Absorber du poison pour mieux y résister

Proposé par
le

Mithridate VI, un roi d'Asie Mineure de l'Antiquité avait peur d'être assassiné par empoisonnement. Pour s'immuniser, il ingéra des doses croissantes de poisons pour rendre son corps insensible. Cette technique a donné son nom à la "mithridatisation", utilisée de nos jours dans le traitement de certaines allergies.

Cette méthode fut si efficace que Appien d'Alexandrie raconte que Mithridate VI, trahi par son armée et ses alliés, voulut mourir plutôt que de se rendre aux Romains. Il tenta alors de s'empoisonner sans y parvenir, si bien qu'il supplia un de ses plus fidèles guerriers de lui donner par le glaive ce qu'il attendait....


Tous les commentaires (67)

a écrit : Technique notamment utilisé par Raspoutine, qui put ainsi résister à la dose énorme de poison que le prince Youssoupov avait mis dans son vin. La dose etait enorme, mais le cyanure avait été injecté dans des gâteaux. Ce que Youssoupov ne savait pas : le sucre diminue fortement les effets du cyanure.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : On sent le bon petit prepa qui raconte son cours de français philo. Thème de l'année étant sur le Phèdre de Platon :-)

Ps : je dis ça car j'y suis aussi
On sent le prof de philo surtout : merci de m'avoir rajeuni ^^

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : En anglais aussi (drugs)! Exactement. Cf The Verve - The drugs don't work

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Il me semble que dans le Comte de Monte Cristo d'Alexandre Dumas un des personnages voit toute sa famille mourir empoisonnée, sauf lui qui est immunisé par la prise quotidienne de poison à faible dose. Mais je ne suis plus très sûre de mes souvenirs... Le beau-pere du duc qui est paralysé, le grand-pere de la jeune héroine : le poison que sa belle-fille, epouse du duc, lui donne est celui qu'il prend déjà dans son traitement.

Posté le

android

(0)

Répondre

Les insectes aussi utilisent ce même principe mais sur les prochaines générations. Ainsi, si vous mettez de l'insecticide dans votre champ pour le protéger de certains insectes, le produit sera efficace sur la génération actuelle, mais ses larves seront immunisées, il faudra donc un produit encore plus chimique et plus puissant, ce qui polluera d'avantage les nappes fréatiques, et donc les cours d'eau, et donc l'environnement!

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : J'ai une question,y'a eu une histoire d'une dame qui a empoisonner son mari en lui faisant ingéré du cyanure tout les jours, le pauvre homme a finalement succombé, ça n'aurait pas du arriver si on en croit l'anecdote.du coup je me demande comment ça fait qu elle est réussi son coup, est ce que le cyanure est trop violent pour que le corps résiste ?? Afficher tout Le cyanure a un effet particulier, en fait il se fixe sur les atomes de fer contenus dans l'hémoglobine et empêche ainsi le transport de l'oxygène. Donc le corps ne pourra pas s'immuniser contre le cyanure, contrairement à un poison lambda. En espérant que t'ai compris... ;)

Posté le

android

(0)

Répondre

[quote=scheinese]Je suis ne suis absolument pas d'accord avec ce que tu avances. En effet, tu expliques très bien le principe du vaccin et comment les anticorps sont synthétisés par le système immunitaire par le biais des lymphocytes B. Mais tu ne saisis pas pourquoi est-ce que les vaccins de rappels existent. Contrairement à la desensibilisation qui a pour objectif d'augmenter la tolérance de ton organisme vis à vis d'un antigène donné, le vaccin lui a pour but de synthétiser des anticorps par ton système immunitaire. En effet, le vaccin de rappel de la Grippe par exemple existe seulement pour nous immuniser contre le "nouveau Virus de la Grippe", car l'ancien Virus a subit une mutation. Ce qui signifie alors que nos "anciens" anticorps seraient simplement inefficaces afin de nous défendre face à ce "nouveau Virus de la Grippe" et les vaccins de rappels nous immunisent donc contre ce Virus muté. La fréquence des rappels des vaccins n'a rien à voir avec la fréquence des doses régulières administrées pour la desensibilisation, du moins ils n'ont absolument pas le même objectif. D'un côté c'est pour augmenter la tolérance de l'organisme, et de l'autre de synthétiser de nouveaux anticorps. Pour finir, je complète ce qui tu as dit: Paracelse est le père de la toxicologie et est bel et bien l'auteur de cette fameuse citation que tu as cité. Cependant contrairement à ce que tu as mentionné, il a vécu au XVIème siècle et non au XVIIème, donc tu peux éventuellement corriger ton commentaire si tu le souhaites. (J'ai comme une impression que tu es en première année de médecine, et si c'est le cas, révises bien l'histoire des médicaments...)Pour finir en beauté, je t'invite à lire cette source qui soutien bien mes propos:
www.pseudo-sciences.org/spip.php?article1074

Et surtout le paragraphe intitulé "Une autre idée fausse"[/quote]Euuh une petite question qui peut paraître débile pour quelqu'un qui a l'air de s'y connaître en médecine, mais tout a fait plausible pour quelqu'un qui n'y connais rien du tout : les vaccins de rappel sont faits pour que le corps puisse se défendre contre les virus "mutant", si j'ai bien compris. D'accord. Mais celui qui "fait" le vaccin, il y ajoute quoi a ce fameux vaccin de rappel pour qu'il soit efficace contre les nouveaux méchants virus, si on connait pas la composition mutante ??? Dsl du hors sujet par rapport à l'anecdote mais cette question me trouble.

Posté le

iphone

(1)

Répondre

a écrit : [quote=scheinese]Je suis ne suis absolument pas d'accord avec ce que tu avances. En effet, tu expliques très bien le principe du vaccin et comment les anticorps sont synthétisés par le système immunitaire par le biais des lymphocytes B. Mais tu ne saisis pas pourquoi est-ce que les vaccins de rappels existent. Contrairement à la desensibilisation qui a pour objectif d'augmenter la tolérance de ton organisme vis à vis d'un antigène donné, le vaccin lui a pour but de synthétiser des anticorps par ton système immunitaire. En effet, le vaccin de rappel de la Grippe par exemple existe seulement pour nous immuniser contre le "nouveau Virus de la Grippe", car l'ancien Virus a subit une mutation. Ce qui signifie alors que nos "anciens" anticorps seraient simplement inefficaces afin de nous défendre face à ce "nouveau Virus de la Grippe" et les vaccins de rappels nous immunisent donc contre ce Virus muté. La fréquence des rappels des vaccins n'a rien à voir avec la fréquence des doses régulières administrées pour la desensibilisation, du moins ils n'ont absolument pas le même objectif. D'un côté c'est pour augmenter la tolérance de l'organisme, et de l'autre de synthétiser de nouveaux anticorps. Pour finir, je complète ce qui tu as dit: Paracelse est le père de la toxicologie et est bel et bien l'auteur de cette fameuse citation que tu as cité. Cependant contrairement à ce que tu as mentionné, il a vécu au XVIème siècle et non au XVIIème, donc tu peux éventuellement corriger ton commentaire si tu le souhaites. (J'ai comme une impression que tu es en première année de médecine, et si c'est le cas, révises bien l'histoire des médicaments...)Pour finir en beauté, je t'invite à lire cette source qui soutien bien mes propos:
www.pseudo-sciences.org/spip.php?article1074

Et surtout le paragraphe intitulé "Une autre idée fausse"[/quote]Euuh une petite question qui peut paraître débile pour quelqu'un qui a l'air de s'y connaître en médecine, mais tout a fait plausible pour quelqu'un qui n'y connais rien du tout : les vaccins de rappel sont faits pour que le corps puisse se défendre contre les virus "mutant", si j'ai bien compris. D'accord. Mais celui qui "fait" le vaccin, il y ajoute quoi a ce fameux vaccin de rappel pour qu'il soit efficace contre les nouveaux méchants virus, si on connait pas la composition mutante ??? Dsl du hors sujet par rapport à l'anecdote mais cette question me trouble.
Afficher tout
Je t'en prie, il n'y a aucun souci, vraiment. :) Alors je vais simplifier les explications en employant des termes très simples. Un vaccin s'élabore pour immuniser des invividus contre un virus ou bactérie donné (comme l'exemple précédent qui est la grippe) en isolant justement ce virus de la grippe, et on va ensuite le "désarmer" pour qu'il devienne inoffensif pour l'organisme lors de l'injection. Alors si par hasard ce virus a muté, il suffit tout simplement d'isoler ce virus mutant afin de refaire exactement la même procédure; à savoir l'isoler, le désarmer, pour enfin l'administrer à la population.

Et c'est justement l'une des raisons pour laquelle on a du mal à trouver un veritable vaccin contre le SIDA, car le virus a tendance à muter tout le temps. Je ne me rappelle plus exactement combien de temps prend l'élaboration d'un vaccin, alors je vais éviter de vous dire n'importe quoi. Mais je suis sûr que le temps d'élaboration du vaccin est plus longue que le temps que le virus du SIDA prend pour muter. Pour faire simple; on n'a pas encore terminé de mettre au point le vaccin contre le SIDA, alors que le virus a déjà muté, ce qui fait que le vaccin qui vient d'être mise au point est déjà inutile pour prévenir la population contre cette forme du virus.
Je finis en vous disant que oui, il y a des vaccins contre le SIDA, mais qui sont inutiles pour prévenir la population à cause des raisons citées ci-dessus. On peut même servir de cobaye à la science si on accepte de se faire injecter ce vaccin contre le SIDA, et mon professeur d'SVT nous avait dit que c'était rémunéré dans une fourchette pouvant aller de 15.000 à 30.000 euros. Cependant rare sont les gens qui le font, car ils deviennent donc séropositif puisqu'ils ont injecté des VIH (Virus de l'immunodéficience humaine) désarmés dans leurs organismes. Cependant même s'ils sont séropositifs, ils ne souffrent absolument pas des symptômes du Syndrome d'Immunodéficience Acquise (SIDA), car je le rappelle encore une fois que le virus a été désarmé. (Ne pas confondre symtômes et syndrôme! Car un syndrôme est un ensemble de symptômes!)

Juste pour être sûr que ce soit clair, car je confondais souvent même si cela peut paraître évident pour tout le monde.
Quand on entend: "Cette personne a le SIDA." Alors oui, cette personne et atteinte du SIDA, donc de la maladie. Cependant le virus qui est à l'origine de cette maladie est le VIH.
Bon après ça revient au même si on dit que: "Cette personne a le VIH/SIDA", car on comprend très bien que cette personne est malade. (Donc ne pas confondre VIH et SIDA)

Cordialement.

Posté le

website

(2)

Répondre

En Chine il y a aussi l'histoire d'un mec qui boit de l'essence tous les jours depuis 42 ans !

Posté le

iphone

(1)

Répondre

il aurait toujours dû avoir du fugu sur lui il aurait réussi son suicide à coup sur

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : En Chine il y a aussi l'histoire d'un mec qui boit de l'essence tous les jours depuis 42 ans ! Et il veut s'immuniser contre quoi ?
La hausse du pétrole ? :)

Posté le

iphone

(3)

Répondre

[quote=scheinese]Je suis ne suis absolument pas d'accord avec ce que tu avances. En effet, tu expliques très bien le principe du vaccin et comment les anticorps sont synthétisés par le système immunitaire par le biais des lymphocytes B. Mais tu ne saisis pas pourquoi est-ce que les vaccins de rappels existent. Contrairement à la desensibilisation qui a pour objectif d'augmenter la tolérance de ton organisme vis à vis d'un antigène donné, le vaccin lui a pour but de synthétiser des anticorps par ton système immunitaire. En effet, le vaccin de rappel de la Grippe par exemple existe seulement pour nous immuniser contre le "nouveau Virus de la Grippe", car l'ancien Virus a subit une mutation. Ce qui signifie alors que nos "anciens" anticorps seraient simplement inefficaces afin de nous défendre face à ce "nouveau Virus de la Grippe" et les vaccins de rappels nous immunisent donc contre ce Virus muté. La fréquence des rappels des vaccins n'a rien à voir avec la fréquence des doses régulières administrées pour la desensibilisation, du moins ils n'ont absolument pas le même objectif. D'un côté c'est pour augmenter la tolérance de l'organisme, et de l'autre de synthétiser de nouveaux anticorps. Pour finir, je complète ce qui tu as dit: Paracelse est le père de la toxicologie et est bel et bien l'auteur de cette fameuse citation que tu as cité. Cependant contrairement à ce que tu as mentionné, il a vécu au XVIème siècle et non au XVIIème, donc tu peux éventuellement corriger ton commentaire si tu le souhaites. (J'ai comme une impression que tu es en première année de médecine, et si c'est le cas, révises bien l'histoire des médicaments...)Pour finir en beauté, je t'invite à lire cette source qui soutien bien mes propos: Et"www.pseudo-sciences.org/spip.php?article1074Et surtout le paragraphe intitulé "Une autre idée fausse"[/quote]Il ne faut pas non plus tout confondre --' Le vaccin de la grippe je suis d'accord mais qu'en est-il pour le tétanos, la tuberculose et tout autre ?
Un rappel de vaccination est une administration de vaccin - par injection ("piqûre") le plus souvent - destinée à entretenir le niveau de protection conféré par le vaccin. En effet, une fois la vaccination effectuée une première fois et la protection bien installée, après un certain temps (variable selon les vaccins et les espèces animales), la protection baisse et devient inefficace. Une nouvelle injection devient nécessaire pour remonter la protection : un rappel. S'il est fait au bon moment (pas trop tard), le rappel suffit à réactiver la protection sans devoir reprendre la vaccination à zéro. Il ne faut pas confondre le rappel avec la deuxième injection de "primovaccination" : certaines vaccination, pour être efficace au démarrage, demandent à ce que soient effectuées deux injections à 1 mois d'intervalle par exemple. Dans ce cas, la deuxième injection n'est pas un 'rappel' : elle ne réactive pas une vaccination déjà installée. Elle est indispensable pour que la protection initiale s'installe. L'ensemble des injections initiales destinées à installer la protection est appelé : primovaccination. Mais bon .. Après tu pense comme tu veut ;) Et pour mes études, profession ou encore vie social, cela ne te regarde pas ..

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : En Chine il y a aussi l'histoire d'un mec qui boit de l'essence tous les jours depuis 42 ans ! Oué enfin en chine (ou en inde, je sais plus)
Y a un type qui s'est progressivement habitué à se nourrir de lumière... Et qui ne mange plus et ne bois plus rien du tout depuis presque un an (ou plus je sais plus)

Donc bon, faut pas non plus croire tout ce qui viens de chine (ou d'ailleurs)

Posté le

iphone

(0)

Répondre

Pour ce qui est de l'anecdote il me semble avoir entendue que les femmes de ce roi mourraient empoisonnée car sa semence étaient devenue trop toxique pour y survivre.

Mon avis : même s'il y a un fond de vérité dans cette technique, sur certains poisons, je pense bien plus probable que le mec se soit en réalité empoisonné à petit feu, et qu'il aurait crevé bien jeune s'il n'avait péri par l'épée. (Ou la prison)


Je pense aussi que pour en arriver à s'injecter du poisons tous les jours, ainsi qu'a ses esclaves et probablement ses femmes... (Parce que le coup de la semence j'y crois moyen)
Faut quand même être un sacrée névrosé.

(Ce qui peut se comprendre pour les rois de l'époque, quand on connait leurs histoires de familles...)

Posté le

iphone

(1)

Répondre

raspoutine faisait la meme chose mais c'est pas ca qui l'a tués....

Posté le

website

(0)

Répondre

a écrit : J'était allergique aux piqûres de guêpe et maintenant je ne le suis plus grâce à cette méthode putin de merde!! c est vrai?!
je suis allergique aux piqures guêpe, abeille, frelon etc. la dernière fois q une de ces S*****S ma piqué j ai fini a l hosto...

Posté le

android

(0)

Répondre

similaire au venin des serpents utilisé dans l'industrie pharmaceutique

Posté le

android

(0)

Répondre

trop cool je suis le 11 111 qui ce couchera moins bete

Posté le

android

(0)

Répondre

[quote="tenuo"]Arthur. a écrit D'ailleurs j'avais vu cette vidéo d'un mec qui s'injecte du venin de serpent tous les jours et qui y développe une immunité. Il dit même que ça le boost!

Pour ceux que ça intéresse: www.koreus.com/modules/newbb/topic92167.html

J'ai vu sur Spion, j'ai tout de suite pensé à ça en voyant l'anecdote et peut être que c'est en voyant cette video que PascalenVienne a eu l'idée de cette anecdote.[/quote]

Pas vu de vidéo, juste une conversation au cours d'un repas de famille, au cours duquel mon Père (77 ans) m'a raconté ça. J'ai ensuite cherché sur internet pour en savoir un peu plus, et j'ai pensé que ça pouvait être une anecdote intéressante..... voilà.

Posté le

website

(0)

Répondre