Les chansons de Julio Iglesias comme instrument de torture

Proposé par
le

Selon une étude britannique publiée à l'occasion du 40éme anniversaire du coup d'état du dictateur chilien Augusto Pinochet, les chansons de l'espagnol Julio Iglesias étaient utilisées comme instrument de torture. Elles étaient infligées à haute dose et à un volume élevé pour détruire psychologiquement les prisonniers et masquer leurs cris.


Commentaires préférés (3)

On raconte que les chansons de Patrick Sébastien ont été utilisées pour les prisonniers les plus récalcitrants. La cruauté de l'Homme n'a-t-elle donc pas de limite ?

Posté le

android

(913)

Répondre

Le jour où la France est une dictature, dans une salle d'interrogatoire résonne : " Non !!!!! Pas du Sébastien Patoche !!! "

Je suis pizzaiolo dans un resto qui ne passe qu'un seul album d'Hélène Ségara en boucle, non stop, 24h/24.
Ne tenant plus, je me suis déjà coupé exprès dans le doigt pour rentrer chez moi...


Tous les commentaires (139)

Enrique a pris la relève ...

Aujourd'hui,c'est la même chose mais avec un certain Justin Bieber !

On raconte que les chansons de Patrick Sébastien ont été utilisées pour les prisonniers les plus récalcitrants. La cruauté de l'Homme n'a-t-elle donc pas de limite ?

Posté le

android

(913)

Répondre

Le jour où la France est une dictature, dans une salle d'interrogatoire résonne : " Non !!!!! Pas du Sébastien Patoche !!! "

J espère qui lit pas SCMB nôtre ami Julio! lool..

Posté le

android

(0)

Répondre

A mon avis les geoliers sont devenus fous aussi !

Posté le

android

(21)

Répondre

Franchement y'a pire comme chanteur !!

Il n'y a rien qui puisse , quelle qu'elle soit , justifier la torture de toute personne humaine .

Je suis pizzaiolo dans un resto qui ne passe qu'un seul album d'Hélène Ségara en boucle, non stop, 24h/24.
Ne tenant plus, je me suis déjà coupé exprès dans le doigt pour rentrer chez moi...

Un peu comme les commentaires de Norton, à haute dose, ça nous détruit psychologiquement.

Moi Julio Iglesias, même à petite dose, j'avoue tout.

Mais ils entendaient même plus les aveux des prisonniers avec tout ce boucan !

Posté le

android

(0)

Répondre

J ai bosser dans un Leclerc ou durant les mises en rayon tôt le matin, nous avions en boucle l album Titanic de notre chère Céline ...

Effet garanti : j ai craqué en quittant le navire !

Posté le

android

(80)

Répondre

À Guantanamo, les américains utilisait de la heavy métal. Mais le but n était pas pour eux d avouer quoique ce soit. Car ils savait que la plupart ne savait rien. Le but était de les détruire psychologiquement

a écrit : À Guantanamo, les américains utilisait de la heavy métal. Mais le but n était pas pour eux d avouer quoique ce soit. Car ils savait que la plupart ne savait rien. Le but était de les détruire psychologiquement A mon avis ça reste de la torture, peu importe que ça soit pour faire avoir quelqu'un, ou pour l'assagir ! Et d'ailleurs ils utilisaient aussi du Britney Spears ! ;)

Posté le

android

(32)

Répondre

a écrit : Il n'y a rien qui puisse , quelle qu'elle soit , justifier la torture de toute personne humaine . Je ne te le souhaite pas, mais si un jour un de tes proche se fais assassiner, kidnapper, violer ou autre tu changera sûrement d'avis... dans certains cas la prison à vie ou la peine de mort sont de bien petite peines si tu compare avec la souffrance des victimes...

Posté le

android

(0)

Répondre

Ce genre de torture encore pratiqué de nos jours font partie des "psychological intervention", il suffit de régler a peu près n'importe quelle musique sur un volume maximum avec des haut-parleurs spécifiques et c'est partie pour une partie de thalasso sonore !
Ces opérations pourraient faire l'objet d'une anecdote :)

m.rue89.com/#/news/222274

La musique de Julio à eu la reconnaissance qu'elle mérite. Merci Pino pour ce bel hommage.

Posté le

android

(0)

Répondre