Le langage Navajo durant la Seconde Guerre Mondiale

Proposé par
le
dans

Durant la Seconde Guerre Mondiale, l'armée américaine utilisait comme système de cryptage la langue Navajo pour la transmission de messages : la population parlant Navajo était inexistante dans le camp de l'Axe, et la langue était très complexe, ce qui empêchait ces messages d'être décryptés.

Le Navajo avait la particularité de ne pas avoir été étudié par des allemands. Les américains durent mettre au point une sorte d'alphabet afin de faciliter les échanges en termes militaires, qui n'existaient pas toujours dans cette langue d'origine sud américaine. Ce code ne fut jamais brisé par les allemands. Le film Windtalkers réalisé par John Woo s'est d'ailleurs inspiré de ce fait historique pour raconter l'histoire d'un soldat devant protéger de la capture allemande des traducteurs Navajo.


Tous les commentaires (34)

Ce serait pas plutôt contre une capture japonaise dans le film?

Un excellent film d'ailleurs !
Passé a la télé le 31/12/2012 à 20h30 en Belgique !

Ingénieux comme le reste des opérations alliés

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Ils avaient pas aussi utilisés des Sioux et des Apaches sur leurs porte-avions pour transmettre leurs messages codés ? Oui avec signaux de fumée pour communiquer ! :)

D'ailleurs le pont qui ferme la baie a le nom de ce gars : Verrazano narrow

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Dans le film de John Woo, il s'agit de japonais et non d'allemand ! Donc de forces de l'Axe. (Allemagne - Italie - Japon)

Ils auraient du utiliser google traduction !
( ceci était une blague , désolé mais j'ai pas pu m'empêcher d'ouvrir ma gueule :D )

Il est d'ailleurs rester code secret jusqu'en 1968, date a laquelle l'État-Major a levé le secret défense.
Et en 1982, une journée commémorative a été instaurer, et est célébré tout les ans le 14 août. :)

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : La langue des Navajo fut utilisée car elle n'avait aucun lien avec les langues européennes et était essentiellement orale. En 1943 le code Talkers fut créé. Ce code ne fut décrypté qu'en 1968. Il a pas été décrypter en '68, l'état-major américains a simplement décider de lever le secret défense.. je ne sais pas pourquoi d'ailleurs..

Posté le

android

(0)

Répondre

C'était les japonais et non les allemands qui ne devaient pas décripter le code!

Je crois que les français faisaient pareil avec le breton, surtout dans aviation.

a écrit : Cetais pas navaro plutôt ? Ça s'écrit navajo et se prononce navaro, car le j hispanique se prononce r

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Dans le film de John Woo, il s'agit de japonais et non d'allemand ! Axe = Japon aussi