Le Portugal a connu un très fort tremblement de terre

Proposé par
le
dans

A Lisbonne, pendant la Toussaint de 1755 eut lieu l'un des pires tremblements de terre de l'histoire de l’Europe. D'une magnitude estimée à 9, il tua entre 60 et 100 000 Portugais et fut ressenti sur des milliers de kilomètres. L’épicentre en mer déclencha un tsunami de 5 à 15m.

La capitale portugaise fut totalement détruite, mais le roi Joseph fut épargné, car il était absent. Traumatisé il en devint claustrophobe à vie. La coïncidence avec la fête catholique suscita des critiques acerbes de la part des athées (Voltaire en tête).


Commentaires préférés (3)

L’événement marqua profondément les esprits européens.
L’Inquisition s’acharnera, en vain, à chercher des coupables, et en trouvera pour les juger sévèrement.
Dans Candide où l’optimisme, Voltaire raconte à travers les yeux naïfs de Candide cet événement traumatisant pour dénoncer une Inquisition sanglante et un autodafé ridicule

Je lis dans l'article Wikipédia que lors du séisme, les Lisboètes se sont réfugiés sur les quais du ports... When suddenly : grosse vague. Ça ne devait pas être connu à l'époque.

Pour le nombre de morts, l'estimation de l'anecdote parle des portugais. Mais vu la magnitude et le tsunami, ça a fait pas mal de mort ailleurs. ~10 000 en Afrique par exemple. Et les répliques ont également été meurtrières.

La bonne nouvelle : ce genre de séisme ne survient qu'une fois tous les 1500 à 2000 ans.

Posté le

android

(44)

Répondre

a écrit : Entre 60 et 100000 l'écart est énorme...
C'est le décompte d'une manifestation à Paris... 60 manifestants selon les forces de l'ordre et 100000 manifestants selon les organisateurs ! Lol
Entre 60.000 et 100.000...

Posté le

android

(56)

Répondre


Tous les commentaires (36)

L’événement marqua profondément les esprits européens.
L’Inquisition s’acharnera, en vain, à chercher des coupables, et en trouvera pour les juger sévèrement.
Dans Candide où l’optimisme, Voltaire raconte à travers les yeux naïfs de Candide cet événement traumatisant pour dénoncer une Inquisition sanglante et un autodafé ridicule

Je lis dans l'article Wikipédia que lors du séisme, les Lisboètes se sont réfugiés sur les quais du ports... When suddenly : grosse vague. Ça ne devait pas être connu à l'époque.

Pour le nombre de morts, l'estimation de l'anecdote parle des portugais. Mais vu la magnitude et le tsunami, ça a fait pas mal de mort ailleurs. ~10 000 en Afrique par exemple. Et les répliques ont également été meurtrières.

La bonne nouvelle : ce genre de séisme ne survient qu'une fois tous les 1500 à 2000 ans.

Posté le

android

(44)

Répondre

Entre 60 et 100000 l'écart est énorme...
C'est le décompte d'une manifestation à Paris... 60 manifestants selon les forces de l'ordre et 100000 manifestants selon les organisateurs ! Lol

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Entre 60 et 100000 l'écart est énorme...
C'est le décompte d'une manifestation à Paris... 60 manifestants selon les forces de l'ordre et 100000 manifestants selon les organisateurs ! Lol
Entre 60.000 et 100.000...

Posté le

android

(56)

Répondre

a écrit : Entre 60.000 et 100.000... C'était sûr que quelqu'un allait mal comprendre / ne pas interpréter correctement.
L'anecdote aurait pu dire "Entre 60 et 100 milliers de morts"... Mais ça aurait fait une répétition avec le "milliers" d'après.
Ou alors "Entre 60 000 et 100 000 morts" ce qui est lourd (beaucoup de zéros).
Une bonne alternative aurait été de dire "Plus de 60 000 morts", sans stipuler de limite haute (d'autant plus que, vu qu'il s'agit d'une estimation assez lointaine dans le temps, les sources ne concordent pas toutes vers ce chiffre de 100 000).

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Entre 60 et 100000 l'écart est énorme...
C'est le décompte d'une manifestation à Paris... 60 manifestants selon les forces de l'ordre et 100000 manifestants selon les organisateurs ! Lol
C'est pour ça que j'adhère peu à cette formulation. À l'oral, ça passe, le ton et les gestes assurent que c'est 60 000 à 100 000. À l'écrit on n'a pas tout ça.

D'autant que dans d'autres cas, on a réellement des imprécisions de plusieurs ordres de grandeur

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Entre 60.000 et 100.000... C'est bien comme ça que je l'avais compris. Mon message est humoristique... ;)

Posté le

android

(22)

Répondre

Événement traité lors d'une des premières missions de Assassin's creed Rogue

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Entre 60.000 et 100.000... L'écart reste conséquent malgré tout.

Après il faut toujours se souvenir qu'entre 12 et 88% des estimations qu'on peut faire sont imprécises.

La coïncidence avec la fête catholique de la Toussaint a d'autant plus apporté de l'eau au moulin des Lumières que si la plupart des édifices religieux de la ville ont été rasés, les bordels et autres lieux plus ou moins sulfureux ont plutôt résisté, eux. J'avais lu ça dans un bouquin d'une collection que mon père avait quand j'étais gamin, et un de ces bouquins racontait les anecdotes liées aux catastrophes naturelles :)

Anecdote déjà parue le 1er juin 2018.

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : L'écart reste conséquent malgré tout.

Après il faut toujours se souvenir qu'entre 12 et 88% des estimations qu'on peut faire sont imprécises.
"Entre 12 et 88% des estimations", c'est une estimation, donc il y a entre 12 et 88% de chances qu'entre 12 et 88% des estimations sont fausses. Cette dernière phrase est une estimation aussi, donc il y a entre entre 12 et 88% de chances qu'entre 12 et 88% de chances qu'entre 12 et 88% des estimations sont fausses. D'ailleurs c'est encore une estimation, donc...
Estimationception.
Une aspirine peut-être ?

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Anecdote déjà parue le 1er juin 2018. Ça fait pas de mal de se la rappeler, surtout pour ceux qui viennent d'avoir l'application :)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Ça fait pas de mal de se la rappeler, surtout pour ceux qui viennent d'avoir l'application :) Oui ça fait pas de mal, ça arrive. Mais dans le fond, on perd tous une anecdote et on a un doublon :/
Je tiens à remercier chaleureusement mImOUm qui poste beaucoup d’anecdotes.
Mais pour le coup, une simple recherche « Lisbonne », 9 résultats et on trouve. Avant de poster il faut chercher quelques mot-clés. Mais bon, j’ai moi-même déjà soumis un doublon, pensant que c’était inédit, mais avec 10 000 anecdotes, on s’y perd :)
Pas de problème donc, mais je signale quand même.

Ce serait bien que dans la nouvelle version, les doublons soient liés.

Copié-collé qui apporte un complément :
« La foi des Lisboètes fut ébranlée lors du séisme qui ravagea Lisbonne le 1er novembre 1755. En ce jour de Toussaint, la plupart d'entre eux étaient dans un lieu de culte quand le séisme frappa et l'un des seuls quartiers ayant survécu au cataclysme fut Alfama, le quartier des prostituées et des criminels. Il fit environ 50 000 morts, soit 20% de la population. »

Posté le

android

(12)

Répondre

En plus du tremblement de terre et du tsunami, une grande partie de la ville a été ravagée par un incendie, lié au fait que la catastrophe s'est produite le jour de la Toussaint. Pour célébrer cette fête, les fidèles avaient allumé de nombreux cierges et bougies dans les églises. Les secousses sismiques les ont fait tomber au sol, ce qui a mis le feu au mobilier en bois et aux charpentes des églises. Le feu s'est ensuite propagé aux habitations avoisinantes, principalement construites en bois...
Le Marquis de Pombal, qui a supervisé la reconstruction de la ville, a été le premier à imposer à l'échelle de toute une ville l'application d'un corpus de normes anti- sismiques et anti-incendie dont l'application a été rendue obligatoire jusqu'à la moitié du XIXème siècle. Il comprenait notamment la construction de rues larges et en quadrillage, l'obligation de construire les habitations autour d'une structure en bois reposant sur des micro-pieux (en cas de séisme, la structure bougeait mais ne s'effondrait pas), la mise en place d'azulejos sur les façades (la céramique résistait à l'incendie), etc.

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : Anecdote déjà parue le 1er juin 2018. Je me demande toujours, quand quelqu'un fait la remarque que l'anecdote est déjà parue sur le site, si c'est la personne qui l'avait postée précédemment, ou si elle a juste une super bonne mémoire...ou si à chaque fois, pour toutes les anecdotes, elle fait une grosse recherche par mots clef pour vérifier.

Vous êtes dans quel cas de figure ? Si vous êtes dans le dernier, faites vous embaucher par Philippe nous éviterons ces graves doublons !

Bon, sinon, j'ai une mémoire imparfaite, et même si l'appli me dit tous les jours "félicitations, vous avez lu toutes les anecdotes !", et bien en fait je ne les retiens pas toutes... donc une piqûre de rappel ne me fait pas de mal.

Bisous (masqués), et bonne journée !

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Je me demande toujours, quand quelqu'un fait la remarque que l'anecdote est déjà parue sur le site, si c'est la personne qui l'avait postée précédemment, ou si elle a juste une super bonne mémoire...ou si à chaque fois, pour toutes les anecdotes, elle fait une grosse recherche par mots clef pour vérifier.

Vous êtes dans quel cas de figure ? Si vous êtes dans le dernier, faites vous embaucher par Philippe nous éviterons ces graves doublons !

Bon, sinon, j'ai une mémoire imparfaite, et même si l'appli me dit tous les jours "félicitations, vous avez lu toutes les anecdotes !", et bien en fait je ne les retiens pas toutes... donc une piqûre de rappel ne me fait pas de mal.

Bisous (masqués), et bonne journée !
Afficher tout
Mais non voyons, je n’ai pas que ça à faire ^^

Non, il m’arrive souvent de signaler les doublons, c’est seulement de la mémoire. Comme je lis scmb depuis de nombreuses années (je dirais depuis 2013 peut-être, trop jeune pour m’en souvenir) et qu’avant de m’inscrire, il m’arrivait souvent de lire les anecdotes « au hasard », je pense avoir vu les anecdotes une ou deux fois. Je retiens surtout les anecdotes qui m’intéressent (géographie, sommeil, sciences, typographie...).

Maintenant que je suis inscrit, j’ai plus de 6 000 anecdotes « non lues », et je dois tout parcourir à coups de nombreux jlsd :/ (ces jlsd sont-ils légitimes d’ailleurs ? Vu que je le sais grâce à scmb...).

Et je suis bien content de retenir beaucoup d’anecdotes pour pouvoir étaler « ma » science, c’est le but de scmb !

Bonne journée :)

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : La coïncidence avec la fête catholique de la Toussaint a d'autant plus apporté de l'eau au moulin des Lumières que si la plupart des édifices religieux de la ville ont été rasés, les bordels et autres lieux plus ou moins sulfureux ont plutôt résisté, eux. J'avais lu ça dans un bouquin d'une collection que mon père avait quand j'étais gamin, et un de ces bouquins racontait les anecdotes liées aux catastrophes naturelles :) Afficher tout De même pour l'éruption de la Montagne Pelée (en Martinique) de 1902 qui a été l'une des plus grandes catastrophes de l'histoire récente : elle s'est produite le jour de l'Ascension et a notamment rasé une église et tué tous ceux qui s'y étaient réunis pour une cérémonie de première communion (alors qu'ils auraient pu en réchapper s'ils étaient restés chez eux, pour ceux qui habitaient un peu plus loin) mais a épargné un homme (Louis-Auguste Cyparis devenu célèbre à ce titre avec le cirque Barnum) qui était en prison suite à une rixe mortelle et qui est le seul à avoir survécu dans le centre de la zone dévastée (il s'en est tiré avec de graves brûlures car il a été un peu protégé par l'épaisseur des murs et l'orientation du cachot) ! Chacun pourra en tirer les conclusions qu'il souhaite à propos des fêtes religieuses et de l'intérêt de les célébrer...

a écrit : Je me demande toujours, quand quelqu'un fait la remarque que l'anecdote est déjà parue sur le site, si c'est la personne qui l'avait postée précédemment, ou si elle a juste une super bonne mémoire...ou si à chaque fois, pour toutes les anecdotes, elle fait une grosse recherche par mots clef pour vérifier.

Vous êtes dans quel cas de figure ? Si vous êtes dans le dernier, faites vous embaucher par Philippe nous éviterons ces graves doublons !

Bon, sinon, j'ai une mémoire imparfaite, et même si l'appli me dit tous les jours "félicitations, vous avez lu toutes les anecdotes !", et bien en fait je ne les retiens pas toutes... donc une piqûre de rappel ne me fait pas de mal.

Bisous (masqués), et bonne journée !
Afficher tout
La question ne m'était pas destinée, mais je me permets d'y répondre.
J'étais dans le même cas. À la lecture de cette anecdote, je me disais bien l'avoir déjà lu sur ce site.
En général, quand ça arrive, je fais une recherche par mot-clés pour vérifier que l'anecdote existe bel et bien (si quelqu'un n'en parle pas dans les commentaires).
Il m'est déjà arrivé de me rendre compte que SCMB n'était pas le site sur lequel j'avais lu l'anecdote (la mémoire n'est pas infaillible).

Une chose m'intéressait à la lecture de l'anecdote, c'est pourquoi un tel séisme, d'une si grande violence ici, alors que c'est un endroit du monde plutôt calme sur le sujet semble-t-il ? Je me jette alors sur les sources et celle de "Science" est très intéressante (description du phénomène, implications phylosophiques, sociales et financières...), jusqu'au "pourquoi" que je me posais... mais là, pour savoir, il faut s'abonner à la revue :)
Quant à la source Wiki, elle ne veut pas s'ouvrir chez moi :) Pas de bol aujourd'hui...