Une sculpture en bois qui a plus de 10 000 ans

Proposé par
le
dans

L'Idole de Shigir est la plus ancienne sculpture en bois conservée, datant d'il y a environ 11 600 ans. Elle fut découverte en 1890 près de Kirovgrad, dans une mine d’or à ciel ouvert de l'Oural. A l'origine, elle mesurait plus de 5 mètres mais une partie fut égarée ou détruite durant les périodes de guerres et de révolutions.

Il reste néanmoins des dessins de l’archéologue sibérien Vladimir Tolmachev, réalisés en 1916.


Commentaires préférés (3)

Une très récente étude, publiée dans la revue "Quaternary International" (30 janvier 2021), fait encore reculer l'âge de cette sculpture de plusieurs centaines d'années
Elle aurait donc entre 12 100 et 12 500 ans. (Les dates divergent en fonction des sources publiées )
www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S1040618220306455?via%3Dihub

L'étude du visage sculpté à la partie supérieure de ce "totem" ( cette comparaison est totalement mienne), n'est pas passive, mais semble crier ou chanter. Elle semble aussi rechercher à transmettre autorité de forme malveillante.
Ce type de sculpture géométrique, n'est pas unique dans cette région de l'Oural et de la Sibérie. Plusieurs restes archéologiques similaires, taillés dans de l'ambre, de la corne de cervidé ou de l'ivoire on été retrouvés.
Par contre, ce qui rend l'Idole de Shigir unique, c'est qu'elle soit taillée dans le bois, et que ses conditions particulières (dans de la tourbe) de conservation, ait permis qu'elle arrive jusqu'à nous.

PS: si quelqu'un possède des connaissances académiques sur les totems....
Merci d'avance.

a écrit : Une très récente étude, publiée dans la revue "Quaternary International" (30 janvier 2021), fait encore reculer l'âge de cette sculpture de plusieurs centaines d'années
Elle aurait donc entre 12 100 et 12 500 ans. (Les dates divergent en fonction des sources publiées )
www.sc
iencedirect.com/science/article/abs/pii/S1040618220306455?via%3Dihub

L'étude du visage sculpté à la partie supérieure de ce "totem" ( cette comparaison est totalement mienne), n'est pas passive, mais semble crier ou chanter. Elle semble aussi rechercher à transmettre autorité de forme malveillante.
Ce type de sculpture géométrique, n'est pas unique dans cette région de l'Oural et de la Sibérie. Plusieurs restes archéologiques similaires, taillés dans de l'ambre, de la corne de cervidé ou de l'ivoire on été retrouvés.
Par contre, ce qui rend l'Idole de Shigir unique, c'est qu'elle soit taillée dans le bois, et que ses conditions particulières (dans de la tourbe) de conservation, ait permis qu'elle arrive jusqu'à nous.

PS: si quelqu'un possède des connaissances académiques sur les totems....
Merci d'avance.
Afficher tout
Merci pour ces précisions Epoxy. Sans ton commentaire, ça aurait été le désert total :D visiblement, l'anecdote ne suscite pas le débat, pourtant elle est passionnante.

a écrit : Une très récente étude, publiée dans la revue "Quaternary International" (30 janvier 2021), fait encore reculer l'âge de cette sculpture de plusieurs centaines d'années
Elle aurait donc entre 12 100 et 12 500 ans. (Les dates divergent en fonction des sources publiées )
www.sc
iencedirect.com/science/article/abs/pii/S1040618220306455?via%3Dihub

L'étude du visage sculpté à la partie supérieure de ce "totem" ( cette comparaison est totalement mienne), n'est pas passive, mais semble crier ou chanter. Elle semble aussi rechercher à transmettre autorité de forme malveillante.
Ce type de sculpture géométrique, n'est pas unique dans cette région de l'Oural et de la Sibérie. Plusieurs restes archéologiques similaires, taillés dans de l'ambre, de la corne de cervidé ou de l'ivoire on été retrouvés.
Par contre, ce qui rend l'Idole de Shigir unique, c'est qu'elle soit taillée dans le bois, et que ses conditions particulières (dans de la tourbe) de conservation, ait permis qu'elle arrive jusqu'à nous.

PS: si quelqu'un possède des connaissances académiques sur les totems....
Merci d'avance.
Afficher tout
Vu l'époque et la localisation je dirais que la bouche en cul de poule correspondrait à la représentation de "chants dyphoniques" très présents dans toutes sortes de rituels chamaniques... et qui, quand on entends plusieurs personnes le pratiquer donnent l'impression de se baigner dans le cosmos... ce ressenti mystique est fort même chez des athées de notre époques alors 12000 ans en arrière...

Posté le

android

(7)

Répondre


Tous les commentaires (4)

Une très récente étude, publiée dans la revue "Quaternary International" (30 janvier 2021), fait encore reculer l'âge de cette sculpture de plusieurs centaines d'années
Elle aurait donc entre 12 100 et 12 500 ans. (Les dates divergent en fonction des sources publiées )
www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S1040618220306455?via%3Dihub

L'étude du visage sculpté à la partie supérieure de ce "totem" ( cette comparaison est totalement mienne), n'est pas passive, mais semble crier ou chanter. Elle semble aussi rechercher à transmettre autorité de forme malveillante.
Ce type de sculpture géométrique, n'est pas unique dans cette région de l'Oural et de la Sibérie. Plusieurs restes archéologiques similaires, taillés dans de l'ambre, de la corne de cervidé ou de l'ivoire on été retrouvés.
Par contre, ce qui rend l'Idole de Shigir unique, c'est qu'elle soit taillée dans le bois, et que ses conditions particulières (dans de la tourbe) de conservation, ait permis qu'elle arrive jusqu'à nous.

PS: si quelqu'un possède des connaissances académiques sur les totems....
Merci d'avance.

a écrit : Une très récente étude, publiée dans la revue "Quaternary International" (30 janvier 2021), fait encore reculer l'âge de cette sculpture de plusieurs centaines d'années
Elle aurait donc entre 12 100 et 12 500 ans. (Les dates divergent en fonction des sources publiées )
www.sc
iencedirect.com/science/article/abs/pii/S1040618220306455?via%3Dihub

L'étude du visage sculpté à la partie supérieure de ce "totem" ( cette comparaison est totalement mienne), n'est pas passive, mais semble crier ou chanter. Elle semble aussi rechercher à transmettre autorité de forme malveillante.
Ce type de sculpture géométrique, n'est pas unique dans cette région de l'Oural et de la Sibérie. Plusieurs restes archéologiques similaires, taillés dans de l'ambre, de la corne de cervidé ou de l'ivoire on été retrouvés.
Par contre, ce qui rend l'Idole de Shigir unique, c'est qu'elle soit taillée dans le bois, et que ses conditions particulières (dans de la tourbe) de conservation, ait permis qu'elle arrive jusqu'à nous.

PS: si quelqu'un possède des connaissances académiques sur les totems....
Merci d'avance.
Afficher tout
Merci pour ces précisions Epoxy. Sans ton commentaire, ça aurait été le désert total :D visiblement, l'anecdote ne suscite pas le débat, pourtant elle est passionnante.

a écrit : Une très récente étude, publiée dans la revue "Quaternary International" (30 janvier 2021), fait encore reculer l'âge de cette sculpture de plusieurs centaines d'années
Elle aurait donc entre 12 100 et 12 500 ans. (Les dates divergent en fonction des sources publiées )
www.sc
iencedirect.com/science/article/abs/pii/S1040618220306455?via%3Dihub

L'étude du visage sculpté à la partie supérieure de ce "totem" ( cette comparaison est totalement mienne), n'est pas passive, mais semble crier ou chanter. Elle semble aussi rechercher à transmettre autorité de forme malveillante.
Ce type de sculpture géométrique, n'est pas unique dans cette région de l'Oural et de la Sibérie. Plusieurs restes archéologiques similaires, taillés dans de l'ambre, de la corne de cervidé ou de l'ivoire on été retrouvés.
Par contre, ce qui rend l'Idole de Shigir unique, c'est qu'elle soit taillée dans le bois, et que ses conditions particulières (dans de la tourbe) de conservation, ait permis qu'elle arrive jusqu'à nous.

PS: si quelqu'un possède des connaissances académiques sur les totems....
Merci d'avance.
Afficher tout
Vu l'époque et la localisation je dirais que la bouche en cul de poule correspondrait à la représentation de "chants dyphoniques" très présents dans toutes sortes de rituels chamaniques... et qui, quand on entends plusieurs personnes le pratiquer donnent l'impression de se baigner dans le cosmos... ce ressenti mystique est fort même chez des athées de notre époques alors 12000 ans en arrière...

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : Vu l'époque et la localisation je dirais que la bouche en cul de poule correspondrait à la représentation de "chants dyphoniques" très présents dans toutes sortes de rituels chamaniques... et qui, quand on entends plusieurs personnes le pratiquer donnent l'impression de se baigner dans le cosmos... ce ressenti mystique est fort même chez des athées de notre époques alors 12000 ans en arrière... Afficher tout C'est une excellente approche de ta part !

Dans les différents liens que j'ai consulté à propos de l'Idole de Shigir, il se fait aussi une référence à l'Animisme, ainsi qu'une comparaison au site Turc de Göbekli Tepe, (+ou- contemporain) et présentant des piliers de pierres de 5,5 mètres de hauteur, ornés de représentations.

J'ai récemment lu plusieurs articles en référence à la Religion dans la préhistoire. Il semble que les Archéologues ont encore du mal à définir quand la Religion a commencé à avoir une importance dans les groupes d'humains et si celle-ci précède, est contemporaine où est issue de la sédentarisation.

En tout cas, merci beaucoup pour ton apport.