Des automates se dupliquant pourraient être un moyen d'explorer l'univers

Proposé par
le
dans

Les sondes de Von Neumann sont des automates théoriques s'inspirant de modèles biologiques. L'idée est d'envoyer vers l'espace de petites machines auto-répliquantes qui pourraient utiliser des éléments trouvés dans l'espace pour se dupliquer, croître, se répandre et explorer lentement la galaxie.

L'idée est d'introduire dans l'élément de base un code qui permettrait à la machine de se répliquer et de créer ses semblables et qui pourrait se complexifier au fur et à mesure qu'elle croit en utilisant de plus en plus de fonctions, comme, pourquoi pas, l'exploitation minière d'astéroïde. Les usages sont infinis : on pourrait aussi imaginer un réseau de sondes de Von Neumann qui se disséminerait dans la galaxie peu à peu, laissant des émetteurs à intervalles réguliers qui parsèmeraient la galaxie et permettraient d'envoyer les données qu'elles récoltent à la Terre.


Commentaires préférés (3)

Pour ceux qui on connu, ça me fais penser au replicateur dans stargate SG-1!!!

Et ils auront une forme de crabe qui est a priori la plus efficace, les premiers prototypes s'appelleront des Réplicateurs, et ils seront capables de survivre aux décharges électriques. La seule manière de les détruire seront les armes conventionnelles type fusils automatiques. On les enverra très loin dans l'espace pour qu'ils vivent leur vie et quand on ira les voir en traversant une porte des étoiles, ils auront réussi à détruire des civilisation très avancées comme les Asgards !

Plus sérieusement, le nom de ces automates théoriques vient du Mathématicien John von Neumann (1903-1957), un Grand des Grands qui a contribué dans beaucoup de domaines tels que les mathématiques, l'informatique, les automates, la physique quantique, les sciences économiques... L'architecture de Von Neumann est le modèle utilisé de nos jours dans TOUS les ordinateurs et qu'il a défini à l'époque où le mot Computer n'existait même pas encore ! Si on attribue la création des ordinateurs à Alan Turing, il ne faut pas oublier son contemporain Von Neumann qui est tout aussi important !

a écrit : Outre l'utilité présentée par les robots ici, ceux-ci pourraient bien prendre la place des astronautes dans l'espace ; et ce, pour une raison principale : l'effet de l'espace sur le corps humain.

En effet, dans l'espace, les astronautes subissent certains troubles, notamment à cau
se des rayons solaires qui peuvent brûler la peau de l'astronaute (notamment laissant à Youri Gargarine une cécité visuelle temporaire). C'est d'ailleurs pour ça que les combinaisons d'astronautes sont faites en partie de plomb.... mais pas les vaisseaux (pour une question de poids) d'où les dommages.

D'autre part, cela éviterait d'autres choses, notamment de mettre en sommeil les astronautes pour la durée du trajet (de quelques mois jusqu'à Mars en vue d'une possible colonisation), ce qui est, à l'heure actuelle, impossible (cf vidéo YouTube "Tu mourras moins bête - les voyages dans l'espace") ; cela éviterait également les conflits entre astronautes (et l'ennui) qui sont gérés, aujourd'hui, par la mise en place d'exercices d'entraînement pour resouder l'équipe.

Je n'ai plus les sources pour la première partie malheureusement donc si qqun pouvait développer mieux que moi les "risques de l'espace" pour les astronautes.
Afficher tout
"Je n'ai plus les sources pour la première partie malheureusement donc si qqun pouvait développer mieux que moi les "risques de l'espace" pour les astronautes."

J'en vois plusieurs, et au risque de paraître retardataire, je pense que probablement aucun d'entre nous ne vivra assez longtemps pour voir l'homme débarquer sur Mars.

1- les ceintures de Van Allen entre la terre et la lune ne sont pas très dangereuses et vite traversées;
2- mais sortis du champ magnétique terrestre, plus rien ne protège du vent solaire, qui est aussi un gros sujet d'inquiétude pour tout le matériel électronique; Montréal en a reçu une bouffée plus importante en 1989 et tout le réseau électrique a été en panne pendant 24 h; il y a juste un satellite placé à un des points de Lagrange (comme fixe entre le soleil et la terre) pour nous avertir avec un délai (les particules solaires se déplacent vite, mais beaucoup moins que la lumière), mais trop court pour pouvoir faire plus que protéger ce qui est absolument stratégique;
3- plus rien ne protège non plus des rayons cosmiques, il faudrait une capsule de plusieurs mètres d'épaisseur en plomb;
4- la micro-gravité dérange gravement les systèmes circulatoire, musculaire et osseux; la gymnastique n'est pas suffisante, une civière doit attendre les astronautes revenus sur terre après quelques mois dans l'espace; en débarquant sur Mars, si l'on n'est pas accueilli par un robot qui a déjà construit un abri, comment faire? La seule solution est une roue tournante, comme dans 2001 Odyssée de l'espace;
5- s'il l'on veut sortir, la moindre météorite peut perçer le scaphandre;
6- vivre en local fermé avec toujours les mêmes personnes risque de produire des troubles psychologiques: il me semble que personne n'a tenu plus d'un an dans une maison close, non, je veux dire une maison fermée simulant une station;
7- où trouver le carburant pour le retour?


Tous les commentaires (33)

Pour ceux qui on connu, ça me fais penser au replicateur dans stargate SG-1!!!

Bah j'espère que c'est pas le réseau Free qui va s'occuper de ça !

J'imagine déjà le scénario des "petites machines" qui se complexifient un peu trop, jusqu'à échapper complètement au contrôle humain... (Steven Spielberg si tu lis ce message..)

Et puis skynet prend le contrôle de ces automates et conquiert toute la galaxie...
Plus sérieusement, le fait que ces automates puissent se répliquer et devenir plus complexe implique que leur intelligence peut devenir potentiellement illimité et ça fout les jetons à certains niveaux.

Et ils auront une forme de crabe qui est a priori la plus efficace, les premiers prototypes s'appelleront des Réplicateurs, et ils seront capables de survivre aux décharges électriques. La seule manière de les détruire seront les armes conventionnelles type fusils automatiques. On les enverra très loin dans l'espace pour qu'ils vivent leur vie et quand on ira les voir en traversant une porte des étoiles, ils auront réussi à détruire des civilisation très avancées comme les Asgards !

Plus sérieusement, le nom de ces automates théoriques vient du Mathématicien John von Neumann (1903-1957), un Grand des Grands qui a contribué dans beaucoup de domaines tels que les mathématiques, l'informatique, les automates, la physique quantique, les sciences économiques... L'architecture de Von Neumann est le modèle utilisé de nos jours dans TOUS les ordinateurs et qu'il a défini à l'époque où le mot Computer n'existait même pas encore ! Si on attribue la création des ordinateurs à Alan Turing, il ne faut pas oublier son contemporain Von Neumann qui est tout aussi important !

Outre l'utilité présentée par les robots ici, ceux-ci pourraient bien prendre la place des astronautes dans l'espace ; et ce, pour une raison principale : l'effet de l'espace sur le corps humain.

En effet, dans l'espace, les astronautes subissent certains troubles, notamment à cause des rayons solaires qui peuvent brûler la peau de l'astronaute (notamment laissant à Youri Gargarine une cécité visuelle temporaire). C'est d'ailleurs pour ça que les combinaisons d'astronautes sont faites en partie de plomb.... mais pas les vaisseaux (pour une question de poids) d'où les dommages.

D'autre part, cela éviterait d'autres choses, notamment de mettre en sommeil les astronautes pour la durée du trajet (de quelques mois jusqu'à Mars en vue d'une possible colonisation), ce qui est, à l'heure actuelle, impossible (cf vidéo YouTube "Tu mourras moins bête - les voyages dans l'espace") ; cela éviterait également les conflits entre astronautes (et l'ennui) qui sont gérés, aujourd'hui, par la mise en place d'exercices d'entraînement pour resouder l'équipe.

Je n'ai plus les sources pour la première partie malheureusement donc si qqun pouvait développer mieux que moi les "risques de l'espace" pour les astronautes.

Posté le

android

(11)

Répondre

On en revient à une question que je me pose souvent:
On est vraiment obligés de faire des oeuvres de SF une réalité? Parce que parti comme c'est, on va finir comme dans Matrix, I, Robot ou bien Stargate SG-1...
Donc, la question est: L'humanité aura t'elle toujours le contrôle absolu sur l'Intelligence Artificielle, ou sera-t'elle vouée à répéter les échecs de fiction? Vous avez quatre heures!

Pour commencer je tiens à m'excuser de la coquille de la coquille dans le premier paragraphe avec la répétition du "et" à la toute fin et au début du second paragraphe.

/!\ ATTENTION SPOIL MINEUR DU ROMAN SPIN /!\

Par ailleurs, je voudrais compléter mon anecdote en parlant du roman Spin, oeuvre récente (2005) de Robert Charles Wilson qu'il m'a été donné de découvrir il y a peu et dans lequel j'ai appris l'existence théorique de ces structures. Il faut noter que l'idée était innovante lors de sa théorisation car on n'avait alors pas pu observer au niveau biologique l'existence de cellules souches ou déterminer le rôle de l'ADN dedans!

L'absence d'observation d'un tel réseau est par ailleurs un point relevé par Fermi et qui pourrait conclure qu'aucune civilisation ne nous a précédée auparavant. Evidemment c'est une absence de preuve à prendre avec précaution: un tel réseau aurait de l'importance sur des dizaines de milliers d'années au bas mot si bien qu'il faudrait aller bien au delà de l'existence humaine pour y voir un intérêt (on peut supposer qu'une existence E.T. pourrait vivre, pourquoi pas, aussi longtemps si ce n'est plus?).
D'autres chercheurs ont émis l'hypothèse que de telles structures seraient extrêmement dangereuses car pouvant se répliquer à l'infini et pourquoi pas consommer toute la matière sur leur passage, si bien qu'il faudrait brider leur croissance pour ne pas qu'elle grandissent au delà du nécessaire à leur bon fonctionnement.

Maintenant que je suis à la fin de mon commentaire je vais SPOILER encore plus le roman dans lequel j'ai découvert ce concept donc n'hésitez pas à quitter ce com!

Le prémice du roman nous apprend que la Terre a été un jour, vers notre époque, recouvert d'un voile qui filtre la lumière et isole temporellement la Terre du reste d e l'univers. Pour chaque seconde qui passe sur Terre, 3 années et quelques passent en dehors de la membrane, du spin. Si bien que pour une année sur Terre c'est cent millions qui passent dehors. Le problème est que le soleil se rapproche de plus en plus de sa fin de vie... Finalement pour tenter de comprendre ce qu'il se passe et de trouver une solution à leurs problèmes, ils lancent une terraformation de Mars et envoient là-bas des populations humaines qui pourraient croitrent, prospérer et à la longue fonder une seconde civilisation. L'avantage du Spin étant que la terraformation de Mars devient presque un jeu d'enfant...
Cette civilisation parvient à se développer de manière précaire, en raison du milieu martien, et développent justement ces fameuses structures de Von Neumann! Un des personnages principaux comprend alors, au terme de recherche scientifique lui permettant de se connecter lui-même comme interface à ce réseau, que les êtres du Spin sont justement un réseau de Von Neumann ayant englobé au fil de ses milliards d'années d'existence différents réseaux de différentes espèces au sein de la galaxie et qui ont finit par développer une sorte d'intelligence artificielle très basique et sommaire! Bref c'était pas très utile de développer mais je trouvais le concept tellement sympa pour de la littérature SF que je voulais partager avec les curieux qui n'ont pas peur du spoil :)

a écrit : Et ils auront une forme de crabe qui est a priori la plus efficace, les premiers prototypes s'appelleront des Réplicateurs, et ils seront capables de survivre aux décharges électriques. La seule manière de les détruire seront les armes conventionnelles type fusils automatiques. On les enverra très loin dans l';espace pour qu'ils vivent leur vie et quand on ira les voir en traversant une porte des étoiles, ils auront réussi à détruire des civilisation très avancées comme les Asgards !

Plus sérieusement, le nom de ces automates théoriques vient du Mathématicien John von Neumann (1903-1957), un Grand des Grands qui a contribué dans beaucoup de domaines tels que les mathématiques, l'informatique, les automates, la physique quantique, les sciences économiques... L'architecture de Von Neumann est le modèle utilisé de nos jours dans TOUS les ordinateurs et qu'il a défini à l'époque où le mot Computer n'existait même pas encore ! Si on attribue la création des ordinateurs à Alan Turing, il ne faut pas oublier son contemporain Von Neumann qui est tout aussi important !
Afficher tout
Trop rapide pour la référence.
C est un peu flippant comme idée quand meme. Ca pourrait être la création d une entité qui a la possibilité de faire ce qu on bon lui semble sans limite ni jugement.

a écrit : Et ils auront une forme de crabe qui est a priori la plus efficace, les premiers prototypes s'appelleront des Réplicateurs, et ils seront capables de survivre aux décharges électriques. La seule manière de les détruire seront les armes conventionnelles type fusils automatiques. On les enverra très loin dans l';espace pour qu'ils vivent leur vie et quand on ira les voir en traversant une porte des étoiles, ils auront réussi à détruire des civilisation très avancées comme les Asgards !

Plus sérieusement, le nom de ces automates théoriques vient du Mathématicien John von Neumann (1903-1957), un Grand des Grands qui a contribué dans beaucoup de domaines tels que les mathématiques, l'informatique, les automates, la physique quantique, les sciences économiques... L'architecture de Von Neumann est le modèle utilisé de nos jours dans TOUS les ordinateurs et qu'il a défini à l'époque où le mot Computer n'existait même pas encore ! Si on attribue la création des ordinateurs à Alan Turing, il ne faut pas oublier son contemporain Von Neumann qui est tout aussi important !
Afficher tout
En effet !

a écrit : Bah j'espère que c'est pas le réseau Free qui va s'occuper de ça ! Ha ? Free fonctionne mal on dirait. Mais tu as de la chance c’est pas cher. Moi je suis obligé de payer Orange pour un résultat en dessous de tout pays « en voie de développement »

a écrit : Ha ? Free fonctionne mal on dirait. Mais tu as de la chance c’est pas cher. Moi je suis obligé de payer Orange pour un résultat en dessous de tout pays « en voie de développement » Ne parlons pas de SFR svp

Je crois que Arthur C. Clarke fait référence à ça quand SPOIL les monolithes "mangent" Jupiter en se multipliant de manière exponentielle ( dans 2010 : odyssée deux )

a écrit : On en revient à une question que je me pose souvent:
On est vraiment obligés de faire des oeuvres de SF une réalité? Parce que parti comme c'est, on va finir comme dans Matrix, I, Robot ou bien Stargate SG-1...
Donc, la question est: L'humanité aura t'elle toujours le contrôle absolu sur l&
#039;Intelligence Artificielle, ou sera-t'elle vouée à répéter les échecs de fiction? Vous avez quatre heures! Afficher tout
C'est toute la subtilité et la beauté de ce qu'on appelle la singularité technologique ;)

a écrit : Outre l'utilité présentée par les robots ici, ceux-ci pourraient bien prendre la place des astronautes dans l'espace ; et ce, pour une raison principale : l'effet de l'espace sur le corps humain.

En effet, dans l'espace, les astronautes subissent certains troubles, notamment à cau
se des rayons solaires qui peuvent brûler la peau de l'astronaute (notamment laissant à Youri Gargarine une cécité visuelle temporaire). C'est d'ailleurs pour ça que les combinaisons d'astronautes sont faites en partie de plomb.... mais pas les vaisseaux (pour une question de poids) d'où les dommages.

D'autre part, cela éviterait d'autres choses, notamment de mettre en sommeil les astronautes pour la durée du trajet (de quelques mois jusqu'à Mars en vue d'une possible colonisation), ce qui est, à l'heure actuelle, impossible (cf vidéo YouTube "Tu mourras moins bête - les voyages dans l'espace") ; cela éviterait également les conflits entre astronautes (et l'ennui) qui sont gérés, aujourd'hui, par la mise en place d'exercices d'entraînement pour resouder l'équipe.

Je n'ai plus les sources pour la première partie malheureusement donc si qqun pouvait développer mieux que moi les "risques de l'espace" pour les astronautes.
Afficher tout
"Je n'ai plus les sources pour la première partie malheureusement donc si qqun pouvait développer mieux que moi les "risques de l'espace" pour les astronautes."

J'en vois plusieurs, et au risque de paraître retardataire, je pense que probablement aucun d'entre nous ne vivra assez longtemps pour voir l'homme débarquer sur Mars.

1- les ceintures de Van Allen entre la terre et la lune ne sont pas très dangereuses et vite traversées;
2- mais sortis du champ magnétique terrestre, plus rien ne protège du vent solaire, qui est aussi un gros sujet d'inquiétude pour tout le matériel électronique; Montréal en a reçu une bouffée plus importante en 1989 et tout le réseau électrique a été en panne pendant 24 h; il y a juste un satellite placé à un des points de Lagrange (comme fixe entre le soleil et la terre) pour nous avertir avec un délai (les particules solaires se déplacent vite, mais beaucoup moins que la lumière), mais trop court pour pouvoir faire plus que protéger ce qui est absolument stratégique;
3- plus rien ne protège non plus des rayons cosmiques, il faudrait une capsule de plusieurs mètres d'épaisseur en plomb;
4- la micro-gravité dérange gravement les systèmes circulatoire, musculaire et osseux; la gymnastique n'est pas suffisante, une civière doit attendre les astronautes revenus sur terre après quelques mois dans l'espace; en débarquant sur Mars, si l'on n'est pas accueilli par un robot qui a déjà construit un abri, comment faire? La seule solution est une roue tournante, comme dans 2001 Odyssée de l'espace;
5- s'il l'on veut sortir, la moindre météorite peut perçer le scaphandre;
6- vivre en local fermé avec toujours les mêmes personnes risque de produire des troubles psychologiques: il me semble que personne n'a tenu plus d'un an dans une maison close, non, je veux dire une maison fermée simulant une station;
7- où trouver le carburant pour le retour?

On peut envoyer une imprimante 3D qui fabrique des imprimantes 3D, mais comment charger tout le matériel d'exploration minière et de fabrication des produits?
J'ai souvent pensé en regardant un simple stylo-bille qu'il y a en amont de grandes machines et usines, ne serait-ce que pour en fabriquer un seul.
De deux choses l'une:
1- on travaille à l'échelle nanométrique, et là on peut envoyer des particules à une vitesse respectable, mais elles sont forcément plus simples qu'une machine. La comparaison avec un virus est correcte, mais il ne peut se reproduire que s'il trouve un hôte bien plus complexe.
2- ou à une échelle métrique, mais alors le voyage prendra du temps, et quant à rapporter les minéraux...

Des automates théoriques ? Plus facile à dire qu'à faire quoi...

Donc si un de ces automate rencontre un extra-terrestre, celui-ci va croire a une civilisation d'automate et non à des humanoïdes ?

a écrit : "Je n'ai plus les sources pour la première partie malheureusement donc si qqun pouvait développer mieux que moi les "risques de l'espace" pour les astronautes."

J'en vois plusieurs, et au risque de paraître retardataire, je pense que probablement aucun d'entre nous n
e vivra assez longtemps pour voir l'homme débarquer sur Mars.

1- les ceintures de Van Allen entre la terre et la lune ne sont pas très dangereuses et vite traversées;
2- mais sortis du champ magnétique terrestre, plus rien ne protège du vent solaire, qui est aussi un gros sujet d'inquiétude pour tout le matériel électronique; Montréal en a reçu une bouffée plus importante en 1989 et tout le réseau électrique a été en panne pendant 24 h; il y a juste un satellite placé à un des points de Lagrange (comme fixe entre le soleil et la terre) pour nous avertir avec un délai (les particules solaires se déplacent vite, mais beaucoup moins que la lumière), mais trop court pour pouvoir faire plus que protéger ce qui est absolument stratégique;
3- plus rien ne protège non plus des rayons cosmiques, il faudrait une capsule de plusieurs mètres d'épaisseur en plomb;
4- la micro-gravité dérange gravement les systèmes circulatoire, musculaire et osseux; la gymnastique n'est pas suffisante, une civière doit attendre les astronautes revenus sur terre après quelques mois dans l'espace; en débarquant sur Mars, si l'on n'est pas accueilli par un robot qui a déjà construit un abri, comment faire? La seule solution est une roue tournante, comme dans 2001 Odyssée de l'espace;
5- s'il l'on veut sortir, la moindre météorite peut perçer le scaphandre;
6- vivre en local fermé avec toujours les mêmes personnes risque de produire des troubles psychologiques: il me semble que personne n'a tenu plus d'un an dans une maison close, non, je veux dire une maison fermée simulant une station;
7- où trouver le carburant pour le retour?
Afficher tout
Réponse qui répond à plusieurs des problèmes soulevés : les premiers voyages vers mars sont prévu pour être des allés simples. D'ailleurs il me semble que des sélections ont déjà lieu en ce moment, et les personnes décidants d'intégrer le programme savent à quoi s'attendre. Elles ne reviendront pas, mais entrerons dans la postérité et les livres d'histoire...

a écrit : On en revient à une question que je me pose souvent:
On est vraiment obligés de faire des oeuvres de SF une réalité? Parce que parti comme c'est, on va finir comme dans Matrix, I, Robot ou bien Stargate SG-1...
Donc, la question est: L'humanité aura t'elle toujours le contrôle absolu sur l&
#039;Intelligence Artificielle, ou sera-t'elle vouée à répéter les échecs de fiction? Vous avez quatre heures! Afficher tout
Puisque ce sont des oeuvres de FICTION il n'y a pas d'échec à répéter. Ce n'est jamais arrivé ! Et ces dites-oeuvres ne sont pas prophétiques ou quoique ce soit. Simplement parce que ça c'est vu à la télé ou dans un livre ne veut pas dire que ça va se passer de la même manière...