Le point bleu pâle fait prendre conscience de l'immensité de l'univers

Proposé par
le
dans

En 1990, la sonde Voyager 1, qui était alors à 6,4 milliards de km de la Terre, se retourna afin de prendre en photo les planètes du système solaire. Le cliché devenu célèbre montre un minuscule point bleu (la Terre), perdu au milieu du vide et nommé « the Pale Blue Dot » (le point bleu pâle). L'astronome Carl Sagan écrivit un livre dont des extraits sont pris en référence pour décrire l'immensité de l'univers et l'absurdité de notre monde.

« Regardez encore ce petit point. C'est ici. C'est notre foyer. C'est nous. Sur lui se trouvent tous ceux que vous aimez, tous ceux que vous connaissez, tous ceux dont vous avez entendu parler, tous les êtres humains qui aient jamais vécu. Toute la somme de nos joies et de nos souffrances. […]. La Terre est une toute petite scène dans une vaste arène cosmique. […] Notre planète est une infime tache solitaire enveloppée par la grande nuit cosmique. Dans notre obscurité – dans toute cette immensité – il n'y a aucun signe qu'une aide viendra d'ailleurs nous sauver de nous-mêmes. La Terre est jusqu'à présent le seul monde connu à abriter la vie. Il n'y a nulle part ailleurs, au moins dans un futur proche, vers où notre espèce pourrait migrer. »


Tous les commentaires (170)

a écrit : Oui mais si je me recule suffisamment, j'aurai un panorama plus large même avec un Rouleau de PQ, et je ne pense pas que le diamètre de l'objectif soit aussi proportionnellement réduit qu'un rouleau de PQ. Regarde le clichet complet ( "mode paysage"), tu vera qu il y a d autres planètes et que ce n est qu un seul cliché.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Je suis bien d'accord avec toi sur le dernier point. Mais ils sont quand même plus motivés par l'espace que par les profondeurs (ce qui est sûrement une bêtise, je suis sur que le meilleur moyen de trouver de la vie "extra-terrestre" par exemple (dans le sens, différente) c'est de chercher tout au fond !). Quand aux limites du système solaire, j'avais lu quelques articles, c'est extrêmement complexe, et ce n'est pas la première fois qu'ils annoncent la sortie de Voyager du système solaire. D'après ce que j'ai compris, cette fois, Voyager a quitté la zone d'influence du champs magnétique solaire, et s'engouffre dans la dernière zone avant le "grand vide" jusqu'au prochain système (qu'il traversera pendant je ne sais plus combien de milliers d'années, il faut que je retrouve mes sources). Bref, une chose est sûre, il s'éloigne et ne reviendra pas :).
Sinon j'ai trouvé ce lien intéressant, qui explique les différents moyens utilisés pour photographier Venus, le Soleil et la Terre : photojournal.jpl.nasa.gov/catalog/PIA00450
Afficher tout
Tu m'auras appris quelque chose sur la sortie du système... Comme quoi il n'est jamais inutile de débattre sur une anecdote. Par la même J'irai voir le lien que t'as passé pour me "coucher moins bête" ;)

a écrit : Tu mélanges les comparaisons là. La voiture est les maisons sont 2 comparaisons à part. Mais je parle du recul qu'on a avec une distance de 6,4 milliards de km et donc du panorama qu'on bénéficie. Quelque soit l'orientation qu'on prenne dans l'espace, en se retournant pour regarder la terre à 6,4 milliards de km, tu peux au moins voir les autres planètes situées à aller, 900 millions de kilomètres... Afficher tout Et bien oui, tu peux sûrement pes voir en tournant la tête (si tu survie jusqu'à labas), la, c est un cliché et un seul cliché n est toujours pas assez large (et la, je t invite à regarder le cliché complet posté precedement)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Regarde le clichet complet ( "mode paysage"), tu vera qu il y a d autres planètes et que ce n est qu un seul cliché. Ah bah là d'accord... Surtout que mine de rien, dans l'anecdote, on dit bien que Voyager s'est retourné pour photographier LES planètes...

a écrit : C'est vrai la prochaine fois on leur dira de rajouter une flèche "Vous êtes ici" ;) Quelqu'un aurait un GPS cosmique... Je suis perdu ! :-)

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Oui c'est peut être pas le but mais ça permet de gagner en crédibilité de dire "regardez, nous avons réussi à déclencher un appareil photo à 6,4 milliards de kilomètres", alors qu'à quelques kilomètres à peine sous terre, aucun signal ne peut être émis ou capté ( à moins que la Nasa dispose de moyens très très sophistiqués gardés secrets).
Epuis là encore je reste sceptique face au commentaire de cette "sortie" du système.. Qu'est-ce qui constituerait la frontière ?
Les scientifiques n'ont même pas encore tout compris sur ne serait-ce que la vie sous-marine, qu'ils nous racontent des histoires sur l'univers qu'ils n'arrivent même pas à définir.
Afficher tout
Il y a une différence entre le vide et la matière... Les ondes électromagnétiques peuvent se propager à l'infini dans le vide (le meilleur exemple en est la lumière).
Mais à travers c'est différents, certains matériaux sont transparents, d'autres sont opaques, d'autres réfléchissants et d'autres encore sont dispersifs. Pour l'illustrer la lumière encore : la lumière nous parvient du soleil sans problème.
Mais intercale un miroir et elle retourne en arrière, un mur : ça ne passe pas au travers, une vitre dépolie et on ne voit pas à travers (milieu dispersif).

Bref, tous nos signaux de communication (autre que le son) sont des ondes électromagnétiques comme la lumière et réagissent donc différemment aux matériaux que leur oppose la Terre, par contre effectivement aucun soucis dans l'espace...

C'est bien le contraire pour les ondes mécaniques (le son), qui ne peuvent pas se propager dans le vide, mais se déplacent dans la matière (exemple une vague ou les basses à travers un mur).


En outre, tout ce qui est internet ou télé par satellite consiste à envoyer un signal dans l'espace... Il te suffit également d'un laser capable de traverser l'atmosphère pour envoyer toi même un signal dans l'infini de l'univers, jusqu'à ce qu'il rencontre un obstacle : il n'y pas besoin de technologies précises pour ça :)

a écrit : Qu'on ne puisse pas voir Neptune parce qu'elle est la plus éloignée (à part pluton) ok, mais aucune des autres ? Epuis tu dis bien le diamètre et non le rayon, donc à 6,4 M de kms avec un rayon de 4,495kms, il reste possible de la photographier... Ensuite Je ne parle pas de la taille de l'univers, mais juste du système solaire. Je sais bien qu'il est gigantesque l'univers. Donc à 6,4 milliards de kms du SYSTÈME SOLAIRE, on a un panorama assez large. Afficher tout A la lecture de tes posts, je comprends ton point de vue et ton scepticisme. Mais en parlant de la photo, dans l'éventualité ou elle soit vrai, cela ne m'inquiète pas de ne voir qu'une planète. Même à l'aide de plusieurs rouleaux de PQ ^^

Posté le

android

(2)

Répondre

Commentaire supprimé Bah j'me pose la même question, au cas où tu n'aurais pas compris mes posts...

a écrit : A la lecture de tes posts, je comprends ton point de vue et ton scepticisme. Mais en parlant de la photo, dans l'éventualité ou elle soit vrai, cela ne m'inquiète pas de ne voir qu'une planète. Même à l'aide de plusieurs rouleaux de PQ ^^ Qu'on ne voit qu'une planète ok, mais qu'on me dise avec certitude que le petit point là de rien dutout c'est la terre, ou que c'est la terre vu de 6,4 milliards de kilomètres... C'est trop facile. Un p'tit point blanc comme ça ou on ne peut même pas zoomer pour déceler une quelconque forme, et on nous dit "ouais c'est la terre". S'il faut c'est carrément autre chose!

a écrit : Bah j'me pose la même question, au cas où tu n'aurais pas compris mes posts... Je pensais qu avec les photos du lien tu avais saisi...
Alors en gros, objectif pas assez grand (ou large). les planètes sont trop éloigné pour etre sur 1 seule photo.
Apres, c est un cliché des années 90, si le cliché etait realise aujourdhui, on verai sûrement autre chose qu un seul point bleu... Deja, le verrai meme pas car la terre serai probablement trop petite, et on ne verai "que" le soleil et saturne avec peutetre uranus... Si ces astres sont alignés bien sur

Posté le

android

(3)

Répondre

On est vraiment peu de chose. Et on se demande vraiment pourquoi l'homme est si arrogant ? On se demande pourquoi l'homme s'évertu à massacrer ses congénères et à détruire ses propres ressources. Sniff...

a écrit : Bah de chez moi, avec des jumelles et un téléscope et une application pour repérer les planètes, je les vois très bien. Pas les 2 sur le même plan bien évidemment, étant donné que je ne suis pas à 6,4 milliards de kilomètres L’idée du « panorama assez large » c’est une fausse idée : en comptant Pluton, le système solaire fait pratiquement 12 milliard de kilomètres de diamètres, donc presque le double de la distance de la sonde à la Terre.

Avec quelques calculs de trigonométrie élémentaires, j’en arrive au résultat suivant : pour que l’ensemble du système solaire puisse être sur un seul cliché, un appareil photo doit être situé à 16,5 milliards de kilomètres du Soleil, soit largement plus du double de sa position de l’époque.

(calcul réalisé pour un appareil photo avec une ouverture angulaire d’environ 40 dégrées et indépendamment de la sensibilité de l’appareil, qui data quand même des années 70, hein !)

a écrit : Pas dutout convaincu par la photo! Mon bon sens m'empêche de me contenter de dire que la p'tite tâche bleue de stylo bic à droite est la terre... Y'a bien plus grosse planète que la nôtre qui pourrait se voir plus facilement. Et s'il faut, à une telle distance, ce n'est même pas notre système solaire sur l'image. Je suis d accord ! Ca parait gros qu'après 6 milliards de bornes on distingue encore la terre … mouaiffe !

Quel chance que nous avons de vivre sur cette planète :')

a écrit : Sympa la photo je le cherche encore le point bleu Sur le lien wiki

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Dans une photo du système solaire ça aurait été bien d'avoir... le soleil ! Si tu voyais le soleil tu ne verrai meme pas la terre. En comparaison c'est une balle de PingPong posee au milieu de 5 terrains de foot

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : On va peut être dire que je suis inculte mais à plus de 6 milliard de km on devrait pas voir d'autres planètes que la Terre ? Genre Mars ou Jupiter même ! Encore aurait il fallu qu'elles soient dans l'axe. Peut être sont elles de l'autre côté du soleil...

Posté le

android

(2)

Répondre

"C'est trop facile. Un p'tit point blanc comme ça ou on ne peut même pas zoomer pour déceler une quelconque forme, et on nous dit "ouais c'est la terre". S'il faut c'est carrément autre chose!"

Ne prend pas les mecs de la Nasa pour plus cons qu'ils ne sont...
Ils se sont pas contentés de prendre un coin de l'espace au hasard, ils ont pris la photo manuellement en calculant le moment précis où la Terre serait potentiellement visible. Et pour ce faire, ils ont donnés à la sonde l'ordre de se "retourner" presque 6h à l'avance, tu te doute bien que s'ils étaient pas surs de leur coup, ils se seraient pas emmerdés.
En partant de là, vu que les planètes bleues, ça court pas le système solaire, on peut facilement deviner de laquelle il s'agit, pas besoin de zoomer pour être certain...

Pour le coup de "pourquoi on voit pas les autres planètes", c'est tout con, l'objectif est pas assez grand pour tout photographier d'un coup, du reste c'est comme si tu voulais photographier un monument gigantesque avec ton petit appareil photo, l'objectif aurait pas pu tout prendre entièrement.
Alors certes tu aurais pu t'éloigner pour que ça soit le cas, mais Voyager n'était pas assez loin. Rajoute ça au fait que les planètes ne sont pas sur un même plan constant et qu'elles ont toute un orbite différent, qui fait que certaines peuvent être de l'autre côté du soleil par rapport à la Terre, et t'as ta réponse plus que logique.