Diabète et médecins

Proposé par
le

Autrefois, les médecins étaient parfois obligés de goûter l'urine de leurs patients pour s'assurer de leur santé : si celle-ci était sucrée, alors les patients souffraient de diabète sucré. Depuis, on a remplacé cette technique par une mesure de la glycémie.


Tous les commentaires (82)

a écrit : C'est comme pour les croques morts,il mordaient un orteil du défunt pour vérifier s'il etait véritablement mort et non pas en état de catalepsie ... Jusqu'au jour ou ils tombèrent sur un cul de jatte , depuis, ils appelle cela pompes funèbres... (la première partie est vraie) J'ai jamais compris pourquoi mordre l'orteil plutot que le doigt de la main ou autres , c'est ce forcé à faire des trucs dégueulasse!

Posté le

android

(1)

Répondre

Depuis, le taux de médecin a augmenté je suppose ?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : La fin du commentaire est fausse.
On a pas "remplacé" depuis par les dosages sanguins, la mesure du sucre dans les urines avec une bandelette urinaire ( qui se colore d'une certaine manière selon le taux de sucre ) est toujours très utilisée, et reste même l'outil le plus fréquent pour surveil
ler la glycémie, les dosages sanguins ne se faisant qu'occasionellement lors des visites de contrôles ou des hospitalisations pour motifs plus sérieux. Afficher tout
Je pensais que c'était le "dextro", l'outil le plus utilisé pour surveiller le diabète... Je connais beaucoup de personnes qui ont du diabète et c'est avec ceci qu'il le surveille

Tant qu'ils font pas ça avec de la merde, imaginer le pauvre médecin mangeant la crotte et pire:si le passiant à la diahrée. Mais je me demande, si le patient est constipée il fait quoi? Un lavement?

a écrit : Glycémie sanguine est un pléonasme. La glycémie étant par définition le taux de sucre dans le sang Pour être exact, la glycémie est la concentration de glucose et non pas le taux.

Posté le

windowsphone

(1)

Répondre

Un technique d'ailleurs, à laquelle on peut assister si on lit/assiste à une représentation du malade imaginaire, que Molière s'est plu à tourner en dérision.

j'aurais pas voulu être medecin

Posté le

windowsphone

(1)

Répondre

a écrit : C'est comme pour les croques morts,il mordaient un orteil du défunt pour vérifier s'il etait véritablement mort et non pas en état de catalepsie ... Jusqu'au jour ou ils tombèrent sur un cul de jatte , depuis, ils appelle cela pompes funèbres... (la première partie est vraie) Ta première partie est fausse elle aussi. Au Moyen-Âge, durant les épidémies de peste, on payait des vagabonds pour qu'ils débarrassent les rues de Paris des cadavres. Ils devaient les charger sur des charrettes pour les emmener en dehors de la ville. Pour éviter la contamination, ils utilisaient des fourches pour prendre les corps. On disait qu'ils "croquaient les morts", et l'évolution de la langue française a transformé ces termes en "croques-morts". Je croyais comme toi avant, mais j'ai récemment appris la vérité.

Source : Mes sincères condoléances, écrit par Guillaume Bailly , ancien croque-mort, au éditions L'Opportun.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Tous les patients ayant un diabète (il y a plus de 6 types) sont susceptibles davoir du "sucre" dans les urines. Mais en réalité très peu en ont car pour que glucose passe dans les urines il faut une glycémie d'au moins 2,5g/l de sang (la normale c'est 0,8g/l).

Enfin c'est très dés
uet aujourd'hui de Parler de diabète sucré. Me diabète est pas définition une hyperglycémie a jeun. Et c'est la cause de cette hyerglycemie qui va décider du type de diabète. Afficher tout
Quand je suis arrivée à l'hôpital a mon état le plus grave, j'étais à environ 850 mg/dl de sang... Ils l'ont vu tout de suite dans l'urine.
Certes le glucose ne se remarque pas dans les urines car il faut un niveau fort pour le percevoir, or en médecine on parle du fait de le "déceler".
Qui dit déceler sous-entend qu'il y a un problème, donc que la maladie n'est pas soignée, que le patient ne sait même pas qu'il en est atteint, donc que le taux de glucose est haut.
Ce que vous dites est absolument vrai, mais cela ne concerne que les maladies soignées, auquel cas la question ne se pose pas car on est au courant.

Si mon rêve était d'être médecin je l'aurais pas fais juste pour ça

Posté le

android

(0)

Répondre

Ahh les pauvres, c'est degueulasse de gouter de l'urine

Posté le

windowsphone

(0)

Répondre

a écrit : Je rajouterai même en disant que le terme plus approprié est glycémie capilaire. Diabète sucré l'est aussi étant donné que le diabète est déjà un fort taux de sucre dans le sang ( comme l'hyperglycémie ( qui est quand même différent ) )

Posté le

android

(0)

Répondre

J'ai une arrière grand-mère qui était médecin autrefois. À chaque fois que je vais chez elle, elle me fait la bise...

Merci et Paix à leurs âmes c braves médecins

Ha l’angoisse j’aurais pas aimé être médecin à cette époque

a écrit : Dsl de te contredire mais les reins arrête de filtrer le sucre à partir d'1,20 gramme à 2gramme tu es proche du coma !! Désolée aussi de te contredire , mais quand un diabétique est à 2grammes il n’est pas du tout proche du coma , mais plutôt quand il de l’acide dans le corps , donc dans les urines , et là il est plutôt vers les 4,5 grammes et depuis un moment ... là on peut dire qu’il peut faire un coma d’acidocetose !