Des tuiles brûlantes qui ne brûlent pas.

Proposé par
ptitourson
le
dans

Le bouclier thermique des navettes spatiales était un élément essentiel, destiné à supporter les très fortes chaleurs (jusqu'à 1500°C) lors du décollage et de l'atterrissage afin de préserver la structure en métal. Il était constitué de tuiles dont la masse volumique et la conductivité thermique sont si faibles qu'on peut les tenir en main sans se brûler même lorsqu'elles ont été chauffées à rouge.


Tous les commentaires (89)

a écrit : Les tuiles sont en carbone. Challenger a explosé peu après son décollage en 1986 à cause d'un joint de booster défectueux, dû au froid. Columbia au retour, car un morceau de 800gr de mousse à tapé une tuile du bord d'attaque de l'aile gauche au décollage, ce qui a provoqué une brèche de la protection thermique fatale au retour. Ces tuiles n'apportent aucune protection structurelle, uniquement contre la chaleur. Sources: NASA et un reportage de National Geographic rediffusé il y a quelques semaines..
PS: d'après le reportage, c'est 800000 dollars pièce, pour une tuile.
Afficher tout
Exact, aurais tu vu un reportage sur direct 8?

Posté le

iphone

(0)

Répondre

Petite erreur de l'auteur: comme dit plus haut, le bouclier thermique est nécessaire lors de l'atterrissage uniquement et non pas au décollage. La vitesse élevée de la navette lors de la rentrée dans l'atmosphère provoque un échauffement important qui est du au frottement de l'air. Le pilote incline alors la navette pour présenter son "ventre" (le bouclier thermique) face à la résistance de l'air et permet de ralentir sa chute par la même occasion (et aussi accessoirement pour ne pas désintégrer la navette). Pour en revenir aux briques du bouclier thermique de la vidéo, la personne explique que pour ne pas se brûler, il faut les tenir en plaçant les doigts sur les arrêtes du cube (dont la couleur est plus sombre) et surtout pas en mettant les doigts sur les faces (couleur vives)

Posté le

iphone

(0)

Répondre

Ca coute trop cher dans le sens où ils font pas grand chose dans leurs navettes, pour l'instant il n'est pas utile d'envoyer trop d'hommes en orbite. C'est logique ils vont pas dépenser de l'argent pour le plaisir des astronautes ! A voir si des bons résultats reviennent de Mars, couplé à une nouvelle technologie de propulsion pourquoi pas et on pourrrait voir l'homme marcher sur Mars !

Posté le

iphone

(1)

Répondre

a écrit : Une autre partie importante des navettes spatiales est la partie intermédiaire, plus renforcée que les autres. Celle-ci a pour but de protéger les astronautes lors d'éruption solaire, des radiations emmises ( notamment des rayons gamma ). Ces éruptions sont fréquentes et imprévisibles et peuvent provoquer la mort des astronautes, qui ne sont pas protégés par le champ magnétique terrestre. Afficher tout Ca me semble pas logique que les éruptions solaires dégagent des rayons gammas, qui sont radioactifs puisque le soleil, on le sait tous ne l'est pas. De plus, le soleil fonctionne sur le principe de la fusion nucléaire qui ne dégage que de l'hélium contrairement aux centrales nucléaires qui fonctionne sur le principe de la fission nucléaire. Attention! Le nucléaire n'est forcément synonyme de radioactivité mortelle, sachant qu'un bon nombre d'éléments qui constitue notre environnement et notre corps lui même est radioactif. La dangerosité de la radioactivité dépend seulement de l'activité exprimée en Becquerel...

Posté le

iphone

(1)

Répondre

a écrit : Un petit pas pour l'homme, un pas de géant pour l'humanité, une banalité ? Tu dis ça tous les jours toi ? Tu es au courant que c'est une phrase qu'il a improvisé au moment de sortir du LEM ?



Ce que tu quotes, c'est exactement la même chose que dire "ouah, c'
est trop beau, on a de la chance". Et pour ton info, les astronautes sont des types très intelligents, ce ne sont pas des joueurs de foot ! Et je doute que tu aies écouté beaucoup d'entre eux parler pour dire ça... Afficher tout
Ahah. Calme toi garçon, pas la peine de monter sur tes grands chevaux, t'amalgames tout là. 1) je n'ai jamais dis qu'un mauvais littéraire était bête. Désolé de t'apprendre ça mais un astronaute n'est heureusement pas évalué sur sa capacité à faire des propos un peu moins culculs que "oh le pas qu'il est petit pour un homme, mais il est très très grand pour l'humanité, oulala". 2) Il n'y a rien d'improvisé, il ne s'est pas retrouvé sur la Lune du jour au lendemain. Il a eu le temps de réfléchir, rêver, s'imaginer pendant sa préparation à ses premiers pas sur la Lune. C'était évidemment un moment historique, comment croire que c'était "improvisé".... 3) en temps que scientifique, je trouve que nous avons beaucoup d points communs avec les footballers (et autres spécialistes de haut-niveau) car on passe nos journées (en début de carrière du moins) à se spécialiser sur une problématique donnée qui bouffe certes le quotidien, mais ses rêves parfois. Comme toute spécialisations, elles se font au détriment d'une culture très générale...les journées ne font que 24heures pour tout le monde.
Bref, je maintiens, la phrase d'Armstrong était culcul la praline, on fait ce qu'on peut hein...

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : La matière a accumulé de la chaleur, mais étant donné que la masse volumique est très faible, il y a très peu de matière pour un même volume, donc très peu de chaleur accumulée. C'est donc un petit peu le même effet que si la navette était entourée d'une couche de "vide" qui forme une isolation en ce qu'elle ne transmet pas la chaleur (la chaleur étant schématiquement représenté comme des chocs de particules en mouvement à l'intérieur de la matière, ce qui explique que plus une matière est dense, donc plus elle contient de particules dans un volume donné, plus elle est susceptible d'être conductrice de chaleur). Donc en résumé, ces tuiles en mousse sont utilisées comme isolant parce qu'elles sont ce que la technologie permet de produire et qui se rapproche le plus du vide. Afficher tout bien expliqué, merci.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Je l'ai entendu dire en des termes semblables et avec une admiration identique à la cité de l'Espace à Toulouse par Claudie Haigneré et Jean loup Chrétien que l'on ne présente pas mais aussi par Jean-François Clervoy ( Mir 92 ) Klaus Dietrich Flade ( Mir 92) Shannon Lucidc ( Amricaine Mir 98) , Valeri Korzoum ( Russe /Soyouz Antarès ) Michel Tognini ( Soyouz et Columbia ) , d'autre part ,connaissant très bien un certain pilote rêvant de rejoindre l'Esa je peux vous affirmer que ces femmes et ces hommes ne sont pas les robots que l'on croit , insensibles , maîtres de tout , scientifiques jusqu'au bout des ongles , ce sont des personnes possédant des normes physiques et intellectuelles hors du commun mais ce sont aussi ne vous en déplaise les derniers des romantiques . Afficher tout Armstrong aurait pu dire n'importe quoi à ce moment là, les gens que tu mentionnes l'aurait forcément pris en référence. De toute façon, ça fait longtemps que c'est devenu une bête icône, si c'est ce que veulent les gens, tant pis pour eux...."un pas de géant pour l'humanité gnagnagna...". Niveau bien-pensance, il a juste atteint des sommets dépassant 300,000 km, ça lui fait une belle jambe à l'humanité de voir une poignée d'homo sapiens déambuler sur la Lune...mais, au juste, c'est quoi l'humanité? J ai l impression que c'est un "magic word" qui a autant de sens que "la world music" ou "la conscience universelle" (concepts délirants d'irrationnalité...).
Bref, le petit pas d'Armstrong était un bond de géant pour la propagande de l'époque, pour la recherche technologique appliquée à l'aérospatiale,...mais l'humanité? LOL

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : La masse volumique intervient dans l'équation qui régit la diffusion thermique. On établit cette équation en effectuant un bilan d'énergie interne (U), qui s'exprime en fonction de la capacité calorifique massique à volume constant (cv) de la masse volumique (RHO) et de la température Delta(U)=cv.RHO.Delta(T)

fr.wikipedia.org/wiki/Équation_de_la_chaleur
Afficher tout
Merci pour la réponse ! Je n'avais jamais vu ni etudié cette expression. :)

Posté le

iphone

(0)

Répondre

Personne n'à remarquer qu'il touche seulement les arrêtes du cubes?

Posté le

website

(0)

Répondre

a écrit : Exact, aurais tu vu un reportage sur direct 8? Pour Direct 8 je ne sais pas, en revanche les vieux "air crash" de Nat Géo sont parfois rediffusés sur Arte, possible que d'autres reportages passent sur d'autres chaines.

Posté le

iphone

(1)

Répondre

a écrit : Les tuiles sont en carbone. Challenger a explosé peu après son décollage en 1986 à cause d'un joint de booster défectueux, dû au froid. Columbia au retour, car un morceau de 800gr de mousse à tapé une tuile du bord d'attaque de l'aile gauche au décollage, ce qui a provoqué une brèche de la protection thermique fatale au retour. Ces tuiles n'apportent aucune protection structurelle, uniquement contre la chaleur. Sources: NASA et un reportage de National Geographic rediffusé il y a quelques semaines..
PS: d'après le reportage, c'est 800000 dollars pièce, pour une tuile.
Afficher tout
Alors le rapport de la NASA qui m'a servi de sujet pour un concours scientifique était erroné.
Moi j'en sais rien, je répète bêtement ce que j'ai lu.

Posté le

iphone

(0)

Répondre

le même principe qu'une plaque vitroceramique, en vachement plus....performant

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Une autre partie importante des navettes spatiales est la partie intermédiaire, plus renforcée que les autres. Celle-ci a pour but de protéger les astronautes lors d'éruption solaire, des radiations emmises ( notamment des rayons gamma ). Ces éruptions sont fréquentes et imprévisibles et peuvent provoquer la mort des astronautes, qui ne sont pas protégés par le champ magnétique terrestre. Afficher tout Faux,ils sont toujours entre notre atmosphère et la ceinture de Van Halen...ils sont donc en grande partie protégés des radiations les plus mortelles...de plus,rien ne peut arrêter les rayons gamma si ce n est un champs magnétique assez fort...

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : moi je pence que j'aurais approché ma main, petit a petit :) tu veux dire "je pense"; je pense.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Une autre partie importante des navettes spatiales est la partie intermédiaire, plus renforcée que les autres. Celle-ci a pour but de protéger les astronautes lors d'éruption solaire, des radiations emmises ( notamment des rayons gamma ). Ces éruptions sont fréquentes et imprévisibles et peuvent provoquer la mort des astronautes, qui ne sont pas protégés par le champ magnétique terrestre. Afficher tout Donc la veritable Histoire de Hulk cetait ça !
je me suis laisser avoir mince !

Posté le

windowsphone

(0)

Répondre

a écrit : Ça ferait un super dessous de plat...
sinon, je ne comprends pas comment ça se fait que les personnes ne se brulent pas, ça ne me suffit pas le coup de la "masse volumique". Moi ce que je vois c'est que c'est de la matière, qui a accumulé suffisament de chaleur pour émettre dans le rouge...pou
rquoi les gens ne se brulent pas en le touchant? La chaleur peut entrer, diffuser mais pas sortir? Afficher tout
Ils ne se brûlent pas parce qu'ils touchent les arrêtes ! On voit que les arrêtes sont noires car elles ont eu le temps de refroidir au contact de l'air et la chaleur accumulée au sein du matériau ne diffuse pas grâce à sa très faible conductivité thermique. Donc les arrêtes et les angles qui sont les parties qui ont le plus de surface de contact avec l'air par rapport à leur masse refroidissent rapidement et restent froides...

Ce n'est pas pendant l'atterrissage ou le décollage que les fusées subissent les plus grosses températures. Mais lors de l'entrée dans l'atmosphère.

Posté le

blackberry

(0)

Répondre