L'antisémitisme n'est pas dirigé que contre les juifs

Proposé par
chpiz
le

La discrimination ou l'hostilité contre les juifs est couramment appelée antisémitisme. Les Sémites sont les peuples parlant le sémitique, or l'arabe, le maltais, l'amharique sont comme l'hébreu des langues sémitiques. L'antisémitisme est donc dans son sens strict un racisme envers les communautés parlant ces langues, et pas seulement la communauté juive.


Tous les commentaires (63)

a écrit : Etymologiquement, le mot "copain" signifie "la personne avec laquelle je partage mon pain". Donc techniquement, si on suit la logique du post initial, les Chinois qui mangent du riz et les Indiens qui mangent du nan ne peuvent pas avoir de copains !! Juste un exemple pour dire que donner l'étymologie d'un mot est complètement différent de donner la définition actuelle d'un mot. Oui, "sémite" désigne l'ensemble des peuples parlant les langues appartenant au groupe sémitique, dont l'arabe et l'hébreu, mais non "antisémite" ne veut pas dire "anti-sémite". Le mot antisémite a été inventé à une époque où les seuls "sémites" présents sur le territoire de l'Europe étaient les juifs (les vagues d'immigrations arabes post-décolonisation d'Afrique du Nord n'ayant pas encore eu lieu à l'époque), et son sens s'est figé comme "anti-juif" depuis lors. Il vous suffit pour vérifier ça d'ouvrir n'importe quel dictionnaire: aucun dictionnaire ne vous donnera la définition d'antisémite comme étant "contre les sémites", le mot vise bien évidement les seuls juifs. Bref, je recommande de changer la formulation du post initial, qui est vraiment mauvaise. Afficher tout Je pense que c'est effectivement la meilleure réponse. Pas de source pour l'appuyer mais parfois, les choses semblent évidentes.
C'est une anecdote sur l'éthymologie d'un terme, pas sur sa "légitimité".
Aussi, les propos antisémites sont donc tout simplement hors-sujet...

Posté le

unknown

(10)

Répondre

Mmm... On a pas finit de faire le tour des mots dont le sens actuel s'éloigne de son origine. Dès la première page d'un dictionnaire on peut voir "abasourdir" et apprendre que son sens premier et "tuer"... C'est pour ça qu'il est précisé (dans le Larousse, je crois...) que c'est le langage courant qui fait foi. Donc, si tout le monde dit "noir" à la place de "blanc", cela deviendra correcte, un jour ou l'autre. Toutefois, là où l'usage de "antisémite" peut sembler particulier, c'est que son utilisation est "accidentelle" car dépendante de faits culturels et historiques, sur un cours laps de temps. En d'autre termes, c'est comme une mutation génétique, par opposition à l'évolution naturelle.

Aussi, il est encore plus faux d'associer les juifs à une notion de race car une religion ne peut pas être prise en compte d'un point de vue biologique (taxinomie). Voila pourquoi il y a une différence entre "racisme" et "antisémitisme".

Pour finir, il est clairement ridicule de parler d?antisémitisme arabe car, en plus de l'origine sémitique des peuple arabes, ces derniers sont, en fin de compte, surtout antisionistes.

Posté le

unknown

(20)

Répondre

a écrit : Mmm... On a pas finit de faire le tour des mots dont le sens actuel s'éloigne de son origine. Dès la première page d'un dictionnaire on peut voir "abasourdir" et apprendre que son sens premier et "tuer"... C'est pour ça qu'il est précisé (dans le Larousse, je crois...) que c'est le langage courant qui fait foi. Donc, si tout le monde dit "noir" à la place de "blanc", cela deviendra correcte, un jour ou l'autre. Toutefois, là où l'usage de "antisémite" peut sembler particulier, c'est que son utilisation est "accidentelle" car dépendante de faits culturels et historiques, sur un cours laps de temps. En d'autre termes, c'est comme une mutation génétique, par opposition à l'évolution naturelle.

Aussi, il est encore plus faux d'associer les juifs à une notion de race car une religion ne peut pas être prise en compte d'un point de vue biologique (taxinomie). Voila pourquoi il y a une différence entre "racisme" et "antisémitisme".

Pour finir, il est clairement ridicule de parler d?antisémitisme arabe car, en plus de l'origine sémitique des peuple arabes, ces derniers sont, en fin de compte, surtout antisionistes.
Afficher tout
Je n'ai rien contre les juifs. Je me suis mal exprimé. Je voulais juste dire que certaines sensibilités sont exacerbées par l'Histoire.
Je suis d'accord avec vous dans l'ensemble.
Mais l'interpretation de ce qui est raciste ou non dépend de la perception de chacun. Voir du racisme là ou il n'y en a pas forcément creuse le lit du racisme, un effet pervers en sorte.

Posté le

unknown

(1)

Répondre

Bon c'est n'importe quoi . Alors exceptionnellement pour cette anecdote, tous les commentaires qui ne sont pas liés à l'étymologie du mot seront supprimés.

Quant à l'anecdote elle-même, on a 50 anecdotes sur l'étymologie des mots, même si ça ne désigne pas ce que son étymologie désigne, je trouve ça intéressant de savoir que ce mot a une origine sémantique englobant des communautés bien plus larges. Si ca ne vous intéresse pas vous zappez, ce n'est pas sorcier, mais ce n'est surement pas ici qu'on va discuter de l'antisémitisme en lui-même puisque c'est impossible sans que ça tourne au n'importe quoi, quelques heures ici ont suffit pour que ça soit le cas.

Posté le

unknown

(16)

Répondre

a écrit : Une question : pourquoi différencie-t-on racisme et antisémitisme?
Tout le monde n'est pas logé à la même enseigne?
Parce que les juifs se distinguent des autres par leur religion et leurs coutumes et non par des signes distinctifs de "race". C'est comme parler d'islamophobie ou de germanophobie (la il ne s'agit pas de religion mais de peuple)

Posté le

unknown

(12)

Répondre

a écrit : Rien à voir avec la langue. Les sémites sont, pour leur religion, les descendants de Sem ; seul la religion juive est concernée. Et puis il a effectivement amalgame : on peut être de n'importe quelle nationalité et subir l'antisémitisme, pour peux qu'on soit juif. "antisémitisme" qui est à coup sûr une forme de racisme primaire. Afficher tout En effet mais les linguistes on repris cette theorie juive pour donner un nom a ces peuples orientaux

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : En ce qui concerne le mot holocauste si tu parle du massacre des juifs il faut mettre une majuscule, sinon le terme s'applique à n'importe quel massacre d'une ethnie. Ba a la base holocauste signifie sacrifice, chez les juifs. Ce serai plutot par rapport a leur histoire a eux. Sinon c'est un génocide...

Posté le

unknown

(1)

Répondre

a écrit : Parce que les juifs se distinguent des autres par leur religion et leurs coutumes et non par des signes distinctifs de "race". C'est comme parler d'islamophobie ou de germanophobie (la il ne s'agit pas de religion mais de peuple) quand on parle islamophobie c'est bien de religion qu'on parle ( islam )

Posté le

unknown

(11)

Répondre

Et si on était un peu plus prosaïque ? Peu importe l'origine initiale du terme, car la langue évolue et le sens des mots aussi. Il y en a plein le dico. Aujourd'hui , le terme antisémite signifie bien rejet des juifs et plus personne ne l'utilise pour autre chose .

Posté le

unknown

(4)

Répondre

a écrit : En effet mais les linguistes on repris cette theorie juive pour donner un nom a ces peuples orientaux Merci Bender, et merci Philippe. Je n'étais effectivement que sur l'hétymologie du mot en regard de l'anecdote ("descendants" de Sem c'est une "image" bien sûr : mais la sémantique et l'hétymologie reste valables) et certains sont partis dans tout autre chose auquel je ne souhaite pas répondre. Sujet sensible visiblement ; c'est regretable de ne pas pouvoir parler calmement de tous les sujets.

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Vu que ça continue et que je ne compte pas supprimer toute la journée des posts qui irrémédiablement vont faire finir la discussion en pugilat et insultes, je ferme les commentaires ici.

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : En dépit de son étymologie, ce terme n'a jamais visé les autres populations de langue sémitique, telles que les Arabes. Au contraire, il est utilisé pour désigner l'hostilité des Arabes envers les Juifs, soit l'antisémitisme arabe.
Bernard Lewis : "Antisemitism has never anywhere been concerned with anyone but Jews".
Si selon toi ce terme sert à désigner l'hostilité des arabes envers les juifs, cela voudrait dire qu'il y a un surtout un antisémitisme arabe ? Je suis déçu par Fancat cette fois, aurais tu des sources? Les arabes (musulmans ou chrétiens)ont cohabité en Palestine et ailleurs pendant dans centaines d'années... Hitler et ces amis nazis n'étaient probablement pas d'origine arabes, je tiens aussi à rappeler que lorsque les arabes étaient en Espagne ils faisaient partis des seuls peuples d'Europe autorisant les juifs à pratiquer leur religion et construire leurs synagogues en conclusion je pense que ta définition est surtout basée sur une idée reçue..
L'antisémitisme doit être condamné peut importe sa provenance mais évitions de faire ce genre de raccourcis ;)

Pour finir, je pense que tu as fait un mauvais choix en citant un historien tel que Bernard Lewis soutenant aveuglément la politique colonialiste israélienne condamnée par l'ONU (qui à contribué à la création d'Israël) donc le fanatisme pro israélien s'oppose aujourd'hui aux nobles idées qui ont contribué à la création de pays.

@fancat, Sans vouloir du tout t'offenser, et je vais reparler d'étymologie, le mot "holocauste" veut dire en hébreu "sacrifice" et les juifs eux-mêmes ne veulent pas qu'un tel mot désigne les atrocités dont ils ont été victimes durant la 2ème guerre mondiale. C'est pour ça que le mot "Shoah" est plus approprié.

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : Une question : pourquoi différencie-t-on racisme et antisémitisme?
Tout le monde n'est pas logé à la même enseigne?
Apparemment non. Certaines souffrances sont hiérarchisés. Pourquoi ? La est la question ...

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : @Rem170 :

Ridicule même d'un point de vue des Textes. Si je me réfère à la définition que vous en donnez, on accepte donc que les sémites sont les descendants de Sem fils de Noé. Donc j'en conclu qu'Abraham descend de Sem et que ses deux enfants, Ismael et Issac aussi. A partir de la sachan
t que Moïse et Jésus descendent, selon les Textes, de Issac et que Mohammed descend d'Ismael, il est tout à fait naturel que les 3 grandes religions monothéistes descendent de Sem.

Pour terminer selon votre point de vue, les descendant de Sem sont les habitant du Shem, donc vous approuverez que vous parlez de la zone située au Moyen Orient (la grande péninsule arabique). Si on regarde votre point de vue (donc uniquement d'un regard ethnique) sachant plus du 3/4 des juifs du monde n'ont aucunes racine sémite (parce que la majorité des juifs sont historiquement issus de converties d'Europe Oriental) les juifs ne peuvent plus se prévaloir(en tout cas pour la quasi majorité) être des descendant de Sem. Par contre les arabes issue du Shem oui...

PS : C'est vraiment fatiguant de lire ou d'entendre des bêtises voulant faire des juifs les seul légitimes de tout. Après ce commentaire je vois que certains veulent même s'approprier le racisme...
Afficher tout
Tu pourrais en faire un livre de ton histoire

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Une question : pourquoi différencie-t-on racisme et antisémitisme?
Tout le monde n'est pas logé à la même enseigne?
La vraie question est pourquoi parle t-on encore de racisme (après la seconde guerre mondiale notamment) alors que l'on sait qu'il n'y a qu'une seule race d'Homme...

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Une question : pourquoi différencie-t-on racisme et antisémitisme?
Tout le monde n'est pas logé à la même enseigne?
En fait on ne différencie jamais pas le racisme de l'antisémitisme. L'antisémitisme est une forme de racisme! Comme on dirait "nous sommes contre le racisme et l'islamophobie" pour appuyer cette forme de racisme en particulier! "Nous sommes contre le racisme et en particulier contre l'islamophobie et l'antisémitisme" voilà j'espère que j'ai été clair!

a écrit : @Rem170 :

Ridicule même d'un point de vue des Textes. Si je me réfère à la définition que vous en donnez, on accepte donc que les sémites sont les descendants de Sem fils de Noé. Donc j'en conclu qu'Abraham descend de Sem et que ses deux enfants, Ismael et Issac aussi. A partir de la sachan
t que Moïse et Jésus descendent, selon les Textes, de Issac et que Mohammed descend d'Ismael, il est tout à fait naturel que les 3 grandes religions monothéistes descendent de Sem.

Pour terminer selon votre point de vue, les descendant de Sem sont les habitant du Shem, donc vous approuverez que vous parlez de la zone située au Moyen Orient (la grande péninsule arabique). Si on regarde votre point de vue (donc uniquement d'un regard ethnique) sachant plus du 3/4 des juifs du monde n'ont aucunes racine sémite (parce que la majorité des juifs sont historiquement issus de converties d'Europe Oriental) les juifs ne peuvent plus se prévaloir(en tout cas pour la quasi majorité) être des descendant de Sem. Par contre les arabes issue du Shem oui...

PS : C'est vraiment fatiguant de lire ou d'entendre des bêtises voulant faire des juifs les seul légitimes de tout. Après ce commentaire je vois que certains veulent même s'approprier le racisme...
Afficher tout
Dire qu'il y a des hommes politiques "qualifiés" font cette erreur et vous avez toutes a fait raison sur le fait que les "3/4" des juifs sont des converties peu de gens le savent

a écrit : quand on parle islamophobie c'est bien de religion qu'on parle ( islam ) C'est exactement ce qu'il dit, la différence n'est pas physique mais concerne, une façon de pensée, de s'exprimer etc.