Le risque de transmission du VIH varie selon la pratique sexuelle

Proposé par
le
dans

Le principal risque de transmission du VIH est lors d’un rapport anal réceptif, avec un risque estimé selon certaines études à 1,4%. C’est principalement dû à la forte concentration de cellules immunitaires sur la paroi rectale. Le deuxième risque majeur concerne le partage de moyens d’injection contaminés comme des seringues avec un risque de 0,63%. Un rapport vaginal réceptif comporte quant à lui un risque de 0,08%.


Commentaires préférés (3)

a écrit : Réceptif? On a plus de chances d'être infecté par le VIH en étant sodomisé qu'en sodomisant.

Posté le

android

(89)

Répondre

a écrit : Les formes d'humour étant difficiles à partager, parfois il est bon de s'abstenir... Comme quoi, on peut rire de tout, mais pas avec tout le monde...
Savez-vous quels sont les premiers symptômes du sida ?
Une douleur à l'anus et un souffle tiède dans la nuque... ;-)

Posté le

android

(132)

Répondre

Il est plus dur d'avoir le VIH que d'autres MST. Le VIH a bénéficié, et à raison, d'une forte médiatisation pendant un long moment. On pense toujours au VIH lors d'un rapport à risque, mais dans les faits vous avez moins de chance de l'avoir que d'autres MST plus graves.

Petit rappel : le VIH est un arbre qui cache la forêt. Vous avez plus de gens qui meurent de l'hépatite B par exemple. Les séropositif ont maintenant une espérance de vie normal avec le traitement, alors que dans le cas de l'hépatite B elle est plus basse et le traitement n'est pas aussi puissant.
Mais il y a aussi l'hépatite C qui est plus grave et les papillo qui sont inoffensif pour les hommes mais peuvent sur le tard causer des cancers de l'utérus aux femmes.
Bref si vous avez un rapport à risque, c'est bien de penser au VIH mais pensez aussi aux hépatites et aux papillo : c'est beaucoup plus facile à avoir et ça peut être bien plus grave.

Et en plus maintenant on peut se vacciner contre ces deux dernières saloperies.


Tous les commentaires (71)

Ce sont deux gays un peu âgés qui sont dans un avion qui vole vers (pas de discrimination, ça peut être n'importe où).
L'un des deux est un peu sourd. Le commandant de bord de l'avion annonce :
je vous rappelle les règles d'hygiènes à respecter: la moitié de la population ayant le sida, l'autre moitié la tuberculose...
Le gay sourd : qu'est ce qu'y dit ?
L'autre gay : IL DIT QU'ON PEUT ENCULER CEUX QUI TOUSSENT...

a écrit : Réceptif? On a plus de chances d'être infecté par le VIH en étant sodomisé qu'en sodomisant.

Posté le

android

(89)

Répondre

a écrit : Ce sont deux gays un peu âgés qui sont dans un avion qui vole vers (pas de discrimination, ça peut être n'importe où).
L'un des deux est un peu sourd. Le commandant de bord de l'avion annonce :
je vous rappelle les règles d'hygiènes à respecter: la moitié de la population ayant le sid
a, l'autre moitié la tuberculose...
Le gay sourd : qu'est ce qu'y dit ?
L'autre gay : IL DIT QU'ON PEUT ENCULER CEUX QUI TOUSSENT...
Afficher tout
Les formes d'humour étant difficiles à partager, parfois il est bon de s'abstenir...

Posté le

android

(0)

Répondre

Quelle est la définition du risque ? Est ce que cela signifie par exemple que lors d’un rapport vaginal, la réceptrice a 0,88% de probabilité d’attraper le sida si son partenaire est séropositif ou si elle a une probabilité de l’attraper de 0,88% quel que soit son partenaire ? Ou bien encore autre chose ?

a écrit : Les formes d'humour étant difficiles à partager, parfois il est bon de s'abstenir... Comme quoi, on peut rire de tout, mais pas avec tout le monde...
Savez-vous quels sont les premiers symptômes du sida ?
Une douleur à l'anus et un souffle tiède dans la nuque... ;-)

Posté le

android

(132)

Répondre

Il est plus dur d'avoir le VIH que d'autres MST. Le VIH a bénéficié, et à raison, d'une forte médiatisation pendant un long moment. On pense toujours au VIH lors d'un rapport à risque, mais dans les faits vous avez moins de chance de l'avoir que d'autres MST plus graves.

Petit rappel : le VIH est un arbre qui cache la forêt. Vous avez plus de gens qui meurent de l'hépatite B par exemple. Les séropositif ont maintenant une espérance de vie normal avec le traitement, alors que dans le cas de l'hépatite B elle est plus basse et le traitement n'est pas aussi puissant.
Mais il y a aussi l'hépatite C qui est plus grave et les papillo qui sont inoffensif pour les hommes mais peuvent sur le tard causer des cancers de l'utérus aux femmes.
Bref si vous avez un rapport à risque, c'est bien de penser au VIH mais pensez aussi aux hépatites et aux papillo : c'est beaucoup plus facile à avoir et ça peut être bien plus grave.

Et en plus maintenant on peut se vacciner contre ces deux dernières saloperies.

a écrit : Il est plus dur d'avoir le VIH que d'autres MST. Le VIH a bénéficié, et à raison, d'une forte médiatisation pendant un long moment. On pense toujours au VIH lors d'un rapport à risque, mais dans les faits vous avez moins de chance de l'avoir que d'autres MST plus graves.

Pet
it rappel : le VIH est un arbre qui cache la forêt. Vous avez plus de gens qui meurent de l'hépatite B par exemple. Les séropositif ont maintenant une espérance de vie normal avec le traitement, alors que dans le cas de l'hépatite B elle est plus basse et le traitement n'est pas aussi puissant.
Mais il y a aussi l'hépatite C qui est plus grave et les papillo qui sont inoffensif pour les hommes mais peuvent sur le tard causer des cancers de l'utérus aux femmes.
Bref si vous avez un rapport à risque, c'est bien de penser au VIH mais pensez aussi aux hépatites et aux papillo : c'est beaucoup plus facile à avoir et ça peut être bien plus grave.

Et en plus maintenant on peut se vacciner contre ces deux dernières saloperies.
Afficher tout
Je me permets de corriger parce qu'il y a là une grosse erreur, bien que très probablement involontaire de votre part.

Les papillomavirus (HPV) qui sont responsables de nombreux cancers du COL de l'utérus chez la femme ( et non pas cancer de l'utérus) ne sont absolument pas inoffensif pour les hommes, bien au contraire.

Les HPV sont responsables de nombreuses autres formes de cancers, comme des cancers de la gorge, de l'anus ou du pénis.

Messieurs, nous ne sommes absolument pas protégés contre le HPV. Ne faites pas l'erreur de penser que vous êtes juste des "porteurs sains contagieux". Vous pouvez également être infectés et développer un cancer à cause de ça.

Vaccinez vous, vos filles et vos fils.

a écrit : Il est plus dur d'avoir le VIH que d'autres MST. Le VIH a bénéficié, et à raison, d'une forte médiatisation pendant un long moment. On pense toujours au VIH lors d'un rapport à risque, mais dans les faits vous avez moins de chance de l'avoir que d'autres MST plus graves.

Pet
it rappel : le VIH est un arbre qui cache la forêt. Vous avez plus de gens qui meurent de l'hépatite B par exemple. Les séropositif ont maintenant une espérance de vie normal avec le traitement, alors que dans le cas de l'hépatite B elle est plus basse et le traitement n'est pas aussi puissant.
Mais il y a aussi l'hépatite C qui est plus grave et les papillo qui sont inoffensif pour les hommes mais peuvent sur le tard causer des cancers de l'utérus aux femmes.
Bref si vous avez un rapport à risque, c'est bien de penser au VIH mais pensez aussi aux hépatites et aux papillo : c'est beaucoup plus facile à avoir et ça peut être bien plus grave.

Et en plus maintenant on peut se vacciner contre ces deux dernières saloperies.
Afficher tout
Entièrement d’accord avec ce que tu dis mais concernant les papillomarirus, ils traversent la paroi des préservatifs! On a à ce jour aucun moyen de traitement contre ce virus. Il faut juste attendre qu’il passe ou pas! Nous pouvons les garder à vie pour certaines formes. Les hommes ne sont pas épargnés puisque ils peuvent provoquer certaines formes de cancer de l’anus et des testicules.

a écrit : Réceptif? personne pénétrée (le réceptif), personne pénétrant (l'insertif)

Posté le

android

(12)

Répondre

J'ai soumis cette anecdote il y a très longtemps et je ne m'en souvenais plus. Je pensais qu'elle ne passerait jamais car c'est un sujet un peu tabou que ce soit dans le corps médical ou dans la société civile.

Statistiquement, les hommes ont plus de chance d'attraper le VIH en ayant des rapports homosexuels. C'est d'ailleurs une des principales raisons de l'hécatombe qui a eu lieu chez les homosexuels au début de l'épidémie.
Or, jamais vous ne verrez un médecin (très peu en tout cas) ou un journaliste dire tout haut ce que dit l'anecdote car on prendrait cela pour de la stigmatisation d'une catégorie de la population alors qu'il s'agit avant tout de statistiques ayant une explication purement biologique.

Dans tous les cas, j'étais très étonné d'apprendre que le risque était de 0,08% entre homme et femme alors que j'étais persuadé qu'on était à plus de 95%. La communication médiatique fonctionne bien et le second risque de communiquer ces statistiques est d'influer une baisse du port du préservatif.

Dans tous les cas, protégez-vous ou faites le test car c'est loin d'être terminé même si d'autres épidémies nous préoccupent.

a écrit : On a plus de chances d'être infecté par le VIH en étant sodomisé qu'en sodomisant. De chances ou de risques ?

"C’est principalement dû (le risque de contamination) à la forte concentration de cellules immunitaires sur la paroi rectale"

Les sources avancent une autre cause. On nous apprend que l'anus n'est recouvert que d'une seule couche de cellules éphitéliales. Ces cellules recouvrent la peau et les muqueuses et les protègent des agressiosn extérieures.
Or le vagin possède beaucoup plus de couches, et l'intérieur de la bouche en possède tellement que cela fait du sexe une pratique à faible risque de contamination. Si ça c'est pas une bonne nouvelle.

a écrit : De chances ou de risques ? Ça dépend comment on aime ça.

a écrit : "C’est principalement dû (le risque de contamination) à la forte concentration de cellules immunitaires sur la paroi rectale"

Les sources avancent une autre cause. On nous apprend que l'anus n'est recouvert que d'une seule couche de cellules éphitéliales. Ces cellules recouvrent
la peau et les muqueuses et les protègent des agressiosn extérieures.
Or le vagin possède beaucoup plus de couches, et l'intérieur de la bouche en possède tellement que cela fait du sexe une pratique à faible risque de contamination. Si ça c'est pas une bonne nouvelle.
Afficher tout
La première source avance ce que tu énonces et la deuxième source évoque les cellules immunitaires en forte concentration ("II se trouve que la majorité des cellules immunitaires du corps – y compris les cellules cibles de choix du VIH – se situent dans les muqueuses du tractus gastro-intestinal, qui inclut le rectum").

Il se peut que les deux causes soient concomitantes.

a écrit : Entièrement d’accord avec ce que tu dis mais concernant les papillomarirus, ils traversent la paroi des préservatifs! On a à ce jour aucun moyen de traitement contre ce virus. Il faut juste attendre qu’il passe ou pas! Nous pouvons les garder à vie pour certaines formes. Les hommes ne sont pas épargnés puisque ils peuvent provoquer certaines formes de cancer de l’anus et des testicules. Afficher tout En effet, mais c'est extrêmement rare et il faut laisser les "boutons" pour que ça arrive, or chez les garçons ça se voit directement.

a écrit : Entièrement d’accord avec ce que tu dis mais concernant les papillomarirus, ils traversent la paroi des préservatifs! On a à ce jour aucun moyen de traitement contre ce virus. Il faut juste attendre qu’il passe ou pas! Nous pouvons les garder à vie pour certaines formes. Les hommes ne sont pas épargnés puisque ils peuvent provoquer certaines formes de cancer de l’anus et des testicules. Afficher tout Il me semble bien avoir vu sur la chaine ihu marseille (chaîne suivie par l'auteur de l'anecdote je parie :) que le vaccin peut etre un moyen de se debarasser du papillo.

a écrit : Quelle est la définition du risque ? Est ce que cela signifie par exemple que lors d’un rapport vaginal, la réceptrice a 0,88% de probabilité d’attraper le sida si son partenaire est séropositif ou si elle a une probabilité de l’attraper de 0,88% quel que soit son partenaire ? Ou bien encore autre chose ? Cela veut dire que si son partenaire est séropositif elle a 0,08% (et pas 0,88) de "chance" de contracter le sida.
Si le partenaire n'a pas le sida aucun risque

a écrit : Comme quoi, on peut rire de tout, mais pas avec tout le monde...
Savez-vous quels sont les premiers symptômes du sida ?
Une douleur à l'anus et un souffle tiède dans la nuque... ;-)
Et tu connais le rodéo-sida? Tu lui agrippes bien fort les cheveux avant de lui dire ''j'ai le sida''. Attention vaut mieux avoir une mutuelle.

a écrit : Cela veut dire que si son partenaire est séropositif elle a 0,08% (et pas 0,88) de "chance" de contracter le sida.
Si le partenaire n'a pas le sida aucun risque
Comme quoi c’est encore plus faible que prévu.