L'homéopathie, juste un placebo ?

Proposé par
le
dans

En mars 2015, le National Health and Medical Research Council australien (équivalent de l'INSERM français) a publié une analyse de 225 études concernant l'efficacité de l'homéopathie. Les résultats indiquent qu'aucun effet supérieur à celui de l'effet placebo n'a pu être démontré. Sans pour autant nier la réalité de l'effet placebo, les chercheurs conseillent aux utilisateurs de ne pas traiter les maladies chroniques, graves ou pouvant le devenir uniquement par homéopathie.


Tous les commentaires (159)

a écrit : Moi je te trouve réducteur de mettre toutes les médecines alternatives dans le même sac. Effectivement sur l'homéopathie il peut y avoir controverse puisque tout le monde est d'accord pour dire qu'il ne reste plus de molécules du principe actif dans le produit final. Mais à l'opposé les huiles essentielles par exemple en sont remplies, et les bonnes marques proposent des huiles chemotypees. Certaines sont extrêmement puissantes comme par exemple la tea tree qui est une des seules armes parfois efficace contre les bactéries multiresistantes, et également très efficace contre les staphylocoque dorés et si je me souviens il y a même des hôpitaux qui parfois l'utilisent. Et pour aller dans du carrément pas scientifique du tout mais qui marche quand même, et là j'en suis certaine, il y a des hôpitaux en France, en Auvergne qui font très régulièrement appel à des coupeurs de feu pour leur grands brulés, en raison de l'efficacité de ce traitement et du bénéfice pour les patients.
Tu vis je suppose en France, dans une société où il y a un seul type de médecine considéré comme sérieux et dont il n'est pas nécessaire de rire, mais la France c'est tout petit à échelle du monde. Dire qu'il n'existe rien d'autre de valable c'est comme affirmer que nous sommes seuls dans l'univers: l'inverse me semble plus plausible vu sa taille, même si je ne pense pas croiser un extra terrestre de si tôt toujours vu la taille de l'univers. Et si nous nous croisions, pas sur du tout que mes 5 sens seraient capable de le percevoir il y a peut être d'autre types de perceptions que nous n'imaginons même pas.
Afficher tout
Les huiles essentielles, ça sent bon, mais ça n'est pas non plus efficace en thérapie. Ça a bien sûr aussi été testé.

Les coupeurs de feu, ça fait partie du folklore en Bretagne où j'habite, ma grand-mère pansait le feu. Ça ne m'a jamais rien fait (ça c'est pour le témoignage personnel qui n'a aucune valeur) et ça joue aussi bien entendu sur l'effet placébo.

Mais si tu as des références d'études sérieuses mettant en évidence de manière claire une efficacité thérapeutique des huiles essentielles ou des panseurs de feu, je suis preneur ! Moi j'en ai qui disent le contraire.

Encore une fois être ouvert, c'est accepter d'évaluer quelque chose. Mais un médecin sérieux n'accepte pas de préconiser une thérapie qui n'a pas démontré son efficacité. C'est pour cela que l'on voit des patients qui font une dizaine de médecins différents en espérant en trouver un qui lui prescrirait la thérapie alternative qui lui semble lui correspondre.

Il faut être aussi ouvert au fait que l'on puisse avoir prouvé que des thérapies alternatives n'ont aucun effet ;).

a écrit : Moi je te trouve réducteur de mettre toutes les médecines alternatives dans le même sac. Effectivement sur l'homéopathie il peut y avoir controverse puisque tout le monde est d'accord pour dire qu'il ne reste plus de molécules du principe actif dans le produit final. Mais à l'opposé les huiles essentielles par exemple en sont remplies, et les bonnes marques proposent des huiles chemotypees. Certaines sont extrêmement puissantes comme par exemple la tea tree qui est une des seules armes parfois efficace contre les bactéries multiresistantes, et également très efficace contre les staphylocoque dorés et si je me souviens il y a même des hôpitaux qui parfois l'utilisent. Et pour aller dans du carrément pas scientifique du tout mais qui marche quand même, et là j'en suis certaine, il y a des hôpitaux en France, en Auvergne qui font très régulièrement appel à des coupeurs de feu pour leur grands brulés, en raison de l'efficacité de ce traitement et du bénéfice pour les patients.
Tu vis je suppose en France, dans une société où il y a un seul type de médecine considéré comme sérieux et dont il n'est pas nécessaire de rire, mais la France c'est tout petit à échelle du monde. Dire qu'il n'existe rien d'autre de valable c'est comme affirmer que nous sommes seuls dans l'univers: l'inverse me semble plus plausible vu sa taille, même si je ne pense pas croiser un extra terrestre de si tôt toujours vu la taille de l'univers. Et si nous nous croisions, pas sur du tout que mes 5 sens seraient capable de le percevoir il y a peut être d'autre types de perceptions que nous n'imaginons même pas.
Afficher tout
Voici un article intéressant sur 17 thérapies alternatives :
sciencebasedmedicine.org/australian-review-finds-no-benefit-to-17-natural-therapies/

a écrit : Hahaha alors employer un mot qui fait partie du langage courant fait de moi une dangereuse illuminée sectaire bah bien sur! Sur l'étymologie tu as raison mais dans le langage courant pour la majorité des gens qui cherchent juste à communiquer entre eux l'allopathie fait référence à la médecine telle qu'enseignée en fac de médecine, pas besoin d'aller chercher plus loin ce n'est pas le sujet Afficher tout Si, si, je t'assure. C'est à cause de l'homéopathie qu'on parle d'allopathie. Comme le montre l'étymologie d'allopathie et comme si la référence en médecine était l'homéopathie ! Et comme pour les religions dont les adeptes croient que tous les autres sont dans l'erreur !

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Ce n'est pas surtout Boiron qui vend en France, très cher, des pilules de sucre sans aucune molécule active?
Et le mot lui-même, traiter le semblable par le semblable, relève fort de la magie ou de la sorcellerie.
En tous cas, le physicien qui a prétendu trouver "la mémoire de l'eau" s&#
039;est ridiculisé, et il est maintenant exclu de la communauté scientifique. Afficher tout
"Traiter le semblable par le semblable " n'est-il pas le principe même du vaccin ... ?

a écrit : "Traiter le semblable par le semblable " n'est-il pas le principe même du vaccin ... ? De loin, ça peut faire illusion pour certains. Dans le principe, ça n'a rien à voir :

La vaccination a pour but de déclencher une réaction immunitaire du corps en l'exposant à des fragments d'éléments pathogènes (virus) pour lesquels il sait fabriquer des défenses (lymphocytes, anticorps, etc).
Un vaccin contient des éléments mesurables, pour entraîner une réaction mesurable et tout à fait connue.


Une préparation homéopathique contient une dilution telle qu'il n'y a plus d'éléments actifs dans la solution. Il n'y a donc aucune réaction possible avec le corps.
Sans compter les liens absurdes, purement imaginaires, entre la substance de départ et l'effet attendu. On a par exemple une préparation homéopathique à base de poudre de mur de Berlin pour soigner la dépression.

De plus, encore une fois, des milliers d'études réparties sur une centaine d'années ont montré que l'homéopathie ne marche pas.

a écrit : "Traiter le semblable par le semblable " n'est-il pas le principe même du vaccin ... ? Oui c'est tout à fait exact... cependant le vaccin est un moyen de prévention.
En cas de maladie, les autres médicaments cherchent à diminuer les symptômes alors que l'homéopathie cherche à les reproduire à petite doses (sur le principe de la vaccination).
Sauf que physiquement, l'homéopathie ne contient pas de substance active, du coup on peut pas vraiment parler de "semblable par le semblable".

a écrit : De loin, ça peut faire illusion pour certains. Dans le principe, ça n'a rien à voir :

La vaccination a pour but de déclencher une réaction immunitaire du corps en l'exposant à des fragments d'éléments pathogènes (virus) pour lesquels il sait fabriquer des défenses (lymphocytes, anticorps, et
c).
Un vaccin contient des éléments mesurables, pour entraîner une réaction mesurable et tout à fait connue.


Une préparation homéopathique contient une dilution telle qu'il n'y a plus d'éléments actifs dans la solution. Il n'y a donc aucune réaction possible avec le corps.
Sans compter les liens absurdes, purement imaginaires, entre la substance de départ et l'effet attendu. On a par exemple une préparation homéopathique à base de poudre de mur de Berlin pour soigner la dépression.

De plus, encore une fois, des milliers d'études réparties sur une centaine d'années ont montré que l'homéopathie ne marche pas.
Afficher tout
Je connais le principe de la vaccination, il serrait faut de dire que le vaccin n'est pas "traiter le semblable par le semblable " car c'est sa définition la plus exact.

De plus il existe encore des principes actifs dans l'homéopathie il n'existe pas un 0 absolue de substances dans ce produit même si je ne vous contredirait pas sur le fait que les principes actifs sont tellement infimes qu'on peut mettre en doute leurs efficacité.

a écrit : Je connais le principe de la vaccination, il serrait faut de dire que le vaccin n'est pas "traiter le semblable par le semblable " car c'est sa définition la plus exact.

De plus il existe encore des principes actifs dans l'homéopathie il n'existe pas un 0 absolue de substance
s dans ce produit même si je ne vous contredirait pas sur le fait que les principes actifs sont tellement infimes qu'on peut mettre en doute leurs efficacité. Afficher tout
Le vaccin ne traite pas par le semblable... Il prévient l'infection en créant une immunité acquise spécifique d'un pathogène à risque en mettant le corps en contact avec une souche modifier du pathogènes (inactive ou atténué).
Le vaccin ne traite pas, il prévient en préparant le corps.
Faire un vaccin anti coqueluche à quelqu'un qui a la coqueluche ... Ça n'a strictement aucun intérêt !!!

Merci de ne pas tordre la réalité ... Le diable est dans les détails !!

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Je connais le principe de la vaccination, il serrait faut de dire que le vaccin n'est pas "traiter le semblable par le semblable " car c'est sa définition la plus exact.

De plus il existe encore des principes actifs dans l'homéopathie il n'existe pas un 0 absolue de substance
s dans ce produit même si je ne vous contredirait pas sur le fait que les principes actifs sont tellement infimes qu'on peut mettre en doute leurs efficacité. Afficher tout
Non, les 200 ans de chimie qui ont suivi l'invention de l'homéopathie par Hanneman nous permettent de conclure que dans la plupart des solutions homéopathiques, il n'y a strictement plus aucun principe actif.

Seuls les plus chanceux auront le droit d'y trouver une modeste molécule. Et quand je dis chanceux : par exemple à 15 CH, on a plus de chances de gagner le gros lot au loto (1 sur 14 millions) que de tomber sur une molécule de principe actif.

a écrit : Le vaccin ne traite pas par le semblable... Il prévient l'infection en créant une immunité acquise spécifique d'un pathogène à risque en mettant le corps en contact avec une souche modifier du pathogènes (inactive ou atténué).
Le vaccin ne traite pas, il prévient en préparant le corps.
Faire un va
ccin anti coqueluche à quelqu'un qui a la coqueluche ... Ça n'a strictement aucun intérêt !!!

Merci de ne pas tordre la réalité ... Le diable est dans les détails !!
Afficher tout
Merci pour cette explication détaillée en effet prévenir aurait été un terme plus adéquat

a écrit : Merci pour cette explication détaillée en effet prévenir aurait été un terme plus adéquat En plus de la réponse de Babygyneco, je rajouterai que l'idée de traiter le semblable par le semblable n'est venu à Hanneman que d'un seul exemple valide, réalisé bien avant la mise en place de la dilution infinitésimale.

Il s'agit de l'utilisation de la quinine. À forte dose, elle est toxique pour le système nerveux, et donne de la fièvre. Mais à doses plus modestes (mais pas homéopathiques), elle permet entre autre de faire baisser la fièvre.

Il faut se rappeler que la fièvre est un symptôme, et non une pathologie. Et l'homéopathie se contente de tenter de soigner des symptômes, pas une pathologie causale. Donc il est faux de dire que l'homéopathie "traite" quoi que ce soit. La théorie des germes est arrivée bien après, et l'homéopathie ne l'a pas intégré.

"Soigner" une fièvre sans chercher à soigner la cause de cette fièvre (infection par exemple) est non seulement inutile, mais surtout dangereux. C'est d'ailleurs pour cela que l'homéopathie est surtout utilisée en bobologie en France, heureusement.

En plus de ça est arrivé Avogadro et la chimie moderne, qui stipule que dans un volume donné, il n'y a qu'un nombre fini de molécule d'une certaine substance, ce qui n'était pas connu au temps de l'élaboration de la dilution infinitésimale.

Plus la dilution est importante, moins on a de chances de trouver une molécule active dans une solution. Si une solution donnée contient une molécule active , répartir cette solution en deux va forcément amener à avoir une des deux solutions résultantes qui ne contiendra aucune molécule active.

a écrit : Le vaccin ne traite pas par le semblable... Il prévient l'infection en créant une immunité acquise spécifique d'un pathogène à risque en mettant le corps en contact avec une souche modifier du pathogènes (inactive ou atténué).
Le vaccin ne traite pas, il prévient en préparant le corps.
Faire un va
ccin anti coqueluche à quelqu'un qui a la coqueluche ... Ça n'a strictement aucun intérêt !!!

Merci de ne pas tordre la réalité ... Le diable est dans les détails !!
Afficher tout
En restant dans le détail, on parle bien de traitement prophylactique. le vaccin est un traitement préventif. On peut donc dire qu'il traite.

a écrit : m.youtube.com/watch?v=PdRCgnkIX_I

Comment Rockfeller a compris, au début du XXe siècle, qu'il ne fallait plus laisser le choix au peuple entre les différentes "médecines" car seules les molécules brevetées étaient rentables (par le biais des labos... On ne peut pas breveter une plant
e...)
Cela n'étonne personne que seule la médecine classique soit reconnue et remboursée?

Comment font les asiatiques, les peuples de l'autre bout du monde, ils ne sont pourtant pas tous malades?
Leurs médecines qui ont des millénaires ne sont que des balivernes?
C'est encore "l'effet placebo" qui guérit ces milliards de personnes?

Allons, un peu d'ouverture d'esprit et d'intérêt pour les nombreuses façons de se soigner et de se maintenir en bonne santé au lieu de réagir en élèves modèles qui gobent des milliards de pilules qu'ils ne remettent jamais en cause...
Afficher tout
L'homéopathie c'est de l'eau bénite...
pour ceux qui la vendent !
Pour les autres, surtout, ayez la foi.

Par contre beaucoup de ceux qui font une apologie prosélytiste de l'homéopathie semblent jusqu'à ignorer la grosse différence entre phytothérapie et homéopathie, en profitant au passage pour faire porter les bienfaits de la phytothérapie à l'homéopathie, alors que c'est carrément différent, et même opposé dans le principe !!!!

Ici, mohinda7 veut nous faire avaler un gloubi-boulga de ce qu'il a probablement compris (à tort) des médecines alternatives et nous prouve qu'il y patauge, dans sa sauce. Je m'explique :

Oui bien évidemment en Chine, en Inde et en Europe jusqu'à très récemment on utilise des plantes pour soigner, pour une bonne raison : ça marche, parce qu'il y a un principe actif, concentré dans la plante, comme il y'a de la vitamine C dans le citron etc...
À l'inverse, l'homéopathie ça ne marche que par placébo parce qu'il y a rien dedans, nada, sauf un peu de susucre.

Certaines plantes ne doivent pas être utilisées avec des médicaments tellement elles sont fortes. Par exemple le Millepertuis ne doit pas être pris avec des antidépresseurs car augmente le risque de syndrome sérotoninergique...
À l'inverse, si vous êtes pas diabétiques, vous pouvez manger un kg de vos boulettes de sucre avec n'importe quel traitement ça fera rien.

Donc ne pas confondre la PHYTOTHÉRAPIE (soin par les plantes) utilisée par l'Homo sapiens depuis des millénaires et même par les animaux instinctivement et l'HOMEOPATHIE (soin par rien) qui est une religion inventée en 1810 par Samuel Hahnemann pour soigner ses poches vides.

Dans tous les cas mangez sain, faites du sport, et vous aurez moins besoin de la pilule bleue ou de la boulle blanche. Tcho

Placebo certes, mais comment expliquer que si je donne de l arnica à mon fils de 2ans en gélules homéopathique quand il vient de tomber sur le front la bosse n apparaît pas??

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Placebo certes, mais comment expliquer que si je donne de l arnica à mon fils de 2ans en gélules homéopathique quand il vient de tomber sur le front la bosse n apparaît pas?? La bosse ne serait pas apparue si rien ne lui avait été donné est une des explications. Une autre étant qu'à deux ans un enfant peux être rassuré à l'idée que sa mère s'occupe de lui, ce qui permet l'apparition d'un effet placebo.

a écrit : Placebo certes, mais comment expliquer que si je donne de l arnica à mon fils de 2ans en gélules homéopathique quand il vient de tomber sur le front la bosse n apparaît pas?? La "bosse" en question est un hématome sous-cutanée du scalp. Cette zone ayant la particularité que la peau est directement sur l'os, sans tissus mou entre.
De ce fait, une hémorragie sous cutanée est immédiatement coincée entre la peau et l'os dur et constitue donc un hématome perceptible très rapidement (moins d'une minute). Considérant le temps d'administrer le produit, la bosse sera déjà formée si elle doit l'être. Donc si pas de bosse après homéopathie c'est juste parce qu'il n'y avait pas de bosse tout court.

a écrit : J'aimerais savoir alors pourquoi l'homéopathie fonctionne sur les animaux et même sur les plantes? Et pourquoi certains remèdes ne fonctionnent pas sur nous car ils ne correspondent pas exactement à notre état général et d'autres sont efficaces en quelques heures?
Un médecin homéopathe m'a exp
liqué comment pouvait-on savoir ce qu'un remède homéopathique peut guérir, il suffit de prendre ce remède pendant un certain temps (plusieurs semaines) et tous les symptômes qui se manifestent seront les symptômes que le remède pourra soigner... alors quand intervient l'effet placebo?... pour moi l'homéopathie n'est pas une croyance mais une médecine naturelle, comme les huiles essentielles les tisanes etc. C'est une médecine très complexe qui soigne pas seulement des maux mais un état général. Bien sûr parfois la médecine allopathique est indispensable et en général même les homéopathes le savent. Après chacun son avis... Afficher tout
Je voulais quand même faire le dinstingo entre médecine par les plantes (tisanes, huiles essentielles), qui contiennent des principes actifs, certains employés depuis des siècles, et homéopathie qui justement ne contient plus aucune molécule de principe actif (cf. dilutions).
De plus, les médecins homéopathes sont des médecins qui (à mon avis) prennent beaucoup plus le temps d'écouter le patient, ce qui contribue là aussi à une meilleure guérison.

a écrit : Je voulais quand même faire le dinstingo entre médecine par les plantes (tisanes, huiles essentielles), qui contiennent des principes actifs, certains employés depuis des siècles, et homéopathie qui justement ne contient plus aucune molécule de principe actif (cf. dilutions).
De plus, les médecins homéopathes so
nt des médecins qui (à mon avis) prennent beaucoup plus le temps d'écouter le patient, ce qui contribue là aussi à une meilleure guérison. Afficher tout
Ou alors, ils provoquent un retard de soin avec un traitement inefficace, qui fait prendre des risques à ses patients, et augmente les dépenses de santé.

Prendre des risques, jusqu'à parfois provoquer la mort, alors qu'un traitement efficace n'a pas été prodigué pour favoriser cette poudre de perlimpinpin.
sciencepop.fr/2017/05/29/boiron-deces-enfant-otite/

Les médecins homéopathes sont des médecins qui n'ont pas de réelle formation scientifique liée à l'efficacité des traitements, et aux études scientifiques qui les confirment.

Ces médecins font défaut aux règles de leur profession, en ne prodiguant pas à leurs patients des traitements qui ont fait leur preuves, et correspondant à l'état des connaissances actuelles.

a écrit : Non seulement l'homéopathie n'a jamais passé le test du placebo, mais en plus, mathématiquement parlant, c'est une aberration. Imaginons que je prend une solution active quelconque . J'en prélève une goutte, que je dilue dans 100 goutte d'eau. J'obtiens une solution concentrée à 1%. Bon bah là ok, ça peut fonctionner. Le problème, c'est que ce procédé est répété 3,4,5 voir 8 fois, en redilluant à chaque fois une goutte de la solution dans 100 gouttes d'eau. Arrivé à 8 fois, il ne reste dans votre solution que de l'eau, et peut-être une ou deux molécules de votre principe actif de base (et encore, je suis généreux).
J'avais vu une vidéo où un mec faisait EXACTEMENT ce que je viens de décrire, avec plusieurs principes actifs et, si je me souviens bien, je crois que c'est à partir de la 5eme dissolution qu'il n'y a plus assez du principe actif pour que ça ait un effet.
D'ailleurs, la France est le seul pays où l'homéopathie est vendu au même titre qu'un médicament.
Afficher tout
Ça ca même plus loin. L'oscillococcinum, produit phare de Boiron est dilué à 200CH. 1 CH correspond à votre explication, 1% de principe actif, 2CH 1% du résultat etc etc. Non seulement il a été démontré qu'au bout de 12 dilution consécutives on ne retrouvait plus de composé actif. Mais en plus, si on en croit wiki, une solution à 40CH représente une molécule active baignant dans l'intégralité de la matière de l'univers observable soit une molécule baignant dans 10^80 atomes, la dilution à 200CH représente 1 molécule pour 10^400 atomes. Si on prend 10 univers, on arrive 10^81 atomes, on re-multiplie par 10 on à ^82, encore par 10 on à ^83 Et ainsi de suite. Un rapide calcul permet de donné une solution composée de 1 molécules dans la totalité de la matière de 10^320 univers. Gagner 10x d'affilée à l'euromillion c'est 1chance sur 10^105. Soit dit en passant. Et tout ça naturellement c'est sans tenir compte du fait que la bactérie à l'origine du produit n'existe pas

Posté le

android

(1)

Répondre