La France a son "triangle des Bermudes"

Proposé par
le
dans

Le Triangle des Bermudes est célèbre, mais le Triangle de la Burle en France l'est bien moins. Pourtant, depuis 1943, cette zone située entre le Mont Mézenc, Le Puy-en-Velay et le massif du Pilat, a connu une série noire de près de 80 crash d'avions.


Tous les commentaires (22)

a écrit : Si tu n'avais pas écrit CE commentaire, c'est celui que j'aurai également rédigé très tard, hier.

L'Homme adore trouver de l'inexplicable, du mystérieux -et bien d'autre chose. ! - dans des phénomènes (ou conjonction de phénomènes) tout à fait naturels, mais que sa rationali
té ne lui donne pas une réponse satisfaisante.

Dans le cas du "mystère du Triangle des Bermudes", la cause de sa popularité provient initialement du journaliste sensationnaliste Edward Van Winckle Jones, en 1950.
Suivra celle de Georges X Sand, en 1952...
Et enfin en 1964, l'Argosy magazine, qui publia un grand article de fiction.
Le mystère, le paranormal -et tout ce que vous voulez- était servi, alimentant l'imaginaire des lecteurs-croyant... Et les comptes en banque des auteurs.
Afficher tout
L'homme adore aussi penser qu'il a compris, qu'il est malin, qu'il détient la vérité. C'est un être égocentré qui a besoin de certitudes. Or il n'y a pas grand chose de certains en ce monde. Les chances d'établir avec certitudes ce qui se passe dans un système aussi complexe et comportant autant de variables sont proche du néant. D'où le mystère, les speculations et les légendes.

a écrit : Ma citation existe dans différentes variantes attribuées à différents auteurs, ça n'est pas très compliqué a vérifier.

Les conclusions du rapport ne disent pas du tout ce que tu sembles croire, et certainement pas l'inverse de ce que je dis... ça dit littéralement qu'on n'en sait rien,
que rien ne prouve que des phénomènes surnaturels sont en causes, que la nature et la faillibilité de l'homme peuvent largement expliquer les catastrophes dans le coins, et que rien ne prouve qu'il s'y passe quelque chose de plus qu'ailleurs. Bref ça dit rigoureusement rien. On est TRES LOIN de prouver quoique ce soit statistiquement.. Afficher tout
Tu as raison c'est même plutôt l'inverse qui se produit. Avec ses conditions météorologiques désastreuses, il n'y a pas tellement d'accident dans la région quand on regarde les statistiques. Merci d'avoir mis cela en évidence.

"Actually, despite several factors which should contribute to higher rates of accidents in the region, the Bermuda Triangle has been found to be no more statistically dangerous than other areas of the open ocean. "

www.thoughtco.com/bermuda-triangle-and-geography-1434493