Diabète et médecins

Proposé par
le

Autrefois, les médecins étaient parfois obligés de goûter l'urine de leurs patients pour s'assurer de leur santé : si celle-ci était sucrée, alors les patients souffraient de diabète sucré. Depuis, on a remplacé cette technique par une mesure de la glycémie.


Tous les commentaires (82)

Je sais aussi qu'ils dégustaient les glaires des patients... Est ce cela les a aidé à apprécier les huîtres?

a écrit : Dsl de te contredire mais les reins arrête de filtrer le sucre à partir d'1,20 gramme à 2gramme tu es proche du coma !! ce n'est pas vrai... en étant diabétiques je peux te dire que g eu des glycémie au dessus de 2 grammes!!!!

Cela me fait songer à un épisode de Docteur House, où la patiente était coincée au pôle nord.

Posté le

android

(0)

Répondre

C'est pour ça que, dans le temps, il n'y avait plus de médecin

Heureusement que ça a changer et pour les infections urinaire ils faisait comment ?

a écrit : Glycémie sanguine est un pléonasme. La glycémie étant par définition le taux de sucre dans le sang Je rajouterai même en disant que le terme plus approprié est glycémie capilaire.

Posté le

android

(1)

Répondre

un petit verre de pipi c'est pa cher, ça réchauffe et c'est écolo ... santé !!!

Le diabète salé existe? Y a deux types de diabète, I et II et c'est tout.

Posté le

android

(1)

Répondre

Y'en a qui devait s'en faire un régal de goûter

a écrit : ce n'est pas vrai... en étant diabétiques je peux te dire que g eu des glycémie au dessus de 2 grammes!!!! Étant dans le paramédical, je peux te dire que tu as des diabétiques avec des taux de glycémies avoisinant les 4 g/l. Bien sûr il faut un traitement en correspondance soit oral ou injectable.

Posté le

android

(3)

Répondre

Et pour savoir si ils avaient la mucovicidose,ils leur léchaient le bras pour voir si la sueur avait un goût salé.

On ne disait pas " le diabete sucré" on disait qu'on avait " le sucre" a l'époque. Pour info sur la glycémie il en existe plusieurs ( capilaire, par prise de sang et en mesure labo) donc les résultat ne sont pas les même

On appelle la glycosurie le taux trop haut de sucre dans l urine

Posté le

android

(0)

Répondre

Il était aussi courant d'humer les urines pour détecter des maladies. Ainsi, la leucinose (déficit en acides aminés leucine mais également valine et isoleucine) est également appelée "maladie des urines a odeur de sirop d'érable" !

a écrit : C'est comme pour les croques morts,il mordaient un orteil du défunt pour vérifier s'il etait véritablement mort et non pas en état de catalepsie ... Jusqu'au jour ou ils tombèrent sur un cul de jatte , depuis, ils appelle cela pompes funèbres... (la première partie est vraie) C'est pour cette me raison (la première) que certaine personne étaient enterrés vivante, puisqu'on ne savait pas différencier le coma de la mort en croquant les orteils du "mort".

a écrit : C'est absolument vrai. On y repèrer pas d'ailleurs que le goût du sucre mais l'acidité, l'aigreur .... A l'origine de la médecine tout liquide biologique étaient susceptible d'être senti et gouté Mmh une bonne soupe avec plein d'ingrédients! Bon allez je vais vomir

Comme Molière ... Le médecin volant regarder le livre (théâtre)

Anecdote confirmée dans un épisode de Docteur House

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : C'est comme pour les croques morts,il mordaient un orteil du défunt pour vérifier s'il etait véritablement mort et non pas en état de catalepsie ... Jusqu'au jour ou ils tombèrent sur un cul de jatte , depuis, ils appelle cela pompes funèbres... (la première partie est vraie) Et bien non c'est faux, on les appel comme ça car ils ont pour rôle de lee faire disparaître, en les enterrant, d ailleurs sarcophage veut dire "mangeur de chair"

Posté le

android

(1)

Répondre