Des automates se dupliquant pourraient être un moyen d'explorer l'univers

Proposé par
le
dans

Les sondes de Von Neumann sont des automates théoriques s'inspirant de modèles biologiques. L'idée est d'envoyer vers l'espace de petites machines auto-répliquantes qui pourraient utiliser des éléments trouvés dans l'espace pour se dupliquer, croître, se répandre et explorer lentement la galaxie.

L'idée est d'introduire dans l'élément de base un code qui permettrait à la machine de se répliquer et de créer ses semblables et qui pourrait se complexifier au fur et à mesure qu'elle croit en utilisant de plus en plus de fonctions, comme, pourquoi pas, l'exploitation minière d'astéroïde. Les usages sont infinis : on pourrait aussi imaginer un réseau de sondes de Von Neumann qui se disséminerait dans la galaxie peu à peu, laissant des émetteurs à intervalles réguliers qui parsèmeraient la galaxie et permettraient d'envoyer les données qu'elles récoltent à la Terre.


Tous les commentaires (33)

a écrit : On en revient à une question que je me pose souvent:
On est vraiment obligés de faire des oeuvres de SF une réalité? Parce que parti comme c'est, on va finir comme dans Matrix, I, Robot ou bien Stargate SG-1...
Donc, la question est: L'humanité aura t'elle toujours le contrôle absolu sur l&
#039;Intelligence Artificielle, ou sera-t'elle vouée à répéter les échecs de fiction? Vous avez quatre heures! Afficher tout
Dans toute fiction, il y a une part de vérité...

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Pour ceux qui on connu, ça me fais penser au replicateur dans stargate SG-1!!! Oh le coup de vieux que tu viens de me mettre

a écrit : Pour ceux qui on connu, ça me fais penser au replicateur dans stargate SG-1!!! Oui ou à un des films de startrek. Une entité intelligente non définie qui était en fait voyager 1 qui avait phagocyté plusieurs autres structures

Ouais en théorie on peut faire mieux que ça...

a écrit : Pour ceux qui on connu, ça me fais penser au replicateur dans stargate SG-1!!! Etant un tres grand fan, c’est exactement a ça que j’ai pensé en lisant..

a écrit : On en revient à une question que je me pose souvent:
On est vraiment obligés de faire des oeuvres de SF une réalité? Parce que parti comme c'est, on va finir comme dans Matrix, I, Robot ou bien Stargate SG-1...
Donc, la question est: L'humanité aura t'elle toujours le contrôle absolu sur l&
#039;Intelligence Artificielle, ou sera-t'elle vouée à répéter les échecs de fiction? Vous avez quatre heures! Afficher tout
Le cerveau humain est probabiliste. La S.F est juste la première impression des situations possibles et imaginables. C’est même pour cette raison qu’elles motivent et inspirent souvent la génération de scientifiques suivantes. I.A ou Transhumanisme le prochain siècle à l’air d'être particulièrement stimulant . Enfin si on bousille pas la planète. D’ailleurs c’est en partie pour cette dernière raison que l’on cherche d’autres planètes ...malheureusement.

a écrit : Pour ceux qui on connu, ça me fais penser au replicateur dans stargate SG-1!!! C'est exactement ce que je pensait

a écrit : "Je n'ai plus les sources pour la première partie malheureusement donc si qqun pouvait développer mieux que moi les "risques de l'espace" pour les astronautes."

J'en vois plusieurs, et au risque de paraître retardataire, je pense que probablement aucun d'entre nous n
e vivra assez longtemps pour voir l'homme débarquer sur Mars.

1- les ceintures de Van Allen entre la terre et la lune ne sont pas très dangereuses et vite traversées;
2- mais sortis du champ magnétique terrestre, plus rien ne protège du vent solaire, qui est aussi un gros sujet d'inquiétude pour tout le matériel électronique; Montréal en a reçu une bouffée plus importante en 1989 et tout le réseau électrique a été en panne pendant 24 h; il y a juste un satellite placé à un des points de Lagrange (comme fixe entre le soleil et la terre) pour nous avertir avec un délai (les particules solaires se déplacent vite, mais beaucoup moins que la lumière), mais trop court pour pouvoir faire plus que protéger ce qui est absolument stratégique;
3- plus rien ne protège non plus des rayons cosmiques, il faudrait une capsule de plusieurs mètres d'épaisseur en plomb;
4- la micro-gravité dérange gravement les systèmes circulatoire, musculaire et osseux; la gymnastique n'est pas suffisante, une civière doit attendre les astronautes revenus sur terre après quelques mois dans l'espace; en débarquant sur Mars, si l'on n'est pas accueilli par un robot qui a déjà construit un abri, comment faire? La seule solution est une roue tournante, comme dans 2001 Odyssée de l'espace;
5- s'il l'on veut sortir, la moindre météorite peut perçer le scaphandre;
6- vivre en local fermé avec toujours les mêmes personnes risque de produire des troubles psychologiques: il me semble que personne n'a tenu plus d'un an dans une maison close, non, je veux dire une maison fermée simulant une station;
7- où trouver le carburant pour le retour?
Afficher tout
A l’heure d’aujourd’hui le carburant pour les fusées est essentiellement... de l’eau ! Je m’explique : en séparant l’atome d’hydrogène et les deux atomes d’oxygènes, qui seront stockes dans des réservoirs différents, a l’allumage l’oxygène et re mélangé a l’hydrogène dans une « chambre à réaction » en se re combinant l’eau sous pression est expulsé par une buse pour démultiplier l’effet de poussée et hop : la fusée s’envole !

a écrit : J'imagine déjà le scénario des "petites machines" qui se complexifient un peu trop, jusqu'à échapper complètement au contrôle humain... (Steven Spielberg si tu lis ce message..) Stanley Kubrick ?

Faut être complètement marteau pour imaginer des trucs pareils.

C'est super dangereux quoi! Et si une race extraterrestre avait fait ça et qu'une de ces saloperies se posait sur notre planète?

Non mais sans déconner quoi.

Ouais, les réplicateurs ouais. Ils sont pas méchants hein, ils veulent juste se répliquer...

a écrit : A l’heure d’aujourd’hui le carburant pour les fusées est essentiellement... de l’eau ! Je m’explique : en séparant l’atome d’hydrogène et les deux atomes d’oxygènes, qui seront stockes dans des réservoirs différents, a l’allumage l’oxygène et re mélangé a l’hydrogène dans une « chambre à réaction » en se re combinant l’eau sous pression est expulsé par une buse pour démultiplier l’effet de poussée et hop : la fusée s’envole ! Afficher tout J'en vois plusieurs, et au risque de paraître retardataire, je pense que probablement aucun d'entre nous ne vivra assez longtemps pour voir l'homme débarquer sur Mars.

Cherche pas, discuter avec ce genre de personnage, c'est comme discuter avec un scientifique du 19ème siècle qui état persuadé que les plus lourds que l'air, c'était impossible.

Oui l'espace c'est dangereux, mais ce n'est pas inaccessible.