L'alcool est-elle la plus dangereuse des drogues ?

Proposé par
le
dans

Certaines études, comme celle menée par le neuropsychopharmacologue britannique David Nutt, affirment que la drogue la plus dangereuse pour l'Homme est l'alcool (évalué à 72 sur 100). À la seconde place arriverait l'héroïne avec un score de 55. Quant au cannabis, il n'arrive qu'à la 8ème place. Cette échelle de la nocivité prend en compte les dangers qu'encourt l'utilisateur du produit mais aussi les troubles qu'il cause à son entourage et à la société en général.


Tous les commentaires (160)

Plutôt étrange comme critère. C’est parfaitement logique que l’alcool et le tabac aient une place si élevée dans ce classement puisque ce sont de loin les plus consommées, donc celles qui causeraient le plus de mal à la société... En épluchant les sources, les 3 drogues les plus nocives pour l’individu seraient l’héroïne, le crack, et la meth.
Rien qu’en dégâts individuels, l’alcool a une note environ 2,5 fois plus grande que celle du canabis. On peut noter le lsd et les champignons hallucinogènes qui ont une très faible note sur les dégats individuels... Probablement parce que la tolérance du lsd est cyclique, c’est-à-dire qu’on s’accoutume très vite à la substance, donc si l’on n’espace pas ses prises (le consensus semble être de 2 semaines au moins), on va très vite ingérer des doses énormes pour peu d’effets (et donc se ruiner). Personne ne consommera donc de lsd quotidiennement... D’ailleurs le lsd ne provoquerait pas de dépendance physique.

Il est bien de noter aussi que contrairement à l’alcool, le cannabis se marie très bien avec la plupart des drogue (moins ou pas d’augmentation de toxicité / moins d’augmentation de risque d’overdose). Le mélange alcool-cannabis est très courant, et il semblerait d’ailleurs que la double consommation augmente les taux de THC dans le sang. clinchem.aaccjnls.org/content/61/6/850.long
(Le lien de l’étude cannabis+alcool.)

a écrit : La dangerosité de l'alcool n'est-elle pas justement liée à son côté légal ?
Sous-entendu, si l'héroïne serait légal, ne serait-elle pas plus dangereuse que l'alcool ?
D'un autre côté interdire l'alcool...
Y'en a qui ont essayer
Ils ont eu des problèmes
(Prohibition États-Unis)

a écrit : Les effet du canabis sont tellement sous estimés encore de nos jours quand je vois l'état d'apathie dans lequel il met et les sautes d'humeur qu'il genère. Sans parler de l'isolement social et de la difficulté à arrêter... Et les accidents de la route à cause du cannabis

De plus, on peut distiller de l’alcool avec tout et n’importe quoi. Pour faire de l’héroïne ou de la cocaïne, c’est un peu plus dur. Interdire l’alcool est tout simplement impossible, car n’importe qui pourrait en distiller. Un peu pareil pour la beuh finalement.

Certes, de nos jours n’importe qui peut se procurer n’importe quelle drogue très facilement (en ligne ou dans la rue), mais quand même.

a écrit : En soit l'alcool est du sucre mais oui le sucre est néfaste à notre santé mais pas sous toutes ses formes. Le sucre naturel d'un fruit ou du miel, ne te tuera pas (excepté les conditions de sa culture mais ça ne sera pas le sucre dans ce cas la) mais c'est surtout les sucres rajoutés dans différentes formes d'aliments, c'est un exhausteur de goût et addictif. Afficher tout L'alcool est fabriquée à partir du sucre, le glucose en particulier, mais ce sont deux molécules bien differentes.

a écrit : Ah ? C'est bizarre ! Je croyais au contraire que le cannabis ne produit pas d'accoutumance. Et les pays qui l'on légalisé ne sont pas tombés dans la décadence plus que les autres. Alors sous-estimés par rapport à quoi ? Par rapport à l'idée que tu t'en fais ? En fait tu reproches aux autres de ne pas etre d'accord avec toi... Tu devrais essayer le cannabis justement, il paraît que ça détend... Afficher tout Hormis la décadence dont nimoud n'a d'ailleurs pas parlé , il a raison sur tout le reste.
Une fois encore tu réponds ironiquement à un commentaire, et qui plus est sur un sujet qu'apparemment tu ne connais absolument pas.
Décidément, le temps passe mais rien ne change.

a écrit : Hormis la décadence dont nimoud n'a d'ailleurs pas parlé , il a raison sur tout le reste.
Une fois encore tu réponds ironiquement à un commentaire, et qui plus est sur un sujet qu'apparemment tu ne connais absolument pas.
Décidément, le temps passe mais rien ne change.
Ah ? Tu connais mieux le sujet ? Et Mimoud aussi ? Parce que, dans vos messages, je vois seulement des affirmations sans preuves et je ne vois pas ce qui fait autorité. Sous-estimé ? Il faudrait déjà dire par qui. Et pourquoi ça serait sous-estimé. Je crois plutôt que s'il y a de plus en plus de pays qui légalisent le cannabis c'est que sa dangerosité n'est pas plus grande que celle de l'alcool ou du tabac. Et pour ce qui est de l'accoutumance, c'est reconnu que c'est un produit qui n'est pas très addictif (contrairement au sucre par exemple, si vous voulez parler d'un produit qui tue et qui rend accro, vois devriez plutôt vous plaindre du sucre). Alors je crois que "sous-estimé", c'est uniquement par rapport à l'impression que vous en avez et vous pouvez déplorer que le reste du monde ne partage pas votre impression mais ce n'est pas très solide comme argument.

a écrit : Ah ? C'est bizarre ! Je croyais au contraire que le cannabis ne produit pas d'accoutumance. Et les pays qui l'on légalisé ne sont pas tombés dans la décadence plus que les autres. Alors sous-estimés par rapport à quoi ? Par rapport à l'idée que tu t'en fais ? En fait tu reproches aux autres de ne pas etre d'accord avec toi... Tu devrais essayer le cannabis justement, il paraît que ça détend... Afficher tout Je fumais beaucoup avant, c etait tres dur d'arreter, je ne reproche rien à personne je dis juste que c' est dangereux pour la vie social et professionnelle. Continues de fumer si tu aimes ça, peut être que tu cherches à te voiler la face? Puis de quelle decadence tu parles?

a écrit : Ah ? Tu connais mieux le sujet ? Et Mimoud aussi ? Parce que, dans vos messages, je vois seulement des affirmations sans preuves et je ne vois pas ce qui fait autorité. Sous-estimé ? Il faudrait déjà dire par qui. Et pourquoi ça serait sous-estimé. Je crois plutôt que s'il y a de plus en plus de pays qui légalisent le cannabis c'est que sa dangerosité n'est pas plus grande que celle de l'alcool ou du tabac. Et pour ce qui est de l'accoutumance, c'est reconnu que c'est un produit qui n'est pas très addictif (contrairement au sucre par exemple, si vous voulez parler d'un produit qui tue et qui rend accro, vois devriez plutôt vous plaindre du sucre). Alors je crois que "sous-estimé", c'est uniquement par rapport à l'impression que vous en avez et vous pouvez déplorer que le reste du monde ne partage pas votre impression mais ce n'est pas très solide comme argument. Afficher tout Sous estimé par l'auteur de l'étude dont il est question déjà. La légalisation c est un autre sujet les pays ou c est légal sont de moins gros consommateur qu'en France. Mais continue de fumer si ça te fait plaisir je donne de leçon à personne, faut arrêter de glorifier le cannabis c'est tout.

a écrit : Et le sucre, est-ce qu'il fait partie du classement ?
Il n'a pas d'effet psychotrope et donc n'engendre pas de comportements dangereux mais il doit tuer indirectement pas mal de monde avec les maladies cardio-vasculaires et autres qu'il engendre...
Et selon certains chercheurs il serait plus addictif que la cocaïne...
Il ne fait pas partie de drogues puisqu'il n'a pas d'effet psychotrope à proprement parler mais il est l'une des choses les plus addictives au monde, tout simplement puisque sa prise est obligatoire, malgré ce que certains veulent nous faire croire avec certains régimes et que sa limitation est faible, ce qui est pas le cas de l'eau dont 99.9% des personnes sur Terre s'arrête à la bonne dose (hors potomane). Le sucre est donc fortement addictif, mais cette addiction vient peut être du faire qu'il est obligatoire pour vivre.

Interdire un produit n'en a jamais réellement empêcher l'usage par ceux qui cherchent à le consommer. Quand il y a une demande, il y aura toujours une offre, si ça peut être rentable. La pénalisation ne fait que créer une économie parallèle dont les revenus échappent à toute taxation et à tout contôle de l'Etat et dont la production et la distribution font fleurir et prospérer les organisations criminelles.
Non seulement la prohibition de l'alcool comme elle a été instaurée aux USA ou tentée en Russie n'a rien arrangé, mais elle a fait le jeu des truands et entrainé la commercialisation de produits de mauvaise qualité, voire même dangereux pour la consommation. De plus, elle n'a pas dissuadé les consommateurs qui, ne pouvant se procurer de l'alcool, se sont tournés vers des produits de substitutions légaux (alcool de pharmacie, éthanol, parfum,...)
Il en va de même pour la drogue, que les consommateurs se procurent auprès de fournisseurs criminels qui peuvent leur vendre des produits de mauvaise qualité, dangereux, mal coupés,... Et là aussi, ceux qui ne peuvent s'en fournir se rabattent sur des produits tout aussi dangereux mais en vente libre comme la colle, le trychlo, l'éther, l'acétone, le white spirit,...

Balivernes ! Si l'alcool était nocif il serait interdit, comme le cannabis.
Je plaisante, c'est une preuve de plus que l'interdiction de telle ou telle drogue ne dépend pas de sa dangerosité mais de ce qu'elle peut rapporter. CQFD!

a écrit : Les effet du canabis sont tellement sous estimés encore de nos jours quand je vois l'état d'apathie dans lequel il met et les sautes d'humeur qu'il genère. Sans parler de l'isolement social et de la difficulté à arrêter... Totalement faux, il faut 4 jours pour se défaire du cannabis, c'est une drogue douce. Et jusqu'à présent je n'ai jamais entendu qu'une personne était morte d'une overdose de cannabis. Ce sont les accidents corporels dus à la déconcentration ou les mélanges toxiques qui tuent, mais en aucun cas le cannabis seul. Contrairement à l'alcool.
Cessez de répandre des inepties.

Le mieux est de ne pas fumer ni de boire, mais s'il fallait choisir entre les 2, croyez-moi, le cannabis est moins dangereux ! Mais voilà, c'est illégal.

a écrit : Je fumais beaucoup avant, c etait tres dur d'arreter, je ne reproche rien à personne je dis juste que c' est dangereux pour la vie social et professionnelle. Continues de fumer si tu aimes ça, peut être que tu cherches à te voiler la face? Puis de quelle decadence tu parles? Détrompe-toi, je ne fume pas (ou très peu et il y a longtemps). Alors si tu as eu une expérience difficile et tu t'en es sorti, tant mieux, dans ce cas parle nous plutôt de ton expérience, ça sera beaucoup plus intéressant que d'essayer d'en faire une réalité universelle. Il y a malheureusement des gens qui ont des problèmes avec l'alcool, sans doute pire que les tiens avec le cannabis et il y en a sans doute beaucoup plus. D'où la conclusion de l'étude et l'intérêt de ne pas extrapoler à partir de ton seul cas particulier en méconnaissant le vécu des autres personnes qui ont d'autres problèmes. C'est l'intérêt d'une étude qui porte sur un grand nombre d'individus et s'intéresse à la santé publique d'une manière générale. Et il n'a pas été question de glorifier, même en 8e place ça reste dangereux.

a écrit : Donc avec le dernier critère on est bien loin de la science. Par exemple il suffirait de rendre le cannabis légal, ainsi les dommages qu'il causerait à la société serait rendu minime, vu que ces dommages procèdent essentiellement de son interdiction, et des moyens mis en œuvre pour cela. Le cannabis chuterais donc au plus bas du classement. Enfin si j'ai bien compris.

En tout cas, on a tendance à négliger les vertues de la drogue. Combien d'œuvres et de grandes décisions ont été prisent sous leur emprise ? On peut citer Rimbaud avec l'absinte, les fleurs du mal de Baudelaire accro a l'opium, bien sûr Churchill qui a mené la 2eme guerre mondiale complètement soûl, Hemingway... Je crois qu'un réalisateur danois va faire un film à ce sujet. Les drogues sont comme toutes choses : elles ont un côté bien et un côté mal.

Évidemment, l'abus d'alcool, et autres drogues, est dangereux pour la santé.
Afficher tout
Excuses moi mais amener les œuvres réalisées grâce au cote psychotrope des drogues dans le but de compenser leur dangerosité est ridicule et absurde. De un parce qu’à moins d’inspirer des prix nobels a chaque prise, tu ne compenseras jamais les dommages faites par les drogues (tout genres confondus) et de deux parce que c’est loin d’être un effet commun, écoute ce que ceux qui planent en soirée disent ou écrivent, c’est pas du Baudelaire ; et puis. La consommation de drogue n’est pas une condition pour réaliser un chef d’œuvre, la majorité sont écrits sans leur aide.

a écrit : Et le sucre, est-ce qu'il fait partie du classement ?
Il n'a pas d'effet psychotrope et donc n'engendre pas de comportements dangereux mais il doit tuer indirectement pas mal de monde avec les maladies cardio-vasculaires et autres qu'il engendre...
Et selon certains chercheurs il serait plus addictif que la cocaïne...
Le sucre n'est pas une drogue puisqu'il n'est pas une substance exogène dispensable à la vie. Le sucre est l'essence même de la vie ( dans toute des formes biochimiques)....il ne faut pas croire les études de n'importe qui

a écrit : Ceci dit tout est question de modération (bon pour l’héroïne j'ai quelques doutes). Fumer un pétard de temps à autres ou boire une coupe de champagne pour un mariage ne fait pas de nous des toxicomanes ou des alcooliques...

Par ailleurs la lutte contre la drogue n'a jamais eu les résultats esco
mptés (bien au contraire) quant à l'interdiction de l'alcool, il suffit de voir ce qu'il s'est passé aux états unis de 1920 à 1933 pour comprendre que c'était un combat perdu d'avance. Afficher tout
La lutte par la répression*

Au Portugal où la lutte contre la drogue s'est traduite par la depenalisation, la prévention et la désintoxication des consommateurs (alors qu'en France la consommation est puni par la loi) elle a eu des effets bien plus encourageant

a écrit : La dangerosité de l'alcool n'est-elle pas justement liée à son côté légal ?
Sous-entendu, si l'héroïne serait légal, ne serait-elle pas plus dangereuse que l'alcool ?
Était ;-)

Ce même David Nutt a également affirmé il y a cinq ans que la crise économique de 2008 était lié à la consommation excessive de drogue dans le marché de la haute finance.

Bon, il a certainement fait des recherches et fournir des sources à sa publication mais entre nous, concernant ce sujet, je pense qu'il ne révèle pas un grand secret, nul besoin d'être neuro-machin-truc pour savoir que la « haute société » tourne à « la blanche ».
D'ailleurs un ancien « dealer » parisien a fait le tour des plateaux télé ces derniers temps pour présenter son livre dans lequel il révèle des noms de personnalités qui étaient des camés ; et les journalistes, en bons hypocrites, de jouer la stupéfaction. Cachez tous ces réseaux sordides que je ne saurais voir !

Les gilets jaunes sont de braves gens qui ont mon soutien mais ils ne s'attaquent naïvement qu'à une branche — voire un bourgeon — en s'en prenant à Macron. Les racines du mal sont bien plus profondes et étendues. La plus grande drogue, selon moi, c'est l'image (sous-entendu propagandes médiatique, artistique et publicitaire).

Ne t'excuses pas, tu as raison. Ce qui m'intéresse ce sont les motifs pour lesquels on interdirait tel ou tel drogue. On dit que ça détruit la santé, c'est vrai, mais que rimbaud et Baudelaire se soient détruit la santé franchement je m'en fou, le prisme de leur vie n'est pas leur santés mais leurs œuvres. Et pour cela moi je suis content que Rimbaud et Churchill ont été des alcooliques, que Baudelaire est été accros à l'opium.
Et je suis assez choqué par les propos très virulent de certains sur l'alcool en particulier. Tout ça est imbibé d'hypocrisie, la société accepte des drogues qui aides à la concentration pour les études ou pour les militaires mais pas celles qui apaisent certains esprits meurtris. Pourquoi quelqu'un qui souffre intérieurement ne pourrait pas se mettre une murge de temps en temps pour se soulager ? On l'accepte déjà avec le cannabis pour soulager les cancéreux. Lui interdire au nom de sa santé, c'est placer la souffrance physique au dessus de la souffrance de l'esprit, ce qui est discutable. Car personne ne va bien avant de sombrer dans la drogue, ce n'est qu'un échappatoire. La façon de les aider ce n'est pas les obliger à faire désintoxes sur désintoxes mais de trouver pourquoi ils se droguent, c'est ça qu'il faut remédier chez eux, la cause. Et non le fait qu'ils se droguent, qui n'est que symptomatique de leur souffrance.