Le commandant Harris voulait transformer la guerre en boucherie

Proposé par
le
dans

Arthur Travers Harris était un commandant de la Royal Air Force durant la Seconde Guerre mondiale, chargé de superviser les bombardements sur l'Allemagne. Surnommé Harry le Boucher par ses subordonnés, il était partisan de bombardements sur des populations civiles en violation des lois de la guerre, afin de saper le moral de la population. Malgré ses actes, il ne fut jamais poursuivi par la suite pour crime de guerre.


Commentaires préférés (3)

C'est fou comme la stupidité d'un homme peut être lourde de conséquences sur la vie des autres...
Quelqu'un saurait pourquoi il n'a jamais été condamné ?

Edit : Voici ce que je viens de trouver sur le site dday-overlord : "En 1992, la Reine Elizabeth a inauguré une statue à l'efigie du maréchal devant l'église la Royal Air Force : cette dernière est restée pendant plusieurs mois sous protection policière permanente, ayant été la cible de manifestants estimant qu'Harris fut un criminel de guerre de la Seconde Guerre mondiale. Malgré cela, il a été fait citoyen d'honneur par la municipalité de Caen (une cité martyr qui a pourtant énormément souffert des bombardements alliés) et une avenue porte même son nom."
On aura tout vu...

Posté le

android

(235)

Répondre

Les nazis ont commencé la BlitzKrieg en bombardant les populations civiles de Coventry. C'était aussi un centre de fabrication d'armes, mais le but principal, conseillé par des psycho-sociologues, était psychologique: semer la panique parmi la population, qui était loin d'être unanime pour mener une guerre contre l'Allemagne.
La méthode était systématique: une rangée parallèle bombardant tout, puis revenant à 90° pour recommencer, contre une défense anti-aérienne impuissante (pas un seul avion n'a été abattu). Ils espéraient semer l'anarchie.
Le résultat a été exactement inverse: tout le monde s'est soudé, particulièrement parce que dès le lendemain Churchill et le Roi lui-même rendaient visite à la ville.
C'était sous-estimer l'avantage du système monarchique, lorsque le Roi est aimé, et le sentiment patriotique des Britanniques. Un Président de la République élu pour quelques années ne peut être un tel symbole.
Malgré une certaine répugnance, la Royal Air Force a commencé alors, et alors seulement, à bombarder des villes allemandes.
Enfin entrés en guerre, lorsqu'ils voyaient leurs intérêts économiques menacés, les Américains ont fait encore plus fort, sans aucune pitié; une ville comme Pzorheim a été détruite au point que des décombres on a fait une colline, avant de la reconstruire entièrement; il y a eu aussi Hambourg, Dresde...
Le haut commandement militaire britannique savait, la veille, qu'une opération se préparait, mais croyait que ce serait sur Londres; ce n'est que dans la soirée qu'il a appris que c'était Coventry. Il s'est gardé de prévenir les intéressés, cela aurait révéler qu'ils savaient décoder les messages allemands.


Tous les commentaires (94)

Il n'y a malheureusement aucune guerre propre mais alors là...

Posté le

android

(9)

Répondre

C'est fou comme la stupidité d'un homme peut être lourde de conséquences sur la vie des autres...
Quelqu'un saurait pourquoi il n'a jamais été condamné ?

Edit : Voici ce que je viens de trouver sur le site dday-overlord : "En 1992, la Reine Elizabeth a inauguré une statue à l'efigie du maréchal devant l'église la Royal Air Force : cette dernière est restée pendant plusieurs mois sous protection policière permanente, ayant été la cible de manifestants estimant qu'Harris fut un criminel de guerre de la Seconde Guerre mondiale. Malgré cela, il a été fait citoyen d'honneur par la municipalité de Caen (une cité martyr qui a pourtant énormément souffert des bombardements alliés) et une avenue porte même son nom."
On aura tout vu...

Posté le

android

(235)

Répondre

On peut dire qu'il est passé au Travers des règles

Aussi surnommé Harry le bombardier, on peut dire que c'est lui qui a inventé le concept de bombardement ciblant le moral.

a écrit : On peut dire qu'il est passé au Travers des règles Oui et on peut dire aussi que Harris s'en est payée une bonne tranche pendant la guerre... ça y est, c'est fini les jeux de mots foireux et notamment avec de tels sujets ???

Posté le

android

(17)

Répondre

En réalité la stratégie de bombarder les civils est apparu avec la guerre de 1870-1871, la Prusse de Bismarck a commencé à l'a pratiquer sur les populations Françaises. Cependant c'était ciblé (poche de résistance) et de faible ampleur.

Or les étasuniens et les anglais ont repris cette stratégie et ils ont appliqués ça à grande échelle, dans le seul but de massacrer sciemment des populations civiles. Dresde pourrait être qualifié de génocide par exemple.

Les nazis ont commencé la BlitzKrieg en bombardant les populations civiles de Coventry. C'était aussi un centre de fabrication d'armes, mais le but principal, conseillé par des psycho-sociologues, était psychologique: semer la panique parmi la population, qui était loin d'être unanime pour mener une guerre contre l'Allemagne.
La méthode était systématique: une rangée parallèle bombardant tout, puis revenant à 90° pour recommencer, contre une défense anti-aérienne impuissante (pas un seul avion n'a été abattu). Ils espéraient semer l'anarchie.
Le résultat a été exactement inverse: tout le monde s'est soudé, particulièrement parce que dès le lendemain Churchill et le Roi lui-même rendaient visite à la ville.
C'était sous-estimer l'avantage du système monarchique, lorsque le Roi est aimé, et le sentiment patriotique des Britanniques. Un Président de la République élu pour quelques années ne peut être un tel symbole.
Malgré une certaine répugnance, la Royal Air Force a commencé alors, et alors seulement, à bombarder des villes allemandes.
Enfin entrés en guerre, lorsqu'ils voyaient leurs intérêts économiques menacés, les Américains ont fait encore plus fort, sans aucune pitié; une ville comme Pzorheim a été détruite au point que des décombres on a fait une colline, avant de la reconstruire entièrement; il y a eu aussi Hambourg, Dresde...
Le haut commandement militaire britannique savait, la veille, qu'une opération se préparait, mais croyait que ce serait sur Londres; ce n'est que dans la soirée qu'il a appris que c'était Coventry. Il s'est gardé de prévenir les intéressés, cela aurait révéler qu'ils savaient décoder les messages allemands.

a écrit : Aussi surnommé Harry le bombardier, on peut dire que c'est lui qui a inventé le concept de bombardement ciblant le moral. Le concept date des années 20 et a été mis en pratique pour la première fois par la Luftwaffe en Pologne, qui a bombardé Varsovie, puis Amsterdam, puis Londres jusqu'à la fin de la guerre. J'ai pas de nom précis qui me vienne en tête, mais j'imagine que les japonais l'ont aussi fait en Chine.
Les alliés ne s'en sont pas privés non plus, le bombardement de Dresde ou de Tokyo à basse altitude de nuit a été un massacre dans la population civile.

Posté le

android

(11)

Répondre

Saper le moral ... De nos jours cela se traduit par habiller le moral.

Mais j ai appris en histoire que "les lois de la guerre" ont été créé après la WW2 donc il ne peut pas être jugé pour une loi qui n a pas encore été voté non?

Et puis même c était un anglais donc les alliés vont pas aller chercher des fautes dans leur camp

Posté le

android

(5)

Répondre

C'est cruel il est un peu comme Adolf Hitler

Posté le

android

(1)

Répondre

Il a notamment fait bombarder les villes françaises de Rennes, Vannes, Lannion, Saint-Malo, Morlaix, Saint-Brieuc, Nantes, Saint-Nazaire, Lorient, Brest, Royan, Rouen, Caen, Vannes, Evreux, Le Havre, Nantes, etc.

Posté le

android

(11)

Répondre

a écrit : Oui et on peut dire aussi que Harris s'en est payée une bonne tranche pendant la guerre... ça y est, c'est fini les jeux de mots foireux et notamment avec de tels sujets ??? Tu places ton jeu de mot bidon parce que tu pouvais pas te retenir et dans le même temps tu fait chier les gens pour rien?! Tu plaisantes non?

a écrit : C'est fou comme la stupidité d'un homme peut être lourde de conséquences sur la vie des autres...
Quelqu'un saurait pourquoi il n'a jamais été condamné ?

Edit : Voici ce que je viens de trouver sur le site dday-overlord : "En 1992, la Reine Elizabeth a inauguré une statue à l
'efigie du maréchal devant l'église la Royal Air Force : cette dernière est restée pendant plusieurs mois sous protection policière permanente, ayant été la cible de manifestants estimant qu'Harris fut un criminel de guerre de la Seconde Guerre mondiale. Malgré cela, il a été fait citoyen d'honneur par la municipalité de Caen (une cité martyr qui a pourtant énormément souffert des bombardements alliés) et une avenue porte même son nom."
On aura tout vu...
Afficher tout
À mon avis parce qu'il a fait le sale boulot que ses supérieurs ont du lui suggérer, et qu'une enquête les aurait fait tomber aussi. Et que si on juge un criminel de guerre allié, pourquoi pas les autres ? Et à ce moment, de nombreuses personnes auraient pu être poursuivis
Il y a aussi des raisons sociales : qu'en aurait pensé l'opinion publique si on condamnaient des gens qui se sont "battus pour leur pays" ?

Posté le

android

(19)

Répondre

En même temps, c'était la Guerre, quand une ville est occupé par l'ennemi on bombarde, c'est plus facile que de faire le tri et plus rapide aussi. Je suis contre la Guerre mais malheureusement on ne vivra jamais dans un monde en Paix :(

Posté le

windowsphone

(5)

Répondre

a écrit : Les nazis ont commencé la BlitzKrieg en bombardant les populations civiles de Coventry. C'était aussi un centre de fabrication d'armes, mais le but principal, conseillé par des psycho-sociologues, était psychologique: semer la panique parmi la population, qui était loin d'être unanime pour mener une guerre contre l'Allemagne.
La méthode était systématique: une rangée parallèle bombardant tout, puis revenant à 90° pour recommencer, contre une défense anti-aérienne impuissante (pas un seul avion n'a été abattu). Ils espéraient semer l'anarchie.
Le résultat a été exactement inverse: tout le monde s'est soudé, particulièrement parce que dès le lendemain Churchill et le Roi lui-même rendaient visite à la ville.
C'était sous-estimer l'avantage du système monarchique, lorsque le Roi est aimé, et le sentiment patriotique des Britanniques. Un Président de la République élu pour quelques années ne peut être un tel symbole.
Malgré une certaine répugnance, la Royal Air Force a commencé alors, et alors seulement, à bombarder des villes allemandes.
Enfin entrés en guerre, lorsqu'ils voyaient leurs intérêts économiques menacés, les Américains ont fait encore plus fort, sans aucune pitié; une ville comme Pzorheim a été détruite au point que des décombres on a fait une colline, avant de la reconstruire entièrement; il y a eu aussi Hambourg, Dresde...
Le haut commandement militaire britannique savait, la veille, qu'une opération se préparait, mais croyait que ce serait sur Londres; ce n'est que dans la soirée qu'il a appris que c'était Coventry. Il s'est gardé de prévenir les intéressés, cela aurait révéler qu'ils savaient décoder les messages allemands.
Afficher tout
Pardon pour la faute: "cela aurait révélé", bien sûr.

« Les Nazis sont entrés dans cette guerre avec l'illusion enfantine qu'ils allaient bombarder tout le monde, mais que personne ne les bombarderait. À Rotterdam, Londres, Varsovie, et dans une cinquantaine d'autres endroits, ils ont mis leur théorie naïve en application. Qui sème le vent récolte la tempête. »

— Arthur Travers Harris, Bomber Offensive

"Quand Harris rencontre Salaud..."

Posté le

android

(9)

Répondre