La vapeur d'eau ne peut pas se voir à l'oeil nu

Proposé par
le
dans

Lorsque l'on fait bouillir de l'eau dans une casserole, ce que l'on voit qui s'en échappe n'est pas de la vapeur d'eau. Si la vapeur s'échappe bien lorsque l'eau bout, elle est invisible à l'oeil nu : ce que l'on voit est la condensation d'une partie de la vapeur au contact de l'air, formant un brouillard, à la forme liquide et non gazeuse.

La vapeur d'eau est présente partout autour de nous. Elle est le principal gaz à effet de serre sur la planète, puisqu'elle est responsable de 60% de l'effet de serre.


Commentaires préférés (3)

C'est comme les nuages qu'on voit dans le ciel. Ce sont de l'eau a l'état liquide et non gazeux.

Posté le

unknown

(121)

Répondre

"Effet de serre". On n'entend que ce mot-là en moment, et on l'associe directement à CO2. Mais au moins, savez-vous que c'est loin d'être le gaz le plus dangereux pour la nature? Petit rappel: le CO2 (gaz naturel émis par tout mammifère lors de l'expiration) est naturellement recyclé par notre chère nature (plantes + micro-organismes végétaux des mers et océans), mais vu que l'être humain déforeste et pollue l'eau, Dame Nature a du mal à suivre cette cadence infernale. Ensuite, il y a le CO2 émis par les véhicules, les usines, les diverses combustions produites par la main de l'Homme, ainsi que beaucoup de transformations chimiques produites par ce dernier. N'oublions pas aussi le côté marketing du terme Gaz à Effet de Serre: par exemple, on veut vous vendre un véhicule qui produit 20 fois moins de CO2 au Km. C'est bien. Mais est-ce la marque vous dit combien de Kg de CO2 est produite par seconde pour la fabrication de 1 g d'acier? (toute le procédé pour l'extraction du minerais ou son recyclage + central électrique + raffinement, traitement des matières premières, très polluant + acheminement + fabrication de l'acier + fonte à 1200°C, et tout le processus + mise en forme des laminés dans l'usine automobile...) Et encore, ici c'est le matériau le moins polluant (nous parlons toujours uniquement du CO2, pas de la multitude d'autres gaz et polluants), nours pourrions aborder aussi les plastiques, peintures... Marketing, marketing, marketing. Mais pour revenir aux gaz nocifs ou/et à effet de serre qui sont bien plus dangereux et présents que le CO2, nous avons le monoxyde de carbone (non recyclé par les végétaux, mais uniquement par la glace dans la nature: théoriquement, pour 0,001g de CO, il faut 7 tonnes de glace, et une période de 80 ans. Test en labo, car il n'a pas encore été prouvé que la nature puisse recycler ce gaz. Sachant que l'Homme en produit des tonnes chaque jour..), il y a aussi les vapeurs de chlore, souffre (pas ceux des volcans, biensûr), arsenic, méthane... La liste est très longue. Avant de parler de limiter l'émission de gaz à effet de serre (pour moi, c'est juste un pansement sur une jambe de bois), il faut déjà revoir le problème à la base: arrêter la déforestation (il y a suffisement de bois et papier à recycler. De plus, il a été prouvé que ces recyclages consommaient moins d'eau, énergie, temps, argent, et que le produit était plus solide, efficace), encourager la fusion froide (à peine plus coûteux que la fusion à chaud, et consomme 2000 fois moins d'énergie), arrêter les conneries avec le pétrole (cela fait plus de soixante ans que technologiquement nous n'en n'avons plus besoin. Voir également les travaux de Nikola Tesla), stop avec le nucléaire (voir www.worldometers.info pour donner un ordre d'idée...),etc. Les solutions sont simples, mais dans une société de surconsommation où l'argent prime avant la vie, le chemin promet d'être long et difficile...

Posté le

android

(471)

Répondre

a écrit : "Effet de serre". On n'entend que ce mot-là en moment, et on l'associe directement à CO2. Mais au moins, savez-vous que c'est loin d'être le gaz le plus dangereux pour la nature? Petit rappel: le CO2 (gaz naturel émis par tout mammifère lors de l'expiration) est naturellement recyclé par notre chère nature (plantes + micro-organismes végétaux des mers et océans), mais vu que l'être humain déforeste et pollue l'eau, Dame Nature a du mal à suivre cette cadence infernale. Ensuite, il y a le CO2 émis par les véhicules, les usines, les diverses combustions produites par la main de l'Homme, ainsi que beaucoup de transformations chimiques produites par ce dernier. N'oublions pas aussi le côté marketing du terme Gaz à Effet de Serre: par exemple, on veut vous vendre un véhicule qui produit 20 fois moins de CO2 au Km. C'est bien. Mais est-ce la marque vous dit combien de Kg de CO2 est produite par seconde pour la fabrication de 1 g d'acier? (toute le procédé pour l'extraction du minerais ou son recyclage + central électrique + raffinement, traitement des matières premières, très polluant + acheminement + fabrication de l'acier + fonte à 1200°C, et tout le processus + mise en forme des laminés dans l'usine automobile...) Et encore, ici c'est le matériau le moins polluant (nous parlons toujours uniquement du CO2, pas de la multitude d'autres gaz et polluants), nours pourrions aborder aussi les plastiques, peintures... Marketing, marketing, marketing. Mais pour revenir aux gaz nocifs ou/et à effet de serre qui sont bien plus dangereux et présents que le CO2, nous avons le monoxyde de carbone (non recyclé par les végétaux, mais uniquement par la glace dans la nature: théoriquement, pour 0,001g de CO, il faut 7 tonnes de glace, et une période de 80 ans. Test en labo, car il n'a pas encore été prouvé que la nature puisse recycler ce gaz. Sachant que l'Homme en produit des tonnes chaque jour..), il y a aussi les vapeurs de chlore, souffre (pas ceux des volcans, biensûr), arsenic, méthane... La liste est très longue. Avant de parler de limiter l'émission de gaz à effet de serre (pour moi, c'est juste un pansement sur une jambe de bois), il faut déjà revoir le problème à la base: arrêter la déforestation (il y a suffisement de bois et papier à recycler. De plus, il a été prouvé que ces recyclages consommaient moins d'eau, énergie, temps, argent, et que le produit était plus solide, efficace), encourager la fusion froide (à peine plus coûteux que la fusion à chaud, et consomme 2000 fois moins d'énergie), arrêter les conneries avec le pétrole (cela fait plus de soixante ans que technologiquement nous n'en n'avons plus besoin. Voir également les travaux de Nikola Tesla), stop avec le nucléaire (voir www.worldometers.info pour donner un ordre d'idée...),etc. Les solutions sont simples, mais dans une société de surconsommation où l'argent prime avant la vie, le chemin promet d'être long et difficile... Afficher tout incroyable ton commentaire !! long mais super interéssant et vrai !!


Tous les commentaires (34)

Wow, logique et bluffant.
Donc pareil pour les gens qui ont les pieds qui fument? Contraste des températures en sortant les pieds de la chaussure si l'air est trop froid autour? Wow.

Posté le

unknown

(6)

Répondre

Oui mais je présume que dire "brouillard issu de la condensation d'une partie de la vapeur d'eau" c'est pas très pratique, donc ce qui s'échappe est bien de la vapeur d'eau..... mais condensée....non ?

Posté le

unknown

(4)

Répondre

Je precise au passage pr denoncer l hypocrisie de la voiture a hydrogene qui degage de la ... Vapeur d eau et oui un moteur "ecologique" qui degage la encore un gaz a effet de serre... Personne n en parle.

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Hey oui redman le paradoxe humain est encors une fois mi a l'épreuve
Cela dit la vapeur d'eau est selon moi moins cancerigene que les carburents actuelles et aussi plus metrisable que ces fameu gaz dechapement

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Dans tous les cas, la vapeur d'eau reste un gaz à effet de serre naturel et nécessaire. Et puis à quantité égale, H2O reste sans doute moins nocif que CO2 (mais là je m'avance peut-être trop)...

Posté le

unknown

(2)

Répondre

Pas d'accord avec toi, il y a 2 types de vapeur, la vapeur saturée et la vapeur surchauffée, celle que tu voit au-dessus de la casserole est saturée en fines gouttelettes d'eau, la surchauffée fait plus de bruit et ne se voit pas donc plus dangereuse.

Posté le

unknown

(0)

Répondre

C'est comme les nuages qu'on voit dans le ciel. Ce sont de l'eau a l'état liquide et non gazeux.

Posté le

unknown

(121)

Répondre

"Effet de serre". On n'entend que ce mot-là en moment, et on l'associe directement à CO2. Mais au moins, savez-vous que c'est loin d'être le gaz le plus dangereux pour la nature? Petit rappel: le CO2 (gaz naturel émis par tout mammifère lors de l'expiration) est naturellement recyclé par notre chère nature (plantes + micro-organismes végétaux des mers et océans), mais vu que l'être humain déforeste et pollue l'eau, Dame Nature a du mal à suivre cette cadence infernale. Ensuite, il y a le CO2 émis par les véhicules, les usines, les diverses combustions produites par la main de l'Homme, ainsi que beaucoup de transformations chimiques produites par ce dernier. N'oublions pas aussi le côté marketing du terme Gaz à Effet de Serre: par exemple, on veut vous vendre un véhicule qui produit 20 fois moins de CO2 au Km. C'est bien. Mais est-ce la marque vous dit combien de Kg de CO2 est produite par seconde pour la fabrication de 1 g d'acier? (toute le procédé pour l'extraction du minerais ou son recyclage + central électrique + raffinement, traitement des matières premières, très polluant + acheminement + fabrication de l'acier + fonte à 1200°C, et tout le processus + mise en forme des laminés dans l'usine automobile...) Et encore, ici c'est le matériau le moins polluant (nous parlons toujours uniquement du CO2, pas de la multitude d'autres gaz et polluants), nours pourrions aborder aussi les plastiques, peintures... Marketing, marketing, marketing. Mais pour revenir aux gaz nocifs ou/et à effet de serre qui sont bien plus dangereux et présents que le CO2, nous avons le monoxyde de carbone (non recyclé par les végétaux, mais uniquement par la glace dans la nature: théoriquement, pour 0,001g de CO, il faut 7 tonnes de glace, et une période de 80 ans. Test en labo, car il n'a pas encore été prouvé que la nature puisse recycler ce gaz. Sachant que l'Homme en produit des tonnes chaque jour..), il y a aussi les vapeurs de chlore, souffre (pas ceux des volcans, biensûr), arsenic, méthane... La liste est très longue. Avant de parler de limiter l'émission de gaz à effet de serre (pour moi, c'est juste un pansement sur une jambe de bois), il faut déjà revoir le problème à la base: arrêter la déforestation (il y a suffisement de bois et papier à recycler. De plus, il a été prouvé que ces recyclages consommaient moins d'eau, énergie, temps, argent, et que le produit était plus solide, efficace), encourager la fusion froide (à peine plus coûteux que la fusion à chaud, et consomme 2000 fois moins d'énergie), arrêter les conneries avec le pétrole (cela fait plus de soixante ans que technologiquement nous n'en n'avons plus besoin. Voir également les travaux de Nikola Tesla), stop avec le nucléaire (voir www.worldometers.info pour donner un ordre d'idée...),etc. Les solutions sont simples, mais dans une société de surconsommation où l'argent prime avant la vie, le chemin promet d'être long et difficile...

Posté le

android

(471)

Répondre

a écrit : C'est comme les nuages qu'on voit dans le ciel. Ce sont de l'eau a l'état liquide et non gazeux. Exact. Je l'ai appris en physique chimie.

Posté le

iphone

(1)

Répondre

c'est normal aussi tout les mangeur de pates son des tueurs de couche d'ozone m'en fou je mangerais des pates tout ma vie :D

Posté le

android

(0)

Répondre

Ça m'étonne on m'a toujours dit que ce qui s'en échappait était de la vapeur d'eau et que ce qu'on ne voyait pas c'était l'eau à l'état gazeux

La dernière partie de l'anecdote est fausse. La vapeur ne réchauffe pas du tout l'atmosphère. ( Je viens d'avoir un examen qui portait en grande partie sur cela)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : "Effet de serre". On n'entend que ce mot-là en moment, et on l'associe directement à CO2. Mais au moins, savez-vous que c'est loin d'être le gaz le plus dangereux pour la nature? Petit rappel: le CO2 (gaz naturel émis par tout mammifère lors de l'expiration) est naturellement recyclé par notre chère nature (plantes + micro-organismes végétaux des mers et océans), mais vu que l'être humain déforeste et pollue l'eau, Dame Nature a du mal à suivre cette cadence infernale. Ensuite, il y a le CO2 émis par les véhicules, les usines, les diverses combustions produites par la main de l'Homme, ainsi que beaucoup de transformations chimiques produites par ce dernier. N'oublions pas aussi le côté marketing du terme Gaz à Effet de Serre: par exemple, on veut vous vendre un véhicule qui produit 20 fois moins de CO2 au Km. C'est bien. Mais est-ce la marque vous dit combien de Kg de CO2 est produite par seconde pour la fabrication de 1 g d'acier? (toute le procédé pour l'extraction du minerais ou son recyclage + central électrique + raffinement, traitement des matières premières, très polluant + acheminement + fabrication de l'acier + fonte à 1200°C, et tout le processus + mise en forme des laminés dans l'usine automobile...) Et encore, ici c'est le matériau le moins polluant (nous parlons toujours uniquement du CO2, pas de la multitude d'autres gaz et polluants), nours pourrions aborder aussi les plastiques, peintures... Marketing, marketing, marketing. Mais pour revenir aux gaz nocifs ou/et à effet de serre qui sont bien plus dangereux et présents que le CO2, nous avons le monoxyde de carbone (non recyclé par les végétaux, mais uniquement par la glace dans la nature: théoriquement, pour 0,001g de CO, il faut 7 tonnes de glace, et une période de 80 ans. Test en labo, car il n'a pas encore été prouvé que la nature puisse recycler ce gaz. Sachant que l'Homme en produit des tonnes chaque jour..), il y a aussi les vapeurs de chlore, souffre (pas ceux des volcans, biensûr), arsenic, méthane... La liste est très longue. Avant de parler de limiter l'émission de gaz à effet de serre (pour moi, c'est juste un pansement sur une jambe de bois), il faut déjà revoir le problème à la base: arrêter la déforestation (il y a suffisement de bois et papier à recycler. De plus, il a été prouvé que ces recyclages consommaient moins d'eau, énergie, temps, argent, et que le produit était plus solide, efficace), encourager la fusion froide (à peine plus coûteux que la fusion à chaud, et consomme 2000 fois moins d'énergie), arrêter les conneries avec le pétrole (cela fait plus de soixante ans que technologiquement nous n'en n'avons plus besoin. Voir également les travaux de Nikola Tesla), stop avec le nucléaire (voir www.worldometers.info pour donner un ordre d'idée...),etc. Les solutions sont simples, mais dans une société de surconsommation où l'argent prime avant la vie, le chemin promet d'être long et difficile... Afficher tout incroyable ton commentaire !! long mais super interéssant et vrai !!

Les cours de Physique-Chimie me permette de cliquer sur JLSD...Pour une fois..

Posté le

android

(2)

Répondre

Ce n'est pas la condensation, mais la liquéfaction. Petit rappel de physique, 5ème :
Liquéfaction : gazeux -> liquide
Évaporation : liquide -> gazeux
Solidification : liquide -> solide
Fusion : solide -> liquide
Sublimation : solide -> gazeux
Condensation : gazeux -> solide

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : "Effet de serre". On n'entend que ce mot-là en moment, et on l'associe directement à CO2. Mais au moins, savez-vous que c'est loin d'être le gaz le plus dangereux pour la nature? Petit rappel: le CO2 (gaz naturel émis par tout mammifère lors de l'expiration) est naturellement recyclé par notre chère nature (plantes + micro-organismes végétaux des mers et océans), mais vu que l'être humain déforeste et pollue l'eau, Dame Nature a du mal à suivre cette cadence infernale. Ensuite, il y a le CO2 émis par les véhicules, les usines, les diverses combustions produites par la main de l'Homme, ainsi que beaucoup de transformations chimiques produites par ce dernier. N'oublions pas aussi le côté marketing du terme Gaz à Effet de Serre: par exemple, on veut vous vendre un véhicule qui produit 20 fois moins de CO2 au Km. C'est bien. Mais est-ce la marque vous dit combien de Kg de CO2 est produite par seconde pour la fabrication de 1 g d'acier? (toute le procédé pour l'extraction du minerais ou son recyclage + central électrique + raffinement, traitement des matières premières, très polluant + acheminement + fabrication de l'acier + fonte à 1200°C, et tout le processus + mise en forme des laminés dans l'usine automobile...) Et encore, ici c'est le matériau le moins polluant (nous parlons toujours uniquement du CO2, pas de la multitude d'autres gaz et polluants), nours pourrions aborder aussi les plastiques, peintures... Marketing, marketing, marketing. Mais pour revenir aux gaz nocifs ou/et à effet de serre qui sont bien plus dangereux et présents que le CO2, nous avons le monoxyde de carbone (non recyclé par les végétaux, mais uniquement par la glace dans la nature: théoriquement, pour 0,001g de CO, il faut 7 tonnes de glace, et une période de 80 ans. Test en labo, car il n'a pas encore été prouvé que la nature puisse recycler ce gaz. Sachant que l'Homme en produit des tonnes chaque jour..), il y a aussi les vapeurs de chlore, souffre (pas ceux des volcans, biensûr), arsenic, méthane... La liste est très longue. Avant de parler de limiter l'émission de gaz à effet de serre (pour moi, c'est juste un pansement sur une jambe de bois), il faut déjà revoir le problème à la base: arrêter la déforestation (il y a suffisement de bois et papier à recycler. De plus, il a été prouvé que ces recyclages consommaient moins d'eau, énergie, temps, argent, et que le produit était plus solide, efficace), encourager la fusion froide (à peine plus coûteux que la fusion à chaud, et consomme 2000 fois moins d'énergie), arrêter les conneries avec le pétrole (cela fait plus de soixante ans que technologiquement nous n'en n'avons plus besoin. Voir également les travaux de Nikola Tesla), stop avec le nucléaire (voir www.worldometers.info pour donner un ordre d'idée...),etc. Les solutions sont simples, mais dans une société de surconsommation où l'argent prime avant la vie, le chemin promet d'être long et difficile... Afficher tout C'est pas le gaz le plus polluant mais c'est celui qui nous permet de visualiser le climat d'une epoque .. On utilise meme des derives comme l'indice stomatique pour savoir le tot de co2 et ainsi en deduire le climat .. Donc certes .. C'est pas le plus significatif mais reste le plus potentiellement dangereux vue sa quantite :)

Posté le

android

(0)

Répondre

Un grand merci à ma prof de physique et à ses cours parfaits
^-^

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : "Effet de serre". On n'entend que ce mot-là en moment, et on l'associe directement à CO2. Mais au moins, savez-vous que c'est loin d'être le gaz le plus dangereux pour la nature? Petit rappel: le CO2 (gaz naturel émis par tout mammifère lors de l'expiration) est naturellement recyclé par notre chère nature (plantes + micro-organismes végétaux des mers et océans), mais vu que l'être humain déforeste et pollue l'eau, Dame Nature a du mal à suivre cette cadence infernale. Ensuite, il y a le CO2 émis par les véhicules, les usines, les diverses combustions produites par la main de l'Homme, ainsi que beaucoup de transformations chimiques produites par ce dernier. N'oublions pas aussi le côté marketing du terme Gaz à Effet de Serre: par exemple, on veut vous vendre un véhicule qui produit 20 fois moins de CO2 au Km. C'est bien. Mais est-ce la marque vous dit combien de Kg de CO2 est produite par seconde pour la fabrication de 1 g d'acier? (toute le procédé pour l'extraction du minerais ou son recyclage + central électrique + raffinement, traitement des matières premières, très polluant + acheminement + fabrication de l'acier + fonte à 1200°C, et tout le processus + mise en forme des laminés dans l'usine automobile...) Et encore, ici c'est le matériau le moins polluant (nous parlons toujours uniquement du CO2, pas de la multitude d'autres gaz et polluants), nours pourrions aborder aussi les plastiques, peintures... Marketing, marketing, marketing. Mais pour revenir aux gaz nocifs ou/et à effet de serre qui sont bien plus dangereux et présents que le CO2, nous avons le monoxyde de carbone (non recyclé par les végétaux, mais uniquement par la glace dans la nature: théoriquement, pour 0,001g de CO, il faut 7 tonnes de glace, et une période de 80 ans. Test en labo, car il n'a pas encore été prouvé que la nature puisse recycler ce gaz. Sachant que l'Homme en produit des tonnes chaque jour..), il y a aussi les vapeurs de chlore, souffre (pas ceux des volcans, biensûr), arsenic, méthane... La liste est très longue. Avant de parler de limiter l'émission de gaz à effet de serre (pour moi, c'est juste un pansement sur une jambe de bois), il faut déjà revoir le problème à la base: arrêter la déforestation (il y a suffisement de bois et papier à recycler. De plus, il a été prouvé que ces recyclages consommaient moins d'eau, énergie, temps, argent, et que le produit était plus solide, efficace), encourager la fusion froide (à peine plus coûteux que la fusion à chaud, et consomme 2000 fois moins d'énergie), arrêter les conneries avec le pétrole (cela fait plus de soixante ans que technologiquement nous n'en n'avons plus besoin. Voir également les travaux de Nikola Tesla), stop avec le nucléaire (voir www.worldometers.info pour donner un ordre d'idée...),etc. Les solutions sont simples, mais dans une société de surconsommation où l'argent prime avant la vie, le chemin promet d'être long et difficile... Afficher tout Aahhhhh enfiin je trouve quelqun qui pense comme moi!! Quel monde de fou! Pour ceux qui veulent des renseignements regardez le film "Thrive"

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Oui mais je présume que dire "brouillard issu de la condensation d'une partie de la vapeur d'eau" c'est pas très pratique, donc ce qui s'échappe est bien de la vapeur d'eau..... mais condensée....non ? Certes, mais il se trouve que de la vapeur d'eau condensée, c'est de l'eau liquide.

La condensation, ce n'est rien d'autre que le passage, pour un corps, de l'état gazeux à l'état liquide.

Posté le

android

(0)

Répondre

Il faut apprendre a lire ses sources et à formuler ses anecdotes !
Ce qui sort de la casserole en ébullition EST de la vapeur d'eau.
C'est l'eau sous forme GAZEUSE qui est invisible.
La vapeur d'eau est créée par condensation de l'eau sous forme gazeuse (le "gaz eau") en un brouillard, au contact de l'air.
Tout est expliqué dans le lien Wikipedia donné en source.

C'est très bien de mettre des anecdotes dans JMCMB mais il faudrait quand même voir à exprimer les choses correctement !