Crypter est impossible

Proposé par
Johnny
le

Le verbe crypter et ses déclinaisons, que l'on utilise parfois pour une chaine de télévision ou un mot de passe, n'existent pas : en effet, décrypter un code signifie essayer de le lire sans en avoir la clé : l'inverse de cette action est impossible, on ne peut créer un message chiffré sans posséder de clé. Il faut plutôt utiliser le terme chiffrement.


Commentaires préférés (3)

Crypter = mettre un code pour empêcher la lecture.
Décrypter = enlever ce code.
En gros, c'est ce que m'ont donné toutes les sources (dicos et autres) que j'ai consultées. Et des sources, j'en ai : je suis prof de français!

Posté le

unknown

(253)

Répondre

Personne n'est parfait Viou ! C'est pas grave ! ;-)

Posté le

unknown

(111)

Répondre

Bien sûr : déluré donne luré, de même détonateur donne tonateur, délaisser c'est la négation de laisser etc...

Quant au prof de français, personne n'est parfait en effet : le premier lien trouvé sur Google renforce pourtant les arguments énoncés ici. "L'Académie française précise que le mot « cryptage » est à bannir et il ne figure pas dans son dictionnaire même si on peut le trouver dans des usuels. Toutefois, « crypter » est souvent employé, surtout au passif, dans le cadre de la télévision à péage (on « crypte » des chaînes). D'ailleurs la racine grecque kryptô (caché) justifie pleinement son utilisation chaque fois que le chiffrement, c’est-à-dire la conversion en chiffres, est utilisé pour cacher le message, le déchiffrement constitue la conversion des chiffres en lettres pour retrouver le message, alors que le décryptage consiste à le découvrir.".

La nuance est belle je trouve, perso je me coucherai moins bête :-)

Posté le

unknown

(165)

Répondre


Tous les commentaires (51)

Lubie d'academicien et démonstration pas très probante quant a la non-utilisation de ce mot...

Posté le

unknown

(10)

Répondre

Chiffrement pour cryptage et chiffrer pour crypter (on l'aura compris!?). Un mot qu'on retrouvera dans les dictionnaires dans quelques années à mon avis.

Posté le

unknown

(5)

Répondre

Dans le domaine informatique, c'est très différent. "Crypter" y est considéré comme un abus de langage.

Posté le

unknown

(4)

Répondre

C'est faux. J'ai le Robert dans mon iPhone et "crypter" y est. D'ailleurs "chaîne de télévision cryptée" est l'exemple fourni par le vénérable dictionnaire.

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Crypter = mettre un code pour empêcher la lecture.
Décrypter = enlever ce code.
En gros, c'est ce que m'ont donné toutes les sources (dicos et autres) que j'ai consultées. Et des sources, j'en ai : je suis prof de français!

Posté le

unknown

(253)

Répondre

Personne n'est parfait Viou ! C'est pas grave ! ;-)

Posté le

unknown

(111)

Répondre

Totalement bidon ce truc. Décrypter ça veut dire dechiffrer un code et je ne vois pas en quoi ce serait impossible.

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Je Pense qu il s'agit ici de l'utilisation du verbe en informatique, et non dans le langage courant!! Et la démonstration me semble probante !

Posté le

unknown

(6)

Répondre

Je trouve la démonstration pas probante au contraire : "dé" est le substantif de mots signifiant en gros annuler : brancher/débrancher, faire/défaire, nouer/dénouer etc... Bref tout le monde sait ça . Donc si décrypter existe c'est bien que crypter, le mot d'origine existe.
Ce serait comme dire qu'un mot commençant par anti"quelquechose" existe mais pas le "quelquechose". "dé" est bien une forme de négation il me semble. S'il y'a negation il y'a affirmation .... CQFD

Posté le

unknown

(12)

Répondre

Bien sûr : déluré donne luré, de même détonateur donne tonateur, délaisser c'est la négation de laisser etc...

Quant au prof de français, personne n'est parfait en effet : le premier lien trouvé sur Google renforce pourtant les arguments énoncés ici. "L'Académie française précise que le mot « cryptage » est à bannir et il ne figure pas dans son dictionnaire même si on peut le trouver dans des usuels. Toutefois, « crypter » est souvent employé, surtout au passif, dans le cadre de la télévision à péage (on « crypte » des chaînes). D'ailleurs la racine grecque kryptô (caché) justifie pleinement son utilisation chaque fois que le chiffrement, c’est-à-dire la conversion en chiffres, est utilisé pour cacher le message, le déchiffrement constitue la conversion des chiffres en lettres pour retrouver le message, alors que le décryptage consiste à le découvrir.".

La nuance est belle je trouve, perso je me coucherai moins bête :-)

Posté le

unknown

(165)

Répondre

(nouveau post en prévision de la modération imminente suite au copier/coller Wikipédia) Bien sûr : déluré donne luré, de même détonateur donne tonateur, délaisser c'est la négation de laisser etc...

Quant au prof de français, personne n'est parfait en effet : le premier lien trouvé sur Google renforce les arguments énoncés ici.

La nuance est belle je trouve, perso je me coucherai moins bête :-)

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Faut pas se lancer dans des explications quand on connait pas la différence entre un nom commun et un verbe .... Le seul verbe que tu donnes en exemple : laisser, apporte de l'eau a mon moulin, même si ce n'est pas la négation ( j'ai pas dit que c'était systématique ) le "dé" est bien un ajout au verbe "laisser". Comme fendre/défendre par exemple ....

Posté le

unknown

(3)

Répondre

Ce verbe existe bien. Cela consiste a encoder des données afin que celles-ci ne puissent être décrypté que par quelqu'un qui a la clé ou la trouve. Comment explique tu que l'on puisse décrypter sans avoir auparavant crypter... À méditer!!!

Posté le

unknown

(1)

Répondre

Je suis d'accord comment décrypter un message s'il n'a pas été crypté auparavant.

Posté le

unknown

(7)

Répondre

Ah ah ah ... Mdr de vos polémiques linguistiques. On s'en fou des dico et autres "légalisations" ou reconnaissances a posteriori, l'important est d'être compris. Après il y en auras toujours pour conter les points et être hors de la vie...

Posté le

unknown

(0)

Répondre

@fancat : pour répondre à ta question "comment décrypter un message qui n'a pas été crypté auparavant ?"
Attention, si vous aviez bien lu l'anecdote, il est expliqué qu'un message est chiffré (terme adéquat, car pour ce faire, on possède forcément la clé !!).
On parle de déchiffrer un message, lorsque l'on possède la clé.
On parle de décrypter un message, lorsque l'on réussi à rendre ce message lisible, alors que l'on ne possède pas la clé.

Je parle de cela en ce qui concerne l'informatique. Pour ce qui est du reste, je pense que la nuance s'applique également, mais je n'ai ni eu de cours à ce sujet, ni consulté tous les dictionnaires/encyclopédies de référence !!

P.S.: je suis informaticienne et suis sûre de ce que l'avance concernant la partie informatique !!

Posté le

unknown

(20)

Répondre

De plus, je vous invite à lire l'article intitulé "cryptographie" de Wikipédia qui explique les différents termes utilisés et qui explique également le fait que le terme "cryptage" (ou son verbe "crypter") n'a pas lieu d'être (en tout cas en France !).

Posté le

unknown

(2)

Répondre

@touko, délaisser n'est pas le contraire de laisser que je sache ? L'explication de la racine de décrypter suffit à elle seule pour clore le débat, c'est pas grave de dire crypter mais c'est impropre voilà tout ;-)

Posté le

unknown

(5)

Répondre

Je suis tout a fait d'accord et je suis moi meme informaticien. Le verbe "crypter" n'est souvent utilisé que par de pauvres adolescents ou des pseudo-hackers qui croient tout savoir et font semblant de s'y connaitre en informatique. Le terme "chiffrement" est beaucoup plus propre dans le language informatique et d'ailleurs le seul a utiliser. Fin de la discussion :)

Posté le

unknown

(4)

Répondre