Gare au déshabillage paradoxal

Proposé par
le
dans

Le déshabillage paradoxal est le phénomène physiologique qui pousse les victimes d'hypothermie à croire qu'ils ont chaud et à se déshabiller, accélérant ainsi la perte de chaleur. C'est une des explications potentielles de l'énigme du col Dyatlov où 9 randonneurs furent retrouvés morts de froid et partiellement déshabillés.

Cette énigme a fait l'objet d'une autre anecdote sur SCMB.


Tous les commentaires (32)

a écrit : Est-ce que l'explication suivante à été envisagée : le froid a tellement altéré la perception des couleurs et le sens des priorités de certains membres de l'équipe, qu'il se sont battus avec les autres pour leur arracher des vêtements qui seraient, à leur avis, mieux assortis au reste de leur tenue ? J'ai eu l'explication, logique, du port de vêtements qui ne leurs appartenaient pas, dans la lecture d'un long compte rendu publié en langue espagnole.
La raison pour laquelle ils sont tous sortis (ensemble?) de la tente, reste encore actuellement inconnue. Toujours est-il quelle semble avoir été précipitée, et pourrait être due à la déchirure (accidentelle ou provoquée ?) de la toile. Toujours est-il que l'enquête a déterminé qu'elle a eu lieu depuis l'intérieur.
Ils se sont dirigés vers la forêt en contrebas, et là ils ont allumé un feu, en brisant des branches de pin. Cependant l'hypothermie a eu raison de deux d'entre eux, et ils ont donc été déshabillés par certains autres, afin de réutiliser leurs vêtements dans la protection contre le froid. Trois d'entre eux ont essayé de revenir jusqu'à la tente, mais sont morts durant le retour.
Quant aux quatre autres, dont les cadavres n'ont été localisés que plusieurs semaines plus tard, il semblerait qu'ils aient décidé de creuser un habitacle dans la neige accumulée contre un dénivelé de quatre mètres, le long de la berge de la rivière. Ils sont néanmoins tous morts d'hypothermie, les uns après les autres, sans oublier d'ôter partie des vêtements des décédés, afin de tenter de résister au froid, le plus longtemps possible.
A noter que ce sont ceux de la berge, qui ont été retrouvés sans yeux, sourcils, joue et langue (pour l'un d'entre eux), mais on ne parle pas d'arrachage en soi. En réalité, il semblerait que ce soit des conséquences naturelles du début de décomposition des corps, où ces parties de tissus mous, exposés a l'air, seraient tombés en lambeaux.

Le compte rendu aborde aussi le thème du déshabillage paradoxal. Il est écarté dans ce cas, car l'autopsie des corps semble démontrer ces "emprunts" de vêtements, fusse en déchirant l' un deux, afin de confectionner des bandes de tissu destinées à protéger les pieds du froid. Un détail comme celui ci - il y en a d'autres - démontre qu'ils gardaient toutes leurs facultés mentales, même si le froid les menaient à un hypothermie fatale.

Source ( bien détaillée): misteriored Kholat syakhl. La montaña de los muertos.

a écrit : Il y a une vidéo du Youtuber Poisson Fécond où il parle de ce phénomène, c'est celle de la semaine dernière, où il expérimente sur Gustave les effets de l'hypothermie.

Arrivée à un stade avancé d'hypothermie, le cerveau réagit dans un baroud d'honneur pour se sauver en lançant un affl
ux sanguin massif ce qui réchauffe d'un coup tout le corps et donne une sensation intense de chaleur temporaire.

Mêlée au désespoir et à un soupçon de folie lié à la situation, cela peut causer le fameux déshabillage paradoxal.
Afficher tout
Oh, ça pourrait expliquer des choses.
Il y a 10 jours, je me suis baigné en rivière (oui, je me baigne en février).
Bien qu'elle était assez fraîche, je suis sorti de là avec une jolie teinte écrevisse et une sensation de chaleur comme si j'avais pris un bain bien chaud.

a écrit : Il y a une vidéo du Youtuber Poisson Fécond où il parle de ce phénomène, c'est celle de la semaine dernière, où il expérimente sur Gustave les effets de l'hypothermie.

Arrivée à un stade avancé d'hypothermie, le cerveau réagit dans un baroud d'honneur pour se sauver en lançant un affl
ux sanguin massif ce qui réchauffe d'un coup tout le corps et donne une sensation intense de chaleur temporaire.

Mêlée au désespoir et à un soupçon de folie lié à la situation, cela peut causer le fameux déshabillage paradoxal.
Afficher tout
Il me semble même que cest ce qui est arrivé a la française sauvée sur le k2

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : C'est astucieux d'écrire en complément qu'on sait qu'il y a une autre anecdote, mais pas identique, sur le même sujet. Il y en a qui vont être déçus de ne pas pouvoir se plaindre que c'est une anecdote qui a déjà été publiée ! Je me suis dit la même chose «l'auteur de l'anecdote est prudent!»

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Il y a une vidéo du Youtuber Poisson Fécond où il parle de ce phénomène, c'est celle de la semaine dernière, où il expérimente sur Gustave les effets de l'hypothermie.

Arrivée à un stade avancé d'hypothermie, le cerveau réagit dans un baroud d'honneur pour se sauver en lançant un affl
ux sanguin massif ce qui réchauffe d'un coup tout le corps et donne une sensation intense de chaleur temporaire.

Mêlée au désespoir et à un soupçon de folie lié à la situation, cela peut causer le fameux déshabillage paradoxal.
Afficher tout
Poisson fécond... Je me méfie un peu de lui.

Posté le

android

(0)

Répondre

"les victimes... à croire qu'ils ont chaud". Un victime ?

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Je le savais déjà grâce à l'épisode de south "Deux jours avant le jour après demain" :)

Il y a une question que je me pose en lien avec l'anecdote et le phénomène de l'ivresse des profondeurs :sont-ce des mécanismes liés à l'évolution permettant d'éviter de souffrir le
martyr pendant nos derniers instants ? Dans ce cas là, comment se seraient-ils répandus dans la population ?
Ou bien ce sont peut être des hasards fortuit s'étant répandus, mais ça parait bizarre qu'ils se soient répandus vu que la douleur est un stimuli nous permettant de réagir au danger et que ces deux phénomènes nous précipitent vers la mort.
Qu'en pensez-vous ?
Afficher tout
Tu as détruit le barrage

Posté le

android

(0)

Répondre

Ils avaient des traces de radioactivité sur eux aussi, et ça on n’a jamais su d’où ça venait...

Il me semble que l'alcool ne rechauffe pas contrairerement au idées reçues, et ce même phénomène que nous fais penser qu'on a chaud étant saouls, mais ce n'est qu'illusoire...

Posté le

android

(0)

Répondre

En fac de sciences de la terre, notre prof, plutôt mignonne, de bio de la terre nous a raconté son aventure en Antarctique, sur la base française.
Elle faisait ses relevés dehors et a eu une hypothermie. Elle s'est tout simplement dessapée...devant bon nombre de scientifiques qui passaient de nombreux mois en autarcie, hibernation forcée. Ils ont apprécié le streaptise racontait elle, même s'ils sont vite intervenu...
Elle a vite 'cassé la glace' ;o) dans le premier mois de sa mission

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Il me semble que l'alcool ne rechauffe pas contrairerement au idées reçues, et ce même phénomène que nous fais penser qu'on a chaud étant saouls, mais ce n'est qu'illusoire... L'alcool dilate les vaisseaux sanguins. Donc sur le coup on a l'impression d'avoir chaud. Mais le revers de la médaille c'est qu'il y a plus de surface d'échange avec le froid nous environnant, donc plus de perte de chaleur, donc on se refroidit.

Posté le

android

(1)

Répondre