseph Staline je le remercie d'avoir mit fin au règne de l'Allemagne nazie qui a quand même causer la perte de prêt de 45 millions de civils et 16 millions de militaires.
L'union soviétique et ses bonnets rouge ont grandement contribué à la victoire
contre se fou d'Hitler.

Moi je dis merci monsieur. Et je le répète en aucun cas je ne cautionne certains de ses actes.
Afficher tout
Si on est d'accord sur la fin elle a du mal à justifier les moyens. Si, nous, peuple de l'Europe de l'ouest on a été sauvé, les autres annexés à l'URSS n'ont je ne pense pas, été mieux lotis que sous un régime fasciste. Il faut le rappeler, mais les goulags existaient avant les camps de concentration nazis et ont existé longtemps après.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Concrètement si demain le président est élu a 5 vote contre 3 avec 30 millions de vote blanc ... tu va me dire qu'on est en démocratie??
Je caricature a outrance ... mais il serait possible d'avoir un président élue avec moins de vote que de vote blanc!!
Non car s'il y à plus de 50% de vote blanc, l'élection est annulée et tous les candidats sont renouvelés

a écrit : Tout à fait d'accord, d'ailleurs pour les fervents défenseurs de la democratie, je vous conseil de vous renseigner sur la démocratie athénienne qui en était bien une, elle. Clairement nous sommes dans une sorte hybride de democratie qui tend d'ailleurs à s'en éloigner.
Les atheniens nous riera
ient au nez pour ce que l'on appelle démocratie! Que nous soyons un pays de 60 millions d'habitants ou non, nous ne sommes pas en démocratie. Afficher tout
Athènes une démocratie ? Jamais !
Seuls les hommes pouvaient voter et encore pas ceux qui étaient considères comme esclave ni ceux qui avaient perdus leurs droits civiques. Cela réduit quand même de beaucoup la démocratie !
Croyez vous que la démocratie directe est applicable ? Bien sur que non ! Athènes était une cité. Ou réunissons nous les 44million de citoyens français ? Les débats seraient impossibles. C'est le seul cas avec de démocratie directe connu au monde. Pour la Suisse, étudiez un peu le sujet et vous verrez que ce n'est qu'un folklore

a écrit : Pour commencer, sache que les mentions "cours du collège et wikipédia" ne sont absolument pas des garanties de crédit, bien au contraire!
Ensuite, les cas Chirac-Le Pen et Hollande-Sarkozy sont exceptionnels. Le premier est dû à une démobilisation de l'électorat de gauche persuadé du passage au se
cond tour de Jospin. Donc ici, ce n'est pas la démocratie qui a failli, mais le citoyen qui n'a pas su se rappeler qu'il était bon de se servir de son droit. Le second intervient dans une crise sans précédent- et pourtant c'est un modéré qui est passé. La dernière fois aussi, la France n'avait pas succombé à la tentation des extrêmes, dans les années 30, preuvent de la stabilité de notre régime.
Quand tu dis "qui fait tout en oeuvre pour se maintenir en position", tu caricatures, mais il y a du vrai. Seulement si cette élite avait vraiment tout fait on aurait plus aucune réforme polémique, type recul de l'âge de départ à la retraire, mariage pour tous..
Pour finir, la corruption est parmi les plus faible en France, je t'invite à aller consulter les statistiques officielles.
Les référendums ne sont pas si demandés que ça. En plus de ça leur organisation est extrêmement lourd et le peuple est parfois trop bête pour s'intéresser au contenu du referendum (cf. le refus du referendum européen en 2005 par la France, les français ayant refusé un texte bénéfique à la démocratie que tu dis manquer à ce pays, tu vois où es le problème?).
La France est une grande démocratie, avec son lot d'imperfections, mais elle est au moins une démocratie très stable et immuable. Et les personnalités se succédant à la tête de l'État viennent d'horizons variés, ne durent jamais plus d'une vingtaine d'années, ce ne sont pas des dynasties. Donc parler d'oligarchie est totalement impropre. Si tu veux une oligarchie par au Qatard, tu verras la différence.
Afficher tout
Wikipédia, du moins pour des articles reconnus comme étant de qualité ou même sur des sujets aussi délicats (surtout la politique où la neutralité est de mise) sont très sévèrement contrôlés (avec des réfèrences pour pratiquement chaque ligne écrite) par des gens qui s'y connaissent vraiment. C'est donc toujours mieux que de ne rien avancer comme source (d'où l'inutilité de votre "bien au contraire" qui vous dessert plus qu'il ne vous sert).
J'aime bien votre copié-collé de cette bonne vieille "inculture et inintéressement des masses aux problèmes de l'état" très chère à ce cher Platon (très antidémocrate au passage) par opposition à vous qui savez exactement ce qu'il faut pour le peuple (n'y voyez aucune attaque personnelle bien sûr). Le refus du réferendum européen? On s'en fiche, l'important est que le peuple ai pu exercer librement son choix. Après, la majorité des partis s'y opposant sont : les extrèmes (bien naturellement) et...le parti socialiste (dans son immense majorité (que dois-je en déduire? Que ce dernier est anti-démocratique?)
fr.m.wikipedia.org/wiki/Référendum_français_sur_le_traité_établissant_une_constitution_pour_l'Europe
Pour la plupart textes polémiques, il s'agit ici de lois mises en place pour beaucoup (surtout pour le mariage pour tous--Attention je ne suis pas contre,bien au contraire--où le peuple avait demandé le réferendum et là on aurait été fixé) durant les premières années de mandat, des textes qui flattent des minorités soutenus par les membres du partie présidentielle (en écrasante majorité bien sûr) et de s'assurer ainsi de leur soutient. Réalisés en début de manda, ces defniers seront vite oubliés par la suite (ou pas comme Sarkozy et la réforme des retraites)...

a écrit : Je peux absolument comprendre que l'absence de prise en compte du vote blanc puisse paraître relativement injuste. Néanmoins, le revers, c'est que la démocratie doit supporter des limites. Le vote blanc suppose que dès lors un électeur puisse désigner n'importe quel autre citoyen.
Et là, pardon, m
ais ça serait un joli bordel financier et politique. Afficher tout
Non, sans faire de pavé (surtout que c'est HS)
le vote blanc est très mal compris en France.
Il s'agit de révéler la légitimité réelle des élus. Quelle part de population ils représentent réellement.
La grosse différence avec l'abstantion, c'est que si les votes blanc sont trop important, ça permet à la population d'invalider les élections.
Et d'en redemander une autre.
Ce qui aurait pu être obtenu lors du second tour chirac - le pen par exemple.
Où ni l'un, ni l'autre n'était jugé acceptable pour la majorité de la population.

a écrit : Wikipédia, du moins pour des articles reconnus comme étant de qualité ou même sur des sujets aussi délicats (surtout la politique où la neutralité est de mise) sont très sévèrement contrôlés (avec des réfèrences pour pratiquement chaque ligne écrite) par des gens qui s'y connaissent vraiment. C'est donc toujours mieux que de ne rien avancer comme source (d'où l'inutilité de votre "bien au contraire" qui vous dessert plus qu'il ne vous sert).
J'aime bien votre copié-collé de cette bonne vieille "inculture et inintéressement des masses aux problèmes de l'état" très chère à ce cher Platon (très antidémocrate au passage) par opposition à vous qui savez exactement ce qu'il faut pour le peuple (n'y voyez aucune attaque personnelle bien sûr). Le refus du réferendum européen? On s'en fiche, l'important est que le peuple ai pu exercer librement son choix. Après, la majorité des partis s'y opposant sont : les extrèmes (bien naturellement) et...le parti socialiste (dans son immense majorité (que dois-je en déduire? Que ce dernier est anti-démocratique?)
fr.m.wikipedia.org/wiki/Référendum_français_sur_le_traité_établissant_une_constitution_pour_l'Europe
Pour la plupart textes polémiques, il s'agit ici de lois mises en place pour beaucoup (surtout pour le mariage pour tous--Attention je ne suis pas contre,bien au contraire--où le peuple avait demandé le réferendum et là on aurait été fixé) durant les premières années de mandat, des textes qui flattent des minorités soutenus par les membres du partie présidentielle (en écrasante majorité bien sûr) et de s'assurer ainsi de leur soutient. Réalisés en début de manda, ces defniers seront vite oubliés par la suite (ou pas comme Sarkozy et la réforme des retraites)...
Afficher tout
Je ne prétend pas savoir ce qu'il faut pour le peule, je pense que le peuple ne sait pas ce qu'il lui faut. Combien de fois se met-il dans la contradiction? On vote pour Hollande qui promet une hausse des taxes, et ensuite on lui hurle dessus pare qu'il le fait.. Pardon mais là je ne suis plus. Les politiques se doivent de prendre des décisions contre l'avis du peuple (pas systématiquement évidemment, sinon on devient là un régime autoritaire), car le peuple est contradictoire et multiple dans ses idées!
Le peuple n'a pas fait de choix, il n'a pas voulu le faire. Il a attaqué et repoussé un processus démocratique, sans même le savoir! Combien autour de nous se désintéresse de la politique? Pourquoi? Car "ils sont tous pourris"? Mais c'est absurde, plus on s'en désintéresse, plus on placarde notre démocratie comme "défaillante", plus elle le devient puisque on la laisse à ce moment, dans les mains d'une minorité. Donc si la France perd en démocratie, c'est en premier lieu de la faute de son peuple, qui vote sanction (je n'ai entendu que ce terme durant les 10 dernières années...).
Non, le parti socialiste a à ce moment là uniquement cherché à bloquer une possible réussite de la droite. Tant qu'on restera coincé dans ce dualisme droite gauche, on restera bloqué à notre stade du processus démocratique, là en revanche je suis d'accord pour dire que notre démocratie est défaillante. Mais c'est bien pour cela qu'il faut voter autre! (je ne parle pas des extrêmes, mais d'autres partis alternatifs, au centre notamment) Mais encore une fois, les français restent bloqués par tradition dans le giron de la droite ou de la gauche, l'unique alternative étant la facilité de l'extrême droite. C'est à nous de faire avancer le pays en premier lieu!
Peut être ces réferendums flattent ils des minorités et son à but électoral, mais ils font progresser l'ouverture du pays. L'abolition de la peine de mort, ça ne valait pas le coup, c'était du populisme? Le mariage pour tous aussi? Les retraites ça n'avait aucun sens? Allons un peu de bonne foi, personne n'a oublié ça.
En revanche, l'autre point défaillant de notre démocratie est la durée du mandat de président (ça a un rapport avec ce que vous dites, oui oui!). Parce que oui, sur la fin du mandat, le président et donc l'Etat travaille uniquement à sa réelection, et donc à flatter des pans de la société. Le quiquennat est donc plus un mandat de 3-4 ans. Et en 3-4 ans, on ne fait rien. Il n'est de plus pas acceptable que le pays soit dirigé par pur populisme pendant le quart du temps. Le quinquennat ou le double mandat, au choix, sont des absurdités. (plus de double mandat, plus de dirigeant qui flattent des groupes pour oeuvrer à sa réelection.)
Voilà, c'est tout ce que j'avais à dire. Mais merci, c'était un échange stimulant!

a écrit : Non car s'il y à plus de 50% de vote blanc, l'élection est annulée et tous les candidats sont renouvelés Sauf que non car en France le vote blanc n'est pas un suffrage exprimé !! En clair il s'en foute ^^
Si il était pris en compte la précédente élection aurait eu un 3 ème tour car avec le vote blanc dans la balance, ni sarko ni hollande n'avais la majorité absolue!
Ce que tu dit n'est pas applicable en France ... jusqu'à cette année les vote blanc n'était pas différencier des votes invalide ... on a jamais eu de vrai chiffre de vote blanc!!! On les aura quand la nouvelle loi sera appliqué (cependant elle précise bien que le vote blanc n'est pas un suffrage exprimé et qu'il ne rentre pas en compte dans les stat final pour choisir l'élu... )

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Comme toi je pense que le système est loin d'être parfait mais la démocratie "à grande échelle" est dur à garantir pleinement, elle rencontre trop rapidement ses limites. Pour en revenir au vote blanc, c'est compliqué quand il y deux candidats, mais je pense que ça serait encore plus compliqué si on le prenait en compte, les jeux d'alliances politiques pour arriver à un consensus seraient encore plus forts pour finir à des élections pas plus representatives, des dissolutions de ces mêmes alliances qui rendrait alors les élus illégitimes. L'histoire de France nous le prouve bien quand au XIXe siècle le gouvernement changeait toutes les 36h au gré des alliances politiques. De plus attendre un nouveau vote pour qu'un seul se démarque, mais en attendant qui est en place ? Celui qui l'était avant le vote ? Mais si celui ci ne s'était pas représenté ou si il est minoritaire lors de ce vote. Le fait de ne pas prendre en compte les votes blancs permet de dégager une tendance à défaut d'une majorité et permet d'avancer (en bien ou en mal) et d'éviter l'immobilisme politique. Afficher tout L'immobilisme n'est pas un mal... la succession de président annulant les décisions des précédent causant un pas en avant un pas en arrière coûte des millions pour rien du tout !! Si on laissait le siège de président vide pendant 2 ans le temps que les choses ce stabilise en arrêtant de faire des lois au gré de l'actualité... je pense que la France s'en porterait mieux!!!

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Je ne prétend pas savoir ce qu'il faut pour le peule, je pense que le peuple ne sait pas ce qu'il lui faut. Combien de fois se met-il dans la contradiction? On vote pour Hollande qui promet une hausse des taxes, et ensuite on lui hurle dessus pare qu'il le fait.. Pardon mais là je ne suis plus. Les politiques se doivent de prendre des décisions contre l'avis du peuple (pas systématiquement évidemment, sinon on devient là un régime autoritaire), car le peuple est contradictoire et multiple dans ses idées!
Le peuple n'a pas fait de choix, il n'a pas voulu le faire. Il a attaqué et repoussé un processus démocratique, sans même le savoir! Combien autour de nous se désintéresse de la politique? Pourquoi? Car "ils sont tous pourris"? Mais c'est absurde, plus on s'en désintéresse, plus on placarde notre démocratie comme "défaillante", plus elle le devient puisque on la laisse à ce moment, dans les mains d'une minorité. Donc si la France perd en démocratie, c'est en premier lieu de la faute de son peuple, qui vote sanction (je n'ai entendu que ce terme durant les 10 dernières années...).
Non, le parti socialiste a à ce moment là uniquement cherché à bloquer une possible réussite de la droite. Tant qu'on restera coincé dans ce dualisme droite gauche, on restera bloqué à notre stade du processus démocratique, là en revanche je suis d'accord pour dire que notre démocratie est défaillante. Mais c'est bien pour cela qu'il faut voter autre! (je ne parle pas des extrêmes, mais d'autres partis alternatifs, au centre notamment) Mais encore une fois, les français restent bloqués par tradition dans le giron de la droite ou de la gauche, l'unique alternative étant la facilité de l'extrême droite. C'est à nous de faire avancer le pays en premier lieu!
Peut être ces réferendums flattent ils des minorités et son à but électoral, mais ils font progresser l'ouverture du pays. L'abolition de la peine de mort, ça ne valait pas le coup, c'était du populisme? Le mariage pour tous aussi? Les retraites ça n'avait aucun sens? Allons un peu de bonne foi, personne n'a oublié ça.
En revanche, l'autre point défaillant de notre démocratie est la durée du mandat de président (ça a un rapport avec ce que vous dites, oui oui!). Parce que oui, sur la fin du mandat, le président et donc l'Etat travaille uniquement à sa réelection, et donc à flatter des pans de la société. Le quiquennat est donc plus un mandat de 3-4 ans. Et en 3-4 ans, on ne fait rien. Il n'est de plus pas acceptable que le pays soit dirigé par pur populisme pendant le quart du temps. Le quinquennat ou le double mandat, au choix, sont des absurdités. (plus de double mandat, plus de dirigeant qui flattent des groupes pour oeuvrer à sa réelection.)
Voilà, c'est tout ce que j'avais à dire. Mais merci, c'était un échange stimulant!
Afficher tout
Le cas Hollande est plus compliqué. Il s'agissait d'un vote anti-Sarko et pas d'un vote pro-Hollande. Ainsi, on avait les extrèmes qui demandaient a voter blanc par exemple. Si l'ensemble de la population avait voté, Hollande ne serait peut-être (sûrement) pas passé. Ainsi, une minorité mobilisée a décidé pour une majorité désunie. Il est donc logique que le programme de celui qui a été élu par la minorité ne plaise (pour sa majorité)...qu'à la minorité. Après, il s'agit d'une sorte de jeu avec des règles définis qu'il faut savoir accepter. Quand Hollande a été élu il ne faut pas dire qu'il n'est pas légitime, il l'est parfaitement au contraire. Ceux qui ne le reconnaissent pas ne respectent pas ces règles élémentaires. Quand on décide de ne pas voter on prend le risque de laisser qqn d'autre décider à notre place et on assume l'issu du résultat.
Dernière chose, ne mettait pas le mariage pour tous et l'abolition de la peine de mort au même niveau. Comparer l'abolition d'un acte de barbarie directement hérité de temps anciens avec l'extension d'un mariage pour les couples de même sexe n'est juste pas du même acabit.
Ps : Je vous remercie aussi de votre votre franchise et surtout de manifester votre désaccord avec ce que je peux dire.

a écrit : Il s'agit de l'hypothèse dans laquelle une loi pénale (prévoyant un degré de peine, ou des modalités de sanctions, etc etc) serait amendée au profit d'une autre "plus douce", qui implique donc une moindre sévérité. Le principe de la rétroactivité de la loi pénale plus douce implique donc qu9;une personne ayant été jugée, ou même par suite condamnée, sous l'égide de l'ancienne loi, puisse voir sa situation juridique modifiée à la faveur de la nouvelle loi (ce qui n'est pas le cas dans les autre domaines législatif). Ainsi, une personne X condamnée à 20 ans de prison pourra être libérée avant cette échéance si la nouvelle loi diminue la peine de base. Je sais pas si j'ai été très claire mais je l'espère ! Afficher tout Très clair, c'est parfait!! Je savais qu'on ne peut pas créer une lois pour punir un "nouveau crime" qui n'était pas encore prévu dans le système pénal mais je ne savais pas qu'on pouvais diminuer la sévérité !!
Merci pour cet explication.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Une démocratie non-représentative n'en est pas une vraie ? Au contraire !
La représentativité part d'une bonne intention, mais elle ne fonctionne pas en France pour un grand nombre de raisons.
Entre autres : les privilèges énormes des élus, l'opacité de ce qu'ils font chaque jour, leur
attrait général pour le pouvoir et leur mépris des insitutions de la Vème République. Y a qu'à voir le peu de personne participants aux débats de l'Assemblée. Les députés viennent le jour du vote et pressent le bouton que leur parti leur dit de pousser. Résultat, rien avance car il n'y a pas de débat républicain.

Prends le système Suisse. Un individu peut proposer une loi s'il obtient 100.000 signatures de citoyens Suisse. La loi est alors examinée par le parlement qui soumet à la votation après l'avoir examinée.
Les Suisses reçoivent les bulletins de vote par la poste, votent sur quasiment TOUTES les lois. Du coup, impossible pour eux de contester la légitimité de leur loi ! En supprimant toute représentativité dans le pouvoir législatif, la démocratie devient parfaitement réelle !
La confédération helvétique est dirigée par un conseil présidé par l'un de ses membres chaque année, qui est alors le "Président Suisse". Et les Suisses se moquent bien de qui il est : son seul rôle est d'accueillir les chefs d'état en visite et de présider le conseil fédéral.

C'est un modèle de démocratie parfaite. L'exécutif n'a que peu de pouvoir, le peuple élit le parlement qui élit le gouvernement. Mais comme le pouvoir de créer et voter les lois appartient à chaque citoyen, le gouvernement reste là pour le peuple, ce qui devrait être le cas en France.
Afficher tout
Oui, presque exactement, on peut voter sur toute les loi, mais on élis des gens pour voter les lois comme nous on veux ( pas pour rien qu'on vote pour eux) Après si une lois ne nous plais pas, référendum etc... Et le peuple vote.. peut être pas parfait comme système, mais je pense le plus pratique pour le peuple d'un pays

Posté le

android

(1)

Répondre