Le « Fort Gaffe »

Proposé par
le

Construit en 1817 pour contrer les attaques du Canada britannique le long de la frontière, le fort américain de Montgomery fut surnommé le « Fort Gaffe » (« Fort Blunder » en anglais) : une erreur d’arpentage avait fait démarrer sa construction du côté canadien.

La frontière se trouvait en réalité plus d’un kilomètre plus au sud. Sa construction ne fut donc jamais achevée, et les résidents locaux purent même recueillir les matériaux pour leurs propres constructions.


Commentaires préférés (3)

Ironique : en voulant se défendre contre le Canada, les États-Unis l'agressent accidentellement (j'imagine qu'on peut considérer la construction de fortifications et l'installation d'une garnison sur un territoire étranger sans autorisation comme une agression).

Posté le

android

(44)

Répondre

a écrit : Ironique : en voulant se défendre contre le Canada, les États-Unis l'agressent accidentellement (j'imagine qu'on peut considérer la construction de fortifications et l'installation d'une garnison sur un territoire étranger sans autorisation comme une agression). Des guerres ont du éclater pour moins que ça...

La petite île de Märket (qui émergea d'ailleurs au 16eme siècle, de par le rebond isostatique... ) est situé en Mer Baltique, à équidistance des côtes Suédoises et Finlandaises.
La frontière commune de ces deux États Scandinaves, la traverse donc.
En 1885, un phare y est construit par la Finlande, car si les récifs de cet îlot parlaient, ils raconteraient déjà plusieurs histoires de naufrages.

Un siècle plus tard... Patatras !!!
Des photos satellitaires révèlent que le phare Finlandais est érigé en Territoire Souverain Suédois.
Que faire ?
Déplacer le phare ou en reconstruire un autre ? Impensable !
Modifier les limites maritimes des deux États, afin que ce qui est Finlandais soit en Finlande ? Que neni ! Ceci modifie aussi les zones exclusives de pêche de ces pays Scandinaves.

Un Accord sera trouvé entre les deux, afin que les quelques centaines de mètres carrés où se situent le phare, ses bâtiments annexes et le brise-lames, fassent l'objet d'un échange de superficie territoriale Souveraine équivalente entre Stockholm et Helsinki.

Aujourd'hui, le tracé de la frontière est quelque peu "tarabiscoté"...
Carte dans ce lien:
fr.m.wikipedia.org/wiki/M%C3%A4rket#:~:text=M%C3%A4rket%2C%20en%20su%C3%A9dois%20%5B%CB%88m%C3%A6rk%C9%99(,Stockholm%20et%20d'Uppsala).

Et pour "rebond isostatique", c'est ici ! :
fr.m.wikipedia.org/wiki/Isostasie


Tous les commentaires (11)

Ironique : en voulant se défendre contre le Canada, les États-Unis l'agressent accidentellement (j'imagine qu'on peut considérer la construction de fortifications et l'installation d'une garnison sur un territoire étranger sans autorisation comme une agression).

Posté le

android

(44)

Répondre

a écrit : Ironique : en voulant se défendre contre le Canada, les États-Unis l'agressent accidentellement (j'imagine qu'on peut considérer la construction de fortifications et l'installation d'une garnison sur un territoire étranger sans autorisation comme une agression). Des guerres ont du éclater pour moins que ça...

a écrit : Des guerres ont du éclater pour moins que ça... Je me suis toujours demandé si un seigneur, après avoir été invité à manger et découvrant les asperges, s'était ensuite pensé empoisonné au moment d'uriner et avait déclenché une guerre pour ça.

1817, donc juste après la guerre de 1812 opposant les États-unis d'Amérique nouvellement créés et l'empire britannique possédant le Canada. C'est assez ironique sachant que ce sont biens les EU qui ont tenté d'envahir le Canada, suetout le Quebec actuel et ce à plusieurs reprises. En raison de la combativité des Britanniques et Français-Canadiens (Québécois) et d'une préparation généralement désastreuse, les Étatsuniens n'ont jamais pu s'y maintenir.

Posté le

android

(8)

Répondre

La petite île de Märket (qui émergea d'ailleurs au 16eme siècle, de par le rebond isostatique... ) est situé en Mer Baltique, à équidistance des côtes Suédoises et Finlandaises.
La frontière commune de ces deux États Scandinaves, la traverse donc.
En 1885, un phare y est construit par la Finlande, car si les récifs de cet îlot parlaient, ils raconteraient déjà plusieurs histoires de naufrages.

Un siècle plus tard... Patatras !!!
Des photos satellitaires révèlent que le phare Finlandais est érigé en Territoire Souverain Suédois.
Que faire ?
Déplacer le phare ou en reconstruire un autre ? Impensable !
Modifier les limites maritimes des deux États, afin que ce qui est Finlandais soit en Finlande ? Que neni ! Ceci modifie aussi les zones exclusives de pêche de ces pays Scandinaves.

Un Accord sera trouvé entre les deux, afin que les quelques centaines de mètres carrés où se situent le phare, ses bâtiments annexes et le brise-lames, fassent l'objet d'un échange de superficie territoriale Souveraine équivalente entre Stockholm et Helsinki.

Aujourd'hui, le tracé de la frontière est quelque peu "tarabiscoté"...
Carte dans ce lien:
fr.m.wikipedia.org/wiki/M%C3%A4rket#:~:text=M%C3%A4rket%2C%20en%20su%C3%A9dois%20%5B%CB%88m%C3%A6rk%C9%99(,Stockholm%20et%20d'Uppsala).

Et pour "rebond isostatique", c'est ici ! :
fr.m.wikipedia.org/wiki/Isostasie

a écrit : La petite île de Märket (qui émergea d'ailleurs au 16eme siècle, de par le rebond isostatique... ) est situé en Mer Baltique, à équidistance des côtes Suédoises et Finlandaises.
La frontière commune de ces deux États Scandinaves, la traverse donc.
En 1885, un phare y est construit par la Finlande, c
ar si les récifs de cet îlot parlaient, ils raconteraient déjà plusieurs histoires de naufrages.

Un siècle plus tard... Patatras !!!
Des photos satellitaires révèlent que le phare Finlandais est érigé en Territoire Souverain Suédois.
Que faire ?
Déplacer le phare ou en reconstruire un autre ? Impensable !
Modifier les limites maritimes des deux États, afin que ce qui est Finlandais soit en Finlande ? Que neni ! Ceci modifie aussi les zones exclusives de pêche de ces pays Scandinaves.

Un Accord sera trouvé entre les deux, afin que les quelques centaines de mètres carrés où se situent le phare, ses bâtiments annexes et le brise-lames, fassent l'objet d'un échange de superficie territoriale Souveraine équivalente entre Stockholm et Helsinki.

Aujourd'hui, le tracé de la frontière est quelque peu "tarabiscoté"...
Carte dans ce lien:
fr.m.wikipedia.org/wiki/M%C3%A4rket#:~:text=M%C3%A4rket%2C%20en%20su%C3%A9dois%20%5B%CB%88m%C3%A6rk%C9%99(,Stockholm%20et%20d'Uppsala).

Et pour "rebond isostatique", c'est ici ! :
fr.m.wikipedia.org/wiki/Isostasie
Afficher tout
Du moment que c'est réglé à l'amiable où au pire sans l'odeur âcre de la poudre à canon, ca me fais toujours mourir de rire ces histoires de violation frontalières. ^^

Ca me rappelle une émission sur la guerre des voisins où ca a failli finir en pugilat pour une histoire de ... fleurs plantées le long d'un chemin qui appartenait à l'autre voisin à 10 centimètres près...
Quand on a décidé d'être con, tout est permis ! Mais dans notre cas, les belligérants ont su faire preuve de beaucoup de raison. :)

Effectivement, des guerres ont été déclarées pour moins que ça. :(

a écrit : Du moment que c'est réglé à l'amiable où au pire sans l'odeur âcre de la poudre à canon, ca me fais toujours mourir de rire ces histoires de violation frontalières. ^^

Ca me rappelle une émission sur la guerre des voisins où ca a failli finir en pugilat pour une histoire de ... fleurs planté
es le long d'un chemin qui appartenait à l'autre voisin à 10 centimètres près...
Quand on a décidé d'être con, tout est permis ! Mais dans notre cas, les belligérants ont su faire preuve de beaucoup de raison. :)

Effectivement, des guerres ont été déclarées pour moins que ça. :(
Afficher tout
J'allais te/vous parler de ces guerres qui prêtent parfois à sourire, -dont la Guerre du cochon! -, mais cette dernière est actuellement en votation dans la rubrique "modération".

Quelques autres guerres atypiques.
La "Guerre des pâtisseries", opposant la France et le Mexique. fr.m.wikipedia.org/wiki/Guerre_des_P%C3%A2tisseries

L'émeute de la pastèque, à Panama.
fr.qaz.wiki/wiki/Watermelon_War

La guerre du football, qui opposa le Salvador et le Honduras. Il y a une anecdote SCMB à son sujet.
www-franceinter-fr.cdn.ampproject.org/v/s/www.franceinter.fr/amp/emissions/rendez-vous-avec-x/rendez-vous-avec-x-22-avril-2020?amp_js_v=a6&amp_gsa=1&usqp=mq331AQHKAFQArABIA%3D%3D#aoh=16135932469164&referrer=https%3A%2F%2Fwww.google.com&amp_tf=De%20%251%24s&ampshare=https%3A%2F%2Fwww.franceinter.fr%2Femissions%2Frendez-vous-avec-x%2Frendez-vous-avec-x-22-avril-2020

La bataille de Karánzebes (d'authenticité douteuse), où les Forces Armées Autrichiennes se seraient livré bataille... à eux-mêmes !
fr.m.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Kar%C3%A1nsebes

La Guerre des émeus, en Australie.
fr.m.wikipedia.org/wiki/Guerre_des_%C3%A9meus

La "guerre de Líjar contre la France", déclarée par cette commune d'Almería en 1883, et dont la Paix fut signée 100 ans plus tard.
thediplomatinspain-com.cdn.ampproject.org/v/s/thediplomatinspain.com/2019/08/lijar-contra-francia-la-guerra-de-los-cien-anos-en-un-pueblo-de-almeria/amp/?amp_js_v=a6&amp_gsa=1&usqp=mq331AQHKAFQArABIA%3D%3D#aoh=16135950758672&referrer=https%3A%2F%2Fwww.google.com&amp_tf=De%20%251%24s&ampshare=https%3A%2F%2Fthediplomatinspain.com%2F2019%2F08%2Flijar-contra-francia-la-guerra-de-los-cien-anos-en-un-pueblo-de-almeria%2F

Mais la meilleure pour la fin: la "prise de l'île de Guam" ( ou Guaján) à l'Espagne, en 1898.
es.m.wikipedia.org/wiki/Toma_de_Guam
(Celle-là est digne d'une anecdote SCMB !)

Par manque de sources suffisantes, je ne cite pas la Guerre du seau, qui opposa Modène et Bologne, en 1325.
Ni la "Guerre du péxxs" ( l'attribut masculin...) entre la République de Florence et Gènes, en 1425.

a écrit : La petite île de Märket (qui émergea d'ailleurs au 16eme siècle, de par le rebond isostatique... ) est situé en Mer Baltique, à équidistance des côtes Suédoises et Finlandaises.
La frontière commune de ces deux États Scandinaves, la traverse donc.
En 1885, un phare y est construit par la Finlande, c
ar si les récifs de cet îlot parlaient, ils raconteraient déjà plusieurs histoires de naufrages.

Un siècle plus tard... Patatras !!!
Des photos satellitaires révèlent que le phare Finlandais est érigé en Territoire Souverain Suédois.
Que faire ?
Déplacer le phare ou en reconstruire un autre ? Impensable !
Modifier les limites maritimes des deux États, afin que ce qui est Finlandais soit en Finlande ? Que neni ! Ceci modifie aussi les zones exclusives de pêche de ces pays Scandinaves.

Un Accord sera trouvé entre les deux, afin que les quelques centaines de mètres carrés où se situent le phare, ses bâtiments annexes et le brise-lames, fassent l'objet d'un échange de superficie territoriale Souveraine équivalente entre Stockholm et Helsinki.

Aujourd'hui, le tracé de la frontière est quelque peu "tarabiscoté"...
Carte dans ce lien:
fr.m.wikipedia.org/wiki/M%C3%A4rket#:~:text=M%C3%A4rket%2C%20en%20su%C3%A9dois%20%5B%CB%88m%C3%A6rk%C9%99(,Stockholm%20et%20d'Uppsala).

Et pour "rebond isostatique", c'est ici ! :
fr.m.wikipedia.org/wiki/Isostasie
Afficher tout
Toutes proportions gardées, évidement, ma maison possède son "mur de la discorde", dessinant une "frontière" tout à fait biscornue, avec la propriété voisine.
C'est une vieille maison de village, mitoyenne sur un côté, en forme de L.
La porte de sortie du jardin se trouve du petit côté du L et à 1 mètre sur la droite nous sommes devant le mur de la maison d'à côté.
Concrètement mon jardin est sous les fenêtres de ma voisine. Rien d'exceptionnel dans un petit village, il convient juste d'éviter de faire son barbecue dans cette partie du jardin pour ne pas enfumer la voisine...
Sauf que... À 2 m du mur de ma voisine, dans mon jardin donc, se dresse fièrement un petit muret de 1 m 20 de haut sur 80 de large, ce muret débute contre la façade voisine, à l'endroit de la séparation des deux maisons, et longe la maison voisine a 2 mètres de celle-ci jusqu'à la clôture de son jardin, ménageant un espace de 2 m sous les fenêtres voisines, et autrefois "ennemies".
Les deux voisins ne parvenant pas à s'entendre, autrefois, pour laisser l'un entretenir sa façade dans le jardin de l'autre, ce "couloir de jardin", propriété de l'un sous ses fenêtres mais dans le jardin de l'autre, fut délimité pour mettre fin aux rixes incessantes.
Plus loin, le long de mon jardin, un petit couloir de terrain permet à ma voisine de passer de la plus petite parcelle de son jardin à la plus grande...
Le hic ?
Ce couloir est tellement étroit qu'il permet à peine le passage d'une brouette, à condition qu'elle ne soit pas trop chargée.
Ça vaut vraiment le coup d'aller consulter, par curiosité, nos deux parcelles au cadastre...

Posté le

android

(4)

Répondre

C'est parfois la conséquence d'un modèle familial aujourd'hui révolu, quand, il y a un siècle, pouvaient vivre ensemble trois générations (7, 8 voir 10 personnes) dans la même maison (vécu dans mon enfance).
À ceci pouvaient facilement se rajouter des bâtiments mitoyens ( du même propriétaire) où s'effectuaient des activités professionnelles aujourd'hui appelées "Artisanat", et même de l'Agriculture d'appoint, où s'engrangeait du foin et du grain pour la basse-cour.
À l'arrière de ces bâtiments, un potager, histoire d'avoir du légume pour rien, à portée de main.
Seulement, depuis 1900, le modèle familial français à changé, bien changé...et les batiments attenants, devenus inutiles, ont été transformés ou démolis et reconstruits à surface égale, pour devenir d'autres logements.
De même, les successions et héritages ont parfois participé à ce morcellement de l'urbanisé.

Et l'on se retrouve avec des situations telles comme la tienne, où il y a 1 siècle, ce n'était qu'un petit "corps de ferme" en plein bourg ( plus courant que l'on peut y penser) mais qui aujourd'hui ne correspond plus à rien, de par une individualisation de ce qui reste "famille" aux yeux de l'Administration.

Merci d'avoir partagé ton témoignage.
Bonne soirée.

a écrit : Toutes proportions gardées, évidement, ma maison possède son "mur de la discorde", dessinant une "frontière" tout à fait biscornue, avec la propriété voisine.
C'est une vieille maison de village, mitoyenne sur un côté, en forme de L.
La porte de sortie du jardin se trouve du petit c
ôté du L et à 1 mètre sur la droite nous sommes devant le mur de la maison d'à côté.
Concrètement mon jardin est sous les fenêtres de ma voisine. Rien d'exceptionnel dans un petit village, il convient juste d'éviter de faire son barbecue dans cette partie du jardin pour ne pas enfumer la voisine...
Sauf que... À 2 m du mur de ma voisine, dans mon jardin donc, se dresse fièrement un petit muret de 1 m 20 de haut sur 80 de large, ce muret débute contre la façade voisine, à l'endroit de la séparation des deux maisons, et longe la maison voisine a 2 mètres de celle-ci jusqu'à la clôture de son jardin, ménageant un espace de 2 m sous les fenêtres voisines, et autrefois "ennemies".
Les deux voisins ne parvenant pas à s'entendre, autrefois, pour laisser l'un entretenir sa façade dans le jardin de l'autre, ce "couloir de jardin", propriété de l'un sous ses fenêtres mais dans le jardin de l'autre, fut délimité pour mettre fin aux rixes incessantes.
Plus loin, le long de mon jardin, un petit couloir de terrain permet à ma voisine de passer de la plus petite parcelle de son jardin à la plus grande...
Le hic ?
Ce couloir est tellement étroit qu'il permet à peine le passage d'une brouette, à condition qu'elle ne soit pas trop chargée.
Ça vaut vraiment le coup d'aller consulter, par curiosité, nos deux parcelles au cadastre...
Afficher tout
Oh des histoires comme ça j'en ai aussi, sur les nouvelles baraques tout est taillé au LASER mais sur les anciennes, ca bagarre!
Tiens, pas plus tard que y'a pas longtemps, mes parents ont fait un accord à l'amiable avec le terrain de golf d'à coté: on s'occupe de cette partie du fossé et vous de l'autre partie!
Ils sont ok ^^

Comme je disais, on peut soit être con, soit discuter et trouver un arrangement cordial:)

Quand j'étais gosse, j'ai souvenance de m'être disputé pendant des heures pour délimiter la frontière du double bureau...

a écrit : C'est parfois la conséquence d'un modèle familial aujourd'hui révolu, quand, il y a un siècle, pouvaient vivre ensemble trois générations (7, 8 voir 10 personnes) dans la même maison (vécu dans mon enfance).
À ceci pouvaient facilement se rajouter des bâtiments mitoyens ( du même propriétaire) o
ù s'effectuaient des activités professionnelles aujourd'hui appelées "Artisanat", et même de l'Agriculture d'appoint, où s'engrangeait du foin et du grain pour la basse-cour.
À l'arrière de ces bâtiments, un potager, histoire d'avoir du légume pour rien, à portée de main.
Seulement, depuis 1900, le modèle familial français à changé, bien changé...et les batiments attenants, devenus inutiles, ont été transformés ou démolis et reconstruits à surface égale, pour devenir d'autres logements.
De même, les successions et héritages ont parfois participé à ce morcellement de l'urbanisé.

Et l'on se retrouve avec des situations telles comme la tienne, où il y a 1 siècle, ce n'était qu'un petit "corps de ferme" en plein bourg ( plus courant que l'on peut y penser) mais qui aujourd'hui ne correspond plus à rien, de par une individualisation de ce qui reste "famille" aux yeux de l'Administration.

Merci d'avoir partagé ton témoignage.
Bonne soirée.
Afficher tout
C'est tellement vrai. Mais je pense que la notion de "propriété" a du y jouer aussi.

Je re sors l'exemple, ma sœur qui songeait à une époque faire une séparation de terrain de la propriété de nos biomanes et y construire sa baraque dessus qui me demande si ca me pose souci

Bon ben moi j'ai répondu que j'en avais rien à carrer, mais dans une famille avec 8 gosses... y'en aura toujours un qui va foutre la merde en prenant un avocat parce qu'il pense "POGNON" avant de penser "tranquille"

Tu vois le truc? ^^