Alternance entre un président chauve et un chevelu en Russie

Proposé par
le
dans

En Russie, depuis 1917, un président chauve succède à un président chevelu et réciproquement. Cet enchainement est si parfait et improbable qu'une partie de la population y voit une nécessité pour être élu. Une croyance populaire veut que le président qui briserait la chaîne soit un mauvais dirigeant.


Tous les commentaires (128)

a écrit : Bizarre comme les croyances les plus farfelues sont les plus vites encrées dans l'esprit des gens N'oublions pas qu'il n'est dit nul part qu'il s'agit d'une pensée courante.
Évitons la généralisation.
(Je ne dis pas ça pour vous, mais pour une grande partie des intervention ;) )

On trouve aussi en France des gens qui pensent que les extra-terrestres réclament une ambassade en israël.

J'aime bien les anecdotes montant combien l'imagination populaire est créative. (Entre autre dans une population qui découvre peu â peu la démocratie)

Je n'aime pas ceux qui "oublient" très vite que ça n'est qu'anecdotique pour pouvoir se moquer de TOUTE une population comme s'ils étaient tous des crétins.
Au limite du racisme.

a écrit : Intéressant ? Quel est le régime français actuel alors ? République non démocratique ... je m'explique.
On a des élections, on nous propose 10 personne et on a pas le choix ... c'est l'un des 10 !!! Une vrai démocratie reconnaîtrait le vote blanc comme suffrage exprimé permettant de nettoyer la scène politique!!
Si je vote blanc on ne considéré pas que je m'exprime alors que je dit clairement : "non!! Ni l'un ni l'autre" on baffoue ainsi l'un des premier droit citoyen, le droit de vote!! On ne nous laisse pas voté on nous demande de choisir entre 2 personne qu'elle nous plaise ou non !!

Si le vote blanc était reconnue au précédente élections présidentielle, ni sarko ni hollande n'aurait été élue!!!

Posté le

android

(61)

Répondre

Poutine n'est pas vraiment chauve, il a un grand front.

a écrit : République non démocratique ... je m'explique.
On a des élections, on nous propose 10 personne et on a pas le choix ... c'est l'un des 10 !!! Une vrai démocratie reconnaîtrait le vote blanc comme suffrage exprimé permettant de nettoyer la scène politique!!
Si je vote blanc on ne considéré pas
que je m'exprime alors que je dit clairement : "non!! Ni l'un ni l'autre" on baffoue ainsi l'un des premier droit citoyen, le droit de vote!! On ne nous laisse pas voté on nous demande de choisir entre 2 personne qu'elle nous plaise ou non !!

Si le vote blanc était reconnue au précédente élections présidentielle, ni sarko ni hollande n'aurait été élue!!!
Afficher tout
Je peux absolument comprendre que l'absence de prise en compte du vote blanc puisse paraître relativement injuste. Néanmoins, le revers, c'est que la démocratie doit supporter des limites. Le vote blanc suppose que dès lors un électeur puisse désigner n'importe quel autre citoyen.
Et là, pardon, mais ça serait un joli bordel financier et politique.

Posté le

android

(21)

Répondre

a écrit : Intéressant ? Quel est le régime français actuel alors ? Officiellement on est en démocratie (libérale) de type représentative. C'est à dire qu'un petit groupe d'individus élus "par le peuple" décident des lois au "nom du peuple" et "pour le peuple". Cependant, elle peut être vue comme un système politique incapable de traduire la volonté de la majorité (n'offrant même pas les espaces et outils pour son expression) car dans certains cas, les votes sont plus des votes de rejets d'un candidat (cf : Chirac vs Le pen ou meme Hollande vs Sarkozy) plutot que l'acceptation du programme de l'autre. De plus, l'exercice du pouvoir se trouve dans les mains d'une élite qui met tout en œuvre pour se maintenir dans sa position. Enfin, la concentration de pouvoir politique entre les mains d'une minorité tend à favoriser la corruption et autres truanderies.
Ainsi, officiellement on est en démocratie mais officieusement on est plutot dans un regime de type oligarchique (le gouvernemet a mis en place combien de réferendum quand le peuple le demandait?).
Source : cours de college et wikipedia.

a écrit : Je peux absolument comprendre que l'absence de prise en compte du vote blanc puisse paraître relativement injuste. Néanmoins, le revers, c'est que la démocratie doit supporter des limites. Le vote blanc suppose que dès lors un électeur puisse désigner n'importe quel autre citoyen.
Et là, pardon, m
ais ça serait un joli bordel financier et politique. Afficher tout
Donc si demain je te propose de choisir entre louis 14 et louis 16 dans un système ou le président est intouchable ... tu me dira qu'on est en démocratie parce qu'on a eu le choix?? >< rend toi compte qu'une démocratie non représentative n'est pas une VRAI démocratie ... c'est juste pour donner l'impression au peuple qu'il a le choix comme ça que ce soit la gauche ou la droite, le pays avance dans le même sens ... celui qui avantage les politiques !!!

Posté le

android

(13)

Répondre

a écrit : Comme quoi, aujourd'hui, le symbolisme a énormément changé dans les esprits : autrefois et pour de nombreux peuples, la chevelure était un symbole de puissance. A titre d'exemple, les romains tondaient les vaincus en gage de déshonneur et de défaite; au moyen âge, la longue chevelure était réservée aux rois et aux nobles. Afficher tout Oui exactement comme le récit biblique qui raconte l'histoire de Samson, qui a une force extraordinaire due à sa chevelure. Force qu'il perd lorsque Delilah lui rase les cheveux.
Tu as raison, on dirait bien qu'il y a une symbolique entre cheveux et puissance.

a écrit : Donc si demain je te propose de choisir entre louis 14 et louis 16 dans un système ou le président est intouchable ... tu me dira qu'on est en démocratie parce qu'on a eu le choix?? >< rend toi compte qu'une démocratie non représentative n'est pas une VRAI démocratie ... c'est juste pour donner l'impression au peuple qu'il a le choix comme ça que ce soit la gauche ou la droite, le pays avance dans le même sens ... celui qui avantage les politiques !!! Afficher tout Ton exemple tiendrait la route si tu me proposais le choix entre MLP et de Villiers. Le Président n'est pas intouchable, c'est mal connaître le mécanisme électoral, historique, politique et citoyen.
Ensuite, tu ne me parles pas du régime politique mais de l'exercice du pouvoir. Et encore que là, c'est très discutable !

Posté le

android

(12)

Répondre

a écrit : On peut vraiment dire que cette histoire est tirée par les cheveux ! Carrément capilotractée tant qu'on y est....

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Donc si demain je te propose de choisir entre louis 14 et louis 16 dans un système ou le président est intouchable ... tu me dira qu'on est en démocratie parce qu'on a eu le choix?? >< rend toi compte qu'une démocratie non représentative n'est pas une VRAI démocratie ... c'est juste pour donner l'impression au peuple qu'il a le choix comme ça que ce soit la gauche ou la droite, le pays avance dans le même sens ... celui qui avantage les politiques !!! Afficher tout Une démocratie non-représentative n'en est pas une vraie ? Au contraire !
La représentativité part d'une bonne intention, mais elle ne fonctionne pas en France pour un grand nombre de raisons.
Entre autres : les privilèges énormes des élus, l'opacité de ce qu'ils font chaque jour, leur attrait général pour le pouvoir et leur mépris des insitutions de la Vème République. Y a qu'à voir le peu de personne participants aux débats de l'Assemblée. Les députés viennent le jour du vote et pressent le bouton que leur parti leur dit de pousser. Résultat, rien avance car il n'y a pas de débat républicain.

Prends le système Suisse. Un individu peut proposer une loi s'il obtient 100.000 signatures de citoyens Suisse. La loi est alors examinée par le parlement qui soumet à la votation après l'avoir examinée.
Les Suisses reçoivent les bulletins de vote par la poste, votent sur quasiment TOUTES les lois. Du coup, impossible pour eux de contester la légitimité de leur loi ! En supprimant toute représentativité dans le pouvoir législatif, la démocratie devient parfaitement réelle !
La confédération helvétique est dirigée par un conseil présidé par l'un de ses membres chaque année, qui est alors le "Président Suisse". Et les Suisses se moquent bien de qui il est : son seul rôle est d'accueillir les chefs d'état en visite et de présider le conseil fédéral.

C'est un modèle de démocratie parfaite. L'exécutif n'a que peu de pouvoir, le peuple élit le parlement qui élit le gouvernement. Mais comme le pouvoir de créer et voter les lois appartient à chaque citoyen, le gouvernement reste là pour le peuple, ce qui devrait être le cas en France.

a écrit : Ton exemple tiendrait la route si tu me proposais le choix entre MLP et de Villiers. Le Président n'est pas intouchable, c'est mal connaître le mécanisme électoral, historique, politique et citoyen.
Ensuite, tu ne me parles pas du régime politique mais de l'exercice du pouvoir. Et encore que là, c
'est très discutable ! Afficher tout
Concrètement si demain le président est élu a 5 vote contre 3 avec 30 millions de vote blanc ... tu va me dire qu'on est en démocratie??
Je caricature a outrance ... mais il serait possible d'avoir un président élue avec moins de vote que de vote blanc!!

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : Intéressant ? Quel est le régime français actuel alors ? Le régime Français actuel s'apparente à une oligarchie certes modérée mais oligarchie quand même).
Beaucoup d'argument très valables ont déjà été mentionnés dans les post précédents : droit de vote bafoué (vote blanc), représentants qui n'arrivent plus à représenter le peuple et cooptation des élites (alternance bipartite), etc...

Un autre argument qui n'a toujours pas été mentionné me semble-t-il concerne l'Union Européenne. En effet, de vaste pans des prérogatives nationales ont été transférés vers l'UE.
C'est un fait qui est difficilement discutable : nous n'avons plus le pouvoir de maitiser ni de "battre" notre monnaie (Banque Centrale Européenne), nous n'avons plus vraiment le contrôle de notre budget (Pacte de stabilité et de croissance), nous n'avons plus le contrôle de nos frontières (espace Schengen), etc, etc...
Cette perte de souveraineté nationale au profit de l'UE pourrait sembler acceptable si l'UE elle-même était une parfaite démocratie.
Or l'UE est encore plus oligarchique et adepte de la cooptation que ne l'est l'état Français.
Le pouvoir décisionnel de l'UE est nommé et non élu. Qu'on se le dise, le rôle du Parlement Européen "démocratiquement" élu par le Peuple Européen n'est que consultatif ! Le Parlement Européen vote les lois mais ne les propose pas ! C'est le rôle de la Commission Européenne de proposer les lois et celle ci n'est pas élue ! Elle est nommée de façon particulièrement opaque (c'est que qu'on appelle la technocratie européenne, qui par ailleurs n'est pas très appréciée des Bruxellois pour sa fâcheuse propention à ne pas se mêler à la société bruxelloise).

a écrit : Une démocratie non-représentative n'en est pas une vraie ? Au contraire !
La représentativité part d'une bonne intention, mais elle ne fonctionne pas en France pour un grand nombre de raisons.
Entre autres : les privilèges énormes des élus, l'opacité de ce qu'ils font chaque jour, leur
attrait général pour le pouvoir et leur mépris des insitutions de la Vème République. Y a qu'à voir le peu de personne participants aux débats de l'Assemblée. Les députés viennent le jour du vote et pressent le bouton que leur parti leur dit de pousser. Résultat, rien avance car il n'y a pas de débat républicain.

Prends le système Suisse. Un individu peut proposer une loi s'il obtient 100.000 signatures de citoyens Suisse. La loi est alors examinée par le parlement qui soumet à la votation après l'avoir examinée.
Les Suisses reçoivent les bulletins de vote par la poste, votent sur quasiment TOUTES les lois. Du coup, impossible pour eux de contester la légitimité de leur loi ! En supprimant toute représentativité dans le pouvoir législatif, la démocratie devient parfaitement réelle !
La confédération helvétique est dirigée par un conseil présidé par l'un de ses membres chaque année, qui est alors le "Président Suisse". Et les Suisses se moquent bien de qui il est : son seul rôle est d'accueillir les chefs d'état en visite et de présider le conseil fédéral.

C'est un modèle de démocratie parfaite. L'exécutif n'a que peu de pouvoir, le peuple élit le parlement qui élit le gouvernement. Mais comme le pouvoir de créer et voter les lois appartient à chaque citoyen, le gouvernement reste là pour le peuple, ce qui devrait être le cas en France.
Afficher tout
Ce que tu me vend pour la suisse ce rapproche plus a un système anarchique que républicain ... du moins c'est l'impression que j'en ai en te lisant !! Supprimer le pouvoir et la hiérarchie en ne gardant que la démocratie !! C'est du coup le système le plus représentatif possible du peuple puisque c'est le peuple qui choisis ^^

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Apparemment ils n'ont pas attendus de briser la chaîne pour avoir un mauvais président .. Tu sais le president Russe n'est pas mauvais comme tu dis. Vladimir Poutine à su redonner une belle image à la russie, par forcément comme démocratie parfaite, mais aujourd'hui quand les Russes parlent on les écoutent.

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : Bizarre comme les croyances les plus farfelues sont les plus vites encrées dans l'esprit des gens Normal, pour certain il est plus confortable intellectuellement de se baser sur des préjugés ou des croyances irrationnelles que de chercher à s'informer et à réfléchir.

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Tu sais le president Russe n'est pas mauvais comme tu dis. Vladimir Poutine à su redonner une belle image à la russie, par forcément comme démocratie parfaite, mais aujourd'hui quand les Russes parlent on les écoutent. ... de quels russes parle tu?? Les opposant politiques en prison ?? ><

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : Officiellement on est en démocratie (libérale) de type représentative. C'est à dire qu'un petit groupe d'individus élus "par le peuple" décident des lois au "nom du peuple" et "pour le peuple". Cependant, elle peut être vue comme un système politique incapable de traduire la volonté de la majorité (n'offrant même pas les espaces et outils pour son expression) car dans certains cas, les votes sont plus des votes de rejets d'un candidat (cf : Chirac vs Le pen ou meme Hollande vs Sarkozy) plutot que l'acceptation du programme de l'autre. De plus, l'exercice du pouvoir se trouve dans les mains d'une élite qui met tout en œuvre pour se maintenir dans sa position. Enfin, la concentration de pouvoir politique entre les mains d'une minorité tend à favoriser la corruption et autres truanderies.
Ainsi, officiellement on est en démocratie mais officieusement on est plutot dans un regime de type oligarchique (le gouvernemet a mis en place combien de réferendum quand le peuple le demandait?).
Source : cours de college et wikipedia.
Afficher tout
Tout à fait d'accord, d'ailleurs pour les fervents défenseurs de la democratie, je vous conseil de vous renseigner sur la démocratie athénienne qui en était bien une, elle. Clairement nous sommes dans une sorte hybride de democratie qui tend d'ailleurs à s'en éloigner.
Les atheniens nous rieraient au nez pour ce que l'on appelle démocratie! Que nous soyons un pays de 60 millions d'habitants ou non, nous ne sommes pas en démocratie.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Étant moi même d'origine russe, même si je suis très loin d'apprécier Poutine, j'en ai marre des critiques faciles sur la Russie d'aujourd'hui. Quand on connaît l'histoire de ce pays, qui n'est une "démocratie" que depuis 20 ans, ça va peut être en choquer certains mais Poutine c'est déjà un progrès par rapport à elstine qui était déjà un progrès par rapport à Gorbatchev qui était un énorme progrès par rapport à Brejnev etc... Le problème c'est que de nos jours on demande, que ce soit à la Russie ou aux pays arabes ayant récemment chassé leurs tyrans, à des régimes historiquement autoritaires de devenir du jour au lendemain des démocraties exemplaires, alors que nous meme on a mis plus de 100 ans (et encore je compte pas Vichy "nul et non avenu") à le devenir. Pas du tout pour défendre un État russe encore très perfectible, mais je pense qu'il faut laisser du temps au temps et surtout se souvenir de notre propre histoire avant de juger celle des autres. Mir Afficher tout Te sens pas froissé, certains ont cette mauvaise habitude de critiquer alors qu'ils ne regardent même pas ce qui se passent ici !

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Une démocratie non-représentative n'en est pas une vraie ? Au contraire !
La représentativité part d'une bonne intention, mais elle ne fonctionne pas en France pour un grand nombre de raisons.
Entre autres : les privilèges énormes des élus, l'opacité de ce qu'ils font chaque jour, leur
attrait général pour le pouvoir et leur mépris des insitutions de la Vème République. Y a qu'à voir le peu de personne participants aux débats de l'Assemblée. Les députés viennent le jour du vote et pressent le bouton que leur parti leur dit de pousser. Résultat, rien avance car il n'y a pas de débat républicain.

Prends le système Suisse. Un individu peut proposer une loi s'il obtient 100.000 signatures de citoyens Suisse. La loi est alors examinée par le parlement qui soumet à la votation après l'avoir examinée.
Les Suisses reçoivent les bulletins de vote par la poste, votent sur quasiment TOUTES les lois. Du coup, impossible pour eux de contester la légitimité de leur loi ! En supprimant toute représentativité dans le pouvoir législatif, la démocratie devient parfaitement réelle !
La confédération helvétique est dirigée par un conseil présidé par l'un de ses membres chaque année, qui est alors le "Président Suisse". Et les Suisses se moquent bien de qui il est : son seul rôle est d'accueillir les chefs d'état en visite et de présider le conseil fédéral.

C'est un modèle de démocratie parfaite. L'exécutif n'a que peu de pouvoir, le peuple élit le parlement qui élit le gouvernement. Mais comme le pouvoir de créer et voter les lois appartient à chaque citoyen, le gouvernement reste là pour le peuple, ce qui devrait être le cas en France.
Afficher tout
Certes le modèle suisse semble idyllique mais il ne faut pas oublier que les suisses sont beaucoup moins nombreux que nous (8 millions d'habitants contre 64 millions). Il est donc beaucoup plus simple de mettre en place une démocratie direct qu'en France. De plus, l'histoire politique de ce pays n'est pas la même que la notre. Le fait qu'on ai un président qui a du pouvoir est une volonté de De Gaulle (certes il n'a pas été élu lorsqu'il a changé la constitution mais on ne peut pas refaire toute l'histoire) et cela lui permettait de mieux contrôler la situation politique à l'époque.
On pourra toujours contester la légitimité de notre gouvernement quel qu'il soit mais il faudrait déjà que l'abstention soit moins grande pour que le choix du peuple soit réellement exprimé. Je pense qu'on peut se permettre de critiquer le gouvernement uniquement si on a pris part au vote. Dans le cas contraire il faut respecter le choix des gens qui ont pris 10 minutes de leur temps pour faire le devoir citoyen. Pour terminer, si lors d'une élection présidentielle il se trouvait qu'il y ai une majorité de vote blanc peut être que la question se poserai de les comptabiliser mais pour cela il faut se rendre aux urnes et avoir un minimum d'intérêt pour la politique française (même si les débats ne volent pas très haut, je suis d'accord)

Posté le

android

(9)

Répondre