Les pyramides égyptiennes ont-elles été construites en béton ?

Proposé par
le
dans

Une hypothèse concernant la construction des pyramides est l’utilisation de béton géopolymère. Défendue par Joseph Davidovits, chercheur français et inventeur de la géopolymérisation, certains blocs des pyramides n’auraient pas été taillés selon lui en carrière, mais coulés sur place comme du béton. Cette théorie est toutefois contestée par de nombreux scientifiques car la provenance des pierres est connue.

Cette hypothèse permettrait d’expliquer plusieurs éléments concernant la construction des pyramides : l’extraordinaire précision du positionnement des blocs et l’inclinaison quasi parfaite des galeries souterraines. Cette hypothèse permet également d’expliquer comment des blocs aussi lourds ont pu être ainsi empilés les uns sur les autres avec une telle précision. Selon Joseph Davidovits, le calcaire argileux, naturellement présent sur les lieux de la construction (plateau de Gizeh), a été désagrégé dans l’eau, puis mélangé à un liant essentiellement constitué de natron et de chaux, largement utilisé par les Égyptiens de l’époque.


Commentaires préférés (3)

a écrit : En Égypte la plupart des pyramides ont quatre faces visibles en plus de leur base, mais quelques-unes, dont la plus célèbre de toutes, la grande pyramide de Khéops à Gizeh en possèdent huit.

En effet les quatre faces classiques ne sont pas parfaitement planes, mais forment un léger angle sur la hauteur ver
s l’intérieur de la pyramide qui transforme sa base en polygone concave à huit faces.

Illustration exagérée des huit faces
Cette particularité a été découverte par le mathématicien français André Pochan en 1934, mais on retrouve la ligne verticale de l’angle dans des illustrations au moins depuis le XVIIe siècle.

On ignore les raisons de la présence de ces angles sur cette pyramide alors qu’ils sont absents sur ses voisines, mais leur régularité suggère qu’ils sont volontaires.

Cette propriété d’apothème est particulièrement visible à l’équinoxe quand la lumière rasante la met en évidence.
Les angles sont même visibles sur les images satellites de Google Earth.
Afficher tout
Quitte à faire un copié-collé, tu aurais au moins pu supprimer le "Illustration exagérée des huit faces"...

Posté le

android

(105)

Répondre

a écrit : Quitte à faire un copié-collé, tu aurais au moins pu supprimer le "Illustration exagérée des huit faces"... Exact et il aurait pu rajouter qu'il y avait déjà une anecdote à ce sujet

Posté le

android

(31)

Répondre

a écrit : Exact et il aurait pu rajouter qu'il y avait déjà une anecdote à ce sujet Cela reste un bon moyen de faire lire un extrait des sources à ceux comme moi qui ne prennent pas le temps de les ouvrir !

Posté le

android

(83)

Répondre


Tous les commentaires (49)

En Égypte la plupart des pyramides ont quatre faces visibles en plus de leur base, mais quelques-unes, dont la plus célèbre de toutes, la grande pyramide de Khéops à Gizeh en possèdent huit.

En effet les quatre faces classiques ne sont pas parfaitement planes, mais forment un léger angle sur la hauteur vers l’intérieur de la pyramide qui transforme sa base en polygone concave à huit faces.

Illustration exagérée des huit faces
Cette particularité a été découverte par le mathématicien français André Pochan en 1934, mais on retrouve la ligne verticale de l’angle dans des illustrations au moins depuis le XVIIe siècle.

On ignore les raisons de la présence de ces angles sur cette pyramide alors qu’ils sont absents sur ses voisines, mais leur régularité suggère qu’ils sont volontaires.

Cette propriété d’apothème est particulièrement visible à l’équinoxe quand la lumière rasante la met en évidence.
Les angles sont même visibles sur les images satellites de Google Earth.

a écrit : En Égypte la plupart des pyramides ont quatre faces visibles en plus de leur base, mais quelques-unes, dont la plus célèbre de toutes, la grande pyramide de Khéops à Gizeh en possèdent huit.

En effet les quatre faces classiques ne sont pas parfaitement planes, mais forment un léger angle sur la hauteur ver
s l’intérieur de la pyramide qui transforme sa base en polygone concave à huit faces.

Illustration exagérée des huit faces
Cette particularité a été découverte par le mathématicien français André Pochan en 1934, mais on retrouve la ligne verticale de l’angle dans des illustrations au moins depuis le XVIIe siècle.

On ignore les raisons de la présence de ces angles sur cette pyramide alors qu’ils sont absents sur ses voisines, mais leur régularité suggère qu’ils sont volontaires.

Cette propriété d’apothème est particulièrement visible à l’équinoxe quand la lumière rasante la met en évidence.
Les angles sont même visibles sur les images satellites de Google Earth.
Afficher tout
Quitte à faire un copié-collé, tu aurais au moins pu supprimer le "Illustration exagérée des huit faces"...

Posté le

android

(105)

Répondre

a écrit : Quitte à faire un copié-collé, tu aurais au moins pu supprimer le "Illustration exagérée des huit faces"... Exact et il aurait pu rajouter qu'il y avait déjà une anecdote à ce sujet

Posté le

android

(31)

Répondre

a écrit : Exact et il aurait pu rajouter qu'il y avait déjà une anecdote à ce sujet Cela reste un bon moyen de faire lire un extrait des sources à ceux comme moi qui ne prennent pas le temps de les ouvrir !

Posté le

android

(83)

Répondre

a écrit : En Égypte la plupart des pyramides ont quatre faces visibles en plus de leur base, mais quelques-unes, dont la plus célèbre de toutes, la grande pyramide de Khéops à Gizeh en possèdent huit.

En effet les quatre faces classiques ne sont pas parfaitement planes, mais forment un léger angle sur la hauteur ver
s l’intérieur de la pyramide qui transforme sa base en polygone concave à huit faces.

Illustration exagérée des huit faces
Cette particularité a été découverte par le mathématicien français André Pochan en 1934, mais on retrouve la ligne verticale de l’angle dans des illustrations au moins depuis le XVIIe siècle.

On ignore les raisons de la présence de ces angles sur cette pyramide alors qu’ils sont absents sur ses voisines, mais leur régularité suggère qu’ils sont volontaires.

Cette propriété d’apothème est particulièrement visible à l’équinoxe quand la lumière rasante la met en évidence.
Les angles sont même visibles sur les images satellites de Google Earth.
Afficher tout
Tu te réponds à toi même. La raison de ces 8 faces est justement de mettre en evidence les équinoxes.

Le documentaire qui en parle s’appelle : la grande pyramide K 2019 disponible sur YouTube youtu.be/CcUjwt0M31I

A prendre avec des pincettes comme tout ce qui a pu être écrit sur les pyramides mais il faut avouer que les arguments mis en place sont troublants et paraissent plus réalistes que les hypothèses de rampes géantes dont on a jamais retrouvé la trace.

La chaux est encore très utilisée comme liant, dans le secteur du terrassement notamment : lorsqu'un sol est trop meuble pour les contraintes qu'il va subir ( voirie, bâtiment, mouvements géologiques) on mélange le déblai à de la chaux, qui aura pour effet d'améliorer la solidité du sol.

Elle était aussi très utilisée il y a quelques années encore, avec de l'eau et du sable, pour faire un crépi.

Sont-ce des exemples de geopolymérisation? Est-ce la même réaction que lors du séchage du béton-mortier ?

Posté le

android

(9)

Répondre

Une petite précision...
Certes Davidovits est l'inventeur du terme "geopolymerisation", mais il n'est pas le premier à avoir étudié le sujet. Déjà dans les années 60, les Soviétiques étudieront les "soil cements" (ciments de sol).

Il est aussi à préciser que Davidovits a tout récemment étudié les sites précolombiens Boliviens de Tiwanaku (Tiahuanaco) et de Puma punky (passez sur Youtube pour voir les vidéos sur ces deux sites) et arrive à la conclusion que ces pierres seraient issues de moulages et non de taillage. Les études effectuées sur la composition d'échantillons prélevés, tentent à démontrer une composition artificielle des pierres, et aiguillent même sur le lieux d'extraction des matières premières, ainsi que de l'utilisation de matière organique (guano?), comme liant ou agglutinant.
Ces pierres (reconstituées ?) présentent également les typiques traces de bulles d'air en superficie, laissées par les opérations de moulage.

a écrit : Une petite précision...
Certes Davidovits est l'inventeur du terme "geopolymerisation", mais il n'est pas le premier à avoir étudié le sujet. Déjà dans les années 60, les Soviétiques étudieront les "soil cements" (ciments de sol).

Il est aussi à préciser que Davido
vits a tout récemment étudié les sites précolombiens Boliviens de Tiwanaku (Tiahuanaco) et de Puma punky (passez sur Youtube pour voir les vidéos sur ces deux sites) et arrive à la conclusion que ces pierres seraient issues de moulages et non de taillage. Les études effectuées sur la composition d'échantillons prélevés, tentent à démontrer une composition artificielle des pierres, et aiguillent même sur le lieux d'extraction des matières premières, ainsi que de l'utilisation de matière organique (guano?), comme liant ou agglutinant.
Ces pierres (reconstituées ?) présentent également les typiques traces de bulles d'air en superficie, laissées par les opérations de moulage.
Afficher tout
Il y aurait même une théorie comme quoi les peuples égyptiens ayant construit les pyramides auraient voyagé en bateau jusqu’en Amérique centrale et aurait ainsi partager leur connaissance du « béton ». C’est pourquoi on retrouve des techniques identiques de construction.

Il auraient également découvert la loupe solaire permettant de faire fondre la roche à plus de 1000 degrés permettant ainsi de l’utiliser pour faire de la poterie et autre sans avoir la technologie des outils nécessaires pour tailler ces roches dures. Cette loupe solaire étant à l’origine du culte de Re le dieu soleil égyptien. Les arguments se tiennent mais impossible de savoir s’ils sont vrais.

Quant à l’origine des pierres des pyramides, oui on connaît l’origine de certaine mais impossible de savoir la quantité initiale et combien en ont été extraite. Je crois qu’il y a eu un mélange de Pierres taillés de Beton coulé puis de pierre fondu et moulé.

a écrit : Le documentaire qui en parle s’appelle : la grande pyramide K 2019 disponible sur YouTube youtu.be/CcUjwt0M31I

A prendre avec des pincettes comme tout ce qui a pu être écrit sur les pyramides mais il faut avouer que les arguments mis en place sont troublants et paraissent plus réalistes que les h
ypothèses de rampes géantes dont on a jamais retrouvé la trace. Afficher tout
C'est intéressant ta vidéo, merci :) (par contre elle est super longue :D). Je ne sais pas si tout est à prendre pour argent comptant, mais j'espère que ça ne sera pas un défouloir à anti-complotistes acharnés comme ça avait été le cas avec la vidéo de Grimaud :)

Edit : plus en détails, je trouve que Grimaud est comme il est avec ses histoires d'extraterrestres, mais il soulève des questions intéressantes qui auraient mérité débat, mais au lieu de ça, il a juste eu droit au shitstorm habituel de niveau skyblog quand on parle technique à des gens qui n'ont même pas assez d'intellect pour comprendre de quoi ça parle. J'espère que Krasniqi aura droit à un meilleur traitement médiatique :)

a écrit : Une petite précision...
Certes Davidovits est l'inventeur du terme "geopolymerisation", mais il n'est pas le premier à avoir étudié le sujet. Déjà dans les années 60, les Soviétiques étudieront les "soil cements" (ciments de sol).

Il est aussi à préciser que Davido
vits a tout récemment étudié les sites précolombiens Boliviens de Tiwanaku (Tiahuanaco) et de Puma punky (passez sur Youtube pour voir les vidéos sur ces deux sites) et arrive à la conclusion que ces pierres seraient issues de moulages et non de taillage. Les études effectuées sur la composition d'échantillons prélevés, tentent à démontrer une composition artificielle des pierres, et aiguillent même sur le lieux d'extraction des matières premières, ainsi que de l'utilisation de matière organique (guano?), comme liant ou agglutinant.
Ces pierres (reconstituées ?) présentent également les typiques traces de bulles d'air en superficie, laissées par les opérations de moulage.
Afficher tout
Ayant fait mon stage de fin d'études sur les géopolymeres, je confirme que Davidovits n'est clairement pas l'inventeur de la géopolymerisation en elle-même mais bien du terme. Il a également étudié la cinétique de la géopolymerisation et expliqué comment on l'obtient.
Il a essayé en vain de vendre son "invention" aux industriels surtout du bâtiment mais les géopolymeres ont une masse volumique plus élevé que le béton (même si le module d'Young est plus élevé) et le coût élevé de la production de masse font que bcp d'industriels abandonnent l'idée. C'est plus un marché de niche actuellement, mais avec les objectifs de réduction de gaz à effet de serre le marché pourrai se développer étant donné que la réaction chimique produit bcp moins de CO2 que le ciment Portland.

a écrit : C'est intéressant ta vidéo, merci :) (par contre elle est super longue :D). Je ne sais pas si tout est à prendre pour argent comptant, mais j'espère que ça ne sera pas un défouloir à anti-complotistes acharnés comme ça avait été le cas avec la vidéo de Grimaud :)

Edit : plus en détails, je trouve
que Grimaud est comme il est avec ses histoires d'extraterrestres, mais il soulève des questions intéressantes qui auraient mérité débat, mais au lieu de ça, il a juste eu droit au shitstorm habituel de niveau skyblog quand on parle technique à des gens qui n'ont même pas assez d'intellect pour comprendre de quoi ça parle. J'espère que Krasniqi aura droit à un meilleur traitement médiatique :) Afficher tout
Je crois aussi que les égyptologues sont très susceptibles et détestent qu’on remettent en doute leur affirmations alors qu’elles reposent également sur un grand nombre d’hypothèses non démontrées.

a écrit : Il y aurait même une théorie comme quoi les peuples égyptiens ayant construit les pyramides auraient voyagé en bateau jusqu’en Amérique centrale et aurait ainsi partager leur connaissance du « béton ». C’est pourquoi on retrouve des techniques identiques de construction.

Il auraient également découvert
la loupe solaire permettant de faire fondre la roche à plus de 1000 degrés permettant ainsi de l’utiliser pour faire de la poterie et autre sans avoir la technologie des outils nécessaires pour tailler ces roches dures. Cette loupe solaire étant à l’origine du culte de Re le dieu soleil égyptien. Les arguments se tiennent mais impossible de savoir s’ils sont vrais.

Quant à l’origine des pierres des pyramides, oui on connaît l’origine de certaine mais impossible de savoir la quantité initiale et combien en ont été extraite. Je crois qu’il y a eu un mélange de Pierres taillés de Beton coulé puis de pierre fondu et moulé.
Afficher tout
Les pyramides d'Egypte et d'Amérique, a part d'avoir une base carrée, se ressemblent pas des masses, ni sur la forme, ni sur celle des blocs et leur agencement, ni même sur leur fonction. Ensuite, les Égyptiens traversant l'atlantique... heuuu, c'étaient pas des marins, même la Méditerranée ils l'évitaient autant que faire se peut ces marins d'eau douce^^ et pour finir, entre la construction des pyramides d'Egypte et la construction des pyramides d'Amériques, il s'est écoulé plus de 2000 ans...

Tu n'aurai pas regardé le documentaire foireux "La révélation des pyramides" par hasard? ;)

Pour le reste du commentaire, je sais pas trop, p'têt ben, pt'êt pas, mais où sont les traces? Les gravures sur pierre représentant les processus? Les restes des moules?

Ca fait beaucoup de "peut être" tout ça.

a écrit : Les pyramides d'Egypte et d'Amérique, a part d'avoir une base carrée, se ressemblent pas des masses, ni sur la forme, ni sur celle des blocs et leur agencement, ni même sur leur fonction. Ensuite, les Égyptiens traversant l'atlantique... heuuu, c'étaient pas des marins, même la Méditerranée ils l'évitaient autant que faire se peut ces marins d'eau douce^^ et pour finir, entre la construction des pyramides d'Egypte et la construction des pyramides d'Amériques, il s'est écoulé plus de 2000 ans...

Tu n'aurai pas regardé le documentaire foireux "La révélation des pyramides" par hasard? ;)

Pour le reste du commentaire, je sais pas trop, p'têt ben, pt'êt pas, mais où sont les traces? Les gravures sur pierre représentant les processus? Les restes des moules?

Ca fait beaucoup de "peut être" tout ça.
Afficher tout
L’analyse chimique des blocs ;)

Je n’affirme rien mais la théorie mérite réflexion. La thèse officielle ne m’a jamais convaincu.
Des rampes géantes avec des centaines d’hommes tirant sur des cordes pour monter des blocs de centaines de tonnes ?
Des blocs taillés avec des boules de pierre et qui pourtant s’emboitent parfaitement ?
Des poteries en granit alors qu’aucun outil de l’époque n’était assez solide pour le tailler ?

Regarde le lien que j’ai posté et fait toi une idée. Je ne dis pas que tout est vrai mais je dis que la théorie officielle reste bancale et mérite d’autres pistes de réflexions.

Et non pas d’extraterrestres ici. Simplement de la chimie, de la géologie et de l’analyse des roches.

a écrit : Je crois aussi que les égyptologues sont très susceptibles et détestent qu’on remettent en doute leur affirmations alors qu’elles reposent également sur un grand nombre d’hypothèses non démontrées. Je trouve ce genre de commentaire assez intéressant et symptomatique de toutes les discussions sur les pyramides.
En gros, la question de base est pour moi la suivante : les égyptologues sont des spécialistes de l’Égypte antique. Ils ont des connaissances aussi poussées que possible sur l'histoire, la civilisation, les différentes technologie, la géographie, les croyances et les différentes hypothèses qui peuvent expliquer ce qu'on voit aujourd'hui. Ce n'est pas une science dure, on parle d'un passé non reproductible, il y a donc des règles différentes de celle qui ont cours, par exemple, en physique (difficile de faire des expériences reproductible ou des prévisions...). Cependant, le fait qu'ils aient une connaissance globale de ce qu'il se passait me semble bien plus interessant pour faire des hypothèses, et ces dernière me semble donc bien plus solides : une hypothèse bien ancrée dans les connaissances actuelle me semble plus solide qu'une hypothèse qui est uniquement sur un point précis, en ignorant une bonne partie du contexte. Et c'est le deuxième type d'hypothèse qu'on voit assez souvent : des spécialistes d'un domaine (souvent lié à la science des matériaux) qui donne leur avis sur un point particulier. Maintenant, cet avis peut bien sûr être très intéressant, mais le fait qu'ils manquent de visions globales rend beaucoup plus probables des oublies (et c'est bien normal). La, typiquement, on a des égyptologues qui semblent utiliser le rasoir d'Ockham pour contredire cette hypothèse : on sait déjà d'où pouvait venir les pierre, et il faudrait ajouter des matériaux dont on ne connait pas la provenance.
Du coup, a priori, pourquoi croire quelqu'un qui est spécialiste d'un domaine différent d'avantage que la communauté entière spécialiste du domaine dont on parle ?

Déjà il ne faut pas croire que les pyramides sont entièrement construites en blocs équarris... l’immense majorité du volume est constitué de tout venant (petites pierres, bois, argile, brique, gravats, troncs de palmiers..) les égyptiens n’allaient pas se fatiguer à tout équarrir alors qu’on ne voit qu’une petite partie de la construction. La pyramide de Djédefrê, le fils de Khéops est assez éloquente à ce sujet: on voit clairement la progression de l’intérieur de la construction en tout venant et, progressivement, en blocs de plus en plus réguliers. En effet, c’est seulement sur le parement que les blocs acquièrent une certaine régularité pour accueillir le revêtement de calcaire. ET ENCORE, pas un seul bloc n’est le même: de multiples décrochements sont visibles en hauteur, largeur et compensés par des pierres plus petites. Car les égyptiens faisaient avec ce qui arrivait de la carrière et pour ne pas perdre trop de matière évitaient au maximum de retailler les blocs. A en croire cette hypothèse des moules, cela voudrait dire autant de moules que de pierres ce qui est aberrant au vu du principe même du moule.
Enfin on est très bien informés littérairement et graphiquement (nécropole de Saqquarra) sur le transport de pierres, de leur taille et de leur mise en œuvre et jamais il n’est question de moule. Les propos farfelus de ce monsieur sont des calembredaines!

a écrit : Je trouve ce genre de commentaire assez intéressant et symptomatique de toutes les discussions sur les pyramides.
En gros, la question de base est pour moi la suivante : les égyptologues sont des spécialistes de l’Égypte antique. Ils ont des connaissances aussi poussées que possible sur l'histoire, la civi
lisation, les différentes technologie, la géographie, les croyances et les différentes hypothèses qui peuvent expliquer ce qu'on voit aujourd'hui. Ce n'est pas une science dure, on parle d'un passé non reproductible, il y a donc des règles différentes de celle qui ont cours, par exemple, en physique (difficile de faire des expériences reproductible ou des prévisions...). Cependant, le fait qu'ils aient une connaissance globale de ce qu'il se passait me semble bien plus interessant pour faire des hypothèses, et ces dernière me semble donc bien plus solides : une hypothèse bien ancrée dans les connaissances actuelle me semble plus solide qu'une hypothèse qui est uniquement sur un point précis, en ignorant une bonne partie du contexte. Et c'est le deuxième type d'hypothèse qu'on voit assez souvent : des spécialistes d'un domaine (souvent lié à la science des matériaux) qui donne leur avis sur un point particulier. Maintenant, cet avis peut bien sûr être très intéressant, mais le fait qu'ils manquent de visions globales rend beaucoup plus probables des oublies (et c'est bien normal). La, typiquement, on a des égyptologues qui semblent utiliser le rasoir d'Ockham pour contredire cette hypothèse : on sait déjà d'où pouvait venir les pierre, et il faudrait ajouter des matériaux dont on ne connait pas la provenance.
Du coup, a priori, pourquoi croire quelqu'un qui est spécialiste d'un domaine différent d'avantage que la communauté entière spécialiste du domaine dont on parle ?
Afficher tout
Je ne le nie pas du tout. J’évoquais juste l’impression que j’ai que des qu’on s’éloigne de la thèse officielle (taille de pierre, rampe géante, dizaine de milliers d’ouvrier pendant 20 ans, bloc et obélisque de plusieurs tonnes mis droite sans outil, ni grue), il y a levée de bouclier alors que certains arguments sont intéressants.

heureusement qu’en physique par exemple, on s’est éloigné parfois des théories officielles pour ouvrir des pans entiers de la physique moderne. Cela pourrait être le cas avec l’histoire.

On a bien cru pendant longtemps que les gaulois vivaient dans des maisons semi enterrées pour se rendre compte que nos sites de fouilles étaient en fait leur poubelles et qu’ils vivaient pour les plus riches dans des maisons sur pilotis.

a écrit : L’analyse chimique des blocs ;)

Je n’affirme rien mais la théorie mérite réflexion. La thèse officielle ne m’a jamais convaincu.
Des rampes géantes avec des centaines d’hommes tirant sur des cordes pour monter des blocs de centaines de tonnes ?
Des blocs taillés avec des boules de pierre et
qui pourtant s’emboitent parfaitement ?
Des poteries en granit alors qu’aucun outil de l’époque n’était assez solide pour le tailler ?

Regarde le lien que j’ai posté et fait toi une idée. Je ne dis pas que tout est vrai mais je dis que la théorie officielle reste bancale et mérite d’autres pistes de réflexions.

Et non pas d’extraterrestres ici. Simplement de la chimie, de la géologie et de l’analyse des roches.
Afficher tout
Ah, que la théorie officielle soit... incomplète, d'accord.
Les outils en pierre, c'est de la dolérite et c'est plus dur que du granit (les pyramides d'Egypte sont en calcaire, beaucoup plus tendre que du granit) et on en a retrouvé partout de ces outils, même là où ils taillaient les obélisques (en granit) dans la montagne, sinon y'a aussi le bronze, ca s'émousse vite, certes, mais ca peut s’affûter pour tailler les vases en granit, qui n'étaient pas fabriqués à la chaîne mais étaient des œuvres d'art rarissimes.

Pour la rampe monumentale, il est admis que c'est insensé, déjà parce qu'il ny en a pas trace, et surtout parce que le volume de la rampe aurait été supérieur a celui de la pyramide, ce qui est totalement absurde j'en conviens!^^
MAIS, la double rampe en colimaçon est une théorie beaucoup plus réaliste, même si ça reste encore une théorie malgré les indices troublants retrouvés dans la superstructure.

Pour les blocs coulés, je veux bien, y'a là aussi des indices troublants, ca a pu être fait par ci par là... mais fondus? Faire fondre du calcaire avec un miroir? Foutre le feu à des navires en bois avec ça, je veux bien, mais fondre de la caillasse à échelle industrielle, j'avoue que j'ai un peu de mal mais bon, analysons, trouvons des preuves, et vive la science. ;)

Faut continuer à creuser la question en tout cas.

a écrit : Il y aurait même une théorie comme quoi les peuples égyptiens ayant construit les pyramides auraient voyagé en bateau jusqu’en Amérique centrale et aurait ainsi partager leur connaissance du « béton ». C’est pourquoi on retrouve des techniques identiques de construction.

Il auraient également découvert
la loupe solaire permettant de faire fondre la roche à plus de 1000 degrés permettant ainsi de l’utiliser pour faire de la poterie et autre sans avoir la technologie des outils nécessaires pour tailler ces roches dures. Cette loupe solaire étant à l’origine du culte de Re le dieu soleil égyptien. Les arguments se tiennent mais impossible de savoir s’ils sont vrais.

Quant à l’origine des pierres des pyramides, oui on connaît l’origine de certaine mais impossible de savoir la quantité initiale et combien en ont été extraite. Je crois qu’il y a eu un mélange de Pierres taillés de Beton coulé puis de pierre fondu et moulé.
Afficher tout
Tout à fait il y a même une “théorie” qui affirme que les pyramides ne sont que des vaisseaux attendant le jugement dernier pour s’envoler rejoindre les extra-terrestres !
A ce compte là on arrête pas la machine à fantasmes.
On retrouve des techniques identiques de construction? Rien d’étonnant là dedans, l’arc par exemple a été inventé à de très nombreuses reprises dans l’Histoire dans des lieux et époques très différentes. Ayant le même cerveau, les hommes trouvent souvent des solutions analogues au même problème... pas besoin d’inventer des voyages aux Ameriques par les égyptiens.
Pour la loupe solaire et autres, ne se fondant sur rien de tangible, on le réfutera sans avoir besoin de preuves.
Moi par exemple je pourrais te dire que les pierres c’est en réalité de la lave volcanique mélangée à du sable martien, le tout mis dans une centrifugeuse à plasma dont le temple d’abu Simbel en est le centre de contrôle. Ça a la même valeur de vérité.