Une bouteille à la mer, juste avant le naufrage du Titanic

Proposé par
le

En 2017, sur les côtes canadiennes, on retrouva une bouteille contenant une lettre écrite par une jeune fille de 13 ans, Mathilde Lefebvre. L’histoire aurait pu être banale si elle n’avait pas été jetée en mer le 13 avril 1912 du Titanic, la veille du naufrage ! Il aura fallu 105 ans pour qu’elle touche terre.

Elle a été authentifiée par des proches de la jeune fille (qui a péri dans le naufrage) ainsi que par des spécialistes des courants marins.


Tous les commentaires (40)

a écrit : Je parlais aussi des côtes qui s'ensablent, tu as remarqué ? Eh oui, il n'y a pas que des plages qui se réduisent et pas plus qu'avant, il y en a qui se réduisent, il y en a qui s'agrandissent et il y en a qui restent pareilles. Ca a toujours été comme ça. Le changement climatique bouleverse les choses mais il ne va pas que dans le sens de la diminution des plages. Afficher tout Bien sur qu'il y a des côtes qui s'ensablent, question de courants marins et apport de matières via les cours d'eau, mais tu devrais regarder des historiques d'imagerie satellite, et constater que, d'une manière générale, ça recule plus souvent que ça avance.

L'hippothèse c'était que cette bouteille a pu s'échouer sur une plage en cours d'ensablement à l'époque jusqu'à ce que la montée des eaux s'en mêle, citout :)

a écrit : Bien sur qu'il y a des côtes qui s'ensablent, question de courants marins et apport de matières via les cours d'eau, mais tu devrais regarder des historiques d'imagerie satellite, et constater que, d'une manière générale, ça recule plus souvent que ça avance.

L'hippothèse c&
#039;était que cette bouteille a pu s'échouer sur une plage en cours d'ensablement à l'époque jusqu'à ce que la montée des eaux s'en mêle, citout :) Afficher tout
Je suis d'accord avec toi que ça recule plus souvent que ça avance, mais ça fait des dizaines de milliers d'années que ça recule dans les endroits ou ça recule, c'est pourquoi je disais qu'il n'y a pas vraiment de période d'érosion, l'érosion c'est tout le temps, même si des fortes tempêtes ont fait quelques dégâts dans des endroits emblématiques qui ont fait la une de l'actualité, ça ne veut pas dire que nous sommes dans une période d'érosion qui aurait été précédée d'une période d'engraissement des côtes et qu'on pourrait espérer un retour à une période d'engraissement. Je ne dis pas non plus que cette bouteille n'a pas pu être ensablée puis découverte récemment par l'érosion à cause d'un phénomène local, mais je ne pense pas qu'on puisse dire qu'il y avait un ensablement général sur la planète à l'époque et qu'il y aurait un siècle plus tard une érosion générale. Tu pourras remarquer que les côtes dont on déplore actuellement l'érosion n'étaient pas en train de croitre à l'époque, elles s'usaient tout simplement moins vite parce qu'il y avait eu moins de tempêtes très fortes, et c'est un phénomène localisé, même s'il nous touche particulièrement parce que ça concerne les côtes de notre beau pays !

a écrit : Je suis d'accord avec toi que ça recule plus souvent que ça avance, mais ça fait des dizaines de milliers d'années que ça recule dans les endroits ou ça recule, c'est pourquoi je disais qu'il n'y a pas vraiment de période d'érosion, l'érosion c'est tout le temps, même si des fortes tempêtes ont fait quelques dégâts dans des endroits emblématiques qui ont fait la une de l'actualité, ça ne veut pas dire que nous sommes dans une période d'érosion qui aurait été précédée d'une période d'engraissement des côtes et qu'on pourrait espérer un retour à une période d'engraissement. Je ne dis pas non plus que cette bouteille n'a pas pu être ensablée puis découverte récemment par l'érosion à cause d'un phénomène local, mais je ne pense pas qu'on puisse dire qu'il y avait un ensablement général sur la planète à l'époque et qu'il y aurait un siècle plus tard une érosion générale. Tu pourras remarquer que les côtes dont on déplore actuellement l'érosion n'étaient pas en train de croitre à l'époque, elles s'usaient tout simplement moins vite parce qu'il y avait eu moins de tempêtes très fortes, et c'est un phénomène localisé, même s'il nous touche particulièrement parce que ça concerne les côtes de notre beau pays ! Afficher tout T'es dans le dénie.. Les glaciers fondent, l'eau monte, des terres sont submergées, les côtes reculent, les phénomènes climatiques extrêmes se multiplient, l'érosion s'accélère. Partout dans le monde. La terre perd du terrain, c'est un fait, renseigne toi. Son hypothèse est valide.

Posté le

android

(4)

Répondre

C'est dingue le mythe autour de ce bateau... on trouve une bouteille à la mer et il y a des spécialistes qui étudient les courants pour prouver la véracité de la missive qui n'apporte rien, ni du côté historique, ni ne répond à aucune questions restée en suspens.

N'empêche je ne pourrais pas citer d'autres noms de bateaux, sauf le Costa Concordia parce que assez récent.

La recherche est sûrement en vue d'une vente de l'objet, il y a toujours des collectionneurs.

a écrit : T'es dans le dénie.. Les glaciers fondent, l'eau monte, des terres sont submergées, les côtes reculent, les phénomènes climatiques extrêmes se multiplient, l'érosion s'accélère. Partout dans le monde. La terre perd du terrain, c'est un fait, renseigne toi. Son hypothèse est valide. Je suis très bien renseigné : l'eau n'a pas commencé monter à cause du changement climatique, ou alors de quelques cm, pas de quoi submerger beaucoup les terres.. Et il faudrait vous mettre d'accord entre ceux qui disent que le changement climatique détruit tout et ceux qui disent que l'érosion obéit à des cycles... Alors oui les glaciers fondent et l'érosion s'accélère mais justement si elle s'accélère ça veut dire qu'avant il y avait déjà de l'érosion et qu'on n'est pas dans un "période d'érosion" qui succèderait à une période d'engraissement. Et l'érosion s'accélère dans les endroits qui étaient déjà sujets à l'érosion. Alors oui les côtes changent, il y a de l'érosion et des ensablements, et je veux même bien admettre que tout ça s'accélère et devient aléatoire et incontrôlable à cause du changement climatique provoqué par l'homme et tous ses rejets de gaz à effet de serre, mais dire "période d'érosion " c'est beaucoup trop simpliste pour décrire la situation actuelle et c'est loin de décrire la totalité des côtes et reliefs.

a écrit : 105 ans pour qu'elle touche terre*
* à un endroit accessible par l'homme
* visible par quelqu'un
* qui ne l'a pas prise pour un déchet
* qui l'a récupéré pour regarder de plus prêt

Facsinant
Elle a peut être touché terre il y a un bon moment

a écrit : Je suis très bien renseigné : l'eau n'a pas commencé monter à cause du changement climatique, ou alors de quelques cm, pas de quoi submerger beaucoup les terres.. Et il faudrait vous mettre d'accord entre ceux qui disent que le changement climatique détruit tout et ceux qui disent que l'érosion obéit à des cycles... Alors oui les glaciers fondent et l'érosion s'accélère mais justement si elle s'accélère ça veut dire qu'avant il y avait déjà de l'érosion et qu'on n'est pas dans un "période d'érosion" qui succèderait à une période d'engraissement. Et l'érosion s'accélère dans les endroits qui étaient déjà sujets à l'érosion. Alors oui les côtes changent, il y a de l'érosion et des ensablements, et je veux même bien admettre que tout ça s'accélère et devient aléatoire et incontrôlable à cause du changement climatique provoqué par l'homme et tous ses rejets de gaz à effet de serre, mais dire "période d'érosion " c'est beaucoup trop simpliste pour décrire la situation actuelle et c'est loin de décrire la totalité des côtes et reliefs. Afficher tout Ce dialogue de sourd est parti d'une maladresse de ma part en parlant de "période d'érosion" dans un de mes précédent commentaires, j'aurai effectivement du parler d'accélération de l'érosion.

Sorry

Passons à autre chose :)

a écrit : Ce dialogue de sourd est parti d'une maladresse de ma part en parlant de "période d'érosion" dans un de mes précédent commentaires, j'aurai effectivement du parler d'accélération de l'érosion.

Sorry

Passons à autre chose :)
C'est périodique chez toi. Ah ah ah ^^

a écrit : Je suis très bien renseigné : l'eau n'a pas commencé monter à cause du changement climatique, ou alors de quelques cm, pas de quoi submerger beaucoup les terres.. Et il faudrait vous mettre d'accord entre ceux qui disent que le changement climatique détruit tout et ceux qui disent que l'érosion obéit à des cycles... Alors oui les glaciers fondent et l'érosion s'accélère mais justement si elle s'accélère ça veut dire qu'avant il y avait déjà de l'érosion et qu'on n'est pas dans un "période d'érosion" qui succèderait à une période d'engraissement. Et l'érosion s'accélère dans les endroits qui étaient déjà sujets à l'érosion. Alors oui les côtes changent, il y a de l'érosion et des ensablements, et je veux même bien admettre que tout ça s'accélère et devient aléatoire et incontrôlable à cause du changement climatique provoqué par l'homme et tous ses rejets de gaz à effet de serre, mais dire "période d'érosion " c'est beaucoup trop simpliste pour décrire la situation actuelle et c'est loin de décrire la totalité des côtes et reliefs. Afficher tout +125m en 20.000ans depuis le dernier pic de glaciation.

+4m en 6.000ans.

+16cm en une 100ene d'année.

Entre +50cm et +5m selon les scénarios d'ici la fin du siècle.

A l'échelle géologique l'eau monte beaucoup et l'érosion ne cesse, de facto, de s'accélérer. Donc oui l'érosion est un phénomène immuable. Tout change et se transforme perpétuellement. Mais reste que les conséquences de l'érosion remodelent le paysage en ce moment, des plages disparaissent, donc parler de période d'érosion n'est pas ridicule et illustre le propos.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : C'est périodique chez toi. Ah ah ah ^^ Ouais, j'aime bien foutre le bordel, c'est instinctif, à chaque bouteille de rhum, je fais un lapsus et ca dégénère ;)

a écrit : +125m en 20.000ans depuis le dernier pic de glaciation.

+4m en 6.000ans.

+16cm en une 100ene d'année.

Entre +50cm et +5m selon les scénarios d'ici la fin du siècle.

A l'échelle géologique l'eau monte beaucoup et l'érosion ne cesse, de facto, d
e s'accélérer. Donc oui l'érosion est un phénomène immuable. Tout change et se transforme perpétuellement. Mais reste que les conséquences de l'érosion remodelent le paysage en ce moment, des plages disparaissent, donc parler de période d'érosion n'est pas ridicule et illustre le propos. Afficher tout
Ouiii mais j'avais parlé de "période d'érosion" c'est là que je me suis planté.

Bon vu qu'on est parti H.S je vais donner le fond de ma pensée.

L'érosion est constante sur notre planète tant qu'il y aura un climat, sur Terre, le climat est cyclique comme le dit Lleilff (Lflfelf, pardon, pas pratique ce pseudo^^) via le déséquilibre équilibré de la rotation de notre planète autour du Soleil, là où je me suis planté dans mes propos c'est d'attribuer la totalité de l'érosion actuelle à l'anthropocène.

a écrit : Je suis très bien renseigné : l'eau n'a pas commencé monter à cause du changement climatique, ou alors de quelques cm, pas de quoi submerger beaucoup les terres.. Et il faudrait vous mettre d'accord entre ceux qui disent que le changement climatique détruit tout et ceux qui disent que l'érosion obéit à des cycles... Alors oui les glaciers fondent et l'érosion s'accélère mais justement si elle s'accélère ça veut dire qu'avant il y avait déjà de l'érosion et qu'on n'est pas dans un "période d'érosion" qui succèderait à une période d'engraissement. Et l'érosion s'accélère dans les endroits qui étaient déjà sujets à l'érosion. Alors oui les côtes changent, il y a de l'érosion et des ensablements, et je veux même bien admettre que tout ça s'accélère et devient aléatoire et incontrôlable à cause du changement climatique provoqué par l'homme et tous ses rejets de gaz à effet de serre, mais dire "période d'érosion " c'est beaucoup trop simpliste pour décrire la situation actuelle et c'est loin de décrire la totalité des côtes et reliefs. Afficher tout Il faut préciser que la montée des océans n’est pas uniquement due à la fonte des glaces, mais aussi à la dilatation thermique des océans (une même masse d’eau occupe un volume supérieur lorsqu’elle est chaude plutôt que froide, hormis lorsqu’elle est gelée). Par contre je ne sais pas en quelles proportions se distribuent les “responsabilités” de cette élévation entre les 2 phénomènes, si quelqu’un en sait plus ? ...

a écrit : +125m en 20.000ans depuis le dernier pic de glaciation.

+4m en 6.000ans.

+16cm en une 100ene d'année.

Entre +50cm et +5m selon les scénarios d'ici la fin du siècle.

A l'échelle géologique l'eau monte beaucoup et l'érosion ne cesse, de facto, d
e s'accélérer. Donc oui l'érosion est un phénomène immuable. Tout change et se transforme perpétuellement. Mais reste que les conséquences de l'érosion remodelent le paysage en ce moment, des plages disparaissent, donc parler de période d'érosion n'est pas ridicule et illustre le propos. Afficher tout
Tu prétends me contredire mais ces nombres n'illustrent pas ton affirmation : l'eau a monté continuellement depuis la dernière glaciation et bien plus qu'en ce moment, tu peux diviser les hauteurs que tu indiques par le nombre d'années sur lequel elles se sont étalées pour vérifier. Alors oui on prévoit une forte hausse à venir à cause du changement climatique mais on ne l'a pas encore constatée. Et il ne faut pas confondre montée des eaux et érosion. Quand l'eau monte c'est une inondation. L'eau n'a pas besoin de monter pour éroder la côte. Et donc mon point que tu n'as toujours pas compris apparemment c'est de dire que c'est pas parce qu'on voit des images impressionnantes de maisons qui se retrouvent au bord de l'eau à cause de l'érosion, que ça veut dire que l'érosion remodèle le paysage ou que les plages disparaissent "en ce moment". Il ne faut pas céder aux préjugés dès qu'on voit des images impressionnantes de certains endroits en particulier. Il y a toujours eu des paysages remodelés et des plages qui disparaissaient. C'était peut-être moins vite ou sur des côtes qui n'étaient pas construites donc ça a moins marqué les esprits. Et ce n'est pas un phénomène régulier : ces sont les grosses tempêtes qui réduisent la côte à chaque fois qu'elles se produisent. Et pendant ce temps-là le Mont St Michel s'ensable alors il ne faut pas employer des expressions toutes faites comme "période d'érosion" en fonction du dernier reportage que tu as vu à la télé ! Et comme Nicontrarié a reconnu que cette expression était inappropriée, mes commentaires ont servi éliminer un préjugé et c'est bien le but de cette application. Et ceux qui veulent néanmoins céder au sensationnalisme en connaissance de cause ou parce qu'ils ont toujours les mêmes préjugés peuvent bien sûr continuer à employer les expressions qu'ils veulent, j'ai fini mes explications.

a écrit : Tu prétends me contredire mais ces nombres n'illustrent pas ton affirmation : l'eau a monté continuellement depuis la dernière glaciation et bien plus qu'en ce moment, tu peux diviser les hauteurs que tu indiques par le nombre d'années sur lequel elles se sont étalées pour vérifier. Alors oui on prévoit une forte hausse à venir à cause du changement climatique mais on ne l'a pas encore constatée. Et il ne faut pas confondre montée des eaux et érosion. Quand l'eau monte c'est une inondation. L'eau n'a pas besoin de monter pour éroder la côte. Et donc mon point que tu n'as toujours pas compris apparemment c'est de dire que c'est pas parce qu'on voit des images impressionnantes de maisons qui se retrouvent au bord de l'eau à cause de l'érosion, que ça veut dire que l'érosion remodèle le paysage ou que les plages disparaissent "en ce moment". Il ne faut pas céder aux préjugés dès qu'on voit des images impressionnantes de certains endroits en particulier. Il y a toujours eu des paysages remodelés et des plages qui disparaissaient. C'était peut-être moins vite ou sur des côtes qui n'étaient pas construites donc ça a moins marqué les esprits. Et ce n'est pas un phénomène régulier : ces sont les grosses tempêtes qui réduisent la côte à chaque fois qu'elles se produisent. Et pendant ce temps-là le Mont St Michel s'ensable alors il ne faut pas employer des expressions toutes faites comme "période d'érosion" en fonction du dernier reportage que tu as vu à la télé ! Et comme Nicontrarié a reconnu que cette expression était inappropriée, mes commentaires ont servi éliminer un préjugé et c'est bien le but de cette application. Et ceux qui veulent néanmoins céder au sensationnalisme en connaissance de cause ou parce qu'ils ont toujours les mêmes préjugés peuvent bien sûr continuer à employer les expressions qu'ils veulent, j'ai fini mes explications. Afficher tout Plus d'eau, plus d'érosion par l'eau. Plus de tempêtes, plus d'érosion des cotes. Tu peux jouer sur les mots tant que tu veux ça ne suffira pas a discréditer l'hypothèse d'une plage qui aurait pu partiellement disparaître au cours des 100 dernières années par érosion du littoral.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Plus d'eau, plus d'érosion par l'eau. Plus de tempêtes, plus d'érosion des cotes. Tu peux jouer sur les mots tant que tu veux ça ne suffira pas a discréditer l'hypothèse d'une plage qui aurait pu partiellement disparaître au cours des 100 dernières années par érosion du littoral. C'est dans ta tête, je n'ai jamais dit qu'une plage n'a pas pu disparaître. Au contraire, j'ai même dit qu'il y a des exemples de recul de la côte qui ont fait la une de l'actualité. Et sinon "plus d'eau, plus d'érosion par l'eau " c'est pas très convaincant comme argument pour expliquer l'érosion des côtes. Si les océans montent de quelques cm en moyenne, la mer sera quelques cm plus haut à marée haute, mais ça ne changera rien sur l'érosion entre deux marées hautes et encore, même à marée haute, ça ne changera pas grand-chose. Ce sont les tempêtes et les courants qui façonnent la côte, on n'est pas à quelques centimètres près sur la hauteur moyenne des océans. La discussion est partie du fait que je conteste l'expression "nous sommes dans une période d'érosion", mais si tu me reproches ce que tu as toi même inventé et si tu n'as pas de meilleurs arguments que "plus d'eau, plus d'érosion" pour expliquer la disparition de certaines plages, on ne va pas s'en sortir...

a écrit : C'est dans ta tête, je n'ai jamais dit qu'une plage n'a pas pu disparaître. Au contraire, j'ai même dit qu'il y a des exemples de recul de la côte qui ont fait la une de l'actualité. Et sinon "plus d'eau, plus d'érosion par l'eau " c'est pas très convaincant comme argument pour expliquer l'érosion des côtes. Si les océans montent de quelques cm en moyenne, la mer sera quelques cm plus haut à marée haute, mais ça ne changera rien sur l'érosion entre deux marées hautes et encore, même à marée haute, ça ne changera pas grand-chose. Ce sont les tempêtes et les courants qui façonnent la côte, on n'est pas à quelques centimètres près sur la hauteur moyenne des océans. La discussion est partie du fait que je conteste l'expression "nous sommes dans une période d'érosion", mais si tu me reproches ce que tu as toi même inventé et si tu n'as pas de meilleurs arguments que "plus d'eau, plus d'érosion" pour expliquer la disparition de certaines plages, on ne va pas s'en sortir... Afficher tout @Lflfelf et @Sleeperstyle. Voici un document qui devrait, je l'espère, mettre un terme à cette houleuse (^^) discussion :

fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89rosion_du_littoral?wprov=sfla1

Il faut lui répondre à cette petite...
Tient bon ma chérie, on arrive...

a écrit : @Lflfelf et @Sleeperstyle. Voici un document qui devrait, je l'espère, mettre un terme à cette houleuse (^^) discussion :

fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89rosion_du_littoral?wprov=sfla1
Et pour ceux qui ont la flemme de lire cet article, voici un paragraphe qui le résume et c'est pourquoi je voulais tordre le cou à l'idée reçue qu'il y aurait particulièrement en ce moment une "période d'érosion" et je disais que cette idée reçue était particulièrement due au fait que l'homme s'installe maintenant au plus près des côtes et donc ce phénomène lorsqu'il existait passait inaperçu et était sans conséquences mémorables alors que maintenant il fait la une de l'actualité et ancre cette idée dans la tête des gens :
"L’érosion marine est un phénomène naturel récurrent et millénaire, le trait de côte ayant toujours subi des fluctuations. Si les plages rétrécissent, les dunes reculent et les falaises se morcellent de façon accélérée. C’est certes en partie dû à l’élévation du niveau de la mer en raison du réchauffement climatique, mais, à ce jour, « l’élévation du niveau de la mer n’est pas assez rapide pour causer une érosion des côtes (…) importante »7. L’urbanisation du littoral depuis 150 ans a changé la donne : « Autrefois, les hommes ne s’installaient pas sur les côtes sableuses, ils savaient que c’était mobile »8. « Dès le début du tourisme, il fallait être au plus près de la mer (…) ; presque toutes les stations, d’Hendaye (Pyrénées-Atlantiques) à Bray-Dunes (Nord) ont été construites sur les dunes littorales. Les échanges naturels entre la plage et sa réserve de sable qui l’alimentait en cas de tempête ont été rompus. (…) Les systèmes de digues ou d’enrochement, destinés à contrer l’érosion, au lieu d’améliorer la situation, entravent encore plus ces échanges »9. Pour autant, les effets du réchauffement climatique sur les côtes ne peuvent être écartés, surtout dans l’avenir10."