En 1961, un couvre-feu envers les musulmans

Proposé par
le
dans

Le 5 octobre 1961 fut instauré à Paris un couvre-feu interdisant la circulation dans les rues la nuit. Il visait les musulmans d'origine algérienne, Français ou non. Le 17 octobre, 30 000 personnes manifestèrent contre cette mesure, manifestation qui fut très durement réprimée : la police tua et jeta à la Seine plusieurs dizaines de manifestants.


Tous les commentaires (83)

a écrit : Je réponds à ce commentaire car l'application ne me permet pas de commenter d'une autre manière.

La raison de ce couvre-feu est la multiplication d'attentats contre des policiers. Attentats revendiqués par le Front de Libération Nationale (FNL).

Les contrôles sont effectués au
faciès et les vengeances de la police sont terribles.

Dans une période actuelle où l'on parle beaucoup de stigmatisation ou d'amalgame, je pense qu'on avait atteint le sommet à cette période et que ça peut nous permettre de relativiser sur ce que nous vivons actuellement même si tout n'est pas parfait.
Afficher tout
L’histoire est ce qu’elle est. Je ne vais certainement pas relativiser sur ma liberté d’expression et mon droit de manifester parce qu’on m’a pas jetée dans la Seine ..

a écrit : Le rappeur Médine en parle d'ailleurs très bien dans son titre "17-Oct" Tu m'excuseras, je ne connais pas son oeuvre, mais est-ce que le rappeur Médine parle également du massacre des harkis après l'indépendance de l'Algérie ou des attentats attroces perpétrés par le FLN à l'encontre de civils ?

a écrit : Je réponds à ce commentaire car l'application ne me permet pas de commenter d'une autre manière.

La raison de ce couvre-feu est la multiplication d'attentats contre des policiers. Attentats revendiqués par le Front de Libération Nationale (FNL).

Les contrôles sont effectués au
faciès et les vengeances de la police sont terribles.

Dans une période actuelle où l'on parle beaucoup de stigmatisation ou d'amalgame, je pense qu'on avait atteint le sommet à cette période et que ça peut nous permettre de relativiser sur ce que nous vivons actuellement même si tout n'est pas parfait.
Afficher tout
Pas tout à fait d’accord sur ta chronologie : c’est d’abord des contrôles très violents du faciès, invasion de CRS dans les camps genre Nanterre et répliques des minorités en question en faisant la misère aux flics et commissariats, orchestré par le FLN (et non pas FNL) et en conclusion les actes abjects de la police de cette ordure Papon , en jetant des personnes dans la Seine qui finissaient noyés , soit par hydrocution soit parce que matraqués et blessés avant d’être jetés à l’eau ...parenthèse peu glorieuse de l’histoire contemporaine de France , à mon humble avis,à très vite refermer .

a écrit : Pas tout à fait d’accord sur ta chronologie : c’est d’abord des contrôles très violents du faciès, invasion de CRS dans les camps genre Nanterre et répliques des minorités en question en faisant la misère aux flics et commissariats, orchestré par le FLN (et non pas FNL) et en conclusion les actes abjects de la police de cette ordure Papon , en jetant des personnes dans la Seine qui finissaient noyés , soit par hydrocution soit parce que matraqués et blessés avant d’être jetés à l’eau ...parenthèse peu glorieuse de l’histoire contemporaine de France , à mon humble avis,à très vite refermer . Afficher tout Au contraire, il faut s'en souvenir et ne jamais oublier que cela peut se produire pour que justement cela ne se reproduise plus.

a écrit : Concernant les rébus de la société je vais citer Coluche : "Bob, il dit toujours: si la société nous rejette, c'est parce qu'elle veut oublier que c'est elle qui nous a créés"
Donc avant de voir s'ils flottent faudrait peut être faire son introspection et de ce qui fait qu on arrive
a avoir des gens qui cassent et ne respectent plus les forces de l'ordre: y en aura toujours, mais cela devrait être à la marge. Hors visiblement on ne parle plus de cas à la marge depuis longtemps.
C est un peu pareil quand j entends le terme de brebis galeuses dans la police... Et qu on accuse les flics eux même ou l igpn : quand un mouton a la gale, on accuse pas le véto ni le mouton mais le berger pour ne pas avoir pris soin de son bétail et de la laisser se propager (la gale)
Afficher tout
Dans le même genre, si on regarde bien.
Les dernières grandes journées de mobilisations en France ont vues manifester des centaines de milliers de personnes, sur une population de 70 millions.
Les casseurs n'ont été que quelques dizaines autour des manifestants, ou petites centaines sur toute la France (dont une partie probablement "payée" pour décrédibiliser les manifestants, et quelques-uns venus d'autres pays européens : phénomène courant chez les black-blocs).
Donc, au final c'est une extrême minorité de la population (les casseurs), mais on a tendance à croire que cela se généralise, ou qu'ils sont beaucoup plus nombreux, surtout parce que les moyens de communications sont beaucoup plus développés, tout comme les médias.

a écrit : Je suppose que tu dénonces de la même manière le racisme systémique du FLN qui a aboutit à la mort de 700 personnes la plupart européennes (estimation de Jean-Pierre Chevènement travaillant à l'époque au sein du corps prefectoral en Algérie), le 5 juillet 1962 à Oran, après l'accord de paix... Absolument, la même haine idiote d'un côté comme de l'autre. Par contre, de la part de fonctionnaires d'État assermentés dont le rôle et de défendre les biens et les personnes, cela me gêne encore plus que de la part d'une organisation politique à tendance terroriste.

a écrit : Dans le même genre, si on regarde bien.
Les dernières grandes journées de mobilisations en France ont vues manifester des centaines de milliers de personnes, sur une population de 70 millions.
Les casseurs n'ont été que quelques dizaines autour des manifestants, ou petites centaines sur toute la Franc
e (dont une partie probablement "payée" pour décrédibiliser les manifestants, et quelques-uns venus d'autres pays européens : phénomène courant chez les black-blocs).
Donc, au final c'est une extrême minorité de la population (les casseurs), mais on a tendance à croire que cela se généralise, ou qu'ils sont beaucoup plus nombreux, surtout parce que les moyens de communications sont beaucoup plus développés, tout comme les médias.
Afficher tout
Je dirais plutôt que les médias sont en mal de sensationnalisme et font des titres putaclik pour vendre du reportage et du papier.

Pour les manifestations, les Echos vont titrer : "« Gilets jaunes » : tension et débordements à Paris pour l'acte 23" au lieu de "une dizaine de magasins vandalisés et 100 personnes interpellées sur 30 000".
Pour l'affaire Michel, l'humanité va titrer : "Agression de Michel : cette nouvelle vidéo insoutenable de violences policières" au lieu de "3 policiers ont violenté un homme et l'ont interpellé sans raison".

Notre regard sur la société est directement biaisé par l'image que les médias nous renvoient, c'est certain. D'où l'intérêt de croiser les informations, de lire plusieurs médias d'horizon différents et surtout de ne jamais croire ce que dit un journaliste mais plutôt d'aller lire la source directement.

a écrit : L’histoire est ce qu’elle est. Je ne vais certainement pas relativiser sur ma liberté d’expression et mon droit de manifester parce qu’on m’a pas jetée dans la Seine .. Je n'ai jamais parlé de liberté d'expression ou du droit de manifester dans mon commentaire. Mais pour répondre, si en France on se sent oppressé dans sa liberté d'expression ou son droit de manifester alors il faut aller voir ailleurs. Pas de quiproquo, je ne vous demande pas de quitter le pays définitivement, seulement de voyager (peut être que c'est déjà le cas) pour voir comment ça se passe ailleurs et découvrir la chance que vous avez de vivre en France. Même si notre pays a fait des erreurs, aujoud'hui nous sommes chanceux de vivre ici et la perfection n'existe pas, nous en sommes tous la preuve.

Quand je vois en ce moment les manifestations, les interviews contre les mesures du gouvernement. Certaines sont justifiés mais quand je vois un tatoueur ou un coiffeur se plaindre, crier à qui veut l'entendre que l'état le met à poil, qu'on peut constater qu'il déclare en novembre 2019 un CA de 6 ou 8k€ donc qu'il sera indemnisé à 100% et bin on aimerait pouvoir dire à cette personne rentre chez toi, fais toi discret et fait le point pour trouver le responsable mais personne ne le fera parce que nous sommes en France et que c'est son droit. Pourtant l'état ne demande pas à ses commerçants de faire du black tte l'année et de fausser les déclaration de CA

a écrit : Je dirais plutôt que les médias sont en mal de sensationnalisme et font des titres putaclik pour vendre du reportage et du papier.

Pour les manifestations, les Echos vont titrer : "« Gilets jaunes » : tension et débordements à Paris pour l'acte 23" au lieu de "une dizaine de magasins
vandalisés et 100 personnes interpellées sur 30 000".
Pour l'affaire Michel, l'humanité va titrer : "Agression de Michel : cette nouvelle vidéo insoutenable de violences policières" au lieu de "3 policiers ont violenté un homme et l'ont interpellé sans raison".

Notre regard sur la société est directement biaisé par l'image que les médias nous renvoient, c'est certain. D'où l'intérêt de croiser les informations, de lire plusieurs médias d'horizon différents et surtout de ne jamais croire ce que dit un journaliste mais plutôt d'aller lire la source directement.
Afficher tout
"Il est du devoir d'un journal d'imprimer l'actualité et de semer la pagaille."
(Chicago Times, 1970)

^^

Sans rire, je suis bien d'accord, en plus aujourd'hui avec n'internet on peut faire ça peinard chez soi, une information sera diffusée souvent très différemment d'un média à l'autre, on a un outil qui permet justement de faire un peu le tri, il faut, on DOIT s'en servir!

a écrit : La bonne citation est:

"Le capitalisme, c'est l'exploitation de l'homme par l'homme, le syndicalisme, c'est le contraire."

Ce qui revient au même avec quand même une certaine nuance. ;)
Qui ne faisait que reprendre la citation originale « Le capitalisme, c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le communisme ? C'est le contraire. Henri Jeanson »

On oublie quand même qu'on vit dans un des 5 ou 10 pays où il fait bon vivre dans le monde. On a la gratuité des soins, les aides sociales, la liberté, la laïcité (c est à dire que les religions ne dictent plus nos actes) même si en ce moment certains ou beaucoup l'oublie, la liberté d'entreprendre, des centaines d'actions sont réalisées pour les démunis, les plus faibles, contre le racisme...
Tout n'est pas parfait. Mais allez voir ailleurs pour voir !
Le français est comme un ado qui râle parce que ses parents lui demandent de mettre la table ou de vider le lave vaisselle et il trouve ca intolérable, il demande 2 euros.
Il s'ennuie, il n'a pas de but, il a "oublié" alors il fout le bordel.

Comme l'expose l'anecdote, il y a des zones très sombres dans l'histoire récente de la France, et tous ces casseurs, ces gens de quelque bord qu'ils soient ne s'adaptant à la république, à la démocratie, les extrémistes de tous bords, les casseurs, les racailles des cités qui ne veulent pas s'intégrer, ont été et seront toujours responsables de ces zones sombres futures et passées.

Chacun est responsable de ses actes et non pas un prétendu Berger que représenterait la société ou la France. Chacun doit élever sa conscience pour que tout le monde vive en harmonie.

Apres concernant les actes ignobles relatés par l'anecdote, la guerre est sale partout où elle trouve racine, et à trop vouloir jouer au con, parce que voilà des décennies qu'on vit en paix, elle pourrait facilement revenir même dans notre pays.

a écrit : Il faudrait changer le titre, c'est pas les musulmans qui étaient visés mais les maghrébins et plus particulièrement les algériens. Bien vu !

a écrit : On oublie quand même qu'on vit dans un des 5 ou 10 pays où il fait bon vivre dans le monde. On a la gratuité des soins, les aides sociales, la liberté, la laïcité (c est à dire que les religions ne dictent plus nos actes) même si en ce moment certains ou beaucoup l'oublie, la liberté d'entreprendre, des centaines d'actions sont réalisées pour les démunis, les plus faibles, contre le racisme...
Tout n'est pas parfait. Mais allez voir ailleurs pour voir !
Le français est comme un ado qui râle parce que ses parents lui demandent de mettre la table ou de vider le lave vaisselle et il trouve ca intolérable, il demande 2 euros.
Il s'ennuie, il n'a pas de but, il a "oublié" alors il fout le bordel.

Comme l'expose l'anecdote, il y a des zones très sombres dans l'histoire récente de la France, et tous ces casseurs, ces gens de quelque bord qu'ils soient ne s'adaptant à la république, à la démocratie, les extrémistes de tous bords, les casseurs, les racailles des cités qui ne veulent pas s'intégrer, ont été et seront toujours responsables de ces zones sombres futures et passées.

Chacun est responsable de ses actes et non pas un prétendu Berger que représenterait la société ou la France. Chacun doit élever sa conscience pour que tout le monde vive en harmonie.

Apres concernant les actes ignobles relatés par l'anecdote, la guerre est sale partout où elle trouve racine, et à trop vouloir jouer au con, parce que voilà des décennies qu'on vit en paix, elle pourrait facilement revenir même dans notre pays.
Afficher tout
Tu n'es pas le premier à le faire dans ce fil de commentaire mais ton commentaire m'y a plus fait penser que les autres.
Ce que tu énonces ici est un joli sophisme de double faute et en rhétorique, c'est un argument fallacieux.

a écrit : Bien vu ! En réalité c était les musulmans d Algérie pour être précis (quelqu'un l a relevé plus tôt). Pas tous les magrehbins, ni tous les algériens (même si certes énormément étaient / sont musulmans)

a écrit : On oublie quand même qu'on vit dans un des 5 ou 10 pays où il fait bon vivre dans le monde. On a la gratuité des soins, les aides sociales, la liberté, la laïcité (c est à dire que les religions ne dictent plus nos actes) même si en ce moment certains ou beaucoup l'oublie, la liberté d'entreprendre, des centaines d'actions sont réalisées pour les démunis, les plus faibles, contre le racisme...
Tout n'est pas parfait. Mais allez voir ailleurs pour voir !
Le français est comme un ado qui râle parce que ses parents lui demandent de mettre la table ou de vider le lave vaisselle et il trouve ca intolérable, il demande 2 euros.
Il s'ennuie, il n'a pas de but, il a "oublié" alors il fout le bordel.

Comme l'expose l'anecdote, il y a des zones très sombres dans l'histoire récente de la France, et tous ces casseurs, ces gens de quelque bord qu'ils soient ne s'adaptant à la république, à la démocratie, les extrémistes de tous bords, les casseurs, les racailles des cités qui ne veulent pas s'intégrer, ont été et seront toujours responsables de ces zones sombres futures et passées.

Chacun est responsable de ses actes et non pas un prétendu Berger que représenterait la société ou la France. Chacun doit élever sa conscience pour que tout le monde vive en harmonie.

Apres concernant les actes ignobles relatés par l'anecdote, la guerre est sale partout où elle trouve racine, et à trop vouloir jouer au con, parce que voilà des décennies qu'on vit en paix, elle pourrait facilement revenir même dans notre pays.
Afficher tout
Dans un des 5 ou 10 pays.
Ça veut dire qu'il y a 5 ou 10 pays où le niveau de vie est supérieur à la France. Pourquoi te comparer à ceux derrière et pas à ceux devant pour continuer de s'améliorer ?
Je veux bien qu'on aille voir ailleurs comme tu le dis mais allons voir là où c'est mieux histoire de continuer à s'améliorer et ne pas se reposer. Non ?

C'est vrai que les français sont râleur, on le sait tous pas la peine de se voiler la face, mais c'est grâce à ça que les français ont tout les droits et avantages que tu as cités.

Je trouve que l'historien Gilbert Meynier résume assez bien la situation sur le sujet : " L’historien ne peut renvoyer dos à dos, concernant la guerre de 1954-62, toutes les violences : la violence française coloniale y fut industrielle et massive ; la violence algérienne fut artisanale et plus ponctuelle ; elle fut en partie une violence réactionnelle, dans une contexte de domination, de violence (re)conquérante et répressive, de discrimination et de racisme portant la marque du colonial."

Seconde intervention de ma part suite à des HS qui dérapent.
SI je dois encore intervenir, je serai moins clément avec les auteurs.
Merci.

a écrit : Tu m'excuseras, je ne connais pas son oeuvre, mais est-ce que le rappeur Médine parle également du massacre des harkis après l'indépendance de l'Algérie ou des attentats attroces perpétrés par le FLN à l'encontre de civils ? Tout à fait.
Dans son morceau "Alger pleur" où il évoque plutôt bien les différents points de vue qu'il peut y avoir autour de la guerre d'Algérie

a écrit : Je sais plus qui a dit: les cons, ca ose tout, c'est à ça qu'on les reconnait! ^^ Et effectivement, des cons, y'en a partout, chercher la violence, casser du [inscrire ici une catégorie de gens que vous pouvez pas blairer] c'est une belle preuve de connerie y'a pas photo.

Pour l�
39;anecdote, JMCMB, je ne savait pas que ca avait été aussi violent et meurtrier, c'était limite une guerre civile quoi, des dizaines de morts, d'assassinats, mais comme dit plus haut, le contexte de la guerre d'Algérie... Afficher tout
Cette fameuse expression provient du grand Michel Audiard.