Al Capone lança ses restos du coeur

Proposé par
le

En 1930 à Chicago, Al Capone essaya de se rendre sympathique auprès de ses concitoyens en ouvrant une "soupe populaire" réservée aux chômeurs et miséreux de toutes sortes. Durant l'hiver 1930-1931, il offrit ainsi 120 000 repas. Le coût de l'opération aurait été de $12 000, à mettre en parallèle avec ses revenus criminels qui auraient rapporté jusqu'à 6 millions par semaine.


Commentaires préférés (3)

Il aura au moins fait quelque chose de bien dans sa vie !

12 000 $ pour 120 000 repas, ce qui nous fait 10cts le repas.
Ça a piqué ma curiosité. Elle fut vite étanchée quand j'ai lu dans la première source : "Ses hommes de main ont gentiment invité les commerçants du quartier à verser leur obole."
Je vous laisse imaginer la gentillesse de ses hommes de mains :D

Posté le

android

(721)

Répondre

a écrit : C'est typiquement le genre de truc remarquable et sympa sur lequel on ne peut pas se prononcer car réalisé par quelqu'un de mauvais. Relis l'anecdote ... il la fait pour améliorer l'opinion en utilisant 12000 dollars pour un salaire a la semaine de 6 millions .. si les chiffres son juste c'est un gros bâtard >< c'est ce qu'on appelle manipulé l'opinion public ;)

Posté le

android

(372)

Répondre


Tous les commentaires (122)

Il aura au moins fait quelque chose de bien dans sa vie !

Parait-il qu'il y mettait des boissons prohibées dans sa soupe !

Même le pire gangster à un côté bon!!!

C'est typiquement le genre de truc remarquable et sympa sur lequel on ne peut pas se prononcer car réalisé par quelqu'un de mauvais.

12 000 $ pour 120 000 repas, ce qui nous fait 10cts le repas.
Ça a piqué ma curiosité. Elle fut vite étanchée quand j'ai lu dans la première source : "Ses hommes de main ont gentiment invité les commerçants du quartier à verser leur obole."
Je vous laisse imaginer la gentillesse de ses hommes de mains :D

Posté le

android

(721)

Répondre

Version caponée des Restos du Cœur, au moins il partageait son argent ( même sale ) dans la charité et peu nombreux sont ceux qui feraient quelque chose de semblable actuellement !

Rien de bon dans cet acte, juste une tactique de sa part pour se faire aimer, sinon je pense que les miséreux, il s'en carrait le coquillage. Parce que donner 12 000 $ sur un salaire de 6 millions/semaines, c'est un peu se foutre de la figure du peuple!

Soit 10 centimes de dollar le repas, à ce prix là ça devait pas etre du caviar...

Posté le

android

(14)

Répondre

a écrit : 12 000 $ pour 120 000 repas, ce qui nous fait 10cts le repas.
Ça a piqué ma curiosité. Elle fut vite étanchée quand j'ai lu dans la première source : "Ses hommes de main ont gentiment invité les commerçants du quartier à verser leur obole."
Je vous laisse imaginer la gentillesse de ses hommes de mains :D
À l'époque le dollar n'avait pas la même valeur qu'aujourd'hui, tout comme les produits alimentaires.

Ou comment se débarrasser facilement des corps de ses victimes

Posté le

android

(81)

Répondre

a écrit : C'est typiquement le genre de truc remarquable et sympa sur lequel on ne peut pas se prononcer car réalisé par quelqu'un de mauvais. Relis l'anecdote ... il la fait pour améliorer l'opinion en utilisant 12000 dollars pour un salaire a la semaine de 6 millions .. si les chiffres son juste c'est un gros bâtard >< c'est ce qu'on appelle manipulé l'opinion public ;)

Posté le

android

(372)

Répondre

Il ne faisait que reverser ce qu'il extorquait par la force aux commerçants.. louable ou non ? Cela dépendera du point de vue de chacun !

Posté le

android

(11)

Répondre

Il faut savoir qu'à l'époque les grands bandits et les maffieux étaient très populaire à Chicago, ils étaient considérés un peu comme des Robin des Bois du XXeme siècle dans cette Amérique en crise. Ces repas étaient donc les bienvenues pendant les dures hivers !

Le Front Nationnal à aussii lancé une soupe populaire lol

Posté le

android

(7)

Répondre

Peut importe combien coute le repas, quand tu meurs de faim cest pas ta priorité...

Posté le

android

(29)

Répondre

a écrit : Relis l'anecdote ... il la fait pour améliorer l'opinion en utilisant 12000 dollars pour un salaire a la semaine de 6 millions .. si les chiffres son juste c'est un gros bâtard >< c'est ce qu'on appelle manipulé l'opinion public ;) Tout dépend si tu considères l'intention comme plus pure que l'action, réflexion purement Kantienne. Dans ce cas là c'est dégeulasse oui. Après si l'on considère que si seules les actions prévalent (dans un cadre Hégélien) alors cet homme est un héros:)
Tout ceci en prenant en compte le fait que l'on ne peut juger un individu sur ce qu'il a été mais sur ce qu'il est à l'instant présent.

a écrit : Rien de bon dans cet acte, juste une tactique de sa part pour se faire aimer, sinon je pense que les miséreux, il s'en carrait le coquillage. Parce que donner 12 000 $ sur un salaire de 6 millions/semaines, c'est un peu se foutre de la figure du peuple! Toujours plus quoi

Il se passe le même genre de chose au Mexique, les cartels essayent de se rendre sympathiques.

Juste pour info, un petit site qui calcule la valeur du pouvoir d'achat du dollar d'une époque par rapport à aujourd'hui : www.dollartimes.com/calculators/inflation.htm
Selon celui-ci, 12000$ à l'époque reviendrait à 160000$ aujourd'hui, et 6000000$ à 81000000$ d'aujourd'hui.

a écrit : 12 000 $ pour 120 000 repas, ce qui nous fait 10cts le repas.
Ça a piqué ma curiosité. Elle fut vite étanchée quand j'ai lu dans la première source : "Ses hommes de main ont gentiment invité les commerçants du quartier à verser leur obole."
Je vous laisse imaginer la gentillesse de ses hommes de mains :D
Pour les 10 cts il faut également prendre en compte la valeur du dollars de l'époque qui n'a rien à voir avec celle d'aujourd'hui. Pour comparaison de mémoire sur une expo j'ai vu qu'une tonne de pomme de terre coûtait 5 francs en 1914 en France ce qui peut paraître très peu mais représentait je crois presque un mois de salaire moyen en 1914.