L'espion qui avait pour mission de s'arrêter lui-même

Proposé par
le
dans

En 1918, Frederic Bailey était un espion britannique infiltré dans une base soviétique dans laquelle il resta 18 mois. Il avait si bien réussi à donner le change que les agents soviétiques qu'il surveillait lui demandèrent de découvrir qui était l'espion britannique dans la base, c'est-à-dire lui-même.


Commentaires préférés (3)

a écrit : Bon du coup il a réussit ? J'utilise ce commentaire pour commentaire àmon tour car je ne peux pas autrement.

Ça me fait penser à l'histoire de Robert Philip Hanssen qui dirigeait le contre espionnage au FBI mais qui en même temps était espion pour les soviétiques.
Il a été condamné en 2001 à la prison à vie et a évité la peine de mort de peu.

Comme une histoire d’un de nos ministres qui combattait les exilés fiscaux….

Un ami Russe m'a raconté qu'un espion Soviétique, installé aux Etats-Unis, et totalement intégré dans la société Américaine, s'est dévoilé lui même.... À cause d'une cigarette.

Au cours d'une compétition sportive, en compagnie d'autres personnes en tant que spectateurs, il prit une cigarette et la tapota contre le paquet pour tasser le tabac.
Cette coutume, tout à fait Soviétique, interpella un autre assistant...
Une enquête révéla son passé et pour qui il travaillait réellement.

Note: si vous avez plus de détails sur cette "anecdote", je suis preneur. Malgré plusieurs recherches sur le Net, je n'ai rien trouvé la validant.
-------------------
Eli Cohen fut un célèbre espion Israélien, qui réussit à s'infiltrer dans les plus hautes sphères du Pouvoir Syrien.
Son plus haut succès fut d'arriver dans les années 60, à obtenir les plans détaillés des batteries de canons installées sur le Plateau du Golan, alors Syrien.
Ses informations furent vitales durant la Guerre-des-six-jours. (1967)
Gordon Thomas raconte merveilleusement son histoire, dans son livre sur le Mossad, les Services Secrets Israéliens.
fr.m.wikipedia.org/wiki/Eli_Cohen
fr.m.wikipedia.org/wiki/Gordon_Thomas


Tous les commentaires (28)

Ou comment se tirer une balle dans le pied à la Kalachnikov

a écrit : Bon du coup il a réussit ? J'utilise ce commentaire pour commentaire àmon tour car je ne peux pas autrement.

Ça me fait penser à l'histoire de Robert Philip Hanssen qui dirigeait le contre espionnage au FBI mais qui en même temps était espion pour les soviétiques.
Il a été condamné en 2001 à la prison à vie et a évité la peine de mort de peu.

Comme une histoire d’un de nos ministres qui combattait les exilés fiscaux….

a écrit : Comme une histoire d’un de nos ministres qui combattait les exilés fiscaux…. "Je vous le dis, les yeux dans les yeux, je suis blanc comme neige".

Un ami Russe m'a raconté qu'un espion Soviétique, installé aux Etats-Unis, et totalement intégré dans la société Américaine, s'est dévoilé lui même.... À cause d'une cigarette.

Au cours d'une compétition sportive, en compagnie d'autres personnes en tant que spectateurs, il prit une cigarette et la tapota contre le paquet pour tasser le tabac.
Cette coutume, tout à fait Soviétique, interpella un autre assistant...
Une enquête révéla son passé et pour qui il travaillait réellement.

Note: si vous avez plus de détails sur cette "anecdote", je suis preneur. Malgré plusieurs recherches sur le Net, je n'ai rien trouvé la validant.
-------------------
Eli Cohen fut un célèbre espion Israélien, qui réussit à s'infiltrer dans les plus hautes sphères du Pouvoir Syrien.
Son plus haut succès fut d'arriver dans les années 60, à obtenir les plans détaillés des batteries de canons installées sur le Plateau du Golan, alors Syrien.
Ses informations furent vitales durant la Guerre-des-six-jours. (1967)
Gordon Thomas raconte merveilleusement son histoire, dans son livre sur le Mossad, les Services Secrets Israéliens.
fr.m.wikipedia.org/wiki/Eli_Cohen
fr.m.wikipedia.org/wiki/Gordon_Thomas

a écrit : Un ami Russe m'a raconté qu'un espion Soviétique, installé aux Etats-Unis, et totalement intégré dans la société Américaine, s'est dévoilé lui même.... À cause d'une cigarette.

Au cours d'une compétition sportive, en compagnie d'autres personnes en tant que spectateurs, il p
rit une cigarette et la tapota contre le paquet pour tasser le tabac.
Cette coutume, tout à fait Soviétique, interpella un autre assistant...
Une enquête révéla son passé et pour qui il travaillait réellement.

Note: si vous avez plus de détails sur cette "anecdote", je suis preneur. Malgré plusieurs recherches sur le Net, je n'ai rien trouvé la validant.
-------------------
Eli Cohen fut un célèbre espion Israélien, qui réussit à s'infiltrer dans les plus hautes sphères du Pouvoir Syrien.
Son plus haut succès fut d'arriver dans les années 60, à obtenir les plans détaillés des batteries de canons installées sur le Plateau du Golan, alors Syrien.
Ses informations furent vitales durant la Guerre-des-six-jours. (1967)
Gordon Thomas raconte merveilleusement son histoire, dans son livre sur le Mossad, les Services Secrets Israéliens.
fr.m.wikipedia.org/wiki/Eli_Cohen
fr.m.wikipedia.org/wiki/Gordon_Thomas
Afficher tout
J ai pourtant l impression de "déjà vu" dans les anciens films Americains où Humphrey Bogart permettait de donner l envie de fumer car c' est cool. (Il est pas mort d un cancer de la gorge ?)
J ai rêvé ou c est juste un faux souvenir ? (Et en même temps la scène que tu décris j ai l impression de l avoir vu également dans un film type "la grande évasion" (et dans ce cas ça serait l Americain qui se fait découvrir par des Allemands a cause de cette habitude. Vais essayer de voir si j ai quelques films qui pourraient infirmer ou non l un des deux points).

a écrit : J ai pourtant l impression de "déjà vu" dans les anciens films Americains où Humphrey Bogart permettait de donner l envie de fumer car c' est cool. (Il est pas mort d un cancer de la gorge ?)
J ai rêvé ou c est juste un faux souvenir ? (Et en même temps la scène que tu décris j ai l impression de l
avoir vu également dans un film type "la grande évasion" (et dans ce cas ça serait l Americain qui se fait découvrir par des Allemands a cause de cette habitude. Vais essayer de voir si j ai quelques films qui pourraient infirmer ou non l un des deux points). Afficher tout
Curieux oui. Car les clopes avant les 60's étaient pour la plupart sans filtre. Bague en liège cerclant la clope mais sans filtre. On tapotait la clope, souvent sur son verre de montre ou son étui à cigarettes pour en tasser le bout ( éviter les bouts de tabac dans la bouche). Pas retrouvé mais vu dans de nombreux films US.
À moins que l'espion russe n'ait tassé une Marlboro filtre, je vous pas comment il aurait éveillé les soupçons

a écrit : J ai pourtant l impression de "déjà vu" dans les anciens films Americains où Humphrey Bogart permettait de donner l envie de fumer car c' est cool. (Il est pas mort d un cancer de la gorge ?)
J ai rêvé ou c est juste un faux souvenir ? (Et en même temps la scène que tu décris j ai l impression de l
avoir vu également dans un film type "la grande évasion" (et dans ce cas ça serait l Americain qui se fait découvrir par des Allemands a cause de cette habitude. Vais essayer de voir si j ai quelques films qui pourraient infirmer ou non l un des deux points). Afficher tout
Plus qu'un film, et tel comme je connais Venceslau, il aurait pu entendre cette anecdote dans un documentaire.
C'est un acharné des chaînes TV du genre Canal Histoire, etc...

a écrit : Plus qu'un film, et tel comme je connais Venceslau, il aurait pu entendre cette anecdote dans un documentaire.
C'est un acharné des chaînes TV du genre Canal Histoire, etc...
Ça peut être aussi un film qui du coup l a repris.
J ai trouvé ça pour l anecdote. Mais pas trouvé la clope( qui est pourtant une habitude classique de mon point de vue pour ceux qui fait des roulées pour tasser le tabac, si on roule le geste doit devenir machinal. Donc pourquoi plutôt la Russie).

fr.rbth.com/lifestyle/80925-principales-fautes-espion-russe

a écrit : Curieux oui. Car les clopes avant les 60's étaient pour la plupart sans filtre. Bague en liège cerclant la clope mais sans filtre. On tapotait la clope, souvent sur son verre de montre ou son étui à cigarettes pour en tasser le bout ( éviter les bouts de tabac dans la bouche). Pas retrouvé mais vu dans de nombreux films US.
À moins que l'espion russe n'ait tassé une Marlboro filtre, je vous pas comment il aurait éveillé les soupçons
Afficher tout
Et encore pour la malbo quand t as une habitude de fumeur... J en ai vu avoir les mêmes geste parfois avec un stylo que leur cigarette (sans aller jusqu a l allumer/fumer, mais par ex faire "tomber la cendre")
(désolé du doublon j avais pas vu: je suis d autant plus d accord ;))

Il a vraiment reussi sa mission on peut dire.

Posté le

android

(1)

Répondre

Situation classique pour un clandestin (infiltré).

Pour s'en sortir: adopter l'attitude du canard. Même si les pattes s'agitent au fond de l'eau, il faut toujours resté calme à la surface.
Plus facile à écrire qu'à faire tout de même.

Si j'avais été a sa place je me serais fait griller au moment prévus où les mecs me disent "bon toi tu vas chercher ce foutu espion"
Je n'aurais pas pu m'empêcher d'esquisser un sourire de satisfaction...

Willi Lehmann fut un citoyen Allemand qui, en 1929, proposa ses services d'espionnage au NKVD Soviétique.
Il n'y a guère de doute que sa motivation (trahison envers L'Allemagne) fut d'ordre économique.
Son train de vie était supérieur à son salaire de policier. Il devait par ailleurs prendre soin de sa femme et son amante, et payer ses dettes de jeu (courses hippiques).

En 1933, quand les Nazis prennent le pouvoir en Allemagne, il entre dans la Gestapo, où, l'année suivante, il devient Directeur de la division chargée de la lutte contre l'espionnage Soviétique.

En 1939, avec le conflit mondial enclenché, il passe au Bureau principal de la sécurité du Reich: la Division 4.
Sa mission était d'empêcher les Soviétiques d'espionner l'Industrie d'armement Allemande.
Il fournira de très précieuses informations à Moscou...

Le 19 juin 1941, il informe Moscou que l'URSS sera attaquée le 22, à 3 heures du matin par le Reich Allemand.
Willi Lehmann ne fut pas le seul agent à informer de cette offensive Allemande imminente, mais néanmoins son message fut classé comme "désinformation".

En 1942, pour une raison fortuite, il fut découvert, durement interrogé par ses collègues de la Gestapo -qui n'en croyaient pas d'avoir été bernés durant tant d'années- puis exécuté dans les sous-sols de leur QG de Berlin.

a écrit : Un ami Russe m'a raconté qu'un espion Soviétique, installé aux Etats-Unis, et totalement intégré dans la société Américaine, s'est dévoilé lui même.... À cause d'une cigarette.

Au cours d'une compétition sportive, en compagnie d'autres personnes en tant que spectateurs, il p
rit une cigarette et la tapota contre le paquet pour tasser le tabac.
Cette coutume, tout à fait Soviétique, interpella un autre assistant...
Une enquête révéla son passé et pour qui il travaillait réellement.

Note: si vous avez plus de détails sur cette "anecdote", je suis preneur. Malgré plusieurs recherches sur le Net, je n'ai rien trouvé la validant.
-------------------
Eli Cohen fut un célèbre espion Israélien, qui réussit à s'infiltrer dans les plus hautes sphères du Pouvoir Syrien.
Son plus haut succès fut d'arriver dans les années 60, à obtenir les plans détaillés des batteries de canons installées sur le Plateau du Golan, alors Syrien.
Ses informations furent vitales durant la Guerre-des-six-jours. (1967)
Gordon Thomas raconte merveilleusement son histoire, dans son livre sur le Mossad, les Services Secrets Israéliens.
fr.m.wikipedia.org/wiki/Eli_Cohen
fr.m.wikipedia.org/wiki/Gordon_Thomas
Afficher tout
Concernant Eli Cohen il y a également une mini série sur Netflix plutôt pas mal : "the spy " avec Sacha baron Cohen dans le rôle principal (dans un registre tout à fait différent de celui de ses films)

a écrit : Concernant Eli Cohen il y a également une mini série sur Netflix plutôt pas mal : "the spy " avec Sacha baron Cohen dans le rôle principal (dans un registre tout à fait différent de celui de ses films) Je n'ai malheureusement pas accès à Netflix.
Si un jour j'ai l'occasion de voir cette mini-série, ce sera avec plaisir.

Un espion soviétique en 1918 ? Alors que l'URSS n'a été créée qu'en 1922 ?

a écrit : J ai pourtant l impression de "déjà vu" dans les anciens films Americains où Humphrey Bogart permettait de donner l envie de fumer car c' est cool. (Il est pas mort d un cancer de la gorge ?)
J ai rêvé ou c est juste un faux souvenir ? (Et en même temps la scène que tu décris j ai l impression de l
avoir vu également dans un film type "la grande évasion" (et dans ce cas ça serait l Americain qui se fait découvrir par des Allemands a cause de cette habitude. Vais essayer de voir si j ai quelques films qui pourraient infirmer ou non l un des deux points). Afficher tout
Inglorius basterd de Tarantino. Un soldat américain infiltré si je me souviens bien de fait repérer à cause de sa façon de faire un "3" avec des doigts (pouce et index liés alors que les Allemands le font plutôt pouce et auriculaire repliés)

Film "sens unique" avec Kevin Costner. Il est chargé d'enquêter sur une taupe soviétique infiltrée à la CIA qui s'avère être lui même