3000 litres aux 100 pour le plus lourd char

Proposé par
le
dans

Le Maus est un prototype de char allemand de la Seconde Guerre Mondiale, qui reste le char le plus lourd jamais créé. Il avait une masse totale de 188 tonnes, ce qui posa de nombreux soucis pour le transporter ou pour même éviter qu'il abime les routes par lesquelles il passait. Un autre problème était sa consommation : 3000 à 4000 litres d'essence aux 100 kilomètres !

Plusieurs exemplaires étaient en cours de fabrication à la fin de la Seconde Guerre mondiale, qui ne furent jamais achevés.


Tous les commentaires (91)

a écrit : Et les Russes ONT créé un char volant.
fr.m.wikipedia.org/wiki/Antonov_A-40

Bon, dans les faits, c'est plus le premier char aérolargable au monde, conçu pour fournir un appui blindé aux partisans. Mais c'est déjà pas mal.

Les Russes sont vraiment des génies pour ce genr
e d'innovations auxquelles personne n'avait songé avant tellement ça paraissait débile/difficile à réaliser. Du genre le premier canon capable de tirer des missiles guidés ou des obus (il me semble), les ékranoplanes, la première mitrailleuse de gros calibre utilisable par un seul homme, depuis un bipied, en la personne de la Kord (impensable avant, vu le recul immonde des munitions de 12,7 mm), le premier fusil d'assaut fiable, simple efficace et peu coûteux, etc. Afficher tout
Le premier char aerolargable est le locuste je crois. Mais sinon, les Russes sont en effet pleins de surprises et bien plus réalistes que les Allemands lors de la WW2. Par exemple, ils ont créé le premier char à tourelle non habitée, entièrement contrôlée depuis le châssis (T-14 armata).

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Le premier char aerolargable est le locuste je crois. Mais sinon, les Russes sont en effet pleins de surprises et bien plus réalistes que les Allemands lors de la WW2. Par exemple, ils ont créé le premier char à tourelle non habitée, entièrement contrôlée depuis le châssis (T-14 armata). Le T-14 est le premier char de combat à fonctionner sur ce principe, mais l'armement téléopéré existe depuis plusieurs dizaines d'années, chez des IFV pour la plupart. Je crois même que la première tourelle commandée à distance date de la WW2, avec la MG34 de toit du chasseur de char Hetzer commandée depuis l'intérieur du char.

Après, tu a raison pour le Locust, même s'il était très peu utilisé, il reste antérieur au A-40, qui lui n'a jamais servi. Et quand bien même, le Tetrarch a été largement utilisé comme appui pour les commandos anglais, et est également apparu avant le Antonov.

Posté le

android

(2)

Répondre

Simple question
Est ce que il y a un rapport avec la BD ?

a écrit : Le T-14 est le premier char de combat à fonctionner sur ce principe, mais l'armement téléopéré existe depuis plusieurs dizaines d'années, chez des IFV pour la plupart. Je crois même que la première tourelle commandée à distance date de la WW2, avec la MG34 de toit du chasseur de char Hetzer commandée depuis l'intérieur du char.

Après, tu a raison pour le Locust, même s'il était très peu utilisé, il reste antérieur au A-40, qui lui n'a jamais servi. Et quand bien même, le Tetrarch a été largement utilisé comme appui pour les commandos anglais, et est également apparu avant le Antonov.
Afficher tout
De tout manière, ces chars ne valaient pas grand chose face à des chars moyens qui étaient les plus utilisés. C'est marrant parce que là on parle de chars ultra légers alors que l'anecdote parle d'un char particulièrement lourd. ^^
Il est nécessaire de dire, pour expliquer la masse du maus, que son blindage était en acier. Aujourd'hui, les blindages sont très souvent composites ce qui leur permet d'être bien plus fins et tout aussi efficaces que des blindages en acier de plusieurs centaines de mm).

Posté le

android

(0)

Répondre

Et moi qui me plaint de la consommation de mon camion...

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : C'est ridicule. Déjà que le Maus ne pouvait pas franchir les ponts, ces tanks n'aurait même pas pu emprunter des routes. Les ingénieurs nazis avaient vraiment des idées de merde parfois. Être racistes, c'est déjà une idée de merde

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Être racistes, c'est déjà une idée de merde Ça va de soi que je parlais des innovations technologiques ; c'est pour ça que je précise "ingénieurs"

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Je tiens à éclaircir l'anecdote . Deux char sont quand même sorti des usines dont un muni d'une tourelle et d'un armement. Il était parfaitement fonctionnelle mais fut détruit part les allemands pendant la percé russe (petite habitude des allemands pour éviter de laisser du matériel a l'ennemi) . Le second fut récupérer part l'URSS, il est actuellement dans un musée en Russie, le musée Koubinka. Sont poid posé un problème plus gênant que "abîmé les routes", aucun pont n'aurais supporter ça masse. Les ingénieurs allemands avait prévu une solution, le char devait passé sous l'eau en étant relier a un second Maus pour continuer d'être alimenter en énergie. Il fut créé part Ferdinand Porsche sous l'ordre direct d'Hitler, il était muni d'un moteur V12 diesel Mercedes de 1080 ch qui ne servait que de générateur au deux énorme moteur électrique qui actionnaires les chenilles. Ça vitesse maximale étai de 20 km/h sur route et seulement 13 km/h en tout terrain. Voili voilà ^^ Afficher tout Le hens

Faut vraiment se relire c'est franchement lourd, autant que le char, que de lire un pavé de fautes pareil

a écrit : En comparaison un char Leclerc pèse environ 55 tonnes et suffit déjà à arracher le goudron sur son passage alors j'imagine les dégâts que pouvait faire celui-ci! Rapport poids puissance trop faible pour ça... Autant comparé une porche avec son ancêtre la coccinelle, ou comparé un hélicoptère gazelle avec un Tigre

d'ailleurs Maus veut dire souris ;)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Le Leclerc roule jusqu'à 70 km/h aussi... Ceci explique cela ;) Oui, avec une turbine d'hélicoptère en guise de turbo il a bien plus de couple et délivré une puissance fénomenale. Un char aussi lourd ne pourrait jamais soulever ne serait-ce qu'une seule plaque de ses chenilles... Il n'arracherait pas le sol mais l'enterrerait.

Posté le

android

(0)

Répondre