Klaus Barbie fut confondu par une interview

Proposé par
le
dans

Le 3 février 1972 en Bolivie, un journaliste obtint une interview avec Klaus Altmann, le présumé Klaus Barbie. Une question posée en français, une langue qui lui était inconnue, fut le point de départ de sa déchéance. Une empreinte fut prise grâce à une photo tendue vers l'individu, qui donna ainsi son empreinte digitale et permit de l'identifier formellement.


Commentaires préférés (3)

On peut d'ailleurs trouver la vidéo sur YouTube. Je sais plus si c'est pas mamytwink qui l'a faite.

Posté le

android

(65)

Répondre

Le Journaliste était Ladislas de Hoyos. Très présent dans les années 80 et 90 puisqu’il présentait le journal télévisé. Pour ceux qui étaient déjà nés ;)

Précision: Le journaliste à posée une la question posée en français à car Klaus Altmann (en réalité Klaus Barbie), officiellement simple citoyen allemand vivant en Bolivie, n'était pas sensé pouvoir comprendre le français. Toutefois, il a spontanément répondu à la question et s'est ainsi trahi puisqu'il comprenait la langue alors qu'il a toujours affirmé le contraire.

La Bolivie a durant de nombreuses années protégé le fugitive allant jusqu'à l'engagé pour ces compétences militaires. Les US via le gouvernement de l'Allemagne de l'ouest l'avait également engagé jusqu'en 1965 avant qu'il s'enfuit en Amérique latine. Ce n'est que 11 après cette interview que le nouveau gouvernement démocratique en Bolivie accéda à la demande française de l'extrader. Il fut finalement condamné en 1987 à la prison à vie. Au final il ne restera purgera que 4 ans de sa peine car il mourut après 4 ans de prison. Il avait développé de multiple cancers et une leucémie. Il décéda à l'âge de 77 ans.


Tous les commentaires (83)

On peut d'ailleurs trouver la vidéo sur YouTube. Je sais plus si c'est pas mamytwink qui l'a faite.

Posté le

android

(65)

Répondre

Le Journaliste était Ladislas de Hoyos. Très présent dans les années 80 et 90 puisqu’il présentait le journal télévisé. Pour ceux qui étaient déjà nés ;)

a écrit : On peut d'ailleurs trouver la vidéo sur YouTube. Je sais plus si c'est pas mamytwink qui l'a faite. Mamy twink tout un programme... Lol

Posté le

android

(0)

Répondre

Précision: Le journaliste à posée une la question posée en français à car Klaus Altmann (en réalité Klaus Barbie), officiellement simple citoyen allemand vivant en Bolivie, n'était pas sensé pouvoir comprendre le français. Toutefois, il a spontanément répondu à la question et s'est ainsi trahi puisqu'il comprenait la langue alors qu'il a toujours affirmé le contraire.

La Bolivie a durant de nombreuses années protégé le fugitive allant jusqu'à l'engagé pour ces compétences militaires. Les US via le gouvernement de l'Allemagne de l'ouest l'avait également engagé jusqu'en 1965 avant qu'il s'enfuit en Amérique latine. Ce n'est que 11 après cette interview que le nouveau gouvernement démocratique en Bolivie accéda à la demande française de l'extrader. Il fut finalement condamné en 1987 à la prison à vie. Au final il ne restera purgera que 4 ans de sa peine car il mourut après 4 ans de prison. Il avait développé de multiple cancers et une leucémie. Il décéda à l'âge de 77 ans.

Il a vécu "tranquille" en Bolivie pendant des décennies avant d'être extradé. Pour finalement ne faire que 4 ans de prison avant de mourir enfin... Je me suis toujours demandé si tous ces enfoirés (et lui en était le roi) ont fait un mea culpa de leurs exactions passées, ou s'ils sont restés persuadés d'avoir bien agit.
Ont-ils été "pris" dans la frénésie de la guerre qui en a fait des monstres, ou étaient-ils comme ça ? et ont-ils regretté ensuite ?

a écrit : Il a vécu "tranquille" en Bolivie pendant des décennies avant d'être extradé. Pour finalement ne faire que 4 ans de prison avant de mourir enfin... Je me suis toujours demandé si tous ces enfoirés (et lui en était le roi) ont fait un mea culpa de leurs exactions passées, ou s'ils sont restés persuadés d'avoir bien agit.
Ont-ils été "pris" dans la frénésie de la guerre qui en a fait des monstres, ou étaient-ils comme ça ? et ont-ils regretté ensuite ?
Afficher tout
De mémoire, il me semble que ce fou furieux, alors qu'il se cachait, marquait des tubes à la croix gammée pour les compter lorsqu'il travaillait dans une usine. On voit un peu la mentalité. A vérifier si c'est bien lui.

Posté le

android

(11)

Répondre

a écrit : Il a vécu "tranquille" en Bolivie pendant des décennies avant d'être extradé. Pour finalement ne faire que 4 ans de prison avant de mourir enfin... Je me suis toujours demandé si tous ces enfoirés (et lui en était le roi) ont fait un mea culpa de leurs exactions passées, ou s'ils sont restés persuadés d'avoir bien agit.
Ont-ils été "pris" dans la frénésie de la guerre qui en a fait des monstres, ou étaient-ils comme ça ? et ont-ils regretté ensuite ?
Afficher tout
Pour les autres je ne sais pas mais lui il l’a clairement dit qu’il ne regrettait pas du tout; il avait une scierie si je me souviens bien en Bolivie; il marqué les planches d’une croix nazi ... c’est dire s’il regrettait

a écrit : Il a vécu "tranquille" en Bolivie pendant des décennies avant d'être extradé. Pour finalement ne faire que 4 ans de prison avant de mourir enfin... Je me suis toujours demandé si tous ces enfoirés (et lui en était le roi) ont fait un mea culpa de leurs exactions passées, ou s'ils sont restés persuadés d'avoir bien agit.
Ont-ils été "pris" dans la frénésie de la guerre qui en a fait des monstres, ou étaient-ils comme ça ? et ont-ils regretté ensuite ?
Afficher tout
Parmi les entourés du genre, il y avait le docteur Mengele.... célèbre pour ses expériences abjectes sur des sujets humains (dont bon nombre de jumeaux de tous âges).
Lui aussi a fuit en Amérique du Sud. C'est le Mossad qui est allé me chercher et l'enlever pour le faire juger.
Barbie était un monstre mais quelle hiérarchie mettre entre ces deux là?

fr.m.wikipedia.org/wiki/Josef_Mengele

Posté le

android

(10)

Répondre

a écrit : Il a vécu "tranquille" en Bolivie pendant des décennies avant d'être extradé. Pour finalement ne faire que 4 ans de prison avant de mourir enfin... Je me suis toujours demandé si tous ces enfoirés (et lui en était le roi) ont fait un mea culpa de leurs exactions passées, ou s'ils sont restés persuadés d'avoir bien agit.
Ont-ils été "pris" dans la frénésie de la guerre qui en a fait des monstres, ou étaient-ils comme ça ? et ont-ils regretté ensuite ?
Afficher tout
Et quand bien même, quelle importance ? On espère souvent que ce type de monstre éprouve des regrets car alors ça les rendrait plus « humains », plus accessibles et moins insondables. Mais que valent les regrets d’un homme qui a assassiné tant de femmes, d’hommes et d’enfants confondus honnêtement ? Même aux yeux des victimes encore en vie j’entends. Parfois il vaut mieux qu’ils se terrent dans le silence à jamais...
Déjà, fuir le système judiciaire c’est considérer qu’on ne mérite pas d’être puni, et ça en dit long sur son degré de regret, mais quand on apprend qu’il continuait à dessiner des croix gammées, pour le symbole que ça représente, je me dis qu’on n’en tirera rien de bon.

a écrit : Parmi les entourés du genre, il y avait le docteur Mengele.... célèbre pour ses expériences abjectes sur des sujets humains (dont bon nombre de jumeaux de tous âges).
Lui aussi a fuit en Amérique du Sud. C'est le Mossad qui est allé me chercher et l'enlever pour le faire juger.
Barbie était un m
onstre mais quelle hiérarchie mettre entre ces deux là?

fr.m.wikipedia.org/wiki/Josef_Mengele
Afficher tout
Je me permet de rectifier ton commentaire, car Mengele est décédé par noyade, au Brésil, en 1979.
C'est Adolf Eichmann qui fut kidnappé par le Mossad, à Buenos Aires, en 1960.

Posté le

android

(25)

Répondre

a écrit : Je me permet de rectifier ton commentaire, car Mengele est décédé par noyade, au Brésil, en 1979.
C'est Adolf Eichmann qui fut kidnappé par le Mossad, à Buenos Aires, en 1960.
Nos messages se sont croisés
Tu as raison

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : On peut d'ailleurs trouver la vidéo sur YouTube. Je sais plus si c'est pas mamytwink qui l'a faite. Exactement. Très bien expliqué sdailleurs. Et le journaliste, depuis que j'ai vu cette vidéo a tout mon respect !!! À l'origine je le voyait toujours dans les bêtisiers, car lors d'un reportage il avait le projecteur dans la tête et il disait" arrête de parler comme ça Roger, je vois rien" et Roger de l'insulter et de partir par la suite !

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : Parmi les entourés du genre, il y avait le docteur Mengele.... célèbre pour ses expériences abjectes sur des sujets humains (dont bon nombre de jumeaux de tous âges).
Lui aussi a fuit en Amérique du Sud. C'est le Mossad qui est allé me chercher et l'enlever pour le faire juger.
Barbie était un m
onstre mais quelle hiérarchie mettre entre ces deux là?

fr.m.wikipedia.org/wiki/Josef_Mengele
Afficher tout
Mengele n'a jamais été arrêté par le Mossad qui a pourtant essayé à plusieurs reprises.
Mais Adolf Eichmann avec le procès retentissant qui en suivit.
Avec la problématique d Hannah Arendt sur la responsabilité des individus dans l'engrenage Nazis

Posté le

android

(4)

Répondre

Tout autant Klaus Barbie, Josef Mengele, Adolf Eichmann ou encore Alois Brunner, ont bénéficié de "La route des rats" ( Ratlines, Ruta de las ratas) pour fuir de la Justice.
Les trois destinations principales furent l'Amérique du sud, le Proche Orient, ainsi que les USA-Canada.
Ces routes furent organisées conjointement par le Vatican, l'Espagne Franquiste, l'Argentine de Peron et les États-Unis.
C'est vers les destinations du Proche Orient -dont l'Egypte et la Syrie- que les informations rendues publiques, sont les moins nombreuses.
Dans son excellent livre à propos du Mossad, Tomas Gordon écrit que les services secrets Israéliens avaient réussi à obtenir la liste de tous les anciens nazis ayant trouvé refuge au Caire, et qu'ils auraient tous été "neutralisés".
Tout autant Nasser comme Afez el Assad, auraient bénéficié de la complicité d'anciens nazis, pour mener leurs guerres contre l'Etat Hébreu.

Alois Brunner fut l'un de ces nazis qui aurait terminé sa vie en Syrie, y décèdant en 2010, sans certitude.
Brunner fut responsable de la Déportation de 100 000 personnes vers les camps de concentration et d'extermination, dont 24 000 de nos compatriotes De France, car il fut le responsable du camp de Drancy, entre 1943 et 44.

Posté le

android

(9)

Répondre

Je vous conseille à tous de voir la vidéo en source si vous avez le temps

Posté le

android

(5)

Répondre

Autant les criminels nazis devaient être jugés. Autant il faut condamné les juifs qui ont perpétrés des crimes pour les assassiner ou les rapatrier.

Quel moral de cette histoire? Qu'un criminel est plus fort que la justice

a écrit : Et quand bien même, quelle importance ? On espère souvent que ce type de monstre éprouve des regrets car alors ça les rendrait plus « humains », plus accessibles et moins insondables. Mais que valent les regrets d’un homme qui a assassiné tant de femmes, d’hommes et d’enfants confondus honnêtement ? Même aux yeux des victimes encore en vie j’entends. Parfois il vaut mieux qu’ils se terrent dans le silence à jamais...
Déjà, fuir le système judiciaire c’est considérer qu’on ne mérite pas d’être puni, et ça en dit long sur son degré de regret, mais quand on apprend qu’il continuait à dessiner des croix gammées, pour le symbole que ça représente, je me dis qu’on n’en tirera rien de bon.
Afficher tout
Pour comprendre un peu la mentalité de ce genre de nazis fanatiques jusqu'aux orteils, un exemple d'interrogatoire pendant Nurenberg:
-Pourquoi avez vous tenté d'exterminer ces gens?
-Parce que si on ne l'avait pas fait, c'est eux qui auraient tenté de nous exterminer un jour où l'autre.
-Mais pourquoi tuer aussi les enfants?
-Parce qu'ils se seraient vengés une fois adultes.

Ca explique certaines choses, notamment pourquoi ils ne regrettent rien, convaincus jusqu'au bout que ce qu'ils ont fait était juste. C'est ça, le fanatisme aveugle, sans limite aucune.

a écrit : Parmi les entourés du genre, il y avait le docteur Mengele.... célèbre pour ses expériences abjectes sur des sujets humains (dont bon nombre de jumeaux de tous âges).
Lui aussi a fuit en Amérique du Sud. C'est le Mossad qui est allé me chercher et l'enlever pour le faire juger.
Barbie était un m
onstre mais quelle hiérarchie mettre entre ces deux là?

fr.m.wikipedia.org/wiki/Josef_Mengele
Afficher tout
Faux, le Mossad n'est jamais parvenu à l'enlever et l'extrader. Il est mort sans avoir payé pour ses crimes.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Il a vécu "tranquille" en Bolivie pendant des décennies avant d'être extradé. Pour finalement ne faire que 4 ans de prison avant de mourir enfin... Je me suis toujours demandé si tous ces enfoirés (et lui en était le roi) ont fait un mea culpa de leurs exactions passées, ou s'ils sont restés persuadés d'avoir bien agit.
Ont-ils été "pris" dans la frénésie de la guerre qui en a fait des monstres, ou étaient-ils comme ça ? et ont-ils regretté ensuite ?
Afficher tout
Qui suis je pour dire ça, mais à priori les gars de ce genre sont persuadés d'avoir servi le bon camp (la ''nation'', la lutte anti ''subversive'', etc) et de n'avoir pas eu le choix dans les moyens employés. De l'Algérie à Guantanamo en passant par Moscou.

L'enfer est encore et toujours pavé de bonnes intentions.

Du reste accepter qu'on a mal fait revient à se suicider intérieurement.

Pour le reste peut-être que Andrew Lobacewski apporte un début de réponse avec sa ''ponérologie politique''. Super compte rendu de lecture sur la chaîne youtube de Michel DRAC. Les moments extrêmes permettent au personnalités extrêmes de se mettre au jour.