L'horrible siège de Suiyang

Proposé par
le
dans

En 757 en Chine, le siège de Suiyang fut l'un des plus atroces jamais connus. Alors qu'ils étaient affamés et avaient mangé tous les animaux disponibles dans la ville, le général Zhang Xun demanda à ses soldats de tuer les civils pour se nourrir, montrant l'exemple en tuant sa propre concubine et ordonnant à ses soldats de s'en nourrir. Lorsque la ville tomba au bout de dix mois, il n'y restait plus que 400 hommes : 20 000 à 30 000 personnes avaient été mangées.


Tous les commentaires (93)

J'avais déjà du mal en les voyant manger du chien ou du serpent mais là...!!!

a écrit : Qu'est ce qu'une concubine ? Une personne qui vit avec un autre sans être marié avec , sa compagne.

De qui se protégeaient ils? Gengis Khan...?

a écrit : 30 000 hommes mangés en 10 mois ça fait grosso modo 100 par jour! Ça fait beaucoup de viande pour 400 soldats, voir même pour 1000. Sachant que les premiers mois ils n'étaient pas cannibales, c'est même un peu plus. Les habitants devaient vraiment être secs comme des cures dents. Je suppose qu'il faut raisonner dans l'autre sens:
30.000 personnes -> 300 morts pour nourrir le reste. Jour 1
29700 -> 297 pour nourrir le reste.... Jour 2
Etc.
Admettons une perte de 1% par jour, mais sur 300 jours... (10 mois...)
C'est une courbe exponnentielle mais à l'envers (je ne connais pas le nom...)

Assez glauque quand même... Glauque parce que sans espoir. C'est s'affaiblir en situation de siège, donc sans espoir...

a écrit : Qu'est ce qu'une concubine ? Dans la Chine antique. Les hommes ne peuvent avoir qu'une seule épouse, mais autant de concubines qu'il veut.
Les concubines entrent dans la famille suivant une cérémonies bien précise, elles ont un rang supérieur au servante, mais très loin du rang d'épouse. Elles doivent obéissance à l'épouse et leurs enfants n'ont pas droit à l'héritage.

Mais dans les faits, les hommes de l'époque ont souvent plus de sentiments pour les concubines qu'il ont choisit eux même, généralement jeunes et jolies, au lieu des épouses, issues de mariage arranger dès l'enfance par les parents.

Remarque dans une ville assiégée depuis dix mois. Il ne devrait pas y'avoir de bois pour faire du feu.
Donc ils devait sûrement manger la chair humaine ... crue.

a écrit : Dans la Chine antique. Les hommes ne peuvent avoir qu'une seule épouse, mais autant de concubines qu'il veut.
Les concubines entrent dans la famille suivant une cérémonies bien précise, elles ont un rang supérieur au servante, mais très loin du rang d'épouse. Elles doivent obéissance à l'épou
se et leurs enfants n'ont pas droit à l'héritage.

Mais dans les faits, les hommes de l'époque ont souvent plus de sentiments pour les concubines qu'il ont choisit eux même, généralement jeunes et jolies, au lieu des épouses, issues de mariage arranger dès l'enfance par les parents.
Afficher tout
Des putes quoi

a écrit : De qui se protégeaient ils? Gengis Khan...? Presque ...!
Des peuples nomades de la steppe du nord, qui vivent de l'élevage et de raids.
Le même steppe qui a vu naître Gengis Khan 5 siècles plus tard.

A l'apogée de la dynastie Tang, ces peuples de sont soumis à la Chine, et leur soldats ont été intégrée à l'armée chinoise, et ils sont autorisée à venir vivre à l'intérieur de la grand muraille en territoire chinois.
Mais au milieu du 8eme siècle, avec la corruption et le sentiment de discrimination envers eux, ils se sont révoltées.
La révolte avait été maté de justesse, mais les Tang s'en sont sorti considérablement affaiblie.

a écrit : 30 000 hommes mangés en 10 mois ça fait grosso modo 100 par jour! Ça fait beaucoup de viande pour 400 soldats, voir même pour 1000. Sachant que les premiers mois ils n'étaient pas cannibales, c'est même un peu plus. Les habitants devaient vraiment être secs comme des cures dents. Non ils ne mangeaient pas 100 hommes par jour au début ils étaient 30 000 donc ils mangeaient plus d'Hommes et vers la fin ils étaient 1 000 et donc ils en mangeaient moins

a écrit : 30 000 hommes mangés en 10 mois ça fait grosso modo 100 par jour! Ça fait beaucoup de viande pour 400 soldats, voir même pour 1000. Sachant que les premiers mois ils n'étaient pas cannibales, c'est même un peu plus. Les habitants devaient vraiment être secs comme des cures dents. Ok, au début, ils ne se mangeaient pas entre eux. Mais vers le 3-4ème mois, les civils aussi ont dû manger leurs enfants et leurs familles (à commencer par la belle-mère).
Et tu m'étonnes qu'ils soient rachitiques, vu qu'ils n'avaient rien à manger...

Y'avait même un resto qui envoyait des hommes sandwichs pour faire de la pub!

a écrit : Au final, pourquoi avoir défendu ce territoire, si au bout du compte la population a quand même été anéantie ? Parce qu'au début, ils espéraient gagner...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : J'avais déjà du mal en les voyant manger du chien ou du serpent mais là...!!! Encore la même remarque sur les chinois, nous les français on mange bien des escargots et des grenouilles !!!

a écrit : 30 000 hommes mangés en 10 mois ça fait grosso modo 100 par jour! Ça fait beaucoup de viande pour 400 soldats, voir même pour 1000. Sachant que les premiers mois ils n'étaient pas cannibales, c'est même un peu plus. Les habitants devaient vraiment être secs comme des cures dents. Ou alors les citoyens ont essayée de se révoltée parce qu'ils étaient contre le fait qu'on essaye de bouffer leur famille...

Voila le premier episode de resident evil

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Encore la même remarque sur les chinois, nous les français on mange bien des escargots et des grenouilles !!! Effectivement.
La Chine est une culture essentiellement agricole. Très peu d'élevage et de chasse.
C'est pourquoi le chien n'a pas une place très affective.
Au contraire c le buffle, l'animal de trait et de labour, qui a travaillé docilement toute sa vie pour les hommes, que bcp de chinois répugne à manger.
Ils ne mangent le buffle que si c'est vraiment nécessaire. En général, il revient a un vieil homme, veuf ou célibataire et sans enfants, la tâche de l'abattre. C'est considérer comme un acte qui porte malheur sur plusieurs génération.

Même s'il reste encore bcp de chinois qui font le choix de ne pas manger de la viande de bœuf. Les choses ont bcp changé avec l'introduction de la vache et des techniques d'élevages et abattages industriels.