La réforme de l'orthographe inappliquée en France

Proposé par
le

En 1990, l'Académie Française adopta une réforme de l'orthographe censée gommer les incohérences de la langue. Ainsi, depuis cette date, on peut écrire par exemple "ognon" ou "nénufar" (au lieu d'oignon et de nénuphar). Cependant, cette réforme est très peu connue et donc quasiment inappliquée.


Tous les commentaires (247)

a écrit : Dans les incohérences de la langue j'enlèverais le "pour ne pas le citer" alors qu'on cite la personne.



C'est juste une question de logique.
C'est une figure de rhétorique que l'on appelle :"prétérition".

Posté le

iphone

(9)

Répondre

Certaines personnes utilisent "naturellement" cette réforme de 1990 ;) Par exemple, certains mots utilisent le son "è" et s'écrivent avec é, par exemple événement ou collége. Cette réforme a permis de niveler, depuis on peut écrire sans faute évènement ou collège.

Posté le

website

(0)

Répondre

Encore heureux que ce soit peu connu et dans le même genre on pourrait aussi dire messieu à la place de monsieur.

Posté le

website

(0)

Répondre

a écrit : En même temps le verbe "kiffer" est dans le dictionnaire... En même temps excuse moi du terme il y a des "cons" qui mettent tout et n'importe quoi dans les dictionnaires maintenant.

Posté le

android

(1)

Répondre

Vouz avé réson, il fo respectai lé mos est lheure ortograf...

Posté le

iphone

(0)

Répondre

C'est vrai que le français est très illogique et très dur à apprendre. Moi je m'en fiche car j'ai pas de soucis d'orthographe mais je pense aux étudiants étrangers qui se cassent les dents sur notre orthographe.

Posté le

android

(6)

Répondre

À ceux qui disent que ce n'est pas normal, que ces mots ont une histoire etc. Je leur répond que l'invention du SMS à bouleverser la façons des plus jeunes d'écrire, c'est la société qui veut ça. Et ça fera donc parti de l'histoire si dans 30 ans ont nous sort un texte qui dit que "sa" ou "ça" c'est la même chose car tout le monde aura oublié la différence. Je ne suis pas pour l'écriture du SMS, mais il on ne peut pas négliger qu'écrire en SMS fait parti de l'histoire moderne de notre langue française, et même de toutes les langues du monde.

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : Sa sert a rien ,La langue française va rester difficile pour rien quand même!!!! Vive l'anglais ( la langue parfaite) Bonjour,



Malheuresement, ce que vous dites est entièrement faux, et montre bien l'ampleur des dégâts de l'empire culturel américain. L'anglais, contrairement à ce que l'on croit est une langue ardue, difficile à apprendre (sauf si on souhaite simplement apprendre un anglais d'aéroport) et plus souvent illogique que le français. Par exemple, pour reprendre un exemple de Claude Hagège, songez que ce qui s'écrit "ou" se prononce, par exemple, de cinq manières différentes dans through, rough, bough, four et tour ! Pour continuer le débat, je vous conseille cet article :

www.lexpress.fr/culture/livre/claude-hagege-imposer-sa-langue-c-est-imposer-sa-pensee_1098440.html

Posté le

website

(12)

Répondre

a écrit : Je ne trouve pas ça normal. Cela entre dans une histoire, ces mots s'écrivent depuis longtemps de cette manière, et cela ne change pas grand chose... C'est comme le changement de genre du mot espèce : on est passé d'un nom féminin à un nom qui pouvait être soit féminin soit masculin, car beaucoup de gens faisaient la faute... (un espèce de plateau...) bientôt, on aura le droit de dire "si j'aurais"... Afficher tout Désolé mais "espèce " est aujourd'hui de genre féminin uniquement

Posté le

iphone

(3)

Répondre

a écrit : Encore heureux que ce soit peu connu et dans le même genre on pourrait aussi dire messieu à la place de monsieur. Ça vient de "mon seigneur", une fois que les enfants connaissent l'origine du mot ( je vous assure qu'ils sont friand d'étymologie), ils ne font plus la faute. Il faut connaître l'histoire de sa langue !

Posté le

iphone

(5)

Répondre

L'Ultra-évolution de la société entraîne cette modification du langage et ce dernier défini un peuple. Même si à l'heure actuelle je prône le savoir-écrire, il me paraît absurde de censurer le "progrès" (faute de meilleur terme) de la langue.

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : Et sinon je remarque que mon premier commentaire a mystérieusement disparu, et je voudrais bien savoir pourquoi... Il te suffit de lire la charte des commentaires, qui au passage prévoit aussi que pour ce genre de demandes, il y a le formulaire de contact ;)

Posté le

website

(4)

Répondre

a écrit : "L'éducation nationale rend les gens illettrés" Ah bon ?! Juste un exemple rien qu'un seul, la suppression des dictées préparées ou non. Cela permettait de développer la mémoire, comprendre ses fautes d'orthographes et d'enrichir sons vocabulaire. J'ai poser la question à un professeur une fois : Pourquoi les enfants ne font plus de dictées ? Elle m'a répondu : C'est plus dans le programme. Et je peux vous dires que ça arrange bien les élèves, pourquoi se fatiguer à travailler quand on nous donnes le droit de ne pas le faire.

Posté le

website

(6)

Répondre

a écrit : Il faut savoir que le but de l'éducation nationale est de rendre les enfants illettrés. C'est ça la méthode globale et autres réformes stupides. Je n'ai moi même pas eu les bases dès la maternelle, il faut savoir que les enfants ne le font souvent pas exprès. Par contre les ados qui écrivent en langage sms il faut absolument trouver un remède et vite car la situation es de plus en plus préoccupante. Afficher tout Tu as tout à fait raison. Ce qui se passe au sein de l'Education Nationale est une honte.
En tout cas moi, je me prépare à devenir professeur des écoles après avoir fait des études de lettres, et j'apprendrai à écrire à mes élèves oignon et nénuphar. Quoiqu'en dise l'esprit démago de l'Académie Française.

Posté le

iphone

(6)

Répondre

a écrit : en cours les profs de français nous on toujours comptés faux quand on écrivais «ognons» au lieu «d'oignons» Peut être que c'était toutes tes autres fautes qui étaient comptées faux...

Posté le

iphone

(4)

Répondre

a écrit : En même temps le verbe "kiffer" est dans le dictionnaire... C'est bien pour ça que même le dictionnaire n'est pas une référence.

Posté le

iphone

(3)

Répondre

Cette loi est débile. Les gamins ne savent déjà pas écrire français alors si on invente ça. La langue française est tellement belle pourquoi l'as changé.

Posté le

android

(0)

Répondre

Quelques remarques :



Sur le langage SMS : on parle pas mal de MSN mais il faut dire qu'il y avait une raison technique à l'abréviation. Les SMS étaient limités à 160 caractères ou sinon tu payais un surplus. Pour dire le max de choses (même des fois rien du tout...).



Sur le fait "je m'en fiche d'écrire n'importe comment du moment qu'on me comprend" : oui, mais ça fait tiquer et réfléchir. Il y a aussi des possibilités de quiproquos. Exemple, j'ai lu dans une VDM une nana enfermée dans un local poubelle qui a envoyé son dernier SMS à son copain avant batterie "tu px venir 2min ?" il a compris "tu peux venir demain". Un autre exemple, il me semble, dans le Barbier de Séville avec un "ces" et "ses" qui change la compréhension d'une phrase dans la lettre de Figaro ; celui se défend alors sur le fait qu'il ait fait des coquilles.



Concernant le dictionnaire : pas mal de mots reviennent, début 2000 on disait souvent "mon daron" ou "ma daronne", mais ce mot n'a pas été inventé, il existait il y a longtemps et a été remis au goût du jour.



Voilou, entre autre.



Pour mon propre avis, ces réformes me dérangent pas, l'évolution de la langue française est là, en terme de lexique. Vous parlez beaucoup de syntaxe avec des mots homonymes, le problème n'est donc pas là.

Posté le

website

(4)

Répondre

a écrit : Juste un exemple rien qu'un seul, la suppression des dictées préparées ou non. Cela permettait de développer la mémoire, comprendre ses fautes d'orthographes et d'enrichir sons vocabulaire. J'ai poser la question à un professeur une fois : Pourquoi les enfants ne font plus de dictées ? Elle m'a répondu : C'est plus dans le programme. Et je peux vous dires que ça arrange bien les élèves, pourquoi se fatiguer à travailler quand on nous donnes le droit de ne pas le faire. Afficher tout Je peux t'assurer que les dictées sont au programme (que tu peux consulter sur le site du ministère ). Il existe maintenant énormément de formes de "dictées", c'est un exercice très vaste. Il existe ce qu'on appelle la dictée négociée, la dictée à choix multiple.. Même dans la correction, tu peux choisir de demander aux élèves d'évaluer leurs dictées entre eux, de la faire à plusieurs. La dictée seule n'apprend pas l'orthographe, pour cela il faut de vrais stratégies derrière.

Posté le

iphone

(5)

Répondre

Suis enfin arrivée à la fin de tous les commentaires!!
Le Français est une belle langue. Le problème est qu' à force de lire des lignes truffées de fautes, notre cerveau les enregistre ... et il faut réfléchir à deux fois, parfois, pour écrire juste, et se rappeller des règles de grammaire et d orthographe.....

Posté le

iphone

(5)

Répondre