L'atterrissage en mode automatique

Proposé par
le
dans

Le pilotage automatique d'un avion ne concerne pas que le vol, mais peut aussi avoir lieu lors de l'atterrissage : certaines pistes sont équipées du système ILS (Instrumental Landing System) qui guide l'avion lors de l'atterrissage. Sous certaines conditions météorologiques (fort brouillard), l'ILS CAT IIIc est un atterrissage totalement géré par le pilote automatique.


Commentaires préférés (3)

Bientôt ils n'auront même plus besoin d'avoir de pilote dans leurs avions... ^^

Posté le

unknown

(85)

Répondre

a écrit : Bientôt ils n'auront même plus besoin d'avoir de pilote dans leurs avions... ^^ Qu'est ce qu'on ferait pas pour avoir un peu de chômage ^^

Posté le

unknown

(119)

Répondre

Tant que l on n enleve pas les hôtesses de l air
Ça me va

Posté le

unknown

(188)

Répondre


Tous les commentaires (78)

Bientôt ils n'auront même plus besoin d'avoir de pilote dans leurs avions... ^^

Posté le

unknown

(85)

Répondre

On en a déjà parler récemment dans une autre anecdote, il n'y a que quelques aéroports dans le monde équipé de ce système.

Posté le

unknown

(2)

Répondre

a écrit : Bientôt ils n'auront même plus besoin d'avoir de pilote dans leurs avions... ^^ Qu'est ce qu'on ferait pas pour avoir un peu de chômage ^^

Posté le

unknown

(119)

Répondre

a écrit : On en a déjà parler récemment dans une autre anecdote, il n'y a que quelques aéroports dans le monde équipé de ce système. Quelque aéroport dans le monde?! Juste en France, (Cdg, Orly, Marseille, Nice, Toulouse).

Posté le

unknown

(4)

Répondre

Et si un bug informatique survient lors d'un atterissage en catastrophe et qu'il y a accident. Qui est le responsable ?

Posté le

unknown

(1)

Répondre

a écrit : Bientôt ils n'auront même plus besoin d'avoir de pilote dans leurs avions... ^^ Nan! Celui qui pilote réellement un avion, c'est l'homme. =) en aucun cas le pilote automatique ne peut et ne pourra remplacer le pilotage d'un avion.

Posté le

unknown

(2)

Répondre

a écrit : Qu'est ce qu'on ferait pas pour avoir un peu de chômage ^^ Oui la hausse de la technologie et la baisse du nombre de personne au chômage est vraiment incompatible...

Posté le

unknown

(2)

Répondre

Tant que l on n enleve pas les hôtesses de l air
Ça me va

Posté le

unknown

(188)

Répondre

a écrit : Et si un bug informatique survient lors d'un atterissage en catastrophe et qu'il y a accident. Qui est le responsable ? Il remet les gazs de plus il n y a pas de bug de plus le pilote est former pour atterrir sans avoir une aide au pilotage grâce au guidage radar fait par la tour de contrôle.

Posté le

unknown

(2)

Répondre

a écrit : Il remet les gazs de plus il n y a pas de bug de plus le pilote est former pour atterrir sans avoir une aide au pilotage grâce au guidage radar fait par la tour de contrôle. Je ne faisais que soulever une question juridique.
Mais il est vrai que le pilote peut a tout moment reprendre les rennes. Je l'avais complètement zappé.

Posté le

unknown

(1)

Répondre

a écrit : Bientôt ils n'auront même plus besoin d'avoir de pilote dans leurs avions... ^^ Jamais aucune machine ne pourra remplacer l'homme pour ce genre de tache. Seul l'homme est capable d'avoir les compétences pour ça, la machine peu aider, mais en aucun cas remplacer la vigilance humaine.

Posté le

unknown

(1)

Répondre

a écrit : Jamais aucune machine ne pourra remplacer l'homme pour ce genre de tache. Seul l'homme est capable d'avoir les compétences pour ça, la machine peu aider, mais en aucun cas remplacer la vigilance humaine. Je sais bien c'était ironique, même les trams ont encore des chauffeurs alors qu'avec tous les moyens existant (détection de panneau, arrêt automatique prêt d'une personne ou d'une voiture et j'en passe) ils pourraient vite devenir inutile, la technologie reste quand même un risque à venir pour l'emploi.

Posté le

unknown

(4)

Répondre

a écrit : On en a déjà parler récemment dans une autre anecdote, il n'y a que quelques aéroports dans le monde équipé de ce système. Je dirais plutôt que la plupart des aéroports sont équipés d'ILS. En revanche, pour effectuer une atterrissage automatique, il faut non seulement que l'aéroport soit équipé d'un ILS assez performant (classé IIIc comme le souligne l'anecdote), mais aussi que l'équipage (pilote + copilote) soient formé à ce type particulier d'atterrissage et que l'avion soit certifié compatible avec les atterrissages automatiques. De plus, ce n'est utilisé que dans de rares cas de très mauvaises conditions météo (qui dépendent des aéroports et des compagnies). La plupart des atterrissages sont effectués à la main par les pilotes, qui utilisent généralement l'ILS (CAT IIIc ou non) comme un guide pour intercepter et maintenir les axes longitudinal et vertical optimaux.

Pour ce qui est du cas d'une panne des systèmes de bord, les pilotes peuvent en effet reprendre la main à tout moment. La conséquence peut aller jusqu'à un déroutement sur un autre terrain pouvant accueillir l'avion. Il peut aussi y avoir une panne des équipements au sol (l'ILS en lui-même), qui peut aboutir aux mêmes conséquences si elle ne peut être réparée à temps.

Posté le

unknown

(6)

Répondre

a écrit : Je sais bien c'était ironique, même les trams ont encore des chauffeurs alors qu'avec tous les moyens existant (détection de panneau, arrêt automatique prêt d'une personne ou d'une voiture et j'en passe) ils pourraient vite devenir inutile, la technologie reste quand même un risque à venir pour l'emploi. À Lille le métro est automatisé.

Posté le

unknown

(2)

Répondre

a écrit : Bientôt ils n'auront même plus besoin d'avoir de pilote dans leurs avions... ^^ Bientôt ils n'auront même plus besoin d'avoir d'avions autours du pilote... ^^

Posté le

unknown

(3)

Répondre

a écrit : Qu'est ce qu'on ferait pas pour avoir un peu de chômage ^^ Je ne pense vraiment qu'il faut faire état d'un pseudo lien entre technologie et chômage... C'est trop simpliste. La technologie ne fait pas grimper le chômage, en tout cas pas dans le moyen et long terme, au contraire pensez au nombre d'emplois crées par ces filières technologiques. Et que ceux qui croient qu'il y avait plus de métiers du temps de Napoleon qu'aujourd'hui levent la main!

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : Je ne pense vraiment qu'il faut faire état d'un pseudo lien entre technologie et chômage... C'est trop simpliste. La technologie ne fait pas grimper le chômage, en tout cas pas dans le moyen et long terme, au contraire pensez au nombre d'emplois crées par ces filières technologiques. Et que ceux qui croient qu'il y avait plus de métiers du temps de Napoleon qu'aujourd'hui levent la main! Afficher tout Je suis d'accord avec toi, mais je pense cependant que dans certain métier, l'arrivée de la technologie peut provoqué une hausse du chômage, je pense notamment au cas des caisses automatiques dans certains grand magasin.

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Un gros aimant sur la piste.. Et flop!

Posté le

unknown

(1)

Répondre

a écrit : Je sais bien c'était ironique, même les trams ont encore des chauffeurs alors qu'avec tous les moyens existant (détection de panneau, arrêt automatique prêt d'une personne ou d'une voiture et j'en passe) ils pourraient vite devenir inutile, la technologie reste quand même un risque à venir pour l'emploi. Pas tout à fait vrai... À antibes il a été testé un système de bus extérieurs sans conducteur !

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Qui d'entre vous voyagerais dans un avion sans pilote?

Posté le

unknown

(1)

Répondre