L'horrible siège de Suiyang

Proposé par
le
dans

En 757 en Chine, le siège de Suiyang fut l'un des plus atroces jamais connus. Alors qu'ils étaient affamés et avaient mangé tous les animaux disponibles dans la ville, le général Zhang Xun demanda à ses soldats de tuer les civils pour se nourrir, montrant l'exemple en tuant sa propre concubine et ordonnant à ses soldats de s'en nourrir. Lorsque la ville tomba au bout de dix mois, il n'y restait plus que 400 hommes : 20 000 à 30 000 personnes avaient été mangées.


Commentaires préférés (3)

Au final, pourquoi avoir défendu ce territoire, si au bout du compte la population a quand même été anéantie ?

Posté le

android

(535)

Répondre

Hélas, il est des fois où la survie supplante la raison... Je me suis moi même récemment retrouvé coincé dans l'ascenseur avec deux voisins à l'heure du souper. Dieu ait leur âme...

Posté le

android

(1231)

Répondre

30 000 hommes mangés en 10 mois ça fait grosso modo 100 par jour! Ça fait beaucoup de viande pour 400 soldats, voir même pour 1000. Sachant que les premiers mois ils n'étaient pas cannibales, c'est même un peu plus. Les habitants devaient vraiment être secs comme des cures dents.


Tous les commentaires (92)

Au final, pourquoi avoir défendu ce territoire, si au bout du compte la population a quand même été anéantie ?

Posté le

android

(535)

Répondre

L'important c'est la cuisson et l'assaisonnement. Après on peut tout manger. Bon app.

Hélas, il est des fois où la survie supplante la raison... Je me suis moi même récemment retrouvé coincé dans l'ascenseur avec deux voisins à l'heure du souper. Dieu ait leur âme...

Posté le

android

(1231)

Répondre

Et bien sûr les hommes, militaires de surcroît, ont tué et mangé les plus faibles: femmes, enfants, vieillards... "Les femmes et les enfants d'abord" ont-ils dit !

30 000 hommes mangés en 10 mois ça fait grosso modo 100 par jour! Ça fait beaucoup de viande pour 400 soldats, voir même pour 1000. Sachant que les premiers mois ils n'étaient pas cannibales, c'est même un peu plus. Les habitants devaient vraiment être secs comme des cures dents.

a écrit : 30 000 hommes mangés en 10 mois ça fait grosso modo 100 par jour! Ça fait beaucoup de viande pour 400 soldats, voir même pour 1000. Sachant que les premiers mois ils n'étaient pas cannibales, c'est même un peu plus. Les habitants devaient vraiment être secs comme des cures dents. Non au debut les fort mange les faibles. Et les fort devenant faible sont mangé pas les forts restant fort... au début le décompte devait aller vite. Apres je comprend pas pourquoi defendre la ville si c est pour s entre tuer...

Posté le

android

(41)

Répondre

a écrit : Au final, pourquoi avoir défendu ce territoire, si au bout du compte la population a quand même été anéantie ? Cette place forte était un lieu stratégique semble t'il. La prise de cette derniere par les Yan aurait permit la conquête aisée de la Chine.
Ensuite les civils qui ont été exécuté se sont laissés faire. D'abord les animaux, les insectes puis les vieilles femmes et les vieux et les enfants et enfin les hommes civils. Il y a une raison pour cet ordre : en état de guerre et de famine, la galanterie, les règles, les lois de la société et tout ce qui s'y rapporte sont abolis. Seules restes les lois martiales. Ainsi, si l'on résonne de façon pragmatique, il est plus judicieux de tuer d'abord les vieillards puis les enfants puis les femmes. Les hommes pouvant toujours servir de soldats.
Sans compter les morts aux combats qui étaient aussi mangés.
Finalement, pas mal d'historiens actuels s'accordent pour dire qu'il avait fait le bon choix de lutter jusqu'au bout (alors qu'ils auraient du se rendre après la pénurie de vivre et le refus des peuples voisins de lui envoyer de la nourriture).

a écrit : 30 000 hommes mangés en 10 mois ça fait grosso modo 100 par jour! Ça fait beaucoup de viande pour 400 soldats, voir même pour 1000. Sachant que les premiers mois ils n'étaient pas cannibales, c'est même un peu plus. Les habitants devaient vraiment être secs comme des cures dents. Ils étaient 400 à la fin, en ayant mangé des hommes qui eux-mêmes en avaient mangé auparavant !
Au début de leur cannibalisme, ils étaient environ 30 000, et en mangeaient donc plus que 100 par jour a priori.

Plus on est de fous moins y'a de riz!

Posté le

android

(91)

Répondre

100/jours. N'oubliez pas que les bébés ont la taille d'apericube.

Posté le

android

(54)

Répondre

a écrit : 30 000 hommes mangés en 10 mois ça fait grosso modo 100 par jour! Ça fait beaucoup de viande pour 400 soldats, voir même pour 1000. Sachant que les premiers mois ils n'étaient pas cannibales, c'est même un peu plus. Les habitants devaient vraiment être secs comme des cures dents. Oui mais à mon avis il y a eu des morts à cause des combats en plus de tous les sandwichs humain.

Pour l'adaptation cinématographique ils vont demander au guide Michelin de sponsoriser

Faut dire que bien assaisonné avec petite pointe de poivre, on ne resiste pas à manger du chinois !

Posté le

android

(20)

Répondre

Le général Zhang Xun s'est pourtant rendu et a refusé de mourir/

L'enfoiré; en fait il ne s'est pas battu jusqu'à la mort ni ne s'est suicidé pour aller au bout de sa logique . Mais chère communauté ne vous inquiétez pas : il a été capturé, a failli être gracié puis fut exécuté pour intimider les autres captifs et éviter un soulèvement. Heureusement d'ailleurs car un capitaine doit être le premier à se sacrifier et protéger ses passagers. Pas l'inverse.

Ce fut par la même le théâtre du plus grand scandale de triche lors d'un tirage à la courte paille. Le seul aussi.

Heureusement qu'il y a des soldats pour défendre la population !

Ce comble ..

Posté le

android

(10)

Répondre

Ça s'est déroulé durant la révolte de Anshi, l'empire des Tang (celui qui a ouvert la route de la soie) était sur le point de basculer.
Le général Zhang Xun avec une très faible armée tiendra 2 ans face aux insurgés (dont dix mois au dernier siège de Suiyang) qui avait des forces 20 fois supérieur, en tenant une place stratégique il a empêché la révolte de s'étendre dans tout le sud de la Chine et a donnée du temps à l'empire de se réorganiser.
Pour lui c'était un sacrifice, un acte de loyauté envers l'empereur, les soldats étais prêt à le suivre. Et la population, pas aussi enthousiaste, était plutôt résignée.
Bien plus tard, il sera élevé au titre de héros national malgré de long débat sur la polémique du cannibalisme.

Comme pour les bateaux, les femmes et les enfants d'abbord!!