La première femme réalisatrice inventa beaucoup de choses

Proposé par
le
dans

Commentaires préférés (3)

Très impressionnant, j'aime bien ces anecdotes qui racontent une autre histoire, c’est toujours intéressant de voir des points de vues différents.

Elle a aussi fait une œuvre féministe : "Dans Les Résultats du Féminisme, on voit des hommes changer les couches de leurs bébés, pousser des landaus, tricoter ou coudre à la machine, tandis que les femmes paressent en lisant le journal, en buvant l’apéro et en houspillant les hommes.", et sans rentrer dans un quelconque débat sur "est ce que le féminisme c'est l'inversion des rôles" (-non, voila, débat clos), je suis sidéré qu'elle ait pu faire ça en France au début de 20eme siècle.

JMCMB et j'essayerai d'en parler !

a écrit : Si elle est pas connue, c’est que ça devait pas être une Lumière... Joli !!!

Cette femme est partie aux EU en 1907. Elle y a tourné et produit 350 films. Ce fut la première réalisatrice à mettre en scène des acteurs afro-américains vous vous rendez compte pour l’époque.

Je me demande si c’est pas ça qui a réellement causé sa chute en plus de son mari.

Petite question: quel est le point commun entre le pare-brise, les balais d'essuie-glace, le feux stop, les clignotants, et la ligne blanche ( ou jaune) centrale des routes ?
Et si je rajoute le Wifi, le GPS, le Bluetooth, le Kevlar, les sacs en papier kraft à fond plat ( pour y mettre les achats du super) si chers aux films Américains ?
Toujours pas trouvé ?....

Ce sont toutes des inventions ou apportations effectuées par des femmes.

Margaret Knight fut l'une d'elle. On lui doit le sac de papier cité plus haut, et des dizaines d'autres brevets.
Elle créa sa première invention, alors qu'elle n'avait pas plus de 12 ans ! Elle consistait en un mécanisme de sécurité, pour arrêter un métier à tisser mécanique.
Elle dut également en appeler aux tribunaux contre un de ses collaborateurs, pour obtenir raison sur l'autorité de l'invention qui lui genera le plus de royalties: encore ce même sac de papier . L'homme affirma pour sa défense "Qu'une femme ne peux pas inventer des machines complexes"... (Sans commentaires).
Elle fut, de fait, la première femme des États-Unis à avoir un brevet officielement enregistré en bonne et due forme, à son nom.

Posté le

android

(79)

Répondre


Tous les commentaires (41)

Ce qu'une femme peut être extraordinaire quand on lui donne confiance et quand on ne l'empêche pas.

Posté le

android

(5)

Répondre

Je rajouterais qu'elle a quasiment inventé le principe du play-back. Elle enregistrait sur vinyle des scènes d'opéra puis filmait la scène avec l'enregistrement pour que les acteurs collent au texte enregistré. Il était impossible de faire les deux en même temps car les caméras de l'époque était très bruyantes.
Les deux couplés (image et son) ont donné les premiers "films sonorisés".

LAROUSSE:

Péplum:
Film à grand spectacle reconstituant des épisodes de l'histoire ou de la mythologie antiques.

Très impressionnant, j'aime bien ces anecdotes qui racontent une autre histoire, c’est toujours intéressant de voir des points de vues différents.

Elle a aussi fait une œuvre féministe : "Dans Les Résultats du Féminisme, on voit des hommes changer les couches de leurs bébés, pousser des landaus, tricoter ou coudre à la machine, tandis que les femmes paressent en lisant le journal, en buvant l’apéro et en houspillant les hommes.", et sans rentrer dans un quelconque débat sur "est ce que le féminisme c'est l'inversion des rôles" (-non, voila, débat clos), je suis sidéré qu'elle ait pu faire ça en France au début de 20eme siècle.

JMCMB et j'essayerai d'en parler !

Si elle est pas connue, c’est que ça devait pas être une Lumière...

Une grande femme !
Même très grande quand on compare au succès des pédophiles tels que Polanski ou ces porcs de Weinsten

Posté le

android

(0)

Répondre

Intéressant également : son premier film de fiction, qui fut LE premier, a été tourné en 1896 donc un an à peine après l'entrée en gare du train des frères Lumière !

Son premier film la fée aux choux date de 1896. C'est très tôt ! Vu que le kinétographe d’Edison fut inventé en 1891 et le kinétoscope des fr. lumière en 1895. Apparemment Alice Guy bossait dans la photo pour Gaumont. C'est en voyant une projection des frères lumières qu'elle fit son film. Le voyage dans la lune (meliès) date de 1902 et nanook de 1922

a écrit : Intéressant également : son premier film de fiction, qui fut LE premier, a été tourné en 1896 donc un an à peine après l'entrée en gare du train des frères Lumière ! Pour rebondir sur ton commentaire et parce que l'anecdote parle des débuts du cinéma, le film des Lumières a été remasterisé en 4k et 60 images par seconde (www.lebigdata.fr/film-freres-lumiere-4k-ia)

Grâce à différents algorithmes (équivalents à ceux des deepfake et autres que l'on appelle réseau antagoniste génératif), on arrive maintenant à rajouter des images entre les images existantes et à améliorer la qualité de l'image. C'est bluffant.

a écrit : Si elle est pas connue, c’est que ça devait pas être une Lumière... Beau jeu de mots, malheureusement incompris du grand public

C'est marrant ce FrenchBashing (sur les frères Lumière) dans les sources, c'est l'histoire à l'américaine : avant Edison, c'est le néant, après lui, c'est tous des copieurs
Une inversion des fait qui prouve que celui qui écrit l'histoire...

a écrit : Si elle est pas connue, c’est que ça devait pas être une Lumière... Joli !!!

Cette femme est partie aux EU en 1907. Elle y a tourné et produit 350 films. Ce fut la première réalisatrice à mettre en scène des acteurs afro-américains vous vous rendez compte pour l’époque.

Je me demande si c’est pas ça qui a réellement causé sa chute en plus de son mari.

Très intéressant !
Il aurait p'tet fallu mentionner une date dans l'anecdote, pour qu'on se situe à peu près par rapport à l'invention du cinéma.

a écrit : Très impressionnant, j'aime bien ces anecdotes qui racontent une autre histoire, c’est toujours intéressant de voir des points de vues différents.

Elle a aussi fait une œuvre féministe : "Dans Les Résultats du Féminisme, on voit des hommes changer les couches de leurs bébés, pousser des landaus
, tricoter ou coudre à la machine, tandis que les femmes paressent en lisant le journal, en buvant l’apéro et en houspillant les hommes.", et sans rentrer dans un quelconque débat sur "est ce que le féminisme c'est l'inversion des rôles" (-non, voila, débat clos), je suis sidéré qu'elle ait pu faire ça en France au début de 20eme siècle.

JMCMB et j'essayerai d'en parler !
Afficher tout
Tu qualifies une oeuvre de féministe parce qu'elle inverse les rôles. Tu dis ensuite que le féminisme n'est pas l'inversion des rôles. Tu es le commentaire le plus upvoté.


Bon bah, ok.

Petite question: quel est le point commun entre le pare-brise, les balais d'essuie-glace, le feux stop, les clignotants, et la ligne blanche ( ou jaune) centrale des routes ?
Et si je rajoute le Wifi, le GPS, le Bluetooth, le Kevlar, les sacs en papier kraft à fond plat ( pour y mettre les achats du super) si chers aux films Américains ?
Toujours pas trouvé ?....

Ce sont toutes des inventions ou apportations effectuées par des femmes.

Margaret Knight fut l'une d'elle. On lui doit le sac de papier cité plus haut, et des dizaines d'autres brevets.
Elle créa sa première invention, alors qu'elle n'avait pas plus de 12 ans ! Elle consistait en un mécanisme de sécurité, pour arrêter un métier à tisser mécanique.
Elle dut également en appeler aux tribunaux contre un de ses collaborateurs, pour obtenir raison sur l'autorité de l'invention qui lui genera le plus de royalties: encore ce même sac de papier . L'homme affirma pour sa défense "Qu'une femme ne peux pas inventer des machines complexes"... (Sans commentaires).
Elle fut, de fait, la première femme des États-Unis à avoir un brevet officielement enregistré en bonne et due forme, à son nom.

Posté le

android

(79)

Répondre

a écrit : Tu qualifies une oeuvre de féministe parce qu'elle inverse les rôles. Tu dis ensuite que le féminisme n'est pas l'inversion des rôles. Tu es le commentaire le plus upvoté.


Bon bah, ok.
Et c’est reparti...

Heureusement j’ai fait le plein en charcuterie et bières hier!

a écrit : Petite question: quel est le point commun entre le pare-brise, les balais d'essuie-glace, le feux stop, les clignotants, et la ligne blanche ( ou jaune) centrale des routes ?
Et si je rajoute le Wifi, le GPS, le Bluetooth, le Kevlar, les sacs en papier kraft à fond plat ( pour y mettre les achats du super)
si chers aux films Américains ?
Toujours pas trouvé ?....

Ce sont toutes des inventions ou apportations effectuées par des femmes.

Margaret Knight fut l'une d'elle. On lui doit le sac de papier cité plus haut, et des dizaines d'autres brevets.
Elle créa sa première invention, alors qu'elle n'avait pas plus de 12 ans ! Elle consistait en un mécanisme de sécurité, pour arrêter un métier à tisser mécanique.
Elle dut également en appeler aux tribunaux contre un de ses collaborateurs, pour obtenir raison sur l'autorité de l'invention qui lui genera le plus de royalties: encore ce même sac de papier . L'homme affirma pour sa défense "Qu'une femme ne peux pas inventer des machines complexes"... (Sans commentaires).
Elle fut, de fait, la première femme des États-Unis à avoir un brevet officielement enregistré en bonne et due forme, à son nom.
Afficher tout
Et encore, je pense que beaucoup se sont attribués les inventions de certaines et on ne le saura jamais.

Ca sent fort la réécriture de l'histoire pour attribuer faussement des mérites à des femmes et promouvoir le féminisme..avec création de pages wikipedias etc
sans intéret

a écrit : Ca sent fort la réécriture de l'histoire pour attribuer faussement des mérites à des femmes et promouvoir le féminisme..avec création de pages wikipedias etc
sans intéret
Hi hi, t'es au top !

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Tu qualifies une oeuvre de féministe parce qu'elle inverse les rôles. Tu dis ensuite que le féminisme n'est pas l'inversion des rôles. Tu es le commentaire le plus upvoté.


Bon bah, ok.
Je qualifie l’œuvre comme tel parce que c'est littéralement dans le titre. Ensuite, c'est pas parce que tu joues avec l'inversion des genres pour montrer leurs absurdité (féminisme donc, lutte contre contre la codification de la place de la femme, tout ça tout ça) que tu demandes leur inversion.