Les enfants voyagent parfois dos à la route grâce à Apollo

Proposé par
Invité
le

La Suède s'est inspirée de la mission Apollo en matière de sécurité routière. La NASA avait alors démontré qu'en positionnant les astronautes sur le dos, les effets ressentis de l'accélération étaient amoindris. Les enfants suédois voyagent ainsi dos à la route jusqu'à leur 4 ans contre 15 mois en France.

Des études ont en effet démontré que la pression exercée sur la zone cervicale de l'enfant était 5 fois moins importante lorsqu'il est placé dos à la route.


Commentaires préférés (3)

Certains ont regardé E=M6 hier soir ...

a écrit : Je comprend toujours pas et @ Shampoo

La décélération en voiture (suite à un coup de freinage ou carrément un accident) entraine une poussée (une force) exprimée en G (pour gravité 1 G = 1 fois le poids)
Dans le cas d'un accident de la route :
Si l'enfant est ASSIS face à la route et qu'un accident se produit. La poussée arrive par l'arrière du corps, c'est ses cervicales qui vont trinquer imaginons, il se prend 5G dans le cou, de quoi se faire le coup du lapin et y rester. .

Maintenant, le même accident, mais assis DOS à la route (et là shampoo à aucun moment l'anecdote ne parle d'un enfant couché sur le dos...) La poussée arrive face au corps (écrasant l'enfant dans son siège) au lieu de se prendre ses 5G il en prendra 5 fois moins comme dit dans l'anecdote donc moins de chance de se faire très mal.

La comparaison avec Apollo, tient au fait que :
Dans ces fusées les passagers sont assis face au ciel, et la poussée se fera elle aussi face à la personne, donc les passagers seront moins touchés par l'effet de la poussée sur leur corps...

a écrit : On est assis dos à la route, tu peux pas être assis de face, ça a pas de sens. Tapez siège auto dos route sur Google, vous comprendrez plus facilement. Y'a pas beaucoup de parents par ici on dirait ^^


Tous les commentaires (62)

Certains ont regardé E=M6 hier soir ...

C'était aussi que l'accélération de la voiture est fini (tet en avant) alors que sa décélération est potentiellement infini (tête retenu pa le siège) mais évidemment, il est compliqué de conduire dos à la route.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : C'était aussi que l'accélération de la voiture est fini (tet en avant) alors que sa décélération est potentiellement infini (tête retenu pa le siège) mais évidemment, il est compliqué de conduire dos à la route. Mdr oui effectivement n'est pas Liam Nesson ou Vin Diesel qui veut

Posté le

android

(8)

Répondre

Je comprend pas, les astronaute était positionné de façon a avoir l'avant de la navette fans leur dos alors?

a écrit : Je comprend pas, les astronaute était positionné de façon a avoir l'avant de la navette fans leur dos alors? Non, c'est comme s'ils étaient allongés. En effet, la navette spatiale décollait verticalement. La poussée exercée par les boosters étaient ainsi produite presque au niveau du sol. Pendant un décollage, on ressent parfois jusqu'à 6G (6 fois son poids, contre 1G logiquement).

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : Certains ont regardé E=M6 hier soir ... Soumise bien avant :)

a écrit : Non, c'est comme s'ils étaient allongés. En effet, la navette spatiale décollait verticalement. La poussée exercée par les boosters étaient ainsi produite presque au niveau du sol. Pendant un décollage, on ressent parfois jusqu'à 6G (6 fois son poids, contre 1G logiquement). Je comprend toujours pas

a écrit : Je comprend toujours pas T'inquiète, moi non plus.
De toute façon, comment un enfant de 4 ans peut-il rester allongé sur le dos pendant un trajet en voiture.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : C'était aussi que l'accélération de la voiture est fini (tet en avant) alors que sa décélération est potentiellement infini (tête retenu pa le siège) mais évidemment, il est compliqué de conduire dos à la route. Ben non, la décélération n'est pas potentiellement infinie, son terme c'est l'arrêt.

Les Suédois sont aussi, via Volvo, les inventeurs de la ceinture de sécurité 3 points dans l'automobile.

a écrit : Je comprend toujours pas En gros si vous vous balancer sur votre chaise et que vous basculer en arrière tout en restant assis sur votre chaise, vous finissez dans la position du cosmonaute près à décoller.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Je comprend toujours pas et @ Shampoo

La décélération en voiture (suite à un coup de freinage ou carrément un accident) entraine une poussée (une force) exprimée en G (pour gravité 1 G = 1 fois le poids)
Dans le cas d'un accident de la route :
Si l'enfant est ASSIS face à la route et qu'un accident se produit. La poussée arrive par l'arrière du corps, c'est ses cervicales qui vont trinquer imaginons, il se prend 5G dans le cou, de quoi se faire le coup du lapin et y rester. .

Maintenant, le même accident, mais assis DOS à la route (et là shampoo à aucun moment l'anecdote ne parle d'un enfant couché sur le dos...) La poussée arrive face au corps (écrasant l'enfant dans son siège) au lieu de se prendre ses 5G il en prendra 5 fois moins comme dit dans l'anecdote donc moins de chance de se faire très mal.

La comparaison avec Apollo, tient au fait que :
Dans ces fusées les passagers sont assis face au ciel, et la poussée se fera elle aussi face à la personne, donc les passagers seront moins touchés par l'effet de la poussée sur leur corps...

a écrit : Ben non, la décélération n'est pas potentiellement infinie, son terme c'est l'arrêt. Justement, que tu t'arrête en 5 s ou en 10 MS, ta décélération ne sera pas du tout identique.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Je comprend pas, les astronaute était positionné de façon a avoir l'avant de la navette fans leur dos alors? Ce qu’il faut comprendre c’est qu’en cas de choc frontal de la voiture, l’enfant aura alors une accélération provenant de derrière. La force s’exercera sur son dos.
(Tout comme les astronautes qui subissent une accélération provenant de derrière)

J’avoue avoir eu du mal à comprendre aussi au debut car il me manquait le fait que c’était en cas d’accident. Même si après relecture cela paraît logique.

Le but est de réduire la mortalité des enfants sur les routes ou plutôt un meilleur développement du corps de l'enfant (meilleur pour la colonne ou autre...) ? Ou les deux peut-être ?

Posté le

android

(0)

Répondre

Avec l'ancienne norme R44-04 vous pouvez mettre un enfant face à la route à partir de 9kg. Il y a toujours des sièges en vente avec cette ancienne norme.
Avec la nouvelle norme R129 de juillet 2013, qui remplace peu à peu l'ancienne, l'enfant doit être dos à la route jusqu'à 15mois. Mais il y a encore très peu de siège avec cette nouvelle norme.

www.quechoisir.org/guide-d-achat-sieges-auto-n1767/

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : et @ Shampoo

La décélération en voiture (suite à un coup de freinage ou carrément un accident) entraine une poussée (une force) exprimée en G (pour gravité 1 G = 1 fois le poids)
Dans le cas d'un accident de la route :
Si l'enfant est ASSIS face à la route et qu'un accident
se produit. La poussée arrive par l'arrière du corps, c'est ses cervicales qui vont trinquer imaginons, il se prend 5G dans le cou, de quoi se faire le coup du lapin et y rester. .

Maintenant, le même accident, mais assis DOS à la route (et là shampoo à aucun moment l'anecdote ne parle d'un enfant couché sur le dos...) La poussée arrive face au corps (écrasant l'enfant dans son siège) au lieu de se prendre ses 5G il en prendra 5 fois moins comme dit dans l'anecdote donc moins de chance de se faire très mal.

La comparaison avec Apollo, tient au fait que :
Dans ces fusées les passagers sont assis face au ciel, et la poussée se fera elle aussi face à la personne, donc les passagers seront moins touchés par l'effet de la poussée sur leur corps...
Afficher tout
Et voilà Doncarlos13 t'as vu comme c'est simple.
T'es comme moi ? Tu te sens tout con ? Héhéhé.

Posté le

android

(1)

Répondre

Un enfant de 4 ans, c'est grand (j'ai une fille de cet âge). Ou est ce que tu mets ses jambes si il est dos à la route ?

Posté le

android

(16)

Répondre

a écrit : Justement, que tu t'arrête en 5 s ou en 10 MS, ta décélération ne sera pas du tout identique. Fini (le contraire d'infini) ne veut pas dire identique.
La décélération est forcément finie, c'est-à-dire qu'elle a un terme, une FIN: c'est l'arrêt complet.
Une décélération infinie voudrait dire qu'on ne cesse de ralentir, que la vitesse ne fait que de diminuer ET que POURTANT on ne s'arrête jamais. C'est tout à fait impossible, même potentiellement.

a écrit : Un enfant de 4 ans, c'est grand (j'ai une fille de cet âge). Ou est ce que tu mets ses jambes si il est dos à la route ? Les enfants préfèrent avoir les jambes pliées qui reposent sur le dossier du siège passager. Face à la route ils ont les jambes qui pendent sans avoir d'appui en dessous (contrairement à nous qui pouvons poser nos pieds sur le "sol" de la voiture). Des enfants à qui on laisse le choix préféreront être dans un siège dos à la route. Je vous invite à aller sur securange (sources) :)