Le sacrifice de John Fox

Proposé par
le
dans

Durant la Seconde Guerre mondiale, alors que son unité battait en retraite, le soldat américain John R. Fox choisit de rester sur le terrain. Il perdit la vie en ordonnant une frappe d’artillerie sur la maison où il se tenait, alors que les nazis progressaient vers sa position.

Ce sacrifice permit aux Américains de freiner la progression des Allemands, et de reprendre le village après avoir été mis en déroute.


Commentaires préférés (3)

Au risque de me faire taper dessus on ne dit pas "les nazis" mais la Wehrmacht ou l'armée Allemande.
C'est une sacré différence car tous les soldats Allemands (la grande majorité même) ne sont pas nazis. Sinon cela revient à dire "Les Républicains" pour parler de l'armée des USA.

Le problème d'utiliser "nazi" à tout va c'est que cela donne l'image des vilains Allemands très sanguinaires et méchants. Alors que non, c'est des soldats comme les autres.

Autre fait très intéressant : il est noir. Son sacrifice ne sera reconnu et récompensé qu'en 1982 !

a écrit : Je suis d’accord avec toi, mais il y a quand même une forte probabilité que les (jeunes) soldats aient quand même participé aux jeunesses hitlériennes Ce n’est pas parce qu’ils ont participé aux Jeunesses hitlériennes qu’ils étaient nazis. C’était obligatoire à l’époque.

a écrit : Je suis d’accord avec toi, mais il y a quand même une forte probabilité que les (jeunes) soldats aient quand même participé aux jeunesses hitlériennes Peut-être mais on ne devient pas nazi pour autant : Manfred Rommel y a été et il n'est jamais devenu nazi. C'est pareil pour le père de l'actuel roi des Pays-Bas.

De plus le gros de cette organisation était né entre 1925 et 1930, ce qui fait que beaucoup d'entre eux n'ont pas été dans l'armée ou alors à la toute fin en 1945 durant les combats désespérés.


Tous les commentaires (80)

Au risque de me faire taper dessus on ne dit pas "les nazis" mais la Wehrmacht ou l'armée Allemande.
C'est une sacré différence car tous les soldats Allemands (la grande majorité même) ne sont pas nazis. Sinon cela revient à dire "Les Républicains" pour parler de l'armée des USA.

Le problème d'utiliser "nazi" à tout va c'est que cela donne l'image des vilains Allemands très sanguinaires et méchants. Alors que non, c'est des soldats comme les autres.

Autre fait très intéressant : il est noir. Son sacrifice ne sera reconnu et récompensé qu'en 1982 !

a écrit : Au risque de me faire taper dessus on ne dit pas "les nazis" mais la Wehrmacht ou l'armée Allemande.
C'est une sacré différence car tous les soldats Allemands (la grande majorité même) ne sont pas nazis. Sinon cela revient à dire "Les Républicains" pour parler de l'armée des US
A.

Le problème d'utiliser "nazi" à tout va c'est que cela donne l'image des vilains Allemands très sanguinaires et méchants. Alors que non, c'est des soldats comme les autres.

Autre fait très intéressant : il est noir. Son sacrifice ne sera reconnu et récompensé qu'en 1982 !
Afficher tout
Je suis d’accord avec toi, mais il y a quand même une forte probabilité que les (jeunes) soldats aient quand même participé aux jeunesses hitlériennes

a écrit : Au risque de me faire taper dessus on ne dit pas "les nazis" mais la Wehrmacht ou l'armée Allemande.
C'est une sacré différence car tous les soldats Allemands (la grande majorité même) ne sont pas nazis. Sinon cela revient à dire "Les Républicains" pour parler de l'armée des US
A.

Le problème d'utiliser "nazi" à tout va c'est que cela donne l'image des vilains Allemands très sanguinaires et méchants. Alors que non, c'est des soldats comme les autres.

Autre fait très intéressant : il est noir. Son sacrifice ne sera reconnu et récompensé qu'en 1982 !
Afficher tout
Je connais cette théorie oui

a écrit : Je suis d’accord avec toi, mais il y a quand même une forte probabilité que les (jeunes) soldats aient quand même participé aux jeunesses hitlériennes Ce n’est pas parce qu’ils ont participé aux Jeunesses hitlériennes qu’ils étaient nazis. C’était obligatoire à l’époque.

a écrit : Je suis d’accord avec toi, mais il y a quand même une forte probabilité que les (jeunes) soldats aient quand même participé aux jeunesses hitlériennes Peut-être mais on ne devient pas nazi pour autant : Manfred Rommel y a été et il n'est jamais devenu nazi. C'est pareil pour le père de l'actuel roi des Pays-Bas.

De plus le gros de cette organisation était né entre 1925 et 1930, ce qui fait que beaucoup d'entre eux n'ont pas été dans l'armée ou alors à la toute fin en 1945 durant les combats désespérés.

a écrit : Au risque de me faire taper dessus on ne dit pas "les nazis" mais la Wehrmacht ou l'armée Allemande.
C'est une sacré différence car tous les soldats Allemands (la grande majorité même) ne sont pas nazis. Sinon cela revient à dire "Les Républicains" pour parler de l'armée des US
A.

Le problème d'utiliser "nazi" à tout va c'est que cela donne l'image des vilains Allemands très sanguinaires et méchants. Alors que non, c'est des soldats comme les autres.

Autre fait très intéressant : il est noir. Son sacrifice ne sera reconnu et récompensé qu'en 1982 !
Afficher tout
Je pense (ça n engage que moi) que dans le language commun, ce mot Nazi est devenu populaire pour une période et un peuple donné... C est comme Barbie... C est devenu commun et populaire et nous appelons toutes ces poupées : des Barbie

a écrit : Je pense (ça n engage que moi) que dans le language commun, ce mot Nazi est devenu populaire pour une période et un peuple donné... C est comme Barbie... C est devenu commun et populaire et nous appelons toutes ces poupées : des Barbie Quand on pense que Claus avait ses poupées. ^^

Je ne sais pas pour les poupées, qu'il me semble être reconnaissables, mais je te rejoins sur le galvaudage tu terme "nazi".

a écrit : Je pense (ça n engage que moi) que dans le language commun, ce mot Nazi est devenu populaire pour une période et un peuple donné... C est comme Barbie... C est devenu commun et populaire et nous appelons toutes ces poupées : des Barbie C'est toujours sujet à débat. Es ce que l'armée régulière allemande, qui était aux ordres du parti unique Nazi était de facto Nazie?

Quelquepart, on peut dire que oui (comme dit plus haut, ils n'avaient pas le choix)
D'un autre coté, y'avait plein d'allemands qui avaient leur carte du parti mais qui ne pouvaient pas faire autrement s'ils voulaient garder leur job même si ça leur donnait envie de vomir, donc on peut dire que non.

C'est un peu comme en URSS, soit t'étais coco, soit t'étais en taule, voir décédé accidentellement... enfin bref.

a écrit : Au risque de me faire taper dessus on ne dit pas "les nazis" mais la Wehrmacht ou l'armée Allemande.
C'est une sacré différence car tous les soldats Allemands (la grande majorité même) ne sont pas nazis. Sinon cela revient à dire "Les Républicains" pour parler de l'armée des US
A.

Le problème d'utiliser "nazi" à tout va c'est que cela donne l'image des vilains Allemands très sanguinaires et méchants. Alors que non, c'est des soldats comme les autres.

Autre fait très intéressant : il est noir. Son sacrifice ne sera reconnu et récompensé qu'en 1982 !
Afficher tout
C'est vrai ça, faudrait le dire aux pays d'Europe de l'Est où les exactions et autres crimes de guerres étaient commises par la Wehrmacht à tout va.
Ou bien aux tirailleurs noirs fusillés par la Wehrmacht lors de la campagne de France de 1940 parceque ces sous-hommes avaient osé tirer sur des allemands (alors que les blancs étaient juste fait prisonnier)
Faudrait leur rappeler que les allemands c'étaient pas des mauvais bougres.

Non mais sérieusement je ne sais pas c'est quoi cette campagne de dédiabolisations de l'Allemagne Nazi qu'il y a depuis quelques années. C'est peut-être dans l'ère du temps.

La Wehrmacht était tout aussi cruel que n'importe quel nazi convaincu, alors bon les désigner de nazi c'est pas le plus triste.

a écrit : C'est toujours sujet à débat. Es ce que l'armée régulière allemande, qui était aux ordres du parti unique Nazi était de facto Nazie?

Quelquepart, on peut dire que oui (comme dit plus haut, ils n'avaient pas le choix)
D'un autre coté, y'avait plein d'allemands qui avaien
t leur carte du parti mais qui ne pouvaient pas faire autrement s'ils voulaient garder leur job même si ça leur donnait envie de vomir, donc on peut dire que non.

C'est un peu comme en URSS, soit t'étais coco, soit t'étais en taule, voir décédé accidentellement... enfin bref.
Afficher tout
Sur un effectif de plus d e10 millions de soldats, on a forcément tous les cas de figures : les simples soldats non sympathisants, les soldats nazis, des soldats non sympathisant mais qui ont profité de la guerre pour violer ou tuer des civils, des soldats nazis qui ne partageaient pas l'engouement anti juif (ou autre) des dirigeants, des soldats qui obéissaient aveuglément à la Gestapo et d'autres non...sans compter les trouffions dont Nicontrarié parle.
Et vu qu'il n'existe pas de statistiques précises (du moins je crois) sur le soldat type, chacun retient l'image qu'il souhaite (ou que nous ont transmis nos grands-parents)

a écrit : Au risque de me faire taper dessus on ne dit pas "les nazis" mais la Wehrmacht ou l'armée Allemande.
C'est une sacré différence car tous les soldats Allemands (la grande majorité même) ne sont pas nazis. Sinon cela revient à dire "Les Républicains" pour parler de l'armée des US
A.

Le problème d'utiliser "nazi" à tout va c'est que cela donne l'image des vilains Allemands très sanguinaires et méchants. Alors que non, c'est des soldats comme les autres.

Autre fait très intéressant : il est noir. Son sacrifice ne sera reconnu et récompensé qu'en 1982 !
Afficher tout
Est-ce que je vais me faire taper sur les doigts sur je dis qu'Émile Louis est un chauffeur de car comme les autres ?

a écrit : C'est vrai ça, faudrait le dire aux pays d'Europe de l'Est où les exactions et autres crimes de guerres étaient commises par la Wehrmacht à tout va.
Ou bien aux tirailleurs noirs fusillés par la Wehrmacht lors de la campagne de France de 1940 parceque ces sous-hommes avaient osé tirer sur des allem
ands (alors que les blancs étaient juste fait prisonnier)
Faudrait leur rappeler que les allemands c'étaient pas des mauvais bougres.

Non mais sérieusement je ne sais pas c'est quoi cette campagne de dédiabolisations de l'Allemagne Nazi qu'il y a depuis quelques années. C'est peut-être dans l'ère du temps.

La Wehrmacht était tout aussi cruel que n'importe quel nazi convaincu, alors bon les désigner de nazi c'est pas le plus triste.
Afficher tout
Ce n'est pas vrai, là tu parle des SS et des Einsatzgruppen (commandos de la mort formés pour assassiner), rien à voir avec la Wehrmacht.

Dans une précédente anecdote, on parlait de la "bibliothèque humaine", où on pouvait "emprunter" quelqu'un pendant une demi heure pour écouter sa vie, ben je vais te raconter une histoire que m'a raconté mon père.

Il étais dans le bus, gamin, un soldat allemand s'est tourné vers lui, s'est baissé pour lui gratouiller la tignasse, et s'est mis à pleurer.
C'était un humain avec un uniforme, quoi, il ne faut pas tout mettre dans le même sac, c'est comme ça qu'on forge des préjugés.
Des salauds, il y en a partout, mais c'est pas écrit dessus, malheureusement... :(

a écrit : Ce n'est pas vrai, là tu parle des SS et des Einsatzgruppen (commandos de la mort formés pour assassiner), rien à voir avec la Wehrmacht.

Dans une précédente anecdote, on parlait de la "bibliothèque humaine", où on pouvait "emprunter" quelqu'un pendant une demi heure pour éco
uter sa vie, ben je vais te raconter une histoire que m'a raconté mon père.

Il étais dans le bus, gamin, un soldat allemand s'est tourné vers lui, s'est baissé pour lui gratouiller la tignasse, et s'est mis à pleurer.
C'était un humain avec un uniforme, quoi, il ne faut pas tout mettre dans le même sac, c'est comme ça qu'on forge des préjugés.
Des salauds, il y en a partout, mais c'est pas écrit dessus, malheureusement... :(
Afficher tout
Non c'est bien de la Wehrmacht que je parle, c'est bien l'armée régulière qui a aussi fait tout ça (la SS aussi oui du coup).

a écrit : Est-ce que je vais me faire taper sur les doigts sur je dis qu'Émile Louis est un chauffeur de car comme les autres ? Bawi, il était pas comme les autres!

a écrit : Non c'est bien de la Wehrmacht que je parle, c'est bien l'armée régulière qui a aussi fait tout ça (la SS aussi oui du coup). Tu peux nous citer quelques-unes des exactions que tu relates (dates et lieux) ?
Le fait est que la Wehrmacht était une armée régulière aussi banale que les autres.
En revanche, les soldats de la Schutzstaffel dont faisaient partie les Einsatzgruppen étaient eux de vraies pourritures.
Ensuite c’est pas nous qui dédiabolisons, c’est vous qui voulez diaboliser à tort et à travers, quitte à déformer l’Histoire pour satisfaire vos pulsions...

a écrit : Je suis d’accord avec toi, mais il y a quand même une forte probabilité que les (jeunes) soldats aient quand même participé aux jeunesses hitlériennes Mon oncle a ete ds les jeunesses hitlériennes, c'etait pas un nazi pour autant, il a pas eu le choix

a écrit : Non c'est bien de la Wehrmacht que je parle, c'est bien l'armée régulière qui a aussi fait tout ça (la SS aussi oui du coup). Comme je l'ai dit plus haut, il y a des salauds partout, c'est inévitable, mais le boulot de la Wehrmacht n'était pas d'assassiner des gens mais de faire la guerre. Tuer où être tué.

On peut faire le parallèle avec la police française pendant la guerre, on dit souvent qu'elle collaborait, c'est vrai, de force, mais combien de fois un flic qui était au courant d'une rafle a prévenu le quartier qu'il y allait en avoir une? On ne retiens trop souvent que les méchants, c'est triste!

Je vais même enfoncer le clou: si les nazis ont créé des commandos spéciaux pour faire des horreurs, ca prouve bien que l'armée régulière avec ses 5 millions de soldats armés jusqu'aux dents n'en était pas capable.
CQFD.

a écrit : Ce n'est pas vrai, là tu parle des SS et des Einsatzgruppen (commandos de la mort formés pour assassiner), rien à voir avec la Wehrmacht.

Dans une précédente anecdote, on parlait de la "bibliothèque humaine", où on pouvait "emprunter" quelqu'un pendant une demi heure pour éco
uter sa vie, ben je vais te raconter une histoire que m'a raconté mon père.

Il étais dans le bus, gamin, un soldat allemand s'est tourné vers lui, s'est baissé pour lui gratouiller la tignasse, et s'est mis à pleurer.
C'était un humain avec un uniforme, quoi, il ne faut pas tout mettre dans le même sac, c'est comme ça qu'on forge des préjugés.
Des salauds, il y en a partout, mais c'est pas écrit dessus, malheureusement... :(
Afficher tout
(Pardon pour mon commentaire précédent, qui est à supprimer si possible : faute de frappe ayant entrainé la publication).
hoope a raison, la Wehrmacht a bel et bien fait des crimes de guerres, notamment ce qu'il a évoqué : fr.wikipedia.org/wiki/Crimes_de_guerre_de_la_Wehrmacht#Invasion_de_la_France
Je pensais comme toi il y a quelque temps, mais un prof d'histoire m'a détrompé.

a écrit : (Pardon pour mon commentaire précédent, qui est à supprimer si possible : faute de frappe ayant entrainé la publication).
hoope a raison, la Wehrmacht a bel et bien fait des crimes de guerres, notamment ce qu'il a évoqué : fr.wikipedia.org/wiki/Crimes_de_guerre_de_la_Wehrmacht#Invasion_de_la_France<
br /> Je pensais comme toi il y a quelque temps, mais un prof d'histoire m'a détrompé. Afficher tout
Ah mais je ne dis pas le contraire, encore une fois, il y a des salauds partout, tout ce que je voulais souligner c'est que c'est pas sa fonction, à l'armée, de découper des gens en morceaux pour les exterminer, voir pour le plaisir.

Après il suffit qu'un bataillon soit dirigé par un taré psychopathe et ca se termine mal, forcément.
Pourquoi Oradour-sur-Glane, personne ne peut expliquer cela.
Y'a rien à comprendre, de la folie meurtrière. ON CASSE TOUT! Pour rien.

Une armée, son but n'est pas de tout détruire, mais de vaincre un ennemi, une fois que l'ennemi est vaincu, beh on rentre chez mémé quoi! ^^ En tout cas je vois la chose ainsi.

Allez une petite blagounette pour détendre l'atmosphère:

Un officier entre dans une taverne et lance:
-Nous sommes vingt culs.
-Merde, on a perdu la guerre?
(mékilékon ce nico...)

a écrit : C'est vrai ça, faudrait le dire aux pays d'Europe de l'Est où les exactions et autres crimes de guerres étaient commises par la Wehrmacht à tout va.
Ou bien aux tirailleurs noirs fusillés par la Wehrmacht lors de la campagne de France de 1940 parceque ces sous-hommes avaient osé tirer sur des allem
ands (alors que les blancs étaient juste fait prisonnier)
Faudrait leur rappeler que les allemands c'étaient pas des mauvais bougres.

Non mais sérieusement je ne sais pas c'est quoi cette campagne de dédiabolisations de l'Allemagne Nazi qu'il y a depuis quelques années. C'est peut-être dans l'ère du temps.

La Wehrmacht était tout aussi cruel que n'importe quel nazi convaincu, alors bon les désigner de nazi c'est pas le plus triste.
Afficher tout
Je m'abstiendrai d'utiliser ce ton douteux que tu utilises.

Les Américains, Français et Anglais ont aussi commis des crimes de guerres. L'URSS n'en parlons pas.

Donc on désigne tous les belligérants sous le titre "Nazi" car ils ont tous fait de vilaines choses ?
Les pays occupés et les gens qui n'ont pas été résistants sont donc tous des collaborateurs ?

Je me garderai bien de faire des généralisations. L'histoire et le devoir de mémoire c'est de ne pas déformer pour coller à tes idées en diabolisant tout une catégorie. Le but est de se souvenir, de se rappeler comment cela a pu avoir lieu et comment ça s'est passé.

D'ailleurs, il y a une grande différence entre dire "les communistes" pour désigner les membres de l'URSS et nazi pour désigner les Allemands.
L'URSS est un régime communiste : on n'a pas le choix, on est forcément un communiste car on vit en tant que tel.
Le régime Nazi c'est juste un parti (qui écrase certes les autres) au pouvoir : c'est comme LREM qui est le parti au pouvoir, les Français ne sont pas pour autant LREM.

Sinon s'il faut généraliser pour coller aux idées de certains :
- Américain : appelons les "Violeurs"
- Anglais : "les nuls " car ils échouent à chaque fois qu'ils sont en charge d'un gros morceau (Somme, Market Garden, prise de Caen)
- Français : "Collabo" car certains français n'ont pas été résistant
- Africain de la 1GM : surnommons les "Sanguinaires" (certains démembraient volontairement des prisonniers Allemands)

Voila, j'ai fait 0 travail de mémoire mais ça colle aux idées de certains. Par contre l'histoire est totalement oubliée. Et ça, c'est bien le plus triste.