Une piscine olympique de déchets nucléaires critiques en France

Proposé par
le

Les déchets radioactifs à longue durée de vie et forte activité émis par la France ont un volume total d'environ 2 300 m3, soit proche de celui d'une piscine olympique. Bien qu'ils comptent pour 0,2% des déchets radioactifs produits, ils représentent 95% de la radioactivité. Ils sont actuellement stockés dans 3 sites en France : La Hague, Marcoule et Cadarache.

Il est envisagé la construction dans les années à venir d'un centre unique de stockage profond (à 500 mètres sous terre).


Tous les commentaires (188)

a écrit : L'argent... Ou peut être car, malgré tout ses défaults, c'est la source la plus propre et la moins couteuse en vies humaines.

a écrit : Pour l'éolien je suis d'accord, encore faut-il que les gens acceptent de voir pousser des champs d'éoliennes dans leurs paysages (200 éoliennes pour remplacer 1 réacteur nucléaire) et de voir leurs factures électriques augmenter de 40%.
Pour le solaire je le suis moins... Travaillant dans les énerg
ies alternatives on donne une image magnifique à cette technologie pourtant on ne parle jamais de son énergie grise (énergie nécessaire pour toute la durée de vie du produit: de l'extraction des matières 1ère à la création du produit jusqu'à sa destruction ou recyclage). Le solaire pour le moment a une énergie grise élevé et est loin d'être non polluant. Encore des progrès à faire...
Pour le nucléaire, on doit réellement prendre en considération ce qui s'est passé à tchernobile et surtout au Japon afin d'améliorer constamment notre connaissance de cette technologie qui permet à la France d'avoir son indépendance énergétique.
Est-que l'Homme après avoir maîtrisé le feu aurait dû s'éloigner de cette nouvelle technologie au premier feu de forêt ou de village qu'il a créé involontairement? Le débat est ouvert.
Afficher tout
Un feu de forêt brûle pendant quelques semaines au pire...

Si on avait pas sacrifié des centaines de vies à Tchernobyl pour éviter que le corium atteigne la nappe phréatique c'est la moitié de l'Europe qui ne serait plus habitable pour des centaines voir des milliers d'années. (D'ailleurs les soviétiques avaient hésité à régler le problème en lâchant une bombe sur la centrale.)

Penses tu vraiment que ça soit une riche idée de pousuivre dans cette voie ? Peut être qu'on a assez pris de risques et qu'il est temps d'arrêter de jouer avec des choses qui nous dépassent...

a écrit : Les déchets émis.........ont un volume total d'environ 2 300 m3...
C est par ans, par mois, depuis toujours ? Il manque la donnée temps...:)
Qui ont été émis depuis toujours.

a écrit : Les déchets émis.........ont un volume total d'environ 2 300 m3...
C est par ans, par mois, depuis toujours ? Il manque la donnée temps...:)
Depuis le début. Une grande partie de déchets est recyclable.

a écrit : Depuis les dégâts de la bombe A, bombe H et encore plus depuis la catastrophe de Tchernobyl, l'homme a constaté que le nucléaire est néfaste pour lui et pour l'environnement, alors pourquoi continuer dans cette voix? Pourquoi vouloir construite encore plus de centrale et exploiter encore plus cette branche, alors que l'on sait qu'elle est pourrie et qu'elle est une maladie pour ce monde? Afficher tout C’est ce qui permet de produire le plus d’énergie avec le moins de matières première.

a écrit : Pour l'ITER : Projet intéressant ! MAIS ! Par pitié ne dites pas que c'est moins dangereux ! Pas de pollution... Peut-être ! Mais une fusion incontrôlé est exponentiellement plus dangereuse que la fission incontrôlé ! Pas de nuage radioactif... Mais des dizaines/centaines de km soufflés....

Sinn
ayant travaillé au sein d'une centrale EDF, je peux vous dire que tout est surcontrôlé... Contrôle croisé, minute de recul, communication sécurisée...

Et tout ce qui concerne les accidents... 99% des incidents des centrales EDF n'ont aucun impact sur la population ! Pour le 1% se sont des incidents considérés majeures lorsqu'il y a un rapprochement de la limite légale de la radioactivité.

L'incident de Tchernobyl est dû a pleins d'erreurs humaines, et leurs centrales n'avaient pas de moyen de sécurités comme les centrales françaises ou même japonaises... (je m'explique)

Les centrales japonaises ont eu une accumulations de fait remarquables... Déjà tout les réacteurs on étés mis en sécurités ! La réaction en chaîne était contrôlé pour tt les réacteurs ! Cependant lors de l'arrêt d'un réacteur, il ya de la chaleur résiduelle. Cette chaleur est refroidit via un circuit d'eau ! OR le tsunami a fait son passage... Et a endommagé les pompes présentes sur la centrale ! donc plus de refroidissement ! Et donc fusion de c?ur (il fond... Il fusionne pas ;))
Le Japon n'est donc pas a comparer a Tchernobyl... Car si la centrale japonaise avait explosé dû a une réaction en chaine incontrôlé... La partie nord de Japon était a rayer de la carte de géo...
Afficher tout
Pour ITER, j’avais cru comprendre qu’une perte de contrôle n’entraînerait qu’une extinction du plasma, étant donné qu’on apporte de l’energie pour maintenir le plasma, alors que pour la fission, on a tout le materiau radioactif au fond des piscines qu’il faut contrôler sous peine d’emballement. (Je me suis peut être mal exprimé...)

Il faudrait qu'il pense a utiliser le thorium comme combustible...beaucoup plus éco/énergétique