Il y a eu des drive dès 1948

Proposé par
le

Le tout premier drive remonte à 1948, avec le restaurant The Track à Los Angeles. Jusqu'à 20 voitures stationnaient en arc de cercle et des casiers sur tapis roulant prenaient la commande, apportaient la facture puis le repas aux clients. Une poubelle récoltait enfin les déchets.

Malgré un grand succès à son lancement, le restaurant The Track n'a survécu que trois ans. Les coûts d'exploitation devenaient trop élevés et les recettes du restaurant s'amenuisaient. Le drive laissa progressivement sa place aux systèmes de drive tels que nous les connaissons aujourd'hui.


Commentaires préférés (3)

En Anglais, on dit drive-through pour ce genre de service. Mais cela se complique rapidement car en France, on parle de drive-in. Sauf qu'aux USA, un drive-in n'est pas un drive mais un cinéma en pleine air où on reste dans sa voiture. Pour le drive-through, il ne faut pas non plus confondre avec le sport automobile car c'est le nom qu'on donne aux pénalités qui obligent les pilotes à passer par les stands. A ne pas confondre non plus avec le drive actuel qui consiste à simplement aller chercher ces courses précommandées sur le site internet du supermarché.

Rassurons nous, dans tous les cas de figures, on reste dans sa voiture.

a écrit : En Anglais, on dit drive-through pour ce genre de service. Mais cela se complique rapidement car en France, on parle de drive-in. Sauf qu'aux USA, un drive-in n'est pas un drive mais un cinéma en pleine air où on reste dans sa voiture. Pour le drive-through, il ne faut pas non plus confondre avec le sport automobile car c'est le nom qu'on donne aux pénalités qui obligent les pilotes à passer par les stands. A ne pas confondre non plus avec le drive actuel qui consiste à simplement aller chercher ces courses précommandées sur le site internet du supermarché.

Rassurons nous, dans tous les cas de figures, on reste dans sa voiture.
Afficher tout
Exact... Le pire ayant été atteint récemment (pendant le confinement) où certains magasins parlait de drive piéton...

Posté le

android

(46)

Répondre

a écrit : En Anglais, on dit drive-through pour ce genre de service. Mais cela se complique rapidement car en France, on parle de drive-in. Sauf qu'aux USA, un drive-in n'est pas un drive mais un cinéma en pleine air où on reste dans sa voiture. Pour le drive-through, il ne faut pas non plus confondre avec le sport automobile car c'est le nom qu'on donne aux pénalités qui obligent les pilotes à passer par les stands. A ne pas confondre non plus avec le drive actuel qui consiste à simplement aller chercher ces courses précommandées sur le site internet du supermarché.

Rassurons nous, dans tous les cas de figures, on reste dans sa voiture.
Afficher tout
En fait drive-through et drive-in sont deux concepts légèrement différents. D'ailleurs l'anecdote est fausse. Le premier restaurant drive-in date de 1921.
Le mot "in" signifie plus ou moins "dedans" tandis que "through" signifie "à travers". Le concept du Drive-in est le plus ancien. Les clients arrivaient en voiture, se garaient sur une sorte de parking autour du restaurant et attendaient au volant que l'on vienne prendre leur commande, puis ils étaient servis au même endroit, parfois sur des plateaux adaptés pour pouvoir être accrochés sur l'extérieur des portières de voiture, et mangeaient avant de redémarrer. C'est un format statique, la voiture est à l'arrêt sur le parking tout au long du processus. On ne démarrait pas une fois la nourriture servie car à la fin il fallait rendre le plateau et la vaisselle.

Le drive-through est en quelque sorte une modernisation de ce concept, et c'est le format que l'on connaît de nos jours. Au lieu que des serveurs se déplacent sur le parking entre les voitures, ce sont les voitures qui cheminent le long d'une allée qui comprend généralement un comptoir pour commander, et quelques mètres plus loin un autre où le client est servi. Ensuite, libre à lui de manger sur la route, de rapporter la nourriture chez lui, de se garer sur le parking pour manger, etc. On ne vient pas se garer "dans" le restaurant mais on passe donc "à travers" celui-ci. Aujourd'hui ce format est largement plus répandu même si quelques restaurants drive-in subsistent encore aux Etats Unis. Le drive-through daterait des années 70 et a été popularisé par McDonald's et d'autres chaînes de fast food.

Je n'ai pas pu trouver d'autres source qu'une vidéo YouTube pour appuyer mes propos, donc la voici youtu.be/CykuY0Pkc1g

Les cinéma drive-in existent aussi, et le concept a même été étendu (de manière plus anecdotique) à d'autres activités. On a ainsi des églises drive-in où on peut assister à la messe au volant de sa voiture. La récente conférence des actionnaires de Tesla a aussi, à cause du coronavirus, adopté le format drive-in. Les spectateurs ont écouté Elon Musk qui parlait sur une scène devant des dizaines de voitures Tesla dans lesquelles était assis le public.

Posté le

android

(57)

Répondre


Tous les commentaires (28)

En Anglais, on dit drive-through pour ce genre de service. Mais cela se complique rapidement car en France, on parle de drive-in. Sauf qu'aux USA, un drive-in n'est pas un drive mais un cinéma en pleine air où on reste dans sa voiture. Pour le drive-through, il ne faut pas non plus confondre avec le sport automobile car c'est le nom qu'on donne aux pénalités qui obligent les pilotes à passer par les stands. A ne pas confondre non plus avec le drive actuel qui consiste à simplement aller chercher ces courses précommandées sur le site internet du supermarché.

Rassurons nous, dans tous les cas de figures, on reste dans sa voiture.

a écrit : En Anglais, on dit drive-through pour ce genre de service. Mais cela se complique rapidement car en France, on parle de drive-in. Sauf qu'aux USA, un drive-in n'est pas un drive mais un cinéma en pleine air où on reste dans sa voiture. Pour le drive-through, il ne faut pas non plus confondre avec le sport automobile car c'est le nom qu'on donne aux pénalités qui obligent les pilotes à passer par les stands. A ne pas confondre non plus avec le drive actuel qui consiste à simplement aller chercher ces courses précommandées sur le site internet du supermarché.

Rassurons nous, dans tous les cas de figures, on reste dans sa voiture.
Afficher tout
Exact... Le pire ayant été atteint récemment (pendant le confinement) où certains magasins parlait de drive piéton...

Posté le

android

(46)

Répondre

a écrit : En Anglais, on dit drive-through pour ce genre de service. Mais cela se complique rapidement car en France, on parle de drive-in. Sauf qu'aux USA, un drive-in n'est pas un drive mais un cinéma en pleine air où on reste dans sa voiture. Pour le drive-through, il ne faut pas non plus confondre avec le sport automobile car c'est le nom qu'on donne aux pénalités qui obligent les pilotes à passer par les stands. A ne pas confondre non plus avec le drive actuel qui consiste à simplement aller chercher ces courses précommandées sur le site internet du supermarché.

Rassurons nous, dans tous les cas de figures, on reste dans sa voiture.
Afficher tout
En fait drive-through et drive-in sont deux concepts légèrement différents. D'ailleurs l'anecdote est fausse. Le premier restaurant drive-in date de 1921.
Le mot "in" signifie plus ou moins "dedans" tandis que "through" signifie "à travers". Le concept du Drive-in est le plus ancien. Les clients arrivaient en voiture, se garaient sur une sorte de parking autour du restaurant et attendaient au volant que l'on vienne prendre leur commande, puis ils étaient servis au même endroit, parfois sur des plateaux adaptés pour pouvoir être accrochés sur l'extérieur des portières de voiture, et mangeaient avant de redémarrer. C'est un format statique, la voiture est à l'arrêt sur le parking tout au long du processus. On ne démarrait pas une fois la nourriture servie car à la fin il fallait rendre le plateau et la vaisselle.

Le drive-through est en quelque sorte une modernisation de ce concept, et c'est le format que l'on connaît de nos jours. Au lieu que des serveurs se déplacent sur le parking entre les voitures, ce sont les voitures qui cheminent le long d'une allée qui comprend généralement un comptoir pour commander, et quelques mètres plus loin un autre où le client est servi. Ensuite, libre à lui de manger sur la route, de rapporter la nourriture chez lui, de se garer sur le parking pour manger, etc. On ne vient pas se garer "dans" le restaurant mais on passe donc "à travers" celui-ci. Aujourd'hui ce format est largement plus répandu même si quelques restaurants drive-in subsistent encore aux Etats Unis. Le drive-through daterait des années 70 et a été popularisé par McDonald's et d'autres chaînes de fast food.

Je n'ai pas pu trouver d'autres source qu'une vidéo YouTube pour appuyer mes propos, donc la voici youtu.be/CykuY0Pkc1g

Les cinéma drive-in existent aussi, et le concept a même été étendu (de manière plus anecdotique) à d'autres activités. On a ainsi des églises drive-in où on peut assister à la messe au volant de sa voiture. La récente conférence des actionnaires de Tesla a aussi, à cause du coronavirus, adopté le format drive-in. Les spectateurs ont écouté Elon Musk qui parlait sur une scène devant des dizaines de voitures Tesla dans lesquelles était assis le public.

Posté le

android

(57)

Répondre

a écrit : En fait drive-through et drive-in sont deux concepts légèrement différents. D'ailleurs l'anecdote est fausse. Le premier restaurant drive-in date de 1921.
Le mot "in" signifie plus ou moins "dedans" tandis que "through" signifie "à travers". Le concept du Drive-in
est le plus ancien. Les clients arrivaient en voiture, se garaient sur une sorte de parking autour du restaurant et attendaient au volant que l'on vienne prendre leur commande, puis ils étaient servis au même endroit, parfois sur des plateaux adaptés pour pouvoir être accrochés sur l'extérieur des portières de voiture, et mangeaient avant de redémarrer. C'est un format statique, la voiture est à l'arrêt sur le parking tout au long du processus. On ne démarrait pas une fois la nourriture servie car à la fin il fallait rendre le plateau et la vaisselle.

Le drive-through est en quelque sorte une modernisation de ce concept, et c'est le format que l'on connaît de nos jours. Au lieu que des serveurs se déplacent sur le parking entre les voitures, ce sont les voitures qui cheminent le long d'une allée qui comprend généralement un comptoir pour commander, et quelques mètres plus loin un autre où le client est servi. Ensuite, libre à lui de manger sur la route, de rapporter la nourriture chez lui, de se garer sur le parking pour manger, etc. On ne vient pas se garer "dans" le restaurant mais on passe donc "à travers" celui-ci. Aujourd'hui ce format est largement plus répandu même si quelques restaurants drive-in subsistent encore aux Etats Unis. Le drive-through daterait des années 70 et a été popularisé par McDonald's et d'autres chaînes de fast food.

Je n'ai pas pu trouver d'autres source qu'une vidéo YouTube pour appuyer mes propos, donc la voici youtu.be/CykuY0Pkc1g

Les cinéma drive-in existent aussi, et le concept a même été étendu (de manière plus anecdotique) à d'autres activités. On a ainsi des églises drive-in où on peut assister à la messe au volant de sa voiture. La récente conférence des actionnaires de Tesla a aussi, à cause du coronavirus, adopté le format drive-in. Les spectateurs ont écouté Elon Musk qui parlait sur une scène devant des dizaines de voitures Tesla dans lesquelles était assis le public.
Afficher tout
Merci beaucoup pour ce complément bien plus précis et détaillé que mon premier commentaire qui finalement était brouillon. ^^

Les cinemas drive-in, furent inventés en 1933.
L'Histoire dit que son fondateur, Richard Hollingshead Jr, conçut cette forme de cinéma, pour que sa mère, très obèse - et ne pouvant donc pas s'asseoir dans les fauteuils standards - puisse néanmoins profiter de la magie du ciné, depuis une automobile.

L'age d'or des cinémas drive-in aux États-Unis, eut lieu postérieurement à la Seconde Guerre Mondiale. Au plus fort de la mode pour ce type de loisirs, 4000 d'entre-eux se répartissaient sur le territoire Américain.
Une estimation avance que 40% des naissances de l'époque du baby-boom, furent conçus sur les sièges d'une voiture garée dans un drive in.

Aujourd'hui, les drive- in d'Espagne, ( au nombre de 8) vivent de nouveau un petit âge d'or, à cause - ou grâce à... selon l'angle de vision - de l'épidémie de Covid 19.

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : En Anglais, on dit drive-through pour ce genre de service. Mais cela se complique rapidement car en France, on parle de drive-in. Sauf qu'aux USA, un drive-in n'est pas un drive mais un cinéma en pleine air où on reste dans sa voiture. Pour le drive-through, il ne faut pas non plus confondre avec le sport automobile car c'est le nom qu'on donne aux pénalités qui obligent les pilotes à passer par les stands. A ne pas confondre non plus avec le drive actuel qui consiste à simplement aller chercher ces courses précommandées sur le site internet du supermarché.

Rassurons nous, dans tous les cas de figures, on reste dans sa voiture.
Afficher tout
Merci pour ce commentaire, petite coquille à " plein-air " il me semble, bonne journée ;)

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Merci beaucoup pour ce complément bien plus précis et détaillé que mon premier commentaire qui finalement était brouillon. ^^ On pourra remarquer que "drive-through" sera souvent écrit "drive-thru", c'est une sorte de contraction qui se prononce pareil tout en étant plus courte. De même que "night" peut aussi être écrit "nite", ou "light" peut s'écrire "lite"... Donc aux USA c'est "drive-thru" qui est écrit sur les McDos par exemple. Et les bières légères sont marquées "lite"...

(retour à la ligne)

Pour expliquer la différence entre drive-in et drive-through, on peut commencer par expliquer que, pour traduire en français un verbe à particule anglais, on traduit souvent la particule par un verbe et le verbe lui-même par un participe présent donc "drive in" se traduit par "entrer en conduisant" et "drive through" se traduit par "traverser en conduisant". Et c'est ce qui fait toute la différence entre un cinéma dans lequel on entre avec sa voiture et un restaurant qu'on traverse simplement.

a écrit : Exact... Le pire ayant été atteint récemment (pendant le confinement) où certains magasins parlait de drive piéton... Quant au "drive piéton" apparus pendant le confinement, on pourra déplorer, une fois de plus, que les français étant tellement mauvais en langues étrangères et n'ayant pas encore intégré le fait que les anglais mettent les mots dans l'ordre inverse, ils ont conservé "drive" de "drive-thru" pour l'accoler à "piéton" alors que c'est "thru" qu'il fallait conserver pour retenir l'idée. Et on aurait donc pu dire "walk-thru" pour les guichets où on vient retirer sa commande à pied. C'est la même chose pour le surf des neiges : dans "surf board" c'est "board" qu'il fallait retenir pour l'accoler à neige et pas "surf" ! Et ce ne sont pas les exemples qui manquent ! (encore un autre exemple : on dit un "cabinet de toilette" ou "water-closet", et quand on l'abrège on dit "les cabinets" ou "les water", alors que c'est closet qui veut dire cabinet !)

a écrit : Exact... Le pire ayant été atteint récemment (pendant le confinement) où certains magasins parlait de drive piéton... Le drive piéton existe depuis plusieurs années et n'est aucunement lié au confinement. C'est une solution imaginée pour les petits magasins de l'hyper centre-ville.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Quant au "drive piéton" apparus pendant le confinement, on pourra déplorer, une fois de plus, que les français étant tellement mauvais en langues étrangères et n'ayant pas encore intégré le fait que les anglais mettent les mots dans l'ordre inverse, ils ont conservé "drive" de "drive-thru" pour l'accoler à "piéton" alors que c'est "thru" qu'il fallait conserver pour retenir l'idée. Et on aurait donc pu dire "walk-thru" pour les guichets où on vient retirer sa commande à pied. C'est la même chose pour le surf des neiges : dans "surf board" c'est "board" qu'il fallait retenir pour l'accoler à neige et pas "surf" ! Et ce ne sont pas les exemples qui manquent ! (encore un autre exemple : on dit un "cabinet de toilette" ou "water-closet", et quand on l'abrège on dit "les cabinets" ou "les water", alors que c'est closet qui veut dire cabinet !) Afficher tout Il y a un très bon sketch de Paul Taylor, humoriste britannique vivant en France et parlant un français impeccable qui justement se "moque" de l'emploi de mots anglais dans la langue française qui ne veulent absolument rien dire en anglais

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Il y a un très bon sketch de Paul Taylor, humoriste britannique vivant en France et parlant un français impeccable qui justement se "moque" de l'emploi de mots anglais dans la langue française qui ne veulent absolument rien dire en anglais La moindre des choses, ca aurait été de mettre un lien

www.yout ube.com/watch?v=B0lQKOLan1M&ab_channel=MontreuxComedy

C'est à mourir de rire! :)

a écrit : En fait drive-through et drive-in sont deux concepts légèrement différents. D'ailleurs l'anecdote est fausse. Le premier restaurant drive-in date de 1921.
Le mot "in" signifie plus ou moins "dedans" tandis que "through" signifie "à travers". Le concept du Drive-in
est le plus ancien. Les clients arrivaient en voiture, se garaient sur une sorte de parking autour du restaurant et attendaient au volant que l'on vienne prendre leur commande, puis ils étaient servis au même endroit, parfois sur des plateaux adaptés pour pouvoir être accrochés sur l'extérieur des portières de voiture, et mangeaient avant de redémarrer. C'est un format statique, la voiture est à l'arrêt sur le parking tout au long du processus. On ne démarrait pas une fois la nourriture servie car à la fin il fallait rendre le plateau et la vaisselle.

Le drive-through est en quelque sorte une modernisation de ce concept, et c'est le format que l'on connaît de nos jours. Au lieu que des serveurs se déplacent sur le parking entre les voitures, ce sont les voitures qui cheminent le long d'une allée qui comprend généralement un comptoir pour commander, et quelques mètres plus loin un autre où le client est servi. Ensuite, libre à lui de manger sur la route, de rapporter la nourriture chez lui, de se garer sur le parking pour manger, etc. On ne vient pas se garer "dans" le restaurant mais on passe donc "à travers" celui-ci. Aujourd'hui ce format est largement plus répandu même si quelques restaurants drive-in subsistent encore aux Etats Unis. Le drive-through daterait des années 70 et a été popularisé par McDonald's et d'autres chaînes de fast food.

Je n'ai pas pu trouver d'autres source qu'une vidéo YouTube pour appuyer mes propos, donc la voici youtu.be/CykuY0Pkc1g

Les cinéma drive-in existent aussi, et le concept a même été étendu (de manière plus anecdotique) à d'autres activités. On a ainsi des églises drive-in où on peut assister à la messe au volant de sa voiture. La récente conférence des actionnaires de Tesla a aussi, à cause du coronavirus, adopté le format drive-in. Les spectateurs ont écouté Elon Musk qui parlait sur une scène devant des dizaines de voitures Tesla dans lesquelles était assis le public.
Afficher tout
Sur Google traduction (étant nullissime en anglais), on peut écrire drive-thrus.

Edit. raean a répondu à ce commentaire.

@Tybs, la pénalité dont tu parles en sport motorisé est un ride-through.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Sur Google traduction (étant nullissime en anglais), on peut écrire drive-thrus.

Edit. raean a répondu à ce commentaire.

@Tybs, la pénalité dont tu parles en sport motorisé est un ride-through.
C’est quoi un ride-through ? Le drive-through existe bien en sport motorisé.
fr.motorsport.com/f1/news/reglementation-les-sanctions/503630/

Le pilote doit passer par les stands sans s’arrêter dans les trois tours suivant la pénalité. Le stop & go par contre oblige le pilote a s’arrêter aux stands pendant 10 secondes.

a écrit : En fait drive-through et drive-in sont deux concepts légèrement différents. D'ailleurs l'anecdote est fausse. Le premier restaurant drive-in date de 1921.
Le mot "in" signifie plus ou moins "dedans" tandis que "through" signifie "à travers". Le concept du Drive-in
est le plus ancien. Les clients arrivaient en voiture, se garaient sur une sorte de parking autour du restaurant et attendaient au volant que l'on vienne prendre leur commande, puis ils étaient servis au même endroit, parfois sur des plateaux adaptés pour pouvoir être accrochés sur l'extérieur des portières de voiture, et mangeaient avant de redémarrer. C'est un format statique, la voiture est à l'arrêt sur le parking tout au long du processus. On ne démarrait pas une fois la nourriture servie car à la fin il fallait rendre le plateau et la vaisselle.

Le drive-through est en quelque sorte une modernisation de ce concept, et c'est le format que l'on connaît de nos jours. Au lieu que des serveurs se déplacent sur le parking entre les voitures, ce sont les voitures qui cheminent le long d'une allée qui comprend généralement un comptoir pour commander, et quelques mètres plus loin un autre où le client est servi. Ensuite, libre à lui de manger sur la route, de rapporter la nourriture chez lui, de se garer sur le parking pour manger, etc. On ne vient pas se garer "dans" le restaurant mais on passe donc "à travers" celui-ci. Aujourd'hui ce format est largement plus répandu même si quelques restaurants drive-in subsistent encore aux Etats Unis. Le drive-through daterait des années 70 et a été popularisé par McDonald's et d'autres chaînes de fast food.

Je n'ai pas pu trouver d'autres source qu'une vidéo YouTube pour appuyer mes propos, donc la voici youtu.be/CykuY0Pkc1g

Les cinéma drive-in existent aussi, et le concept a même été étendu (de manière plus anecdotique) à d'autres activités. On a ainsi des églises drive-in où on peut assister à la messe au volant de sa voiture. La récente conférence des actionnaires de Tesla a aussi, à cause du coronavirus, adopté le format drive-in. Les spectateurs ont écouté Elon Musk qui parlait sur une scène devant des dizaines de voitures Tesla dans lesquelles était assis le public.
Afficher tout
En Australie il y a les drive thru liquor store... On y a achete sa bière au volant..
Tolerence 0 pour l'alcool au volant la bas.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : En Anglais, on dit drive-through pour ce genre de service. Mais cela se complique rapidement car en France, on parle de drive-in. Sauf qu'aux USA, un drive-in n'est pas un drive mais un cinéma en pleine air où on reste dans sa voiture. Pour le drive-through, il ne faut pas non plus confondre avec le sport automobile car c'est le nom qu'on donne aux pénalités qui obligent les pilotes à passer par les stands. A ne pas confondre non plus avec le drive actuel qui consiste à simplement aller chercher ces courses précommandées sur le site internet du supermarché.

Rassurons nous, dans tous les cas de figures, on reste dans sa voiture.
Afficher tout
Un excellent film sur ce thème : fr.wikipedia.org/wiki/Le_Fondateur_(film)

a écrit : Sur Google traduction (étant nullissime en anglais), on peut écrire drive-thrus.

Edit. raean a répondu à ce commentaire.

@Tybs, la pénalité dont tu parles en sport motorisé est un ride-through.
Alors comme tu ne connais pas l'anglais je te précise que le s à à fin c'est seulement au pluriel. Au singulier c'est drive-thru. Et d'ailleurs la règle pour former le pluriel en anglais c'est d'ajouter un s à la fin des mots sans se poser de question comme en français pour savoir si c'est le mot le plus significatif, si c'est un nom, etc. (Sauf bien sûr pour les pluriels irréguliers : 1 man / 2 men et donc 1 barman, 2 barmen, 1 foot / 2 feet, 1 sheep / 2 sheep, etc.)

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : C’est quoi un ride-through ? Le drive-through existe bien en sport motorisé.
fr.motorsport.com/f1/news/reglementation-les-sanctions/503630/

Le pilote doit passer par les stands sans s’arrêter dans les trois tours suivant la pénalité. Le stop & go par contre oblige le pilote a s’arrêter
aux stands pendant 10 secondes. Afficher tout
Désolé de te contredire, à moins que les deux termes existent, mais je suis les 3 courses de motoGP depuis 1998 et je n'ai jamais entendu parler de drive-through.

www.motogp.com/fr/nouvelles/2020/03/07/long-lap-penalty-ride-through-la-reglementation-clarifiee/327268

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Alors comme tu ne connais pas l'anglais je te précise que le s à à fin c'est seulement au pluriel. Au singulier c'est drive-thru. Et d'ailleurs la règle pour former le pluriel en anglais c'est d'ajouter un s à la fin des mots sans se poser de question comme en français pour savoir si c9;est le mot le plus significatif, si c'est un nom, etc. (Sauf bien sûr pour les pluriels irréguliers : 1 man / 2 men et donc 1 barman, 2 barmen, 1 foot / 2 feet, 1 sheep / 2 sheep, etc.) Afficher tout Je me doutais que le 's' signifiait le pluriel. Mais je ne savais pas qu'il existait des mots 'raccourcis'. J'imaginais un synonyme.
Merci pour l'info.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Je me doutais que le 's' signifiait le pluriel. Mais je ne savais pas qu'il existait des mots 'raccourcis'. J'imaginais un synonyme.
Merci pour l'info.
Si ça t'intéresse vraiment il faudrait vérifier comment ça s'appelle avant de le répéter car c'est moi qui ai appelé ça un mot raccourci mais il doit y avoir un terme plus technique en grammaire. Ça existe aussi sur les panneaux routiers, par exemple en Angleterre tu vois la direction Laughboro' au lieu de Laughborough parce que ça se prononce pareil (ils auraient d'ailleurs pu écrire Lafboro s'ils avaient vraiment manqué de place). C'est un peu comme notre langage SMS, mais utilisé très couramment et très officiellement sur toutes sortes de supports pour gagner de la place. Son utilisation est probablement due au fait que les anglophones ont davantage l'esprit pratique et efficace et n'ont pas des instances conservatrices comme l'Académie Française ou des intellectuels qui vénèrent tellement la langue qu'ils voient d'un mauvais oeil toute liberté vis à vis de l'orthographe.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Désolé de te contredire, à moins que les deux termes existent, mais je suis les 3 courses de motoGP depuis 1998 et je n'ai jamais entendu parler de drive-through.

www.motogp.com/fr/nouvelles/2020/03/07/long-lap-penalty-ride-through-la-reglementation-clarifiee/327268
Tout simplement car tu « ride » une moto et tu « drive » une automobile. Les deux sont donc valides si on parle des sports motorisés en général effectivement.