Il existe une recette pour faire un bon scénario

Proposé par
le
dans

Si vous avez l'impression de voir toujours "un peu" les mêmes films au cinema, c'est parce que depuis 2005, beaucoup de scénaristes américains utilisent la recette d'un bon scénario décrite par Blake Snyder dans son livre "Save the cat". Ce modèle s'est imposé à beaucoup de blockbusters et on commence à en retrouver la trame dans les productions européennes.

Le nom du livre est tiré du film Alien en référence à la scène où Sigourney Weaver sauve un chat. Il décrit les différentes étapes du film, de la présentation des personnages au moment où tout semble perdu, jusqu'au dénouement final.


Commentaires préférés (3)

C'est surtout les comédies françaises qui me laissent cette impression leurs scénarios se résument à :
C'est deux catégories de personne que tout oppose (religion, couleur de peau, classe sociale, âge, handicap etc...) au début, tu base tout ton humour sur leur différences et à la fin, il se réunissent tous parce que vivre ensemble, c'est bien.
Sérieux, y en a combien des films comme ça aujourd'hui ?

a écrit : C'est surtout les comédies françaises qui me laissent cette impression leurs scénarios se résument à :
C'est deux catégories de personne que tout oppose (religion, couleur de peau, classe sociale, âge, handicap etc...) au début, tu base tout ton humour sur leur différences et à la fin, il se réunissen
t tous parce que vivre ensemble, c'est bien.
Sérieux, y en a combien des films comme ça aujourd'hui ?
Afficher tout
Attention à bien noter la présence de Christian clavier dans le film, il existe d'ailleurs un générateur de scénarios de films avec christian clavier
depression.cool/clavier/

En tant que scénariste débutant et sans remettre en cause ce que dit Snyder (je le connaissais juste de nom, ne l'ayant pas lu), la plupart des films (certes il y a toujours des exceptions) ont toujours eu ce schéma. Je pense que l'auteur a juste voulu mieux l'expliquer dans son livre.


Tous les commentaires (53)

C'est surtout les comédies françaises qui me laissent cette impression leurs scénarios se résument à :
C'est deux catégories de personne que tout oppose (religion, couleur de peau, classe sociale, âge, handicap etc...) au début, tu base tout ton humour sur leur différences et à la fin, il se réunissent tous parce que vivre ensemble, c'est bien.
Sérieux, y en a combien des films comme ça aujourd'hui ?

a écrit : C'est surtout les comédies françaises qui me laissent cette impression leurs scénarios se résument à :
C'est deux catégories de personne que tout oppose (religion, couleur de peau, classe sociale, âge, handicap etc...) au début, tu base tout ton humour sur leur différences et à la fin, il se réunissen
t tous parce que vivre ensemble, c'est bien.
Sérieux, y en a combien des films comme ça aujourd'hui ?
Afficher tout
Attention à bien noter la présence de Christian clavier dans le film, il existe d'ailleurs un générateur de scénarios de films avec christian clavier
depression.cool/clavier/

En tant que scénariste débutant et sans remettre en cause ce que dit Snyder (je le connaissais juste de nom, ne l'ayant pas lu), la plupart des films (certes il y a toujours des exceptions) ont toujours eu ce schéma. Je pense que l'auteur a juste voulu mieux l'expliquer dans son livre.

au final, c'est quand même la majorité des spectateurs qui veut voir des choses de plus en plus débiles au cinéma. Sinon les studios produiraient autre chose. Il y a une baisse générale du niveau intellectuel de l'humanité, peut-être pas dans le domaine technologique, où là çà va, l'humain s'est à peu près toujours distingué par sa capacité à fabriquer des outils toujours plus performants, mais au niveau, je dirais, de la sensibilité, du goût artistique. Quand on pense que des films comme "l'été dernier à Marienbad", ou "la grande bouffe", pour ne prendre que ces deux exemples, ont eu en leur temps un grand succès public : aujourd'hui plus personne ne se déplacerait pour aller voir ces films.

Dans un autre domaine, la musique, on retrouve à peu près la même chose:
Vous trouvez que pas mal des dernières chansons et hits se ressemblent?
Normal, elles sont toutes écrites par une poignée d'artistes (qui ont une plume rapide et une formidable créativité) donc naturellement un effet de ressemblance se crée et on a l'impression que tout se ressemble

Vers la fin de l'article:
curiosity.com/topics/sorry-pop-music-sounds-the-same-because-you-want-it-that-way-curiosity/

a écrit : En tant que scénariste débutant et sans remettre en cause ce que dit Snyder (je le connaissais juste de nom, ne l'ayant pas lu), la plupart des films (certes il y a toujours des exceptions) ont toujours eu ce schéma. Je pense que l'auteur a juste voulu mieux l'expliquer dans son livre. C'est le principe du Kiss Kiss Bang Bang qui existe a Hollywood depuis bien avant 2005

a écrit : C'est surtout les comédies françaises qui me laissent cette impression leurs scénarios se résument à :
C'est deux catégories de personne que tout oppose (religion, couleur de peau, classe sociale, âge, handicap etc...) au début, tu base tout ton humour sur leur différences et à la fin, il se réunissen
t tous parce que vivre ensemble, c'est bien.
Sérieux, y en a combien des films comme ça aujourd'hui ?
Afficher tout
Il te suffit de regarder la filmographie de Dany Boon pour avoir la liste : bienvenue chez les chtis, supercondriaque, radin, rien a déclarer, la chtite famille...

C’est pour ça que dès qu’un film sort du lot, on est choqués

a écrit : au final, c'est quand même la majorité des spectateurs qui veut voir des choses de plus en plus débiles au cinéma. Sinon les studios produiraient autre chose. Il y a une baisse générale du niveau intellectuel de l'humanité, peut-être pas dans le domaine technologique, où là çà va, l'humain s'est à peu près toujours distingué par sa capacité à fabriquer des outils toujours plus performants, mais au niveau, je dirais, de la sensibilité, du goût artistique. Quand on pense que des films comme "l'été dernier à Marienbad", ou "la grande bouffe", pour ne prendre que ces deux exemples, ont eu en leur temps un grand succès public : aujourd'hui plus personne ne se déplacerait pour aller voir ces films. Afficher tout Faut pas le voir comme une baisse générale du niveau intellectuel. Moi je ne me sens pas particulièrement débile ( c'est facile vu que c'est moi qui juge) mais quand je mate un film, au ciné ou sur mon canap, je veux avant tout qu'il me divertisse et j'ai pas envie de me prendre la tête à comprendre le message plus ou moins philosophique qu'aurait voulu faire passer le réalisateur, ou de voir un film qui traite de sujet que je croise au quotidien.
Donc peut être que oui les films se ressemble t dans leurs trames, certainement que les realisateurs, scenaristes, producteurs, ne veulent pas prendre de risques, font et vendent des films qui rapportent, mais encore une fois, ce n'est pas parce que le film semble dénué de réflexion, il n'y a qu'à voir toutes les franchises, que c'est du fait de la regression intellectuel de l'humain.

Et si vous avez l'impression que tous les films pour Teenager se ressemblent... (Hunger Games, Divergente, Labyrinthe,...)

C'est parce que c'est de la merde.

a écrit : C'est surtout les comédies françaises qui me laissent cette impression leurs scénarios se résument à :
C'est deux catégories de personne que tout oppose (religion, couleur de peau, classe sociale, âge, handicap etc...) au début, tu base tout ton humour sur leur différences et à la fin, il se réunissen
t tous parce que vivre ensemble, c'est bien.
Sérieux, y en a combien des films comme ça aujourd'hui ?
Afficher tout
Tous les films avec Clavier depuis qq années, même producteur qui fait du réchauffé indigeste

Excellent livre pour créer un scénario qui justement change des blockbusters actuel : l'anatomie d'une histoire par John Trubis. Ce dernier explique comment créer de vrais personnages avec un background et une vraie personnalité puis comment les intégrer dans une histoire qui se développe naturellement, de manière organique, avec de nombreuses ramifications, bref une histoire qui donne envie.

Ce bouquin (sans même l'avoir terminé) m'a permis de remettre en question beaucoup de livres que j'ai lu et de comprendre pourquoi certains semblaient aussi creux par moment.

a écrit : au final, c'est quand même la majorité des spectateurs qui veut voir des choses de plus en plus débiles au cinéma. Sinon les studios produiraient autre chose. Il y a une baisse générale du niveau intellectuel de l'humanité, peut-être pas dans le domaine technologique, où là çà va, l'humain s'est à peu près toujours distingué par sa capacité à fabriquer des outils toujours plus performants, mais au niveau, je dirais, de la sensibilité, du goût artistique. Quand on pense que des films comme "l'été dernier à Marienbad", ou "la grande bouffe", pour ne prendre que ces deux exemples, ont eu en leur temps un grand succès public : aujourd'hui plus personne ne se déplacerait pour aller voir ces films. Afficher tout Absolument, et je pense que la baisse générale a commencé par toi.

Cette trame commune a commencé bien avant 2005! Le héros est gentil, un drame survient dans sa vie alors il est au fond du gouffre jusqu'à ce qu'il décide de se battre. Là, il commence à remonter la pente puis nouveau coup dur mais grâce à son entourage (amour, amitié, etc) il retrouve un mental de fou et vient à bout de l'adversité. Souvent il a perdu un être cher durant la bataille.

a écrit : Dans un autre domaine, la musique, on retrouve à peu près la même chose:
Vous trouvez que pas mal des dernières chansons et hits se ressemblent?
Normal, elles sont toutes écrites par une poignée d'artistes (qui ont une plume rapide et une formidable créativité) donc naturellement un effet de ressemblan
ce se crée et on a l'impression que tout se ressemble

Vers la fin de l'article:
curiosity.com/topics/sorry-pop-music-sounds-the-same-because-you-want-it-that-way-curiosity/
Afficher tout
Ce que tu veux dire, en fait, c'est qu'au bout du compte, "The song remains the same"...

a écrit : Faut pas le voir comme une baisse générale du niveau intellectuel. Moi je ne me sens pas particulièrement débile ( c'est facile vu que c'est moi qui juge) mais quand je mate un film, au ciné ou sur mon canap, je veux avant tout qu'il me divertisse et j'ai pas envie de me prendre la tête à comprendre le message plus ou moins philosophique qu'aurait voulu faire passer le réalisateur, ou de voir un film qui traite de sujet que je croise au quotidien.
Donc peut être que oui les films se ressemble t dans leurs trames, certainement que les realisateurs, scenaristes, producteurs, ne veulent pas prendre de risques, font et vendent des films qui rapportent, mais encore une fois, ce n'est pas parce que le film semble dénué de réflexion, il n'y a qu'à voir toutes les franchises, que c'est du fait de la regression intellectuel de l'humain.
Afficher tout
oui, quand j'ai parlé de "baisse générale du niveau intellectuel de l'humanité", c'était un peu grandiloquent; en fait c'est surtout en Occident. Mais pour ce qui concerne les "messages que veulent faire passer les réalisateurs", je pense qu'il ne faut pas voir les films sous cet angle là forcément, il y a aussi l'angle poétique d'un film, le côté provocateur d'un scénario. Aujourd'hui, avec le politiquement correct qui n'arrange rien, les "balance ton porc" et compagnie, plus personne n'ose faire une oeuvre provocante, dérangeante, et les gens ont de moins en moins envie d'être dérangés dans leurs petites certitudes conformistes. Voilà, les gens deviennent de plus en plus conformistes, ils l'ont toujours été mais ils le deviennent encore plus; ils veulent voir le film que tout le monde est supposé vouloir voir.

a écrit : Faut pas le voir comme une baisse générale du niveau intellectuel. Moi je ne me sens pas particulièrement débile ( c'est facile vu que c'est moi qui juge) mais quand je mate un film, au ciné ou sur mon canap, je veux avant tout qu'il me divertisse et j'ai pas envie de me prendre la tête à comprendre le message plus ou moins philosophique qu'aurait voulu faire passer le réalisateur, ou de voir un film qui traite de sujet que je croise au quotidien.
Donc peut être que oui les films se ressemble t dans leurs trames, certainement que les realisateurs, scenaristes, producteurs, ne veulent pas prendre de risques, font et vendent des films qui rapportent, mais encore une fois, ce n'est pas parce que le film semble dénué de réflexion, il n'y a qu'à voir toutes les franchises, que c'est du fait de la regression intellectuel de l'humain.
Afficher tout
Je pense que c'est justement ce genre d'argument qui montre la baisse du niveau et de la diversité des sensibilités. Les gens qui regardent des films "originaux" n'ont pas l'impression de se prendre la tête en le faisant, ni de réfléchir. Personnellement j'avais l'habitude, plus jeune, de voir des films d'auteur (pas forcément français d'ailleurs), pas pour me prendre la tête, mais pour me divertir. Aujourd'hui, j'ai perdu cette habitude, et effectivement, je me divertis moins qu'avant. Comme pour les fromages, le sport, les musées...il faut donc un minimum de culture ou d'habitude pour y être sensible.
Ce qui est comique, c'est le nombre de personnes qui se prétendent cinéphiles et qui se contentent de blockbusters, en plus de ceux qui trouvent que voir un film d'auteur c'est se prendre la tête. Voir un film d'auteur, c'est souvent par curiosité, boulimie, ou tout simplement pour élargir sa sensibilité à un art, mais sûrement pas par une obligation quelconque.

a écrit : au final, c'est quand même la majorité des spectateurs qui veut voir des choses de plus en plus débiles au cinéma. Sinon les studios produiraient autre chose. Il y a une baisse générale du niveau intellectuel de l'humanité, peut-être pas dans le domaine technologique, où là çà va, l'humain s'est à peu près toujours distingué par sa capacité à fabriquer des outils toujours plus performants, mais au niveau, je dirais, de la sensibilité, du goût artistique. Quand on pense que des films comme "l'été dernier à Marienbad", ou "la grande bouffe", pour ne prendre que ces deux exemples, ont eu en leur temps un grand succès public : aujourd'hui plus personne ne se déplacerait pour aller voir ces films. Afficher tout Timbuktu, film d'auteur si il en est, a fait plus d'un million d'entrée en France. À l'époque que tu sembles prendre en modèle, je pense que ce genre de film n'aurait pas eu un tel succès. Il n'y a pas de baisse du niveau intellectuel, simplement les mentalités qui évoluent.

J'adore le ciné, mais depuis que "les Tuches" est le film le plus regardé de l'année dernière et top 3 de l'histoire en France je me dis que j'y comprend plus rien...
Et je me dis aussi qu'on ne peut plus vraiment se plaindre des blockbuster ricain qui me paraissent etre du très grand art et d'une énorme subtilité comparé à ce.. ce...aaah j'arrive pas le qualifier de film !

a écrit : C'est surtout les comédies françaises qui me laissent cette impression leurs scénarios se résument à :
C'est deux catégories de personne que tout oppose (religion, couleur de peau, classe sociale, âge, handicap etc...) au début, tu base tout ton humour sur leur différences et à la fin, il se réunissen
t tous parce que vivre ensemble, c'est bien.
Sérieux, y en a combien des films comme ça aujourd'hui ?
Afficher tout
Tout à fait !