4 milliards d'euros dorment sur des comptes de personnes décédées

Proposé par
le
dans

D'après la Cour des comptes, en France, 654 000 centenaires ont toujours un compte en banque. Sachant que la France a environ 20 000 centenaires vivants, l'écart appartient à des personnes aujourd'hui décédées. Entre ce compte en banque et leur assurance vie, ce sont plus de 4 milliards d'euros qui dorment aujourd'hui, au grand profit des banques.


Tous les commentaires (131)

a écrit : Sur 634.000 comptes si on se référe à l'annecdote sans faire d'erreur de calcul ;) Il me semble mais je me trompe peut etre que vous faites une fixation sur les chiffres donnés par l anecdote. il n y a pas que les centenaires qui sont susceptibles d etre décédés. On meurt à tout age... il y a donc certainement beaucoup plus en france que 634000 compte de personnes decedes encore actif...et donc beaucoup plus que 4 milliards dormant dans les banques. autre imprécision me semble t il ...dans l anecdotes on deduits des personnes vivants de comptes bancaire pour estimer le nombre de comptes bancaires de personnes décédés non clos. Hors les centenaires vivants peuvent aussi avoir plusieurs compte actif.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : 4 milliards partagés sur 20 000 comptes ça fait 200 000 par compte en moyenne.. je pense que pour cette somme ( je rappelle que c'est une moyenne tirée sur les chiffres de l'anecdote d'où doivent se déduire des frais de succession j'imagine) toute personne connaissant le décédé doit bien se douter qu'il a un joli compte en banque.. Maintenant, il faut savoir si les descendants ne peuvent pas tirer profit de ça sur le dos de papi.. si j'était sans scrupules, c'est ce que je ferai sans hésiter.. Afficher tout C'est 4 milliards divisée par 634000 car 20000 représente le nombre de centenaires vivants. Cela peut représenter des compte allant de 5 a 500.000€ par exemple

a écrit : Il me semble mais je me trompe peut etre que vous faites une fixation sur les chiffres donnés par l anecdote. il n y a pas que les centenaires qui sont susceptibles d etre décédés. On meurt à tout age... il y a donc certainement beaucoup plus en france que 634000 compte de personnes decedes encore actif...et donc beaucoup plus que 4 milliards dormant dans les banques. autre imprécision me semble t il ...dans l anecdotes on deduits des personnes vivants de comptes bancaire pour estimer le nombre de comptes bancaires de personnes décédés non clos. Hors les centenaires vivants peuvent aussi avoir plusieurs compte actif. Afficher tout D'accord avec la première partie, et pour la suite de ton commentaire un peu de tolérance il s'agit la de proxima

a écrit : Et le pire c'est que leur banque pourrait leur envoyer des frais pour "compte inactif"... Oui ce motif existe réellement J'ai été interdit bancaire pour avoir fait un chèque sur un compte postal qui sommeillait depuis 3 ans. Je pense qu'ils spéculaient avec mes sous. Même pas un dédommagement

Posté le

android

(1)

Répondre

J'ai hérité d'une personne que je ne connaissais pas il y a quelques années. Le cabinet de notariat à engagé un généalogiste pour nous retrouver. Sur 2000 € il a fallu retirer les frais de notaire et de généalogiste, on a toucher 800 €. Sur ces 800 €, environ 150 provenait d'une assurance vie. La c'est la banque (ou assurance je sais plus) qui a pris directement contact avec nous en nous proposant de passer directement par eux ou par le notaire... vu le montant des frais de notaire on est passé directement par eux ! En tout cas il avait fallu plusieurs mois pour nous retrouver et presque 6 mois entre la réception des premiers courriers et la fin de la succession. (D'ailleurs les premiers courriers te demande simplement si tu acceptes la succession sans te préciser le montant ni même si c'est des dettes ou non.) Alors pour ceux qui héritent de bien plus, ne soyez pas pressé !

Posté le

android

(3)

Répondre

Fancat merite un petit prix pour sa contribution... je la remercie pour ses annecdotes

Posté le

android

(2)

Répondre

Rattacher les comptes bancaires au numéro de secu. Et centraliser cette relation dans un établissement public.

Posté le

android

(1)

Répondre

On ne peut pas reprocher à une banque de laisser un compte ouvert si elle n'a pas connaissance du décès de son titulaire. N revanche elle a pu faire preuve d'un certain laxisme dans la recherche des ayant-droits une fois le décès connu. Certaines ont été lourdement condamnées à ce sujet (Cardiff, Allianz). Les choses changent dans 1 an : A compter du 1er janvier 2016, selon une loi adoptée définitivement mardi par le Parlement, les banques devront donc rechercher activement "pour les informer par tous les moyens", les titulaires de comptes inactifs et les sociétés d'assurance, les héritiers des contrats en déshérence. Une bonne affaire à venir pour les sociétés d'enquête. Reste à savoir si tous les établissements joueront le jeu...

La voila l'idée pour ces sommes dormantes, si le compte inactif est suffisament rempli, obligation pour la banque d'entamer les démarches de recherche généalogiques en se payant où en payant qui de droit sur ledit compte une fois la recherche terminée avec succès où non.
Il faudrait quand même encadrer ça en obligeant les banques à faire ces démarches avant que les sommes soient capitalisées au profit de ladite banque afin d'éviter que de couteuses recherches soient lancées abusivement.
Ainsi tout le monde serait content, sauf les banques bien entendu;)

Pour ceux qui défendent les banques en expliquant qu'elles sont vitales à l'économie, je suis entièrement d'accord, mais elles restent à mes yeux une bande de voleurs car il est aujourd'hui impossible à un particulier de vivre intégré s'il n'a pas de compte bancaire sur lesquels ces sociétés prélèveront aggios, frais de dossiers, contrats que nous n'avons jamais signé et ammendes abusives, autorisant des découverts quand ça leur chante et reffusant de temps en temps au posseseur du compte de disposer de son argent sans payer de lourdes compensations etc.
Ces entreprises ont rendu obligatoire le compte bancaire pour tous alors que rien dans la loi ne nous y oblige, mais nous n'avons pas le choix si nous voulons toucher un salaire déclaré.
Et si j'ai envie de toucher ma paye en liquide moi afin de mieux contrôler mes dépenses? Ba nan.

a écrit : Et sans l'argent de l'Etat et donc le notre tout ce joyeux petit monde aurait coulé...et ce qui est drôle c'est que l'Etat continue de les laisser faire et que cela ne leur a pas servi de leçon... Après les banques sont utiles a l'économie encore faut il qu'elles prêtent réellement aux entreprises et ça ce n'est pas gagné en ce moment. Bref rien n'est noir ou blanc comme certains pourraient le croire. Afficher tout Contrairement à ce que l'on pourrait penser les banques prêtent aux entrepris. 80% des demandes de prêts sont acceptés en France. Oui sans notre argent l'économie n'irait pas bien. Mais sans l'argent des banques aussi 14% de la dette est financé par les banques.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Et alors ? Je ne veux pas faire le procès des banques mais les banquiers ont parfois des comportements inacceptables (spéculation, titrisation, etc...). On peut aujourd'hui avoir accès au financement par d'autres moyens, le financement participatif par exemple. Je ne sais pas si cela existe pour les entreprises, mais ça existe en tous cas pour les particuliers. Afficher tout Il faut relativiser tes propos car la titrisation et la spéculation ne sont pas mauvais au départ. Ce sont des moyens qui permettent de couvrir et vendre des risques sans quoi il y aurait beaucoup moins d'investissement. Et donc moins de travail. Maintenant la spéculation peut être dangereuse. Mais dans ce problème les actionnaires, les hedges funds, opcvm... jouent aussi un rôle. Par exemple les actionnaires vont vers cette spéculation car elle est très rémunératrice, ils poussent alors à réduire les coûts des entreprises pour augmenter le cours d'une actions ( cours d'une action correspondant aux profits futurs anticipés) et donc pour cela a licencier. Maintenant la spéculation à haute fréquence pour le simple profit oui là c'est critiquable du fait que l'on s'éloigne trop de l'économie réelle.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Si seulement les banques n'etaient pas dirigées par des gens dont je tairais la qualité premiere, le monde irait certainement mieux, je suis d'accord que sans banque on est malou, mais faut arreter les delires aussi. Pourquoi a chaque crise c'est le contribuable qui perd son oseille alors que le secteur en gagne encore plus qu'avant? Des types ont pris plus de 300millions juste pour avoir eté a la tete d'une banque,puis du tresor publique,puis d'un conseil dadministration, et avant tout responsable des crises, quelles quelles soient. Aucun d'entre eux n'ont appliqués de reglementation alors qu'il devait en avoir...Enfin bref, je me moque juste du fait qu'un mec debarque et crie au scandale pcq la plupart des autres crient a l'arnaque... mais restons cool, ce n'est pas pres de changer donc ya pas a s'en faire... Afficher tout Je ne crie pas au scandale psk vous criez à l arnaque. Je crie au scandale car avant de parler il faut un peu réfléchir. Renseignez vous un peu avant de vous faire votre propre idée au lieu de suivre votre instinct. L'économie est beaucoup trop complexe pour pouvoir réfléchir juste comme ça dessus et en même temps bien le faire. On peu ne pas adhérer aux banques mais pour cela il faut donner des arguments et essayer de réfuter l'autre qui a sont tour essayera de vous réfuter pour avancer dans la réflexion.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Ouais en gros tu n'as rien compris à comment marchait l'économie bancaire toi.
Une assurance et une banque c'est vraiment deux choses opposées avec une gestion très différente de l'argent.
Un assureur va gagner son argent du fait du différentiel entre le cumul des primes payées par les a
ssurés et des montants qu'il devra rembourser. Les seuls placements qu'un assureur pourra faire sont des placements dits très liquides et à faible rendement (en gros ils veulent simplement au moins suivre l'inflation et que leur argent soir très facilement disponible afin de pouvoir rembourser facilement). D'autre part un assureur brassera finalement beaucoup plus d'argent qu'un banquier (n'oublions pas que les particuliers ne sont pas les seuls à être assurés...) mais n'aura pas nécessairement un bénéfice de loin supérieur. C'est en fait assez équivalent.

Je résume : tu paies les assurances pour avoir un service que tu exerceras ou pas, c'est là-dessus qu'elles font leur argent, pas en investissant.

Au contraire les banques de voient de la manière inverse : quand tu déposes ton argent c'est toi qui leur rend un service, tu es donc rémunéré à ce titre.
Ce point de vue a deux raisons d'être : le premier est le mécanisme de création monétaire. Pour faire simple les banques se doivent légalement d'avoir un tapis de fonds propres pour pouvoir prêter de l'argent (et non elles ne prêtent pas l'argent des épargnants, c'est plus complexe. Quand vous faites un prêt, de l'argent est en fait créé en avance de celui que vous gagneriez sur la durée du prêt). D'un autre côté les activités de marché, surtout depuis l'émergence de la régulation des banques (Comité de Bâle) ont autant besoin desdits fonds propres pour garantir que les banques ne fassent pas faillite.
Donc : tu veux investir dans les entreprises, en bourse, dans des produits financiers -> tu as besoin de capitaux. Tu veux prêter tu as besoin de capitaux.

NB : si vous vous sentez de dire que c'est une honte que les banques "jouent" sur les marchés avec votre argent, alors renoncez à la rémunération de vos livrets A et autre PEL. C'est comme ça qu'ils sont financés.

Si ce n'est pas clair il y a un topic sur la finance dans le forum tout beau tout neuf de scmb où je serais ravi de donner des explications.
Afficher tout
Merci de la réponse Adrien 59,
Je rajoute juste que les banques recherchent bien les héritiers pendant ce temps et que l'argent est reversé à l'état au bout de 10 ans.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : 4 milliards partagés sur 20 000 comptes ça fait 200 000 par compte en moyenne.. je pense que pour cette somme ( je rappelle que c'est une moyenne tirée sur les chiffres de l'anecdote d'où doivent se déduire des frais de succession j'imagine) toute personne connaissant le décédé doit bien se douter qu'il a un joli compte en banque.. Maintenant, il faut savoir si les descendants ne peuvent pas tirer profit de ça sur le dos de papi.. si j'était sans scrupules, c'est ce que je ferai sans hésiter.. Afficher tout Les 20 000 c'est ceux qui vivent encore, donc ça fait plutôt 6 100 par centenaire, dont ceux vivant encore. C'est moins déjà mais toujours encore injuste vis a vis de la famille

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Il y a une loi du 17 décembre 2007 qui impose aux banques et assurances de rechercher les bénéficiaires potentiels d'une assurance vie, loi qui n'est pas réellement respecté par les banques en raison du coût que cela peut engendrer car il y a quelques fois des recherches complexes sur plusieurs générations mais depuis mai 2014, l'ACPR (autorité de contrôle prudentiel et de résolution ) s'est penchée sur le problème et a déjà sanctionné 3 banques-assurances par des blâmes ou des amendes. Les banques vont donc devoir mettre en place des organisations pour remédier à ce problème. Afficher tout Un compte en banque n'est pas une assurance vie. À moins qu'on m'ait menti ;)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Tu devrais te renseigner avant de dire des conneries. Si une banque ne prévient pas les héritiers c'est peut être parce qu'elle n'a pas ses coordonnées. Mieux la banque peut ne pas être au courant que son client est décédé. Tu les vois faire des campagnes "que tous nos clients de plus de 100 ans se manifestent sinon nous virons leurs avoirs à leurs enfants!" ?
Et pour les "banquiers = voleurs" qu on peut lire dans les commentaires, réfléchissez un peu. Vous insultez des gens a cause de leur appartenance à un corps de métier... c'est d'un niveau intellectuel navrant
Afficher tout
non mais faut pas pousser non plus...
si au bout d'un an une banque ne contacte pas son client pour savoir ce qu'il se passe c'est pas normal
Et puis un tour dans les pages blanches, ou un retour à un OPJ et c'est réglé
je veux bien croire que les banquiers ne sont pas tous fourbes, mais une banque reste une banque

Posté le

windowsphone

(1)

Répondre

Cet argent devrait être reversé par loterie aux citoyens ayant de faibles revenus, associations caritatives, ou au pire à l état. Ces gens n ont pas travaillé toute leur vie dans le but d enrichir les banques...

a écrit : Pas forcement. Parfois, les descendants ne sont pas au courant de l'existance de ces comptes. L'argent reste donc dedans sans jamais en sortir.
Il faut toujours gérer à l'avance ces histoires de succession, sinon ça risque de mal se passer d'une façon ou d'une autre
"L'argent reste donc dedans sans jamais en sortir."
Il existe la prescription trentenaire. C'est à dire qu'au bout de 30 ans, l'argent de ce compte revient à l'état. Cette prescription est passée cette année à 10 ans

a écrit : Je pense que c'est justement parce qu'il n'y a pas de descendants que tout cet argent dort sous les couettes des banquiers.. Ou alors que les descendants en tirent un quelconque profit ! Je vois que ça. . En fait c'est argent n'a jamais été réclamé car les bénéficiaires ne savent tout simplement pas qu'ils ont été désignés sur la clause bénéficiaire du contrat. La cnp assurance à été condamné à 40 millions d'euros, pour négligences dans la recherche des bénéficiaires de contrats d'assurance-vie non réclamés (source le monde).
Petit conseil pour éviter que l'argent dorme à la banque, prévenez les bénéficiaires de votre contrat assurance vie. Votre banquier/assureur vous aidera à faire cette démarche. Après il faut bien les choisir si vous voulez dormir tranquille s'ils en ont connaissance...
Et pensez à modifier votre clause bénéficiaire si vous avez des changements dans votre vie (divorce, naissance...),ça évitera tout problème familiale.
Un banquier

Voilà de quoi réinjecter 4 milliards dans l'économie nationale..

Posté le

android

(0)

Répondre