Diabète et médecins

Proposé par
le

Autrefois, les médecins étaient parfois obligés de goûter l'urine de leurs patients pour s'assurer de leur santé : si celle-ci était sucrée, alors les patients souffraient de diabète sucré. Depuis, on a remplacé cette technique par une mesure de la glycémie.


Tous les commentaires (83)

a écrit : De quelle manière? La je vois pas LOL! Avec certitude après recherche, voici un des liens pour Mlle l'IDE :
//www.didier-pol.net/1glycemie1.htm
Désolé pour le peu de rapidité de la réponse…

Posté le

iphone

(0)

Répondre

les liquides corporels s'appelaient les "humeurs" (même si le terme a disparu, il en reste encore quelques unes comme humeur vitrée ou humeur acqueuse) et c'est de là que viendrait l'expression être de bonne ou mauvaise humeur.

Posté le

windowsphone

(6)

Répondre

Vrai , vu en cours de biochimie pcem

Posté le

iphone

(1)

Répondre

JLSD ! On peut le voir dans un des épisodes de Kaamelott !

Posté le

iphone

(4)

Répondre

a écrit : C'est comme pour les croques morts,il mordaient un orteil du défunt pour vérifier s'il etait véritablement mort et non pas en état de catalepsie ... Jusqu'au jour ou ils tombèrent sur un cul de jatte , depuis, ils appelle cela pompes funèbres... (la première partie est vraie) Pour les pompes funèbres l histoire vien de la 1ère guerre mondiale les femmes remplacer les hommes dans pratiquement tout , les hommes tous sur le front . On sait tous que les femmes son plus douce que les hommes . Apparemment ce ne serait pas une vanne mais bon j ai aucune source sûre si quelqu un à des infos ?

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : Quel horreur !!! Rien que pour ça j aurais pas fait médecine .... Heureusement que tout le monde n'était pas du même avis (à l'époque .. en + ..! )

Posté le

android

(0)

Répondre

Ils devaient avoir une bonne haleine de chiotte !

Posté le

website

(0)

Répondre

c est quand meme bien le modernisme

Posté le

android

(0)

Répondre

Tout va bien docteur vous etes sur vous voulez gouter encore une fois...mdr

Posté le

android

(0)

Répondre

J'ai l'impression qu'avant on faisait beaucoup plus de trucs dégueu que maintenant.. Vive la technologie et la science ! Sans elle on ferait encore pleins de choses bizarres..

C'est vraiment dégueu, j'aurais pas voulus être médecin à cette époque

Posté le

android

(0)

Répondre

C'est beau la royauté ... en tout cas je plains les médics des Louis ...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Tous les patients ayant un diabète (il y a plus de 6 types) sont susceptibles davoir du "sucre" dans les urines. Mais en réalité très peu en ont car pour que glucose passe dans les urines il faut une glycémie d'au moins 2,5g/l de sang (la normale c'est 0,8g/l).

Enfin c'est très dés
uet aujourd'hui de Parler de diabète sucré. Me diabète est pas définition une hyperglycémie a jeun. Et c'est la cause de cette hyerglycemie qui va décider du type de diabète. Afficher tout
Dsl de te contredire mais les reins arrête de filtrer le sucre à partir d'1,20 gramme à 2gramme tu es proche du coma !!

Les mayas utilisaient deja cette methode, preuve que c'est ancien

Posté le

android

(1)

Répondre

Ça me rappelle une scène du Malade Imaginaire de Moliere

Posté le

android

(2)

Répondre

Euh a 2 grammes proche du coma c'est un peu exagéré, certains patients dont le diabète est déséquilibré dépasse largement les 2 grammes de sucre par litre de sang.. Pour dire j'ai même vu des diabétiques monté à 5g/l sans pour autant tombé dans le coma..

a écrit : C'est absolument vrai. On y repèrer pas d'ailleurs que le goût du sucre mais l'acidité, l'aigreur .... A l'origine de la médecine tout liquide biologique étaient susceptible d'être senti et gouté Tu a déjà goûté ?

Ca me fait pensé a Kamelotte l'épisode ou le druide fait gouté la pisse de bohort au roi arthur :)