L'alcool est-elle la plus dangereuse des drogues ?

Proposé par
le
dans

Certaines études, comme celle menée par le neuropsychopharmacologue britannique David Nutt, affirment que la drogue la plus dangereuse pour l'Homme est l'alcool (évalué à 72 sur 100). À la seconde place arriverait l'héroïne avec un score de 55. Quant au cannabis, il n'arrive qu'à la 8ème place. Cette échelle de la nocivité prend en compte les dangers qu'encourt l'utilisateur du produit mais aussi les troubles qu'il cause à son entourage et à la société en général.


Tous les commentaires (160)

a écrit : Ah ? C'est bizarre ! Je croyais au contraire que le cannabis ne produit pas d'accoutumance. Et les pays qui l'on légalisé ne sont pas tombés dans la décadence plus que les autres. Alors sous-estimés par rapport à quoi ? Par rapport à l'idée que tu t'en fais ? En fait tu reproches aux autres de ne pas etre d'accord avec toi... Tu devrais essayer le cannabis justement, il paraît que ça détend... Afficher tout Et ben clairement tu crois mal... les services daddictologie sont remplis de dépendants au cannabis.

L'alcool est un doux ennemi qui te réchauffe, te libere, te deshinibe, pour mieux te ronger, t'isoler et t'enlever toute fièrete te tuer à petit feu.....
Mais mieux vaut sévir sur la limitation de vitesse à 80km là au moins il y aura moins de morts.....mais combien ?
Sauf si ce sont des conneries légales qui nous tuent avant.

a écrit : Et ben clairement tu crois mal... les services daddictologie sont remplis de dépendants au cannabis. Je n'en doute pas mais j'espère qu'ils ne les remplissent pas complètement et qu'il reste un peu de place pour les alcooliques, les fumeurs de tabac, les cocaïnomanes et les heroïnomanes ?

a écrit : Donc avec le dernier critère on est bien loin de la science. Par exemple il suffirait de rendre le cannabis légal, ainsi les dommages qu'il causerait à la société serait rendu minime, vu que ces dommages procèdent essentiellement de son interdiction, et des moyens mis en œuvre pour cela. Le cannabis chuterais donc au plus bas du classement. Enfin si j'ai bien compris.

En tout cas, on a tendance à négliger les vertues de la drogue. Combien d'œuvres et de grandes décisions ont été prisent sous leur emprise ? On peut citer Rimbaud avec l'absinte, les fleurs du mal de Baudelaire accro a l'opium, bien sûr Churchill qui a mené la 2eme guerre mondiale complètement soûl, Hemingway... Je crois qu'un réalisateur danois va faire un film à ce sujet. Les drogues sont comme toutes choses : elles ont un côté bien et un côté mal.

Évidemment, l'abus d'alcool, et autres drogues, est dangereux pour la santé.
Afficher tout
Oui oui, les accidents de la route avec deux joints dans le crâne ça existe pas.

a écrit : Ne t'excuses pas, tu as raison. Ce qui m'intéresse ce sont les motifs pour lesquels on interdirait tel ou tel drogue. On dit que ça détruit la santé, c'est vrai, mais que rimbaud et Baudelaire se soient détruit la santé franchement je m'en fou, le prisme de leur vie n'est pas leur santés mais leurs œuvres. Et pour cela moi je suis content que Rimbaud et Churchill ont été des alcooliques, que Baudelaire est été accros à l'opium.
Et je suis assez choqué par les propos très virulent de certains sur l'alcool en particulier. Tout ça est imbibé d'hypocrisie, la société accepte des drogues qui aides à la concentration pour les études ou pour les militaires mais pas celles qui apaisent certains esprits meurtris. Pourquoi quelqu'un qui souffre intérieurement ne pourrait pas se mettre une murge de temps en temps pour se soulager ? On l'accepte déjà avec le cannabis pour soulager les cancéreux. Lui interdire au nom de sa santé, c'est placer la souffrance physique au dessus de la souffrance de l'esprit, ce qui est discutable. Car personne ne va bien avant de sombrer dans la drogue, ce n'est qu'un échappatoire. La façon de les aider ce n'est pas les obliger à faire désintoxes sur désintoxes mais de trouver pourquoi ils se droguent, c'est ça qu'il faut remédier chez eux, la cause. Et non le fait qu'ils se droguent, qui n'est que symptomatique de leur souffrance.
Afficher tout
On autorise déjà des drogues pour les esprits meurtris, ça s'appelle les anti-dépresseurs et on en bouffe comme des fraises tagada en France.

Et s'autodétruire à l'alcool ça ne soulage pas, c'est un processus plus pathologique qu'autre chose.

a écrit : Ah ? Tu connais mieux le sujet ? Et Mimoud aussi ? Parce que, dans vos messages, je vois seulement des affirmations sans preuves et je ne vois pas ce qui fait autorité. Sous-estimé ? Il faudrait déjà dire par qui. Et pourquoi ça serait sous-estimé. Je crois plutôt que s'il y a de plus en plus de pays qui légalisent le cannabis c'est que sa dangerosité n'est pas plus grande que celle de l'alcool ou du tabac. Et pour ce qui est de l'accoutumance, c'est reconnu que c'est un produit qui n'est pas très addictif (contrairement au sucre par exemple, si vous voulez parler d'un produit qui tue et qui rend accro, vois devriez plutôt vous plaindre du sucre). Alors je crois que "sous-estimé", c'est uniquement par rapport à l'impression que vous en avez et vous pouvez déplorer que le reste du monde ne partage pas votre impression mais ce n'est pas très solide comme argument. Afficher tout Accoutumance et addiction c'est deux choses avec un rapport mais on n'utilise pas les deux mots interchangeablement.

L'accoutumance est responsable de l'augmentation des doses pour un même effet, pas de la dépendance.

La dépendance a deux composantes. Une composante pharmacologique et une composante psychologique. Le cannabis a une composante pharmacologique certes faible, mais une composante psychologique variable interindividuellement, selon le milieu social etc.

C'est donc incorrect de penser qu'une drogue est faiblement addictive juste parce qu'à son arrêt il n'y a pas ou peu d'effets de sevrage. Il y a plus que ça.

Comme disait Coluche : "Un alcoolique c'est quelqu'un que vous n'aimez pas et qui boit autant que vous"

Neuropsychopharmacologue.
Je vais roxer le Scrabble avec ça.

a écrit : A vérifier. Il me semble que des chercheurs se sont penchés sur la question et que la quantité menant à l overdose reviendrait à fumer 400+ kg en l espace de 1/4 d heure C'est bien pour ça que j'ai dit "quasiment impossible", l'overdose est théoriquement possible, mais la quantité nécessaire pour l'atteindre est impossible à assimiler.

a écrit : Je pense au contraire qu'ils sont surestimé, j'ai été consommateur quotidien durant 10 ans quand j'étais jeune, j'ai arrêté du jour au lendemain et ça ne m'a jamais empêché d'avoir de bonne relations sociales et de faire des études supérieures. De plus je ne crois pas qu'on puisse mourir d'une overdose due au cannabis, tandis qu'on peut faire un coma éthylique. Mais la France vous une adoration à l'alcool car notre patrimoine c'est le pinard, Johnny et le camembert (lol) Afficher tout Bien sûr que tu peux lol comme pour n'importe quoi, sa DL50 est d'environ 13 mg/kg donc à 1,28 g, tu peux faire une overdose, comme tu peux faire une overdose d'eau à 7 L.

a écrit : Je vous conseil de lire le sciences et vie juniors, il explique, bien le sujet du sucre. Pour info, des scientifiques ont démontré que les rats préféraient le sucre à la cocaine. En fait chaque matin ils déverser de la cocaïne et du sucre, le sucre à droite la coc a gauche et ça pendant deux semaines et le rats prenait le sucre en premier. Puis ils ont enlevé le sucre et le rat continuait à chercher le sucre quite à laisser la coc. Afficher tout Mais c'est normal puisque le sucre est indispensable pour vivre ! Si tu leur met que ça comme source, c'est bien normal. Et tu auras le même résultat avec l'eau...

a écrit : Les effet du canabis sont tellement sous estimés encore de nos jours quand je vois l'état d'apathie dans lequel il met et les sautes d'humeur qu'il genère. Sans parler de l'isolement social et de la difficulté à arrêter... C'est surtout que le "cannabis " qu'on trouve de nos jours (aller à la sortie de n'importe quel collège) n'est plus la plante seule mais un mélange immonde dopé en substance qui rend accro. L'idée est de rendre dépendant le plus vite possible. C'est pour ça que les premiers sont offerts.

a écrit : Ce même David Nutt a également affirmé il y a cinq ans que la crise économique de 2008 était lié à la consommation excessive de drogue dans le marché de la haute finance.

Bon, il a certainement fait des recherches et fournir des sources à sa publication mais entre nous, concernant ce sujet, je pense qu&#
039;il ne révèle pas un grand secret, nul besoin d'être neuro-machin-truc pour savoir que la « haute société » tourne à « la blanche ».
D'ailleurs un ancien « dealer » parisien a fait le tour des plateaux télé ces derniers temps pour présenter son livre dans lequel il révèle des noms de personnalités qui étaient des camés ; et les journalistes, en bons hypocrites, de jouer la stupéfaction. Cachez tous ces réseaux sordides que je ne saurais voir !

Les gilets jaunes sont de braves gens qui ont mon soutien mais ils ne s'attaquent naïvement qu'à une branche — voire un bourgeon — en s'en prenant à Macron. Les racines du mal sont bien plus profondes et étendues. La plus grande drogue, selon moi, c'est l'image (sous-entendu propagandes médiatique, artistique et publicitaire).
Afficher tout
pourrais tu me donner le titre du livre s'il te plaît?

Mais non. La pire des drogues, c'est le fric. Ça te bousille le cerveau à tout jamais.

a écrit : Bon puisque tu en parles, je peux pas résister non plus..

Ceux qui ont vandalisés l'arc de triomphe ne sont pas de "braves gens", ils sont tout l'inverse, pour rester polie.
Et oui ce sont bien des gilets jaunes qui ont fait ça, à partir du moment où c'est un mouvement ouver
t et sans contrôle il faut assumer que tous ceux qui se veulent gilets jaunes sont des gilets jaunes. Or ceux qui ont vandalisés l'arc de triomphe et qui ont lancés des pavés sur les flics se revendiquent gilets jaunes. Donc les gilets jaunes même pacifistes doivent assumer que lors mouvement fasse ce genre de chose et qu'ils le permettent. Quelques soit le bien fondé du mouvement.
De plus les gilets jaunes se trompent lourdement en s'en prenant a Macron et au gouvernement. Le pouvoir aujourd'hui est mondialisé, il n'y a qu'une infime partie du pouvoir qui est en France, et les gilets jaunes ne le trouveront pas à l'Elysée. L'Etat est comme les gilets jaunes, il essaye de s'en sortir, et franchement il n'y a que lui pour protéger et aider ces "braves gens", l'attaqué est contre productif et succidaire. Si l'Etat arrêtait de protéger ces braves gens ça leur ferait tout drôle, devoir payer 200 euro le médecin et 75 000 euro les frais d'universités de leurs enfants ça va plus piquer que le prix à la pompe.
Bien que je sois aussi contre cette hausse déguisée en "taxe verte" pour faire passer la pilule, c'est raté, ça c'est certain.

Dsl du HS et de la "politique" (j'attends la foudre de Zeus et des gilets jaunes maintenant) .. mais bon j'ai simplement suivi.. faut s'en prendre à tommy-boy :p
Afficher tout
Etes vous au courant que si le medecin, l education, etc sont gratuit en france c est grace aux impots et autres ce ne sont pas nos gentils politiciens qui dans un elan de solidarité paient de leurs poches.
Du coup je dois remercier l etat de bien vouloir rendre un peu de l argent que nous contribuable payons?

a écrit : J'apprécierai stp qu'à l'avenir, tu descendes d'un ton dans l'agressivité de tes commentaires. C'est quasi systématique et cela devient pénible. On peut discuter et échanger sans faire des commentaires sans arrêt cassant.
Merci d'en prendre note à l'avenir.
Bonjour personnellement je ne le trouve pas agressif. Il défend son point de vue c'est tout. C'est assez surprenant de voir que la lecture d'un commentaire dépend avant tout de notre propre ressenti. Si on est joyeux un commentaire passera bien mais si on est déjà un peu énervé alors ce même commentaire sera perçu négativement. Du moment qu'il n'y a pas d'insultes directe et nominative nous ne savons absolument pas dans quel état d'esprit à été écrit ce commentaire. Du coup qui sommes nous pour juger de l'agressivité ou pas d'une personne? La par exemple j'écris sans aucune animosité. Je donne juste mon point de vue.

a écrit : Mais c'est normal puisque le sucre est indispensable pour vivre ! Si tu leur met que ça comme source, c'est bien normal. Et tu auras le même résultat avec l'eau... Tout dépend de quel sucre on parle. "Le sucre" en soi ne veut rien dire. Les glucides sont indispensables pour vivre oui. Le saccharose qui donne le sucre blanc, non.

a écrit : Euh ? Le cannabis soigne quoi exactement ? Et je parle pas de l'étouffement transitoire de symptômes type douleurs hein, quelle pathologie ça soigne ?? Les crises d'épilepsie par exemple, renseigne-toi, tu seras très surpris.

En outre en France, le Sativex (médicament: inhalateur à base de cannabis) possède une AMM pour la scélrose en plaques. Il en possède une pour l'épilepsie dans d'autres pays.

Enfin, tu ne peux pas reprocher à une drogue/médicament de ne s'attaquer qu'aux symptômes de la maladie, sinon on peut vider les 3/4 des rayonnages des pharmacies.

a écrit : Les effet du canabis sont tellement sous estimés encore de nos jours quand je vois l'état d'apathie dans lequel il met et les sautes d'humeur qu'il genère. Sans parler de l'isolement social et de la difficulté à arrêter... Bien d'accord. Il est très facile de distinguer dans une entreprise qui fume (du cannabis). Et ces gens sont persuadés (par qui ?) qu'un petit joint de temps en temps c'est cool et qu'ils ne sont pas des drogués.

a écrit : Je peux pas croire qu'on puisse faire l'apologie des drogues...c hallucinant de dire des bêtises pareil.
Ce n'est pas la drogue qui rend talentueux!
Regarder la définition de "éloge", dire que ce n'est pas totalement mauvais ce n'est pas faire un éloge.
Je n'ai pas dit que ça rendait talentueux, mais que ça pouvait libérer le talent.
Nuance nuance.