Des tuiles brûlantes qui ne brûlent pas.

Proposé par
ptitourson
le
dans

Le bouclier thermique des navettes spatiales était un élément essentiel, destiné à supporter les très fortes chaleurs (jusqu'à 1500°C) lors du décollage et de l'atterrissage afin de préserver la structure en métal. Il était constitué de tuiles dont la masse volumique et la conductivité thermique sont si faibles qu'on peut les tenir en main sans se brûler même lorsqu'elles ont été chauffées à rouge.


Tous les commentaires (89)

a écrit : plus qu'a faire des casseroles en cette matière et fini les brulures. A qund j'y pense c'est dangereux la cuisine Oui et comme ça, ça ne cuit pas non plus à l'intérieur, hein ;)

Posté le

iphone

(220)

Répondre

a écrit : les tuiles sont celle qu'on a sur nos toit ? Si c'est le cas, à 300.000 $ la tuile ( dit plus haut dans les commentaires ), je veux bien revendre toute ma toiture =).

( humour, je sais très bien que e sont des tuiles spéciales )

Posté le

iphone

(4)

Répondre

a écrit : plus qu'a faire des casseroles en cette matière et fini les brulures. A qund j'y pense c'est dangereux la cuisine Et comment tu cuiras ta bouffe gros malin!

Posté le

iphone

(7)

Répondre

a écrit : Oui et comme ça, ça ne cuit pas non plus à l'intérieur, hein ;) Tu me l ôte du clavier

Posté le

iphone

(4)

Répondre

vraiment impressionnant, jmcmb, et merci pour les infos complémentaires. Par contre, on connais le nom du matériau en question ou pas?

Posté le

android

(3)

Répondre

J'aurais bien aimé connaitre la réponse a la question postée plus haut concernant l'interêt de la masse volumique de l'entité dans l'anecdote. Est-ce une précision a part juste pour dire que c'est un materiel léger ou a-t-elle une réelle influence thermique ? Enfin par réfléxion, ca peut influencer sur la cohésion des atomes et donc leur agitation ? Peut-être que je me trompe. ._.

Posté le

iphone

(1)

Répondre

C'est grâce au bouclier thermique que l'astronaute Ron Garan a pu déclarer : " Il est très difficile de ne pas être remué lorsque l'on observe notre planète depuis l'espace , vous vous rendez compte alors combien elle est belle , combien elle est fragile , vous avez le sentiment d'avoir reçu un incroyable cadeau . Nous avons beaucoup , beaucoup de chance ."

Posté le

iphone

(12)

Répondre

a écrit : J'aurais bien aimé connaitre la réponse a la question postée plus haut concernant l'interêt de la masse volumique de l'entité dans l'anecdote. Est-ce une précision a part juste pour dire que c'est un materiel léger ou a-t-elle une réelle influence thermique ? Enfin par réfléxion, ca peut influencer sur la cohésion des atomes et donc leur agitation ? Peut-être que je me trompe. ._. Afficher tout Hypothèse : est ce qu il existe une relation entre "quantité/densité de matière" et "capacité de conduction thermique"? Naïvement je penserai que oui parceque pkus de matière signifierait plus d atomes, plus de couches électroniques capables d être excitées et de se désexciter en émettant de la chaleur. La réciproque aurait du sens du coup, densité plus faible = moins de couches d'électrons qui changeraient d'états énergétique. Ou alors la densité jouerait sur le fait qu'un électron qui se désexcite en faible masse volumique émet un truc (particule? rayonnement? je ne sais pas comment appeler ça) qui aurait moins de chance d'être capturé par un atome voisin. Il nous faut un physicien...

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : C'est grâce au bouclier thermique que l'astronaute Ron Garan a pu déclarer : " Il est très difficile de ne pas être remué lorsque l'on observe notre planète depuis l'espace , vous vous rendez compte alors combien elle est belle , combien elle est fragile , vous avez le sentiment d'avoir reçu un incroyable cadeau . Nous avons beaucoup , beaucoup de chance ." Afficher tout ahah c'est vrai que nous ne sommes pas habitués à de la grande littérature de leur part, dommage car ils sont privilégiés et ont vu ce que tout le monde aimerait voir....alors sortir des banalités comme "c est trop beau on a de la chance" ou "un petit pas pour l homme gnagna...", c'est pas terrible terrible...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Que des liens anglais ? Je suis déçu . et ben moi je suis bilingue ! ;) Faux.
si tu t'intéresse vraiment au navette spatial la plus part des sites sont en anglais , donc faut faire un petit effort pour apprendre la langue internationale.

Posté le

android

(0)

Répondre

j'ai adoré la dernière personne qui prend le morceau à la fin de la vidéo. On voit sa main trembler tellement elle a peur de se brûler alors que d'autres personnes l'ont fait juste avant elle !
je dis ça sans me moquer, si ça se trouve J'aurais plus eu peur qu'elle ...

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Contrairement à d'autres époques où l Homme lançais des caravelles vers d'improbables horizons, voire se donnais de grands projets avant même d'avoir les moyens technique de les réaliser (comme atteindre la Lune, par exemple)... De nos jour on arrete les navettes spatiales parceque "ça coûte trop cher". A la différence près qu'à l'époque, on lançait des expéditions dans l'espoir de trouver des richesses. Et donc on pariait sur la rentabilité de l'expédition. Aujourd'hui, rien de concret nous pousse à continuer à explorer, au prix que ça coûte, et principalement du fait qu'on n'a plus rien à "explorer", si ce n'est nos océans (Orbite : check, Lune : check, Mars : trop complexe pour l'instant, faut attendre au moins la propulsion ionique).
Surtout que les navettes coûtent vraiment trop cher par rapport à leur efficacité, Ariane et Soyouz font mieux et moins cher.

Posté le

website

(2)

Répondre

a écrit : ahah c'est vrai que nous ne sommes pas habitués à de la grande littérature de leur part, dommage car ils sont privilégiés et ont vu ce que tout le monde aimerait voir....alors sortir des banalités comme "c est trop beau on a de la chance" ou "un petit pas pour l homme gnagna...", c'est pas terrible terrible... Un petit pas pour l'homme, un pas de géant pour l'humanité, une banalité ? Tu dis ça tous les jours toi ? Tu es au courant que c'est une phrase qu'il a improvisé au moment de sortir du LEM ?



Ce que tu quotes, c'est exactement la même chose que dire "ouah, c'est trop beau, on a de la chance". Et pour ton info, les astronautes sont des types très intelligents, ce ne sont pas des joueurs de foot ! Et je doute que tu aies écouté beaucoup d'entre eux parler pour dire ça...

Posté le

website

(8)

Répondre

a écrit : En quoi une faible masse volumique est-elle importante ? C'est juste destiné à alléger le poids de la structure ou bien a-t-elle un véritable rôle à jouer dans la "non-conduction" de la chaleur ? alléger la structure en priorité.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : J'aurais bien aimé connaitre la réponse a la question postée plus haut concernant l'interêt de la masse volumique de l'entité dans l'anecdote. Est-ce une précision a part juste pour dire que c'est un materiel léger ou a-t-elle une réelle influence thermique ? Enfin par réfléxion, ca peut influencer sur la cohésion des atomes et donc leur agitation ? Peut-être que je me trompe. ._. Afficher tout La masse volumique intervient dans l'équation qui régit la diffusion thermique. On établit cette équation en effectuant un bilan d'énergie interne (U), qui s'exprime en fonction de la capacité calorifique massique à volume constant (cv) de la masse volumique (RHO) et de la température Delta(U)=cv.RHO.Delta(T)

fr.wikipedia.org/wiki/Équation_de_la_chaleur

Posté le

iphone

(1)

Répondre

Le matériau utilisé le plus souvent est un composite à base de carbone résistant aux très fortes températures mais qui s'oxydent très rapidement. la recherche se tend plus vers les céramiques il me semble maintenant, qui ne présenterait plus ce problème.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : En quoi une faible masse volumique est-elle importante ? C'est juste destiné à alléger le poids de la structure ou bien a-t-elle un véritable rôle à jouer dans la "non-conduction" de la chaleur ? La masse volumique n à pas une grande importance dans ce cas la
Petite expérience : met un bout de bois et un bout de métal au congel, touche les deux, le métal te semblera plus froid ;).

Les tuile sont donc des matière isotherme , elle ne transmette pas la chaleur

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : Un petit pas pour l'homme, un pas de géant pour l'humanité, une banalité ? Tu dis ça tous les jours toi ? Tu es au courant que c'est une phrase qu'il a improvisé au moment de sortir du LEM ?



Ce que tu quotes, c'est exactement la même chose que dire "ouah, c'
est trop beau, on a de la chance". Et pour ton info, les astronautes sont des types très intelligents, ce ne sont pas des joueurs de foot ! Et je doute que tu aies écouté beaucoup d'entre eux parler pour dire ça... Afficher tout
Je l'ai entendu dire en des termes semblables et avec une admiration identique à la cité de l'Espace à Toulouse par Claudie Haigneré et Jean loup Chrétien que l'on ne présente pas mais aussi par Jean-François Clervoy ( Mir 92 ) Klaus Dietrich Flade ( Mir 92) Shannon Lucidc ( Amricaine Mir 98) , Valeri Korzoum ( Russe /Soyouz Antarès ) Michel Tognini ( Soyouz et Columbia ) , d'autre part ,connaissant très bien un certain pilote rêvant de rejoindre l'Esa je peux vous affirmer que ces femmes et ces hommes ne sont pas les robots que l'on croit , insensibles , maîtres de tout , scientifiques jusqu'au bout des ongles , ce sont des personnes possédant des normes physiques et intellectuelles hors du commun mais ce sont aussi ne vous en déplaise les derniers des romantiques .

Posté le

iphone

(2)

Répondre

a écrit : Ça ferait un super dessous de plat...
sinon, je ne comprends pas comment ça se fait que les personnes ne se brulent pas, ça ne me suffit pas le coup de la "masse volumique". Moi ce que je vois c'est que c'est de la matière, qui a accumulé suffisament de chaleur pour émettre dans le rouge...pou
rquoi les gens ne se brulent pas en le touchant? La chaleur peut entrer, diffuser mais pas sortir? Afficher tout
La matière a accumulé de la chaleur, mais étant donné que la masse volumique est très faible, il y a très peu de matière pour un même volume, donc très peu de chaleur accumulée. C'est donc un petit peu le même effet que si la navette était entourée d'une couche de "vide" qui forme une isolation en ce qu'elle ne transmet pas la chaleur (la chaleur étant schématiquement représenté comme des chocs de particules en mouvement à l'intérieur de la matière, ce qui explique que plus une matière est dense, donc plus elle contient de particules dans un volume donné, plus elle est susceptible d'être conductrice de chaleur). Donc en résumé, ces tuiles en mousse sont utilisées comme isolant parce qu'elles sont ce que la technologie permet de produire et qui se rapproche le plus du vide.

Posté le

iphone

(6)

Répondre

a écrit : plus qu'a faire des casseroles en cette matière et fini les brulures. A qund j'y pense c'est dangereux la cuisine Oui oui, plus qu'à faire des casseroles comme ça qui conduisent pas la chaleur, et comme ça tu peux plus rien cuire dedans !

Posté le

website

(0)

Répondre