Avec le temps, les postes ne seraient plus occupés que par des incompétents

Proposé par
le

Le principe de Peter énonce que dans une hiérarchie, tout employé a tendance à s'élever à son niveau d'incompétence. En effet, lorsque l'on est satisfait d'un employé, celui-ci reçoit souvent une promotion. Une fois promu au niveau supérieur, s'il s'avère incompétent il y reste. Avec le temps, ce phénomène fait que tous les postes sont occupés par des incompétents.

Le principe de Peter est le titre d'un petit livre, que Peter a écrit sur le ton de la plaisanterie, mais avec une vraie réflexion derrière. ll jeta un pavé dans la mare de ceux qui croyaient à l'efficacité des organisations hiérarchisées et il y eut des études universitaires sur le sujet suite à la parution de ce livre.


Tous les commentaires (82)

le principe de Dilbert, (tiré de la série de comic strip de Scott Adams) a un principe inverse.
un employé compétent ne sera jamais promu du fait qu'il est indispensable à son poste. et un employé incompétent sera mis au poste ou il fera le moins de dégâts possible, c'est à dire à l'encadrement du personnel.fr.wikipedia.org/wiki/Principe_de_Dilbert

Plusieurs solutions pour éviter ce phénomènes existent, donc certaines ont été citées dans les commentaires :
- mettre en place des promotions prestigieuses en apparences, mais ne donnant aucune responsabilité, une sorte de placard à incompétent,
- s'assurer que la personne passe un cursus de formation et d'évaluation des compétences pour le nouveau poste, AVANT d'y être installé,
- valorisation des métiers d'expertise, et pas uniquement des métiers de management,
- mise en place de promotions aléatoires (si si !).

Pour les promotions aléatoires :
www.blog-pour-emploi.com/2011/09/26/promotion-qui-sera-l%E2%80%99heureux-gagnant/

Commentaire supprimé Courage, je suis sûr que tu peux faire mieux...

a écrit : Je pense que ce principe se vérifie dans l'administration publique. Si tu connaissais mieux l'adlministration, tu saurais qu'un poste n'est à prendre que si il y a concours auquel tu prétends et que tu obtiens. Tu n'obtiens le concours que si tu fais parti des meilleurs.
C'est la démarche inverse du principe de Peter, on vérifie tes compétences AVANT que tu n'obtiennes le poste, et non pas après que tu l'aies obtenu...

Ma deuxième anecdote publiée. Il y a un système de promotion interne chez EDF qui découle de ce principe (j'en ai entendu parler il y a une dizaine d'années, je pense qu'il existe encore) : chaque employé est régulièrement évalué et noté et les dossiers des candidats sont examinées par les managers qui recrutent en interne. Donc les managers qui veulent se débarrasser des pires employés de leur service les incitent à postuler dans d'autres services et leur font des bonnes évaluations assorties d'une bonne note pour qu'ils aient les meilleures chances d'être recrutés. Ensuite le nouveau manager comprend qu'il s'est fait avoir mais continue à bien noter l'employé pour pouvoir s'en débarrasser à son tour. Avec le temps les mieux notés sont les pires employés...

Posté le

android

(24)

Répondre

a écrit : Si tu connaissais mieux l'adlministration, tu saurais qu'un poste n'est à prendre que si il y a concours auquel tu prétends et que tu obtiens. Tu n'obtiens le concours que si tu fais parti des meilleurs.
C'est la démarche inverse du principe de Peter, on vérifie tes compétences AVANT que
tu n'obtiennes le poste, et non pas après que tu l'aies obtenu... Afficher tout
Ce concours n'est-il pas basé sur de la connaissance théorique? Qu'est ce qui prouve mieux de la compétence à un poste que d'y être évalué? J'ai pour exemple, dans mon entourage, d'ingénieurs diplomés qui ne sont pas plus compétents que de simples techniciens sans diplome. Pareil, des profs "classés" en poste qui sont de vrais pompes à vélo, pas fichu d'enseigner, avec ou sans agrégation.

a écrit : Dans le monde de l'entreprise, il arrive parfois qu'un employé "très efficace" n'ait pas de promotion hiérarchique. Du fait de sa compétence au sein du poste, il n'y a aucun intérêt à l'en faire changer.
Et au contraire certains manager n’hésitent pas à promouvoir des incompéten
ts de façon à ne plus les avoirs dans leurs équipes.
Cela provoque au final une stagnation des "compétents", entraînant de l'amertume et de la frustration et donc au final une perte de motivation faisant que quoi qu'il arrive il y aura toujours des incompétents ou des démotivés à chaque échelon de la hiérarchie...
Afficher tout
Mon grand père dit que c'est ce comme ça que ça se passait quand il était à l'armée.

Posté le

android

(2)

Répondre

Dans un système hiérarchique, plus vous montez, moins il y a de poste...
Même si je considère mes n+x comme des moins que rien, ne pas confondre incompétence avec limite de compétences !
A ma limite de compétence je stagne... Et ce, malgré mes objectifs.
Penser que des incompétents vous dirigent, c'est "peter" plus haut que son cul tout en restant au même niveau!

C'est pour cela que, quand tu es en bas, tu récupères toute la merde.
Et forcément en regardant vers le haut, tu ne vois que des trous du cul.

Amis poètes , bonjour.

Posté le

android

(16)

Répondre

a écrit : Dans le monde de l'entreprise, il arrive parfois qu'un employé "très efficace" n'ait pas de promotion hiérarchique. Du fait de sa compétence au sein du poste, il n'y a aucun intérêt à l'en faire changer.
Et au contraire certains manager n’hésitent pas à promouvoir des incompéten
ts de façon à ne plus les avoirs dans leurs équipes.
Cela provoque au final une stagnation des "compétents", entraînant de l'amertume et de la frustration et donc au final une perte de motivation faisant que quoi qu'il arrive il y aura toujours des incompétents ou des démotivés à chaque échelon de la hiérarchie...
Afficher tout
C'est le principe de Dilbert...comme le dit Wikipedia

Posté le

android

(1)

Répondre

Sa me rappelle Homer des Simpson il été simple ouvrier d'usine quand on lui proposa d'être à la sécurité d'où il s'y connaît à peine

Posté le

android

(5)

Répondre

Le principe de dilbert assez similaire (mais plus réaliste ;) ):

"Les gens les moins compétents sont systématiquement affectés aux postes où ils risquent de causer le moins de dégâts : ceux de managers."

sinon il y a aussi des gens qui aiment leurs boulots et qui sont bon !

Posté le

windowsphone

(9)

Répondre

a écrit : Je pense que ce principe se vérifie dans l'administration publique. Tu mérite bien ton pseudo

Autre 'principe', le principe de Dilbert : les personnes les plus incompétentes pour tout travail réel occupent d'emblée un poste de direction...

a écrit : Je pense que ce principe se vérifie dans l'administration publique. Meme a la tete de l'etat je pense

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Je pense que ce principe se vérifie dans l'administration publique. Un exemple ?

a écrit : Je pense que ce principe se vérifie dans l'administration publique. Ben ça dépend. Je dirai qu'il y a des bons et des mauvais de partout hein. L'administration publique recrute sur concours et après on y reste à vie ok. Mais si on se plaint des fonctionnaires alors on peut se faire saqué sévérement... Se faite muter et tout ça. Moi je pense que les gens sont sévères avec les fonctionnaires. Cependant, tout le monde aimerait être fonctionnaire. C'est bizarre ce paradoxe.

a écrit : Et le cerveau prend la place du cul ? Et oui et comme disait Droopy " c'est comme cela que naissent les idées de merde ! "

Posté le

android

(3)

Répondre