En Algérie, une bombe nucléaire a été transportée en 2CV

Proposé par
le
dans

Lors du "putsch des généraux" en Algérie française en 1961, il y avait une bombe nucléaire à Alger, destinée à faire un essai nucléaire. De peur que les putschistes ne mettent la main dessus, décision est prise de faire le test au plus vite. Elle est alors emmenée dans le Sahara en catastrophe... avec une 2 CV !

Cette expérience connue sous le nom de "Gerboise verte", fut aussi l'occasion de tester la réaction de soldats en condition de guerre nucléaire.


Tous les commentaires (66)

a écrit : C'est quoi un 2CV??? Une 2 CV c'est une deux chevaux... en gros c'est un peu l'équivalent de notre Fiat Panda à l'époque

a écrit : Une 2 CV c'est une deux chevaux... en gros c'est un peu l'équivalent de notre Fiat Panda à l'époque Mais c'est quoi une fiat panda ?

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : Cette anecdote est d'autant plus impressionnante quand on sait que les amortisseurs de la 2CV sont connus pour entrer en oscillation et même en résonance. Passer un dos d'ane en 2CV et vous sentirez encore la vibration du dos d'âne dix mètres plus loin sous certaines conditions. Et les plus éminents responsables de la sécurité on mis une bombe nucléaire dedans!! Afficher tout Sachant qu'ils y a 3 palier de sécuriter avant que celle ci explose

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Voilà pourquoi j'aime SCMB ! Des anecdotes (le plus souvent) loufoque qui nous apprends des choses inédite à ressortir à tout bout de champs !

D'ailleurs saviez vous que dans le cahier de charge de la 2CV il était inscrit qu'elle devait transporter 100 kg de patates !
"Cahier des charges :
- doit pourvoir transporter : un couple d'agriculteurs chaussés de sabots, 100kg de pomme de terres, 3 douzaines d’œufs, un cochon et une tête nucléaire."

a écrit : Cette anecdote est d'autant plus impressionnante quand on sait que les amortisseurs de la 2CV sont connus pour entrer en oscillation et même en résonance. Passer un dos d'ane en 2CV et vous sentirez encore la vibration du dos d'âne dix mètres plus loin sous certaines conditions. Et les plus éminents responsables de la sécurité on mis une bombe nucléaire dedans!! Afficher tout Entre ça ou la laisser aux mains de types qui pouvaient potentiellement faire des centaines de milliers de victimes avec en guise de baroud d'honneur, je pense qu'a peu près n'importe qui choisirait les mauvais ammortisseurs.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : La bombe A aussi se déclenche avec un apport en énergie. Pour atteindre la masse critique, il faut une amorce chimique qui va "compresser" le noyau d'uranium (du TNT en général).

Dans tout les cas, il a raison, une bombe atomique n'explose pas au premier dos d'âne, encore heureux
, déjà que c'est flippant ces trucs... ^^ Afficher tout
En même temps lors du transport les engins explosifs sont dépourvus de les détonateur… ce qui diminue grandement les risques de déclenchement accidentels…

a écrit : Pour la bombe A c'est moins évident. Les bombes modernes sont conçues pour n'exploser que quand elles sont déclenchées par l'explosif chimique. Mais une bombe A moins bien conçue, comme c'était le cas des premiers modèles, pourrait exploser pendant sa manipulation. En effet, le principe c'est qu'un noyau cylindrique d'uranium enrichi, coulisse dans un tube pour aller se loger dans un anneau également en uranium enrichi. La somme de ces deux masses dépasse la masse critique à partir de laquelle ça explose spontanément. Normalement, le cylindre est poussé par l'explosif mais il pourrait aussi tomber accidentellement en cas de choc. Afficher tout "Normalement, le cylindre est poussé par l'explosif mais il pourrait aussi tomber accidentellement en cas de choc."

Prendre un tel risque me semblerait étonnant. Pour la bombe d'Hiroshima, j'ai vu le film réel. La charge explosive a été placée juste avant le décollage, mais les six amorces n'ont été vissées qu'à l'approche de l'objectif, et allumées depuis la cabine de pilotage, à la verticale corrigée d'un pont stratégique facilement identifiable en altitude. De plus, la hauteur d'explosion était programmée pour avoir un maximum d'effets: trop haut, elle aurait fait plus que sérieusement secouer l'avion, trop bas, le sol aurait absorbé une grande partie de l'onde de choc et des radiations.
Je suppose que, dans le cas cité, les amorces n'ont été mises, ou les connexions établies, qu'une fois la bombe placée en haut de la tour?

a écrit : Pour la bombe A c'est moins évident. Les bombes modernes sont conçues pour n'exploser que quand elles sont déclenchées par l'explosif chimique. Mais une bombe A moins bien conçue, comme c'était le cas des premiers modèles, pourrait exploser pendant sa manipulation. En effet, le principe c'est qu'un noyau cylindrique d'uranium enrichi, coulisse dans un tube pour aller se loger dans un anneau également en uranium enrichi. La somme de ces deux masses dépasse la masse critique à partir de laquelle ça explose spontanément. Normalement, le cylindre est poussé par l'explosif mais il pourrait aussi tomber accidentellement en cas de choc. Afficher tout Ca n’aurai jamais suffi a déclencher la réaction en chaîne, mais ils ne le savaient pas à l'époque je l'admets
La masse critique ne se fait pas en balançant une bombe A par la fenêtre.

a écrit : Mais c'est quoi une fiat panda ? C'est comme une 2cv mais en italien et en plus kitch ^^

a écrit : "Cahier des charges :
- doit pourvoir transporter : un couple d'agriculteurs chaussés de sabots, 100kg de pomme de terres, 3 douzaines d’œufs, un cochon et une tête nucléaire."
...sans qu'elle explose tout en pouvant rouler dans un champ labouré sans s'embourber et sans se retourner...

Merci de m'avoir fait rire, mon cochon ;)

a écrit : En même temps lors du transport les engins explosifs sont dépourvus de les détonateur… ce qui diminue grandement les risques de déclenchement accidentels… Toutes les bombes doivent être armées pour exploser, même les grenades.
Mais il y a toujours un risque...

a écrit : "Normalement, le cylindre est poussé par l'explosif mais il pourrait aussi tomber accidentellement en cas de choc."

Prendre un tel risque me semblerait étonnant. Pour la bombe d'Hiroshima, j'ai vu le film réel. La charge explosive a été placée juste avant le décollage, mais les six
amorces n'ont été vissées qu'à l'approche de l'objectif, et allumées depuis la cabine de pilotage, à la verticale corrigée d'un pont stratégique facilement identifiable en altitude. De plus, la hauteur d'explosion était programmée pour avoir un maximum d'effets: trop haut, elle aurait fait plus que sérieusement secouer l'avion, trop bas, le sol aurait absorbé une grande partie de l'onde de choc et des radiations.
Je suppose que, dans le cas cité, les amorces n'ont été mises, ou les connexions établies, qu'une fois la bombe placée en haut de la tour?
Afficher tout
Carrément.

On ne transporte pas une bombe atomique dans un B 29 où une 2cv sans un minimum de précautions crénomd'vindiou! ^^

a écrit : Sans victimes ? La radioactivité elle a pas fait de victimes tu crois ? La radioactivité à t-elle fait des victimes tu crois ?

Ça n'est pas prouvé.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Voilà pourquoi j'aime SCMB ! Des anecdotes (le plus souvent) loufoque qui nous apprends des choses inédite à ressortir à tout bout de champs !

D'ailleurs saviez vous que dans le cahier de charge de la 2CV il était inscrit qu'elle devait transporter 100 kg de patates !
C'est pas 10kg ? Avec une histoire de poules et de farine aussi non ?

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Impossible n'est pas français... Cela démontre la solidité de la 2CV, et a permis de faire le test en situation de stress extrême, comme dans une vraie guerre (sans victimes, heureusement). sans victimes ? les effets radioactifs générer par ces tests ont fait beau de mal à la population locale... et après plus de 50 ans, les effets néfaste restent toujours

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : Mon oncle avait assisté a une experience dans le genre quand il etait soldat. Il est mort d un cancer Mon grand-père n'y était pas. Il est aussi mort d'un cancer...

Posté le

android

(15)

Répondre

Petite erreur :
La bombe à été apportée et non emmenée puisqu'il s'agit d'un objet et non d'une personne.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Entre ça ou la laisser aux mains de types qui pouvaient potentiellement faire des centaines de milliers de victimes avec en guise de baroud d'honneur, je pense qu'a peu près n'importe qui choisirait les mauvais ammortisseurs. Ce n'est pas parce que l'on a une bombe en sa possession que l'on sait la faire exploser. Un possible chantage n'était-il pas plus probable?