3000 litres aux 100 pour le plus lourd char

Proposé par
le
dans

Le Maus est un prototype de char allemand de la Seconde Guerre Mondiale, qui reste le char le plus lourd jamais créé. Il avait une masse totale de 188 tonnes, ce qui posa de nombreux soucis pour le transporter ou pour même éviter qu'il abime les routes par lesquelles il passait. Un autre problème était sa consommation : 3000 à 4000 litres d'essence aux 100 kilomètres !

Plusieurs exemplaires étaient en cours de fabrication à la fin de la Seconde Guerre mondiale, qui ne furent jamais achevés.


Tous les commentaires (91)

a écrit : Dans ce cas-là, il aurait dû être appelé "Elefant" plutôt. Un modèle s'appeler déjà "Elefant" (le Jagdpanzer VI "Tiger") produit bien avant le Panzer VIRI "Maus" (à la base "Mammut". Tous deux produit par F.Porsche. a+ :-)

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Hitler était parti dans une idée de grandeur qui ont conduit à sa perte et tant mieux.

Tout ce temps perdu à construire ces chars et le financement auront permis d éviter l'amélioration d'autres projets d'armes bien plus dangereuses.
Hallelujah !

Ma seconde anecdote publiée, toujours heureux de contribuer à l'expansion de SCMB ! ^^

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : Ils ne pouvaient pas car les side-cars Zundapp KS 800 étaient déjà nommés les éléphants verts.
Mastodonte, peut-être ?
Nah, l'appeler "Souris" à tout de même plus de sens.

Posté le

android

(0)

Répondre

C'est ce char qui a donné son nom à la BD d'Art Spielmann, qui raconte d'une manière particulière la seconde guerre mondiale

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Je tiens à éclaircir l'anecdote . Deux char sont quand même sorti des usines dont un muni d'une tourelle et d'un armement. Il était parfaitement fonctionnelle mais fut détruit part les allemands pendant la percé russe (petite habitude des allemands pour éviter de laisser du matériel a l'ennemi) . Le second fut récupérer part l'URSS, il est actuellement dans un musée en Russie, le musée Koubinka. Sont poid posé un problème plus gênant que "abîmé les routes", aucun pont n'aurais supporter ça masse. Les ingénieurs allemands avait prévu une solution, le char devait passé sous l'eau en étant relier a un second Maus pour continuer d'être alimenter en énergie. Il fut créé part Ferdinand Porsche sous l'ordre direct d'Hitler, il était muni d'un moteur V12 diesel Mercedes de 1080 ch qui ne servait que de générateur au deux énorme moteur électrique qui actionnaires les chenilles. Ça vitesse maximale étai de 20 km/h sur route et seulement 13 km/h en tout terrain. Voili voilà ^^ Afficher tout Complément très pertinent, bravo, je me coucherai encore moins bête mais par pitié, soignez l'écriture, y a tellement de fautes que lire ce complément m'a semblé aussi dangereux pour la vue que de lire un elder scroll.

Mon grand-père a une voisine qu'il appelle Mme Maus, je comprends mieux pourquoi

Tiens, je l'avais déjà proposé cette anecdote .. On m'a dit que ça ne convenait pas à la politique du site ...

Il y a un exemplaire exposé au musée de Kubinka. Un autre problème que celui d'un transport, il ne pouvait passer sur aucun pont.

Il me semble que son utilisation pour le seul prototype fonctionnel a été revu. Ils s'en sont servi de bunker de défense mobile plutôt que comme char d'attaque.

D'ailleurs, le Maus a un petit frère. Il a commencé à être construit, on a retrouvé des châssis et des jupes de chenilles. C'est le E-100, moins lourd mais tout aussi résistant (sur le papier)

a écrit : Dans ce cas-là, il aurait dû être appelé "Elefant" plutôt. En fait, l'elefant était déjà prit ^^. Un chasseur de char portait ce nom. Mais il est aussi connu sous le nom de "Ferdinand" en rapport avec son créateur.

Le problème des allemands pendant la seconde guerre mondiale : compter sur leurs inventions pour les sauver. Il y ainsi quelques innovations, mais ni le fusil d'assaut, ni les chasseurs de nuit, ni les avions à réaction, ni les missiles, ni ce char tellement lourd qu'il ne pouvait franchir un pont n'ont pu faire de miracle.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : C'est beau de résumer les sources pour ceux qui ne les lisent pas. Mais inutile d'ajouter des fautes d'orthographes et de grammaires, ça n'apporte rien. Euh.. Il n y a pas
de 's' à orthographe, ni à grammaire dans ce cas-ci.

Posté le

android

(35)

Répondre

a écrit : Le problème des allemands pendant la seconde guerre mondiale : compter sur leurs inventions pour les sauver. Il y ainsi quelques innovations, mais ni le fusil d'assaut, ni les chasseurs de nuit, ni les avions à réaction, ni les missiles, ni ce char tellement lourd qu'il ne pouvait franchir un pont n'ont pu faire de miracle. Afficher tout Ces invention étais juste trop avancé pour la technologie de l'époque,avec plus de temps les effets serait plus grave

Posté le

android

(0)

Répondre

C'est bien un truc d'allemand des années 40 ça. Faire le plus gros canon (tracté sur rail, le Gustav) le plus gros missile, le plus gros char etc… pas complexé mais presque

a écrit : Ces invention étais juste trop avancé pour la technologie de l'époque,avec plus de temps les effets serait plus grave Au lieu d'essayer d'atteindre une hypothétique supériorité technologique, ils auraient mieux fait d'investir dans des trucs qui marchent. Parce que là ils ont dilapidé leurs moyens financiers, humains et matériels dans de nombreux projets. Et c'est completement con de faire un char qui nécessite autant d'essence quand on manque de pétrole depuis au moins un an

Posté le

android

(3)

Répondre

Ça vient de la l'expression "être maus costaud" ?

Le Maus du musée de Koubinka est en train d'être restauré par le directeur de Wargaming.net éditeur du jeu world of Tanks.

Le char aurait était totalement insensible aux autres chars du à son épais blindage.
Les Allemands voulait au début le faire passer pour un char Russe.
Il était équipé d'un canon de 12.8cm comme pour le JgTiger , d'un canon de 75mm, de mitrailleuses mg34 et aussi d'un lance flamme il me semble.

Dans leurs folie des grandeurs les Allemands avait aussi pensé à des landcruiser de 1000 tonnes équipé de canon de 280mm de la marine.
Le plus gros d'entre eux devait être équipé du canon Dora je vous laisse imaginer.

Autre série de char aussi, le E100 dont seul le châssis était construit à la fin de la guerre.
Extrêmement blindé aussi avec 200mm en frontal et 258mm sur la tourelle il devait être équipé d'un canon de 150.

Pour les curieux aller voir sur YouTube Inside the tank : Maus sur la chaîne officiel de Wargaming.net

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Ce n'est pas la maus le plus lourd mais le P1000 Oui, c'est bien le P1000 qui est le plus lourd, sauf que le P1000 est resté à l'état de projet, pas de prototype ni de production n'a vu le jour
: -)

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Dans ce cas-là, il aurait dû être appelé "Elefant" plutôt. Il existait déjà celui-ci (éléphant/Ferdinand, chasseur de char)