L'homéopathie, juste un placebo ?

Proposé par
le
dans

En mars 2015, le National Health and Medical Research Council australien (équivalent de l'INSERM français) a publié une analyse de 225 études concernant l'efficacité de l'homéopathie. Les résultats indiquent qu'aucun effet supérieur à celui de l'effet placebo n'a pu être démontré. Sans pour autant nier la réalité de l'effet placebo, les chercheurs conseillent aux utilisateurs de ne pas traiter les maladies chroniques, graves ou pouvant le devenir uniquement par homéopathie.


Tous les commentaires (160)

a écrit : Je suis surpris que l'homéopathie, après une polémique récente, revienne aujourd'hui. J'observe aussi que totolaristo insiste...
Pour information, la revue "que choisir" dans le numéro 552 de novembre 2016 publie un article, supervisé par le professeur Alain Astier , sur les médicaments
allopathiques les plus vendus contre le rhume, l'état grippal la toux et le mal de gorge. Il en ressort que sur 41 spécialités seules 3 (trois) se révèlent utiles et sans danger. Afficher tout
Insister à propos de quoi ?
Que cherchez vous à démontrer avec l'étude que vous citez ? Quel est le rapport avec l'homéopathie ?
Si vous considérez la méthode scientifique comme acceptable lorsqu'il s'agit de prouver les choses vous m'en voyez content pour vous.
La surprescription de médicaments et l'homéopathie sont deux problématiques distinctes quoi que le culte de l'homéopathie favorise le culte de la pilule miracle. Selon vous, prouver que les traitements dit "allopathique" (therme qui n'existe que chez les homeophiles convaincus) sont néfastes érige automatiquement l'homéopathie au rang de médication de premier choix ?
D'ailleurs, si il est avéré que beaucoup de médicaments sont dangereux et sans effets alors que les patients guérissent en les prenant cela suggère fortement qu'ils auraient guéri en ne prenant rien, ou en prenant du sucre.

Cela dit, il m'est impossible d'accéder à l'article dont vous parlez, un lien serait le bienvenu. Et je me permet d'insister.

a écrit : Je soigne ma fille à l'homéopathie depuis sa naissance et ça marche très bien sur elle. Pour le moment, elle n'a jamais eu besoin d'antibiotiques malgré les maladies infantiles classiques type bronchite, grippe etc... Et pour elle, ce sont des bonbons, alors comment expliquer l'effet placébo dans ce cas? Étant donné qu'une grippe ou qu'une bronchiolite ne sont pas traiter par des Antibiotiques... Mais par un simple traitement symptomatique (Doliprane, DRP, proclive dorsal, ...)
Rien de choquant à ce que votre fille ce porte bien.
Par contre le jour où elle fera une pneumopathie à pneumocoque ou une méningite bactérienne ... Je ne pense pas que des cachets de sucre lui soit d'une grande aide.

Posté le

android

(15)

Répondre

a écrit : Insister à propos de quoi ?
Que cherchez vous à démontrer avec l'étude que vous citez ? Quel est le rapport avec l'homéopathie ?
Si vous considérez la méthode scientifique comme acceptable lorsqu'il s'agit de prouver les choses vous m'en voyez content pour vous.
La surpre
scription de médicaments et l'homéopathie sont deux problématiques distinctes quoi que le culte de l'homéopathie favorise le culte de la pilule miracle. Selon vous, prouver que les traitements dit "allopathique" (therme qui n'existe que chez les homeophiles convaincus) sont néfastes érige automatiquement l'homéopathie au rang de médication de premier choix ?
D'ailleurs, si il est avéré que beaucoup de médicaments sont dangereux et sans effets alors que les patients guérissent en les prenant cela suggère fortement qu'ils auraient guéri en ne prenant rien, ou en prenant du sucre.

Cela dit, il m'est impossible d'accéder à l'article dont vous parlez, un lien serait le bienvenu. Et je me permet d'insister.
Afficher tout
A propos de l'effet Placebo de l'homéopathie, non ?
Je n'ai pas prétendu démontrer mais informer de l'existence de cet article que j'ai trouvé dans la revue et pas sur internet.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : A propos de l'effet Placebo de l'homéopathie, non ?
Je n'ai pas prétendu démontrer mais informer de l'existence de cet article que j'ai trouvé dans la revue et pas sur internet.
J'ai le sentiment que pour vous, mettre en avant une étude claire et précise sur l'efficacité de l'homéopathie s'apparente à une bête obstination. Les conclusions vous dérangent peut-être. Au même titre que vous il s'agit d'informer, pas de convertir.

Quel lien faites vous entre cet article et l'anecdote ? Mis à part qu'on y parle de médicaments ?

a écrit : Non seulement l'homéopathie n'a jamais passé le test du placebo, mais en plus, mathématiquement parlant, c'est une aberration. Imaginons que je prend une solution active quelconque . J'en prélève une goutte, que je dilue dans 100 goutte d'eau. J'obtiens une solution concentrée à 1%. Bon bah là ok, ça peut fonctionner. Le problème, c'est que ce procédé est répété 3,4,5 voir 8 fois, en redilluant à chaque fois une goutte de la solution dans 100 gouttes d'eau. Arrivé à 8 fois, il ne reste dans votre solution que de l'eau, et peut-être une ou deux molécules de votre principe actif de base (et encore, je suis généreux).
J'avais vu une vidéo où un mec faisait EXACTEMENT ce que je viens de décrire, avec plusieurs principes actifs et, si je me souviens bien, je crois que c'est à partir de la 5eme dissolution qu'il n'y a plus assez du principe actif pour que ça ait un effet.
D'ailleurs, la France est le seul pays où l'homéopathie est vendu au même titre qu'un médicament.
Afficher tout
Définition de médicament d'après Larousse :"Substance ou préparation administrée en vue d'établir un diagnostic médical, de traiter ou de prévenir une maladie, ou de restaurer, corriger, modifier des fonctions organiques". Même si ça n'a qu'un effet placebo, si ça marche c'est un médicament. Si un produit a besoin d'être dilué 1000 fois pour ne plus être efficace ou au maximum de son efficacité je vois pas le problème...

Posté le

android

(0)

Répondre

Des études sur le sujet, il y en a sûrement pleins d'autres, et sûrement plus d'une qui affirme ou contredit cela, alors arrêtez de vous chamailler et de prendre ça pour argent content.

Dans le cas contraire, je jetterai la faute aux lobbys pharmaceutiques! ;)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Sur les plantes?? Ça revient à les arroser avec de l'eau ...
Je serai curieux de voir une étude qui prouve l'efficacité de l'homéopathie par rapport à l'eau simple sur les plantes ><.
A vos ordres :

biplantol.com/pdf/admin-ug/Arabidopsis-200509_7.pdf

(Je pense qu'il est possible de discuter de ces résultats, mais une telle étude existe en tout cas!)

a écrit : Des études sur le sujet, il y en a sûrement pleins d'autres, et sûrement plus d'une qui affirme ou contredit cela, alors arrêtez de vous chamailler et de prendre ça pour argent content.

Dans le cas contraire, je jetterai la faute aux lobbys pharmaceutiques! ;)
En fait il s'agit d'une méta-analyse, c'est à dire l'analyse de plusieurs études traitant du même sujet. En gros, les chercheurs ont étudié tous les résultats (positifs ou non) concernant l'homéopathie et ont pu conclure qu'aucune étude parmi les 225 n'avait démontré (soit par des erreurs de protocoles, soit de déductions) d'efficacité supérieur au placebo.
A ce jour aucune méta-analyse ne prétend l'inverse. Il y avait éventuellement le livre d'un docteur suisse qui s'est fait rétamer par la communauté scientifique pour le manque de rigueur dans ses travaux.

On peut effectivement se poser la question du lobbying quand un seul et unique labo fabrique et vend l'homéopathie en France.

a écrit : Définition de médicament d'après Larousse :"Substance ou préparation administrée en vue d'établir un diagnostic médical, de traiter ou de prévenir une maladie, ou de restaurer, corriger, modifier des fonctions organiques". Même si ça n'a qu'un effet placebo, si ça marche c'est un médicament. Si un produit a besoin d'être dilué 1000 fois pour ne plus être efficace ou au maximum de son efficacité je vois pas le problème... Afficher tout Le placebo est utilisé soit quand on a pas envie de donner de traitement médicamenteux (patients qui somatise, céphalées de tension, ...) Parceque on aurait les effets négatifs des ttt sans en avoir l'effet bénéfique.
Soit pour les études cliniques (le ttt est il supérieur à un placébo, le minimum syndical quoi ;) )

Dans la pratique Médical il a une place un peut bâtarde parceque donner un placébo à un patient c'est généralement ne pas l'en informer et ça va à l'encontre de l'information claire qu'on doit au patient...

Dans certains cas, pathologie mortel avéré genre cancer, ... Il est litigieux de donner un placébo à un patient si c'est une perte de chance !! Si on sait que le traitement X est plus efficace qu'un placébo, les études cliniques par rapport à un placébo sont interdites (on laisse des gens mourir sans les traiter), on est obligé de tester le nouveau traitement par rapport à l'ancien X.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : A vos ordres :

biplantol.com/pdf/admin-ug/Arabidopsis-200509_7.pdf

(Je pense qu'il est possible de discuter de ces résultats, mais une telle étude existe en tout cas!)
Ils ont fait leur test sur une dizaine de plante en multipliant le nombre de produits testé ... 30 produits sur une dizaine de plante ?? C'est quel genre d'étude ...
Ce serait pas mieux de faire moins de produits sur plus de plante?!
L'art de foutre de l'argent en l'air!!

Posté le

android

(3)

Répondre

Vous voulez un exemple de dilution homéopathique ? Le voici.

Prenez la totalité du sable que vous pourrez trouver sur la terre. Déserts, plages… enfin, tout. Tout ce sable, vous le mettez dans un grand récipient. Un très, très grand récipient.

Ensuite, vous partez sur la planète Mars, et vous y prélevez un grain de sable (il n'y en a plus sur Terre, puisque vous avez tout pris). Vous revenez sur terre. Vous coupez ce grain de sable martien en dix, et ajoutez de dixième de grain de sable à ce que vous aviez déjà entreposé dans votre grand récipient.

Vous agitez le tout. Vous venez d'obtenir une dilution homéopathique à 30 CH.

Ceux qui en ont le courage peuvent le vérifier, il ne s'agit pas d'une estimation fantaisiste...

a écrit : En fait il s'agit d'une méta-analyse, c'est à dire l'analyse de plusieurs études traitant du même sujet. En gros, les chercheurs ont étudié tous les résultats (positifs ou non) concernant l'homéopathie et ont pu conclure qu'aucune étude parmi les 225 n'avait démontré (soit par des erreurs de protocoles, soit de déductions) d'efficacité supérieur au placebo.
A ce jour aucune méta-analyse ne prétend l'inverse. Il y avait éventuellement le livre d'un docteur suisse qui s'est fait rétamer par la communauté scientifique pour le manque de rigueur dans ses travaux.

On peut effectivement se poser la question du lobbying quand un seul et unique labo fabrique et vend l'homéopathie en France.
Afficher tout
Les laboratoires Boiron ne sont pas les seules à fabriquer des granules homéopathiques, il existe des pharmacie en France qui ont leur propre laboratoire et leurs propres souches.

a écrit : Ils ont fait leur test sur une dizaine de plante en multipliant le nombre de produits testé ... 30 produits sur une dizaine de plante ?? C'est quel genre d'étude ...
Ce serait pas mieux de faire moins de produits sur plus de plante?!
L'art de foutre de l'argent en l'air!!
Ils n'ont absolument pas fait comme ça ! Après avoir selectioné 5 substances à tester parmi 30, chaque substance était testé dans un, deux ou trois groupes de 8 à 13 pieds. Donc au minimum 48 pieds par expérience. Sachant que l'expérience était renouvelée plusieurs fois !
L'objectif de ces études étant de trouver des traitements alternatifs et moins coûteux, et au vu du resultat, peut on affirmer qu'il s'agit d'argent jeté par les fenêtres ?

a écrit : Les laboratoires Boiron ne sont pas les seules à fabriquer des granules homéopathiques, il existe des pharmacie en France qui ont leur propre laboratoire et leurs propres souches. Oui ce qui revient à comparer l'épicerie du coin à un hypermarché. Vous vous rendez compte qu'en terme de production, l'activité des officines est dérisoire par rapport à celle de Boiron !

a écrit : Oui ce qui revient à comparer l'épicerie du coin à un hypermarché. Vous vous rendez compte qu'en terme de production, l'activité des officines est dérisoire par rapport à celle de Boiron ! Merci pour votre aimable commentaire! Je ne compare pas l'épicerie du coin à un hypermarché! Bien sûr Boiron est un très gros laboratoire je ne remet pas ca en cause mais les laboratoires dont je vous parle font beaucoup de vente à distance car certains homéopathes ne veulent justement pas travailler avec Boiron et trouvent que les remèdes de tels ou tels laboratoires sont de meilleure qualité.

a écrit : Ils n'ont absolument pas fait comme ça ! Après avoir selectioné 5 substances à tester parmi 30, chaque substance était testé dans un, deux ou trois groupes de 8 à 13 pieds. Donc au minimum 48 pieds par expérience. Sachant que l'expérience était renouvelée plusieurs fois !
L'objectif de ces études
étant de trouver des traitements alternatifs et moins coûteux, et au vu du resultat, peut on affirmer qu'il s'agit d'argent jeté par les fenêtres ? Afficher tout
Puisqu'on a le droit de donner son avis, je trouve que la communauté médicale et les études qui vont avec sont extrêmement imbus d'eux même en France. Ils ont tendance à décréter que tout ce qu'ils ne sont pas en mesure de comprendre est faux et à faire des raccourcis pour bien imposer leur conclusion comme étant la vérité absolue. Alors même qu'il y a de nouvelles découvertes tous les jours et que les diktats qu'ils nous imposent changent sans cesse, mais apparement ils ont la mémoire courte! Qu'il s'agisse de la position dans laquelle vous devez faire dormir votre bébé, de certains médicaments, certains vaccins. Mon avis est juste que ne pas comprendre comment fonctionne quelque chose, ou ne pas être capable de le mesurer ne signifie pas de manière fiable que cette chose n'existe pas! Et la dessus j'ai du mal avec les soi disant scientifique c'est un problème très généralisé de manque d'humilité selon moi. Je pense que les futurs scientifiques auront bien des raison de se moquer des scientifoques de notre génération tellement perdus dans leurs ego!

a écrit : Insister à propos de quoi ?
Que cherchez vous à démontrer avec l'étude que vous citez ? Quel est le rapport avec l'homéopathie ?
Si vous considérez la méthode scientifique comme acceptable lorsqu'il s'agit de prouver les choses vous m'en voyez content pour vous.
La surpre
scription de médicaments et l'homéopathie sont deux problématiques distinctes quoi que le culte de l'homéopathie favorise le culte de la pilule miracle. Selon vous, prouver que les traitements dit "allopathique" (therme qui n'existe que chez les homeophiles convaincus) sont néfastes érige automatiquement l'homéopathie au rang de médication de premier choix ?
D'ailleurs, si il est avéré que beaucoup de médicaments sont dangereux et sans effets alors que les patients guérissent en les prenant cela suggère fortement qu'ils auraient guéri en ne prenant rien, ou en prenant du sucre.

Cela dit, il m'est impossible d'accéder à l'article dont vous parlez, un lien serait le bienvenu. Et je me permet d'insister.
Afficher tout
Pour l'article, je confirme, je l'ai lu. Par contre pour le lire il faut acheter la revue, il n'est pas en accès libre. Je suis convaincu que l'homéopathie est une escroquerie... Qui fonctionne indéniablement. Et pour des maladies begnines, elle est souvent préférable à des médicaments aux effets secondaires mal maîtrisés.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Puisqu'on a le droit de donner son avis, je trouve que la communauté médicale et les études qui vont avec sont extrêmement imbus d'eux même en France. Ils ont tendance à décréter que tout ce qu'ils ne sont pas en mesure de comprendre est faux et à faire des raccourcis pour bien imposer leur conclusion comme étant la vérité absolue. Alors même qu'il y a de nouvelles découvertes tous les jours et que les diktats qu'ils nous imposent changent sans cesse, mais apparement ils ont la mémoire courte! Qu'il s'agisse de la position dans laquelle vous devez faire dormir votre bébé, de certains médicaments, certains vaccins. Mon avis est juste que ne pas comprendre comment fonctionne quelque chose, ou ne pas être capable de le mesurer ne signifie pas de manière fiable que cette chose n'existe pas! Et la dessus j'ai du mal avec les soi disant scientifique c'est un problème très généralisé de manque d'humilité selon moi. Je pense que les futurs scientifiques auront bien des raison de se moquer des scientifoques de notre génération tellement perdus dans leurs ego! Afficher tout Faisant partie de cette communauté, je te trouve un peu rapide dans ton jugement. Se tromper et tirer des enseignements de ses erreurs est au cœur de la méthode scientifique.
Il peut arriver que certains manquent de patience quand ils sont face à des néophytes. Il peut arriver que certains manques d'humilité quand ils affirment ce qui s'avérera faux plus tard.
Pour autant n'est-ce pas des comportements qu'on peut observer partout ?
Je pense que l'état d'esprit que tu décris n'est pas celui qui anime la majorité des scientifiques !

Quand un scientifique ne comprend pas il cherche à expliquer. Pas à infirmer.

Les commentaires du type "mais ça marche dans telle situation (enfant, animaux) montre à quel point la population générale sous-estime la puissance de l'effet placebo. Pourtant les études sur le sujet (oui y a des médecins qui ont fait des études spécifiques sur l'effet placebo) laissent rêveur.
- En moyenne, l'effet placebo participe à 30% de l'amélioration de la pathologie. En conséquence, l'effet placebo est même attendu dans un étude. L'absence d'effet placebo dans le groupe contrôle soulèvera dès questionnement sur la rigueur méthodologique.
- l'effet placebo a même pu être observé chez des patients averti qu'ils prenaient un placebo.

a écrit : Ma fille, je suppose? Ce n'est pas bon pour les dents de donner du sucre. Oui tout à fait je viens de voir qu'il manquait ma"fille" dsl...

Posté le

android

(0)

Répondre