La crinière des casques de la Garde républicaine est faite pour éviter leur décapitation

Proposé par
le

La longue crinière à l'arrière des casques des cavaliers de la Garde républicaine avait à l'origine un rôle autre qu'esthétique. Son but était de protéger la nuque des soldats au combat, afin d'éviter que ceux-ci n'aient la tête coupée par un sabre ou une épée.


Tous les commentaires (60)

a écrit : Qu'elle tombe jusqu'en haut du dos pour protéger la nuque, ok pas de problème.
Mais pourquoi jusqu'au niveau du postérieur alors?
car plus il y a de longueur, plus la crinière est lourde et donc ça evite quelle se balade dans tout les sens ;-)

Posté le

windowsphone

(5)

Répondre

a écrit : Depuis quand un uniforme ça plait aux femmes ? La tienne doit être bizarre... Depuis toujours... Suffit de voir les pompiers, elles adorent !

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : Et les cheuveux rouge, pourquoi ? La crinière rouge est réservé au musicien. Chaques sonneries indiquaient un ordre. Ils se trouvaient a l'avant de la charge. Ensuite, la batterie fanfare s'écartait pour laisser place au combattants qui eux ont une crinière noires.

Posté le

android

(1)

Répondre

Le crin de cheval est particulièrement solide

a écrit : Mouaif...c'est surtout un bon moyen de rester coincer quelque part.
Je vois bien le mec embourber avec sa crinière dans tes branches en pleine charge de cavalerie.
Ça me fait pensé à Absalom fils du roi David

Posté le

android

(0)

Répondre

Petite question :
Quelle source atteste de la véracité de l'anecdote ? Parce qu'en allant voir, je n'ai rien lu confirmant cette utilité du crin. A moins qu'il faille regarder le documentaire d'Arte en entier.
Je ne mets pas l'anecdote en doute hein ? Mais les sources sont sensées la confirmer en théorie.

Posté le

android

(2)

Répondre

Dans la même idée, les cheveux longs, et en encore plus si tressé, ont la même utilité. Alors certes, plus de nos jours, mais à l'époque des combats rapprocher, ce l'était. Je pense entre autre aux spartiates, qui portaient les cheveux long pour cela (c'est visible sur leurs art si particulier, ils ce représentaient avec une longue chevelure)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Je comprends ta réponse. En revanche, il faut reconnaître qu'aiguisée ou pas, une lame de sabre doit causer des dommages irréversibles (pbbment mortels) à cause de la force du coup, et ce malgré la longue crinière. Peut-être mm que bcp préféreraient avoir la tête tranchée nette plutôt qu'approximativement à cause de poils de crinière en plus d'une lame émoussée. Afficher tout C'est vrai que ça fait sûrement très mal... mais je me demande si les poil ne font pas également glisser la lame ?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Sûrement pas le cas en combat ?
Jamais entendu parler de soldats combattant avec des sabres émoussés ...
Deux choses :
Quand tu combat, ta lame s'emousse petit, et est vite insuffisante pour trancher une crinière.
Il faut vraiment que la lame soit parfaitement aiguisé pour trancher d'un coup une telle crinière. En guerre, malgré tout le soin qui peut être apporter pour soigner le tranchant de la lame, il est tout de même rude d'avoir la possibilité d'avoir une lame aussi aiguisé.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : La Garde Républicaine n'a rien inventé, déjà les guerriers des temps anciens comme les Vikings ou les Gaulois portaient la "tignasse" au quotidien comme au combat pour éviter de "perdre la tête"... Le plus lointain que je connaisse est les spartiates, mais il y en a probablement eu bien avant, tôt après l'invention des lames de guerre tel que les épées

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Je comprends ta réponse. En revanche, il faut reconnaître qu'aiguisée ou pas, une lame de sabre doit causer des dommages irréversibles (pbbment mortels) à cause de la force du coup, et ce malgré la longue crinière. Peut-être mm que bcp préféreraient avoir la tête tranchée nette plutôt qu'approximativement à cause de poils de crinière en plus d'une lame émoussée. Afficher tout Ça ne sauve pas de tout, c'est sur, mais ça sauve déjà un peu, sans avoir de gros désavantage. Après, pour ceux qui préfèrent mourir (et ce n'est pas le cas de tous, certains sont bien content d'être handicapé au lieu de mort), l'armée n'en a que faire, elle veut un max de soldats aptes à combattre, quitte à avoir des handicapé au lieu de morts.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : J'ai peut être mal compris, mais comment une crinière peut empêcher un sabre de couper une tête ? Essaie de couper une tresse d un coup de couteau...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Je suis pas certain qu'un bon gros coup d'épée soit arrêté par cette crinière, mais après tout pourquoi pas hein. ça date d une époque où il y aurait plus un sabre de cavalerie ( lame fine et légère), donc on ne peut pas comparer à un bon gros coup d épée. Le gros coup d épée pourrait causer un traumatisme au niveau de la nuque, mais il y a mois de chances que caarrive avec un sabre.
Le but est surtout d atténuer le côté tranchant

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Sûrement pas le cas en combat ?
Jamais entendu parler de soldats combattant avec des sabres émoussés ...
Une lame hyper aiguisée est très fragile. En général il y avait un compromis tranchant/résistance.
De plus, ça aurait vraiment été pas de bol que le premier coup porté par une arme adverse arrive sur la nuque d un cavalier

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Une feuille de papier, c'est pas très résistant pas vrai ? Met en deux l'une sur l'autre, ça l'est un peu plus non? Mais en 15 maintenant. Tu peux les arracher d'un coup ? Difficilement. C'est pareil pour les fils de la crinière ;-) Mets en*

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Enfin fallait pas qu'il y est du vent sur les champs de batailles. "Loréal, parce que je le vaux bien"

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Et pour le complément d'info, les crins proviennent exclusivement d'étalons, car les juments urinent sur les leurs, ce qui les abiment et fait baisser leur qualité. Les hongres ca fonctionne aussi

Posté le

android

(0)

Répondre

Ca permet aussi d'agripper les cheveux dans un combat. Mauvaise idée ?

Posté le

android

(0)

Répondre

C'est pour cela qu'Highlander (immortel sauf si on lui coupe la tête) porte un catogan. A savoir que ce dernier est un nœud permettant de regrouper les cheveux en '' queue de cheval '' et non son synonyme. Il n'y a pas de '' queue de cheval'' sans catogan.