L'huile, trop précieuse pour être jetée sur les assaillants

Proposé par
le
dans

Au Moyen Âge, contrairement aux idées reçues, ce n'était pas de l'huile bouillante qui était versée sur les attaquants, mais de l'eau ou de la poix, car l'huile était, à cette époque, très chère et il ne fallait pas la gaspiller.

De même, une méthode de mise à mort d'un condamné était de le plonger plus ou moins vite dans une marmite d'eau ou d'huile bouillante.


Commentaires préférés (3)

le plus souvent c'était de l'urine bouillante qui était déversée...contrairement à l'eau (ou la chaux) lors d'un siège du château on ne manquait de ce "produit".

Posté le

unknown

(211)

Répondre

Non, le truc le plus sadique c'est le sable bouillant. Même une fois que tu as enlevé ton armure ça reste

Posté le

unknown

(223)

Répondre

a écrit : Non, le truc le plus sadique c'est le sable bouillant. Même une fois que tu as enlevé ton armure ça reste Ca sent le vêcu , non ?

Posté le

unknown

(517)

Répondre


Tous les commentaires (31)

Ça rigolait pas a l'époque les paintballs ....

Posté le

unknown

(43)

Répondre

le plus souvent c'était de l'urine bouillante qui était déversée...contrairement à l'eau (ou la chaux) lors d'un siège du château on ne manquait de ce "produit".

Posté le

unknown

(211)

Répondre

Oui de la poix , d'où viens l'expression 'avoir la poisse' si je ne me trompe pas..

Posté le

unknown

(34)

Répondre

Non, le truc le plus sadique c'est le sable bouillant. Même une fois que tu as enlevé ton armure ça reste

Posté le

unknown

(223)

Répondre

a écrit : Non, le truc le plus sadique c'est le sable bouillant. Même une fois que tu as enlevé ton armure ça reste Ca sent le vêcu , non ?

Posté le

unknown

(517)

Répondre

et surtout du purin: lors d'un siège, le chateau en avait en abondance. Alors qu' au contraire on ne balancait pas d'eau car elle était une denrée rare dans un siège. Source: visite au chateau de guédelon :)

Posté le

unknown

(39)

Répondre

Ça c est sur et en plus ca evite de gaspiller des ressources qui sont importantes lors d un siege

Posté le

iphone

(2)

Répondre

Dans une marmite d'eau ou d'huile? Alors sur les assaillants c'était cher mais pas pour les condamnés? :p

Posté le

iphone

(19)

Répondre

oula attention à tout ce que vous dites. effectivement NON on ne jette pas d'huile bouillante car trop chère et trop rare! concernant l'eau bouillante non et encore non. pas le temps! fallait aller au puits faire bouillir son eau et monté au chemin de ronde pour la jeter, non y a vraiment pas le temps on ne savait pas vraiment quand les ennemis arrivaient. ensuite à travers les machicoulis ont jetait des pierres, ou du sable (ça grattait dans l'armure), et on pouvait jeter le contenu des latines
autre précision les attaques étaient réalisées dans les grandes villes, rarement dans les châteaux forts qui étaient construits pour réagit à un siège ou loger les habitants en cas d'attaques.
(mediatrice culturelle d'un château fort non attaqué)

Posté le

android

(32)

Répondre

a écrit : le plus souvent c'était de l'urine bouillante qui était déversée...contrairement à l'eau (ou la chaux) lors d'un siège du château on ne manquait de ce "produit". Je pensait également que c'était de l'urine qui brûlait les yeux grace(ou à cause) de sa forte contenance en del

D'autres balançaient des excréments pour que les assaillants tombent malades.

Sadique a l'epoque..
On l'est aujourd'hui mais peut etre sous une forme plus suptile.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Non, le truc le plus sadique c'est le sable bouillant. Même une fois que tu as enlevé ton armure ça reste Il me semble que j'avais entendu ça lors d'une visite guidée ;)

J'ai appris ca a guedelon meme l'eau bouillante n'était pas utiliser car le temp qu'elle arrive en bas l'eau est tiède donc il ne lavait que l'ennemi quoi .....

De plus, si je me souviens bien, l'huile faisait l objet d'une taxe relativement importante (comme il est précisé dans l anecdote qu'elle était cher). Donc, en plus des autres raisons exposées plus haut, jamais ils n auraient jeté un bien si coûteux.